Dusk Lumiris

forum rpg pokemon - non stratégique - pas de ligne minimum - event regulier
keyboard_arrow_up
keyboard_arrow_down



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-34%
Le deal à ne pas rater :
Perforateur burineur SDS+ MAKITA DHR202RM1J avec batterie et coffret ...
295.99 € 449.80 €
Voir le deal

Répondre au sujet
Entre anatomie et biologie [Ft. Catherine]
Théodore W. Blois
https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6548-lettres-a-luke-journal-de-bord-de-theodore https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6547-t-card-du-comte-theodore-wessex-blois https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6533-un-tasse-de-the-monsieur-theodore-w-blois-reroll-fini
Dresseur Pléiade
Messages : 51
Née le : 14/02/1985
Age : 35
Région : Lumiris
Stardust : 40
Equipe pokemon : Entre anatomie et biologie [Ft. Catherine] Miniature_501_XY
Trophée Pokémon - Bronze
Dresseur Pléiade
Théodore W. Blois
Identité du dresseur
Messages : 51
Née le : 14/02/1985
Age : 35
Région : Lumiris
Stardust : 40
Equipe pokemon : Entre anatomie et biologie [Ft. Catherine] Miniature_501_XY
Trophée Pokémon - Bronze
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 51
Née le : 14/02/1985
Age : 35
Région : Lumiris
Stardust : 40
Equipe pokemon : Entre anatomie et biologie [Ft. Catherine] Miniature_501_XY
Trophée Pokémon - Bronze
Jeu 8 Aoû 2019 - 18:23
En cette belle journée - il pleuvait en réalité - l'université de la région ne cessait de bouillonner. Les couloirs étaient remplis, les salles de classe, aussi grandes soient elles, comptaient de nombreux élèves. Une foule dense emplissait l'immense bâtiment, tel un serpent enroulant sa proie, cherchant d'autres victimes. Les blouses blanches, les attachés caisses, les Pokémons, les feuilles de papier, le bruit des craies, le grincement des chaises, le crissement des stylos. Toute un écosystème s'était mis en place au sein de l'université. Les élèves, les professeurs, les chercheurs se mêlaient. A certains moments, il était ardue de les distinguer. Tous se ressemblaient. Et tous suivaient le même but. Le couloir du deuxième étage, situé dans l'aile gauche du bâtiment - réservé aux domaines biologiques et chimiques - n'attirait guère de personne pourtant. En effet, seuls quelques professeurs et élèves se croisaient. Les autres sciences se révélaient plus attractives. Or, en cette belle matinée orageuse et brumeuse, une petite tête sortait du lot. Une petite tête rose fluo, des accoutrements dépareillés, des lunettes rouges, et un léger sourire enfantin. Voilà comment la jeune Alyona avançait dans le couloir, d'un air déterminée. Elle n'hésitait pas à lancer de larges sourires à ces compères scientifiques. Au fond, ce n'était qu'une simple stagiaire sans importance. Et pourtant, elle se considérait déjà comme une grande chercheuse dans le cadre des études de l'anatomie humain et Pokémon. D'ailleurs, voilà qu'elle tenait prêt d'elle un classeur, contenant ses précieux cours. D'un pas pressé, elle cherchait une salle précise. Un chercheur précis en biologie. Les portes défilaient. Elle les examinait toutes. Toujours pas. C'est donc ainsi qu'Alyona passe ses journées de temps libres : à approfondir ses connaissances à l'université. Tiens, voilà la porte du chercheur !

Feignant une timidité naïve, Alyona toque à la porte avant de la pousser légèrement. Elle entre doucement, serrant son classeur contre elle. Elle tient ce chercheur en grande estime. Ainsi, la jeune fille place beaucoup d'espoirs en cet échange. Après tout, les réponses obtenues pourraient être déterminants pour ses recherches. La voici entièrement rentrée dans ce laboratoire. Il est vide. Entièrement vide. Le chercheur est absent. Déçue. Totalement. L'espace d'un instant le masque tombe et Alyona soupire, avant que ses yeux ne se portent sur une présence. En effet, celle-ci n'est pas seule, depuis le début une jeune femme est présente à écrire sur le tableau. Elle a l'air confiante, elle doit connaître cet endroit, ça ne fait pas de doute. Le masque se remet en place. Espérons que cette femme n'aie rien vue. D'un pas faussement timide la Schuetz s'approche et fait place à un sourire sur son visage. Elle toussote et remonte ses lunettes.

- Excusez-moi, je recherche le chercheur Velled, l'auriez-vous vu ? Ho, qu'est-ce que vous écrivez ? Vous faîtes de la biologie vous aussi ?

   
Revenir en haut Aller en bas
Catherine Collin
https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6191-journal-de-bord-de-catherine#84609 https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6150-t-card-catherine-collin#84352 https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6144-catherine-nina-collin-l-ouragan-du-dragon-terminee#84341
Dresseur Nova
Messages : 82
Née le : 24/05/1993
Age : 26
Région : Johto
Stardust : 311
Equipe pokemon : Entre anatomie et biologie [Ft. Catherine] 333
Dresseur Nova
Catherine Collin
Identité du dresseur
Messages : 82
Née le : 24/05/1993
Age : 26
Région : Johto
Stardust : 311
Equipe pokemon : Entre anatomie et biologie [Ft. Catherine] 333
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 82
Née le : 24/05/1993
Age : 26
Région : Johto
Stardust : 311
Equipe pokemon : Entre anatomie et biologie [Ft. Catherine] 333
Dim 11 Aoû 2019 - 9:36
La pluie tant attendue tomber enfin sur la capitale, mais malgré son attente, rares étaient ceux qui allaient dehors pour savourer l’eau venue du ciel. On préférait se cloitrer en intérieur, râler sur le mauvais temps et les activités estivales perdues, plutôt que de se réjouir de cette manne céleste.

Une rouquine aurait bien voulu en profiter mais elle avait rendez-vous avec quelqu’un. Ou plutôt, elle avait envie de rencontrer quelqu’un qu’elle n’avait pas vu depuis longtemps et qui l’avait récemment contactée pour discuter d’un problème ou d’une question plutôt sur un sujet évoqué il y quelques temps. Catherine avait déjà rencontré Thomas Velled à l’occasion d’une grande conférence, pendant sa thèse et l’homme s’était montré sceptique devant les travaux de Catherine et de son encadrant. Comme d’habitude, la rouquine s’était montrée particulièrement susceptible lorsqu’on critiquait son travail et s’était lancée dans un laïus sur l’utilité de son travail, le bienfondé et surtout sur l’efficacité, la précision et la réussite de ses expériences et supposition. Elle avait aussi enchainé sur le travail du docteur Velled, qui bien qu’intéressant, montrait des lacunes en certains points, ce qui expliquait pourquoi ses travaux piétinaient un peu ces derniers temps.

Lorsque l’homme, soufflé par une telle harangue, put enfin parler, il demanda à Catherine si elle savait à qui elle parlait, quelque peu surpris et vexé de voir son travail critiqué lui aussi. La rouquine ne s’était pas écrasée pour autant puisqu’elle savait pertinemment à qui elle parlait et mieux encore, elle avait lu son travail avec attention et s’appuyait sur lui pour ses propres recherches. Elle regrettait donc son manque d’avancée et était prête à l’aider, faisant preuve pour l’occasion d’un manque de modestie flagrant et naturelle chez elle. Ils avaient alors discuté entre deux conférences et bien après, écrivant des papiers conjointement.

C’était donc le Docteur Velled que Catherine allait voir en ce jour pluvieux, afin de discuter de vive voix avec lui du problème posé. L’homme avait été agréablement surpris de la voir mais ils avaient parlé une petite heure ensemble, de tout et de rien puis une demi-heure du problème avant que le docteur Velled dû s’absenter pour une réunion. Il laissa Catherine seule dans son laboratoire.

La docteure ne resta inactive plus longtemps et son cerveau se mit à fonctionner à plein régime. Comme d’habitude, le monde disparut complètement de sa vision et instinctivement elle se dirigea vers le tableau après un passage dans la bibliothèque de professeur, quelques ouvrages posés sur la paillasse la plus proche.

L’utilisation d’un tableau n’est pas nécessaire, mais pouvoir poser les idées sur un grand espace, les déplacer, les effacer, les réécrire, et faire plein de flèches permettaient au cerveau de se vider et de s’organiser correctement.

Plongée dans sa lecture écriture et réflexion, Catherine ne vit pas entrer la jeune fille. Et surtout, elle ne l’entendit pas lui parler.

Elle se retourna pour relire un passage dans un gros ouvrage, sur des choses qu’elle savait par cœur mais dont la lecture permettait une meilleure vue de l’esprit. Ce n’est qu’en retournant de nouveau vers son tableau que l’absence de l’éclat des gouttes de pluie contre la vitre tira Catherine légèrement de sa concentration. Quelque chose dans son espace avait changé. Lentement, sa vision s’élargit et son esprit nota discrètement la présence d’une jeune femme. Tout aussi lentement, la rouquine fut tirée de sa concentration et au bout de plusieurs minutes, sembla sortir d’un songe.

Mmmmh ? Quoi ? c’est pourquoi? Comme hébétée, Catherine regarda autour d’elle, comme si elle ne savait pas ce qu’elle faisait ici. Vous êtes ? Oui ? Biologie ? Non. Enfin si. C’est plus compliqué que ça. Si ce n’était que de la biologie, ça serait fini depuis longtemps. Non. Enfin, si c’est de la biologie. Mais… Le Docteur Velled ? Le Docteur ? Il est où ? Bah, pas là. Non. Enfin si, mais non. Il est en réunion. Donc pas là pour le moment. Emergeant lentement de sa réflexion, Catherine se secoua un coup.

Pardon. Oula, j’étais plongée dans une réflexion, c’est toujours difficile d’en sortir. Bref. Je suis le Docteur Collin. Et vous êtes ? Certainement une de ses étudiantes, je suppose.
Revenir en haut Aller en bas
Théodore W. Blois
https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6548-lettres-a-luke-journal-de-bord-de-theodore https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6547-t-card-du-comte-theodore-wessex-blois https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6533-un-tasse-de-the-monsieur-theodore-w-blois-reroll-fini
Dresseur Pléiade
Messages : 51
Née le : 14/02/1985
Age : 35
Région : Lumiris
Stardust : 40
Equipe pokemon : Entre anatomie et biologie [Ft. Catherine] Miniature_501_XY
Trophée Pokémon - Bronze
Dresseur Pléiade
Théodore W. Blois
Identité du dresseur
Messages : 51
Née le : 14/02/1985
Age : 35
Région : Lumiris
Stardust : 40
Equipe pokemon : Entre anatomie et biologie [Ft. Catherine] Miniature_501_XY
Trophée Pokémon - Bronze
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 51
Née le : 14/02/1985
Age : 35
Région : Lumiris
Stardust : 40
Equipe pokemon : Entre anatomie et biologie [Ft. Catherine] Miniature_501_XY
Trophée Pokémon - Bronze
Ven 16 Aoû 2019 - 17:45
Au vue de cette réaction bien inattendue, cette jeune femme n'a pas pu remarquer Alyona au premier coup d’œil. Bien évidemment, cette scientifique est plongée dans son travail tout comme la jeune Schuetz l'aurait fait. Elle peut donc parfaitement comprendre ce style de comportement. Néanmoins, cette biologiste - quoi qu'elle dise il semble qu'elle étudie ce domaine - parle énormément. A vrai dire, elle parle un peu pour rien dire. Ce qui est bien dommage. En effet, elle perd un temps précieux. Alyona garde néanmoins tous ces commentaires pour elle, pas question d'en faire l'étalage. Elle doit absolument poser des questions au professeur Velled. Certes, elle serait déçue qu'il ne puisse être présent mais, au moins, elle a pu croiser d'autres collègues et entretenir quelques discussions enrichissantes. Elle reviendra un autre jour. Malgré toutes ces réflexions, la stagiaire reste intriguée par le tableau et tout ce qui y est rédigé. Il faut dire qu'elle ne peut résister à l'appel de la science. Comme si toutes les cellules de son corps la poussaient à se diriger vers le tableau, à comprendre ce problème, à le résoudre. Comme envoûtée, voilà qu'Alyona fait quelques pas pour finir par se planter face à l'épineux problème. Sans aucune gêne, voilà qu'elle pose ses affaires sur un bureau. A croire qu'elle connaît cette personne, cette scientifique. Elle n'en a que faire des bonnes manières. En effet, la science l'appelle. Elle évite, heureusement, de se plonger dans une trop longue réflexion, il ne faudrait pas oublier son interlocutrice. Après tout, elle est à l'origine de ce problème. Elle devrait donc t'éclaircir la situation.

- Alyona Schuetz, scientifique dans un laboratoire d'anatomie à Voltapolis. Nous étudions les similarités entre certains types de Pokémons. Je vois que vous avez fait quelques petites erreurs ici... Vous permettez ?

Tu souris un peu avant de saisir la brosse et d'effacer deux mots. Puis, habilement, tu prends le stylo et écris un nom relativement compliqué. Satisfaite, tu reposes le stylo.

- Il manquait juste un peu de précision à cet endroit... A vrai dire, je ne saisis pas trop le problème. Monsieur Velled est-il impliqué dans ce problème ?

   
Revenir en haut Aller en bas
Catherine Collin
https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6191-journal-de-bord-de-catherine#84609 https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6150-t-card-catherine-collin#84352 https://dusk-lumiris.forumactif.com/t6144-catherine-nina-collin-l-ouragan-du-dragon-terminee#84341
Dresseur Nova
Messages : 82
Née le : 24/05/1993
Age : 26
Région : Johto
Stardust : 311
Equipe pokemon : Entre anatomie et biologie [Ft. Catherine] 333
Dresseur Nova
Catherine Collin
Identité du dresseur
Messages : 82
Née le : 24/05/1993
Age : 26
Région : Johto
Stardust : 311
Equipe pokemon : Entre anatomie et biologie [Ft. Catherine] 333
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 82
Née le : 24/05/1993
Age : 26
Région : Johto
Stardust : 311
Equipe pokemon : Entre anatomie et biologie [Ft. Catherine] 333
Dim 18 Aoû 2019 - 18:18
L’expression de Catherine passa par plusieurs stades. D’abord perplexe. Scientifique, cela vous tout et rien dire. Des scientifiques, ça pouvait être des ingénieurs, des thésards, des docteurs, certains techniciens et même des stagiaires se donnaient ce titre pour avoir un peu de prestances. Catherine en déduisit que la jeune fille, Alyona, n’était personne. Pour le moment en tout cas et vu son entrée timide, elle devait être une étudiante, puisqu’elle n’avait pas pris le temps de prévenir le professeur de sa venue, et n’avait pas eu l’entrain qu’avait les égos entre eux.

Mais sa perplexité se mua en colère froide et toute la bonhommie et la joie de son regard disparurent immédiatement de l’éclat de ses yeux verts quand Alyona annonça avoir vu de petites erreurs. Une merdeuse ne devait pas avoir le droit de critiquer le travail d’une ainée, en particulier le travail de Catherine. Surtout que des erreurs, sur ce tableau, il n’y en avait aucune.

Comble de l’insolence, voici Alyona qui se saisit du feutre, et qui efface deux termes pour le remplacer par un autre. Ce n’était pas faux dans l’ensemble. Le problème était que la gamine avait voulu faire la plus maline en réunissant sous un même terme deux partitions. Certes, le terme définissait parfaitement les deux termes précédant, mais ces deux termes n’avaient pas les mêmes fonctions dans l’ensemble qu’exprimer le terme unique. Et le pire, c’est qu’Alyona semblait fière d’elle. Elle critiquait sans savoir le problème, corriger là où il n’y avait pas de faute, et pire encore… Elle touchait le tableau d’un autre sans sa permission.

Les poings de Catherine se fermèrent pour l’empêcher de lui coller une baffe monumentale, mais c’était une très mauvaise idée parce qu’à cette instant, la rouquine voulait lui coller son poing dans la figure.

Catherine était une fille sympathique, dynamique, toujours avenante et motivée, en plus d’être assez jolie fille. On pouvait facilement faire le portrait de la femme parfaite avec les qualités de Catherine, puisqu’elle les avait presque toutes. Cependant, si on pouvait se l’imaginer sous forme de perfection, il était impossible de trouver une image pouvant l’évoquer. Catherine, avec toute ses qualités, pouvait aussi être considérée comme excessive. Trop dynamique, trop sympathique, trop motivée et trop intelligente. Sans oublier, particulièrement prétentieuse et orgueilleuse. Avoir traversé ses études avec facilité et un ennui mortel, sautant des classes et finir avec plusieurs années d’avance ne l’avaient pas aidée à être humble. Bien au contraire. Dans ses domaines de prédilections et d’étude, Catherine se considérait comme la meilleure, ce qui n’était jamais très loin de la vérité, mais ne supportait pas que quelqu’un qu’elle n’avait pas reconnu comme au moins son égal puisse remettre en question quoi que ce soit, sans qu’elle le lui demande explicitement.

Alyona venait de faire exactement tout de travers.

Lentement, en des mouvements saccadés, Catherine referma sa main sur le stylo reposait et son autre alla chercher le tampon. Les dents serrées, elle réussit à proférer autre chose que des insultes et des menaces de mort, tout comme elle n’avait pas frappé l’importune.

Premièrement… Il n’y a pas d’erreur sur mon tableau. Deuxièmement, ce que tu viens de faire n’est pas une précision, mais un évasement. Voilà pourquoi l’anatomie ne sera jamais une science au même titre que la géologie et les études sociales. Troisièmement… on… ne… touche… pas mon tableau.

Elle avait effacé et récrit ce qui était avant le passage d’Alyona tout en parlant. Puis Catherine avait craché ses derniers mots avec beaucoup d’animosité en se tournant vers l’intruse. Elle la toisa froidement à présent. Et quatrièmement, c’est Docteur Velled. Car malgré ses défauts, lui au moins, a réussi à finir son doctorat et produire un travail intéressant.

Catherine ferma les yeux et souffla profondément. Quand elle les rouvrit, le mépris et l’animosité avait disparu, mais son regard n’évoquait pas moins celui d’une directrice adjointe d’école de magie fictive située en Angleterre, qui serait en train de réprimander deux élèves arrivés en retard à son cours.

La rouquine reprit d’une voix plus posée et moins agressive. Il est normal, que tu ne vois pas le problème. Puisque là… Elle montra le tableau avec des grands gestes des mains. Il n’y a pas de problèmes. Elle se retint de montrer Alyona en disant que là par contre, il y en avait un.

Et le Docteur Velled m’a contactée parce que son problème se situerait là. Elle désigna les deux mots qu’elle avait écrit puis qu’Alyona avait effacé puis que Catherine avait réécris. Et c’est pour ça, que ces termes sont ainsi écris. Et c’est pour ça que chaque chose ici est décrite de la façon la moins générale qui soit. Et il se trouve que le Docteur Velled, Catherine insistait toujours sur le terme Docteur, ne sait pas comment prendre le problème. Comme je l’ai aidé par le passé et bien que ce ne soit pas mon domaine, ou bien pas tout à fait mais il se trouve que ma façon de réfléchir l’aide à voir les choses, le Docteur Velled m’a invité à réfléchir avec lui à ce problème.

Qui es-tu donc en train de traumatiser encore Catherine ?
Le Docteur Velled venait de faire son entrée dans son bureau.

Elle a touché au tableau, sans permission.

Toi aussi à ce que je vois.

Certes, mais tu n’utilises jamais ton tableau et que si je suis ici, c’est pour me servir de ce tableau. Que ton académie ne te file pas du pognon pour que tu le jettes par les fenêtres.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» Un peu de hentaï pour un ado de 15

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération