Dusk Lumiris

forum rpg pokemon ● region et intrigue originale ● strat basique (+ fair play)
keyboard_arrow_up
keyboard_arrow_down



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -50%
-50% sur le Vélo électrique Xiaomi Mi ...
Voir le deal
499.99 €

Répondre au sujet
Enfin propre ! Oupas. [vaelin]
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Enfin propre ! Oupas.
Fort-des-songes était une jolie ville, sans aucun doute et de façon objective.
[pittoresque même]
Ele’i s’y sentait bien. Il aurait put y installer son adresse fixe si son travail ne l’avait pas contraint à être à proximité directe de la technologie. A la place il avait choisit Sunya.
Cependant, Fort-des-songes était une ville galère quand on était comme lui, dans le besoin d’une machine à laver. Ou deux.
Il avait pas mal de linge sale dans ses affaires [mélange de terre et de mucus séché]
Il passa donc de longues minutes à errer et à demander son chemin. Est-ce que quelqu’un ici aurait bien l’obligeance et la gentillesse de lui indiquer une laverie ? Ca ne devait pas être si compliqué pourtant.
Une vieille femme lui avait donné une direction, et en la suivant il était tombé sur un bassin en pierre et à deux étages, remplit d’eau.
Si Ele’i n’avait pas été Ele’i, il se serait probablement facepalm.
[il recherchait la laverie, pas le lavoir]
Enfin, au moins il savait que c’était là, s’il ne trouvait vraiment rien d’autre. Ca pourrait toujours faire l’affaire en attendant qu’il rentre à Sunya, mais il préférait quand même trouver une laverie.
Il se remit donc à chercher.
Peut-être que les habitants allaient le trouver relou à force.
Peut-être que sa visite allait devenir une anecdote que les familles se racontaient lors des grands repas, et bien sûr l’histoire serait transformer. On y rajouterait quelques éléments pour la rentre plus effrayante ou dramatique.
De simple voyageur en mal de linge propre, il deviendrait un rôdeur inquiétant qui volerait les vêtements sur leur étendoir pour s’en faire un nid dans la forêt,  ou alors un fou vivant dans les bois hurlants qui errerait le soir dans la ville pour emporter des inconnus avec lui [et je vais beaucoup trop loin]
Enfin, avec l’aide d’une maman, il parvint à trouver son saint graal.
L’endroit ne payait pas de mine, même si les murs de pierre avaient un petit quelque chose. C’était sur la devanture lumineuse qui l’intéressait.
Et les deux paires de machine à laver et de sèche-linge de l’autre côté de la vitrine. Surtout.
Entrant, il dérangea le temps d’une petite minute le gérant avant d’aller se poster devant une des machines et d’y enfourner une grosse partie de ses affaires. En en mettant la moitié par terre au passage.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Enfin propre ! Oupas.


NULLE PIERRE NE PEUT ÊTRE POLIE SANS FRICTION, NUL HOMME NE PEUT PARFAIRE SON EXPÉRIENCE SANS ÉPREUVE.


Les jours s’enchaînent à travers ce nouveau continent afin de trouver mes marques et de repérer avant la rentrée les différents lieux qui seraient possible d'emmener pour leur apprendre des choses intéressantes de mon point de vue... Je restais en compagnie de ma jeune Sonistrelle qui scrutait les arbres fruitiers de l'île afin de trouver ses repas composé de fruits trop mures, car elle possédait la permission de rester en dehors de sa pokéball. Nous avions commencé par la partie centrale de l'île afin de me trouver un potentiel logement pour y faire ma vie calmement, mais me sentant pas spécialement prêt à devenir sédentaire en plein mois d'été, j'avais décidé de parcourir et d'apprendre un peu la culture du lieu.

Mon voyage de quelques jours m'avait emmené en direction des terres du nord vers la ville de Fort-des-Songes, un lieu qui semble être riche en histoire et relativement pauvre en technologie de pointe, mais le premier arrêt ne se déroula pas comme je l'avais prévu... Raisa m'avait attiré vers des étals d'une sorte de marché afin que je lui prenne des baies. De plus grâce à ses ultrasons, ma sonistrelle se mit à choisir les baies qu'elle voulait au point de de me faire perdre une bonne heure sur mon programme et je peux résister à ses petits caprices en lui prenant une dizaine de baies... Mais je me stoppai dans ses caprices, car j'avais du linge à nettoyer suite aux quelques jours de voyage pour enfin me reposer sur des visites pour y créer des cours.

Lorsque Raisa fut enfin comblé en compagnie de ses dizaines de baies, j'entrepris la recherche d'une laverie en demandant la direction au commerçant. Celui-ci se montra très aimable envers moi (surtout grâce à mes achats de baies). Afin d'éviter de voir ma protégée me distraire de nouveau, je lui donnais l'une de ses baies mures pour qu'elle grignote. Je pus enfin prendre la direction de la laverie avec mes affaires sales. Lorsque j'arrivai enfin à la laverie, la découverte de deux tambours fut assez décevante surtout qu'une personne possédant beaucoup d'affaires dans l'un des deux et une autre parti au sol... J'en soupirai quelques instants tout en entrant et saluant poliment le jeune homme.. Était-il maladroit ou possédait-il tellement d'affaires sales qu'il ne pouvait pas remplir une seule de ses machines ? Je posai mes propres affaires sur l'un des tambours pour me baisser afin de l'aider à ramasser ses affaires tout en entamant un dialogue :

" - Bonjour, puis-je utiliser la seconde machine ou vous comptiez utiliser la seconde?

Raisa arriva finalement en ayant mangé la moitié de sa baie, tout heureuse de son repas pour finalement humer l'air dans la laverie et de fixer le jeune homme avec un air dégoutté... Certainement les mauvaises odeurs dus au multiples vêtements sales, j'en conclus. Puis Raisa fit légèrement vibrer ses oreilles afin d'envoyer des légers ultrasons pour "scanner" le jeune homme.... Trop curieuse cette petite Sonistrelle. Elle se rendit au niveau de l'homme pendant que je l'aidais à ramasser ses affaires en faisant vibrer ses organes uniques pour aller au plus proche de ses pokéballs et elle voulait découvrir ses pokémons.

" - Raisa, combien de fois je t'ai dit de ne pas forcer les personnes à te montrer leurs compagnons pokémon ? Nous ne sommes pas encore à l'école des dresseurs pour que tu puisses t'amuser avec tes amis durant mes cours."

Je me retournais en face du jeune homme :

" - Je m'excuse monsieur pour son comportement, elle est très curieuse depuis que je la connais."

Qu'allais donc être sa réaction face à mon pokémon curieux ? Allait-il accepter mes excuses ?
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Enfin propre ! Oupas.
Assez étonnement, Ele’i ne resta pas longtemps le seul client de la laverie. A y réfléchir un peu, ça n’aurait pas dû lui paraitre si étonnant. Toutes les personnes passant par Fort-des-songes et voulant laver du linge devaient passer par là.
Sauf peut-être les plus excentriques [et les plus naïfs] qui décidaient d’utiliser le lavoir.
Bref, Ele’i ne fut pas longtemps le seul client de la boutique.
Heya ! Allez-y, je ne devrais pas en avoir l’utilité.
Et puis qui sait, peut-être que tout allait rentrer dans une seule machine.
Merci pour l’aide !
Il n’avait pas besoin de l’aider à tout ramasser, mais il l’avait fait quand même.
Ele’i décida donc que ce type devait être plutôt sympathique.
Dans le même temps, il ramassait aussi les vêtements ayant décidé que le trajet sac → machine à laver était le meilleur moment pour tenter une fugue, et les fourrait aussi sec dans ladite machine.
Du moins, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de place, et encore une petite pile de sale. Pas grand-chose, mais il devrait faire une seconde machine.
Il haussa les épaules. Tant pis.
Parallèlement à cela, un sonistrelle était venue rôder autour de lui, mais il n’en n’avait pas fait grand cas, plus occupé par son linge. Du moins jusqu’à ce qu’il vienne trifouiller du côté de ses pokeballs.
[hep hep hep hep !]
Ele’i n’eut pas le temps de dire grand-chose, l’homme, qui était de toute évidence le dresseur de ce pokemon, le rappela à l’odre. On en fouillait pas des les pokeballs des autres.
C’était impoli.

Ca lui rappelait des souvenirs tiens.
Oh, et mise à jour des informations. Le sonistrelle était une sonistrelle.
Mmh ? Ah, non, y a pas de problème, vous inquiétez pas.
Il était pareil.
Avec un sourire, il se tourna vers le pokemon en désignant la pokeball qui contenait Ioio.
Désolé, mais la demoiselle qu’il y a là-dedans a trop peur des humains pour que je puisse la laisser dehors en ville. Tu vas devoir te passer de sa compagnie.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Enfin propre ! Oupas.


NULLE PIERRE NE PEUT ÊTRE POLIE SANS FRICTION, NUL HOMME NE PEUT PARFAIRE SON EXPÉRIENCE SANS ÉPREUVE.


Le jeune homme accepta mon aide sans broncher pour ramasser son linge afin de libérer une partie du passage pour que je puisse également faire ma lessive. Cela semblait lui plaire d'avoir de l'aide. Tandis que je finissais de remplir ma propre machine de mes affaires, je pus constater qu'il possédait trop d'affaires "sales" pour la taille de son tambour. Il manquait de chance car cet homme allait devoir attendre une bonne heure pour la fin des programmes de lavages....

Au moins, j'allais peut-être pouvoir faire connaissance avec d'autres personnes,  tandis que ce garçon venait d'expliquer la situation à Raisa concernant son pokémon femelle si j'avais bien suivi leur discussion. Elle revint vers moi, légèrement déçue de ne pas pouvoir faire connaissance avec d'autres pokémons mais son état d'esprit changea en voyant les petites baies que je lui tendais... Vraiment trop simple pour lui changer les idées avec de la nourriture. Mais cela pouvait éviter qu'elle émette des légers ultrasons de tristesse. Je la prie dans mes bras afin qu'elle reçoive en même temps qu'elle mange des caresses.

Cependant je n'ignorai point l'homme présent et je repris la discussion avec celui-ci :

" - Merci de n'avoir pas pris en compte le comportement de Raisa, elle a l'habitude d'aller vers les autres humains pour découvrir leur camarade pokémon et c'est encore pire sur mon lieu de travail en compagnie des compagnons de mes élèves."

J'en ris un peu avant de reprendre mon sérieux et de poser ma sonistrelle sur la machine à laver en marche... Les vibrations de l'appareil semblaient la faire rire tandis que je repris la parole :

" - Votre pokémon a peur par le fait que vous l'avez capturé, il y a peu de temps à l'état sauvage ou pour une autre raison qu'elle est aussi peur des êtres humains ? Désolé vous avez frappé ma curiosité concernant le caractère de votre pokémon... Est-ce qu'elle montre également cette peur face à d'autres ? "

J'étais content de lui poser ses question avant d'oublier l'un des principes de base lors d'une rencontre, celle de me présenter. Je corrigeai le tir tout en lui tendant ma main :

" - Pardonnez moi, j'ai oublié de me présenter. Stemcold Vaelin, futur professeur de l'école des dresseurs de Lumiris."
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Enfin propre ! Oupas.
Ceci fait, Ele’i relâcha son attention sur la sonistrelle, et espérait qu’elle ne se rapprocherait plus de trop près. Il craignait un peu trop qu’elle fasse sortir Ioio par accident. Ou Marere.
Les deux cas avaient le potentiel d’une catastrophe, mais pas le même genre de catastrophe.
Ioio serait peureuse à l’extrême en se retrouvant brusquement en présence d’un humain inconnu. Mais un seul humain, donc ce devrait être encore gérable normalement.
Et Marere… Fallait-il vraiment développer les implications sous-entendues par la présence d’un pokemon répandant des gaz toxique dans un lieu confiné ?
[non]
Ele’i sourit légèrement quand son voisin le remercia d’avoir bien réagit à la curiosité de son pokemon.
C’est rien. Je suis moi-même du genre curieux alors…
Un curieux qui ne se soignait pas.
Son regard dériva vers la sonistrelle posée sur la machine à laver en marche. Un pokemon sensible aux vibrations posé sur une machine qui provoquait des vibrations, mmmmh.
Est-ce qu’un sonistrelle pouvait utiliser des vibrations extérieures pour amplifier les siennes ? Zut, il voulait tester maintenant.
Cependant son attention fut une nouvelle fois reprise par son voisin, et son interrogation fut renvoyée dans le fond de son esprit.
Ele’i serra la main qui lui était tendue.
Je m’appelle Ele’i Ehu-kai, explorateur.
Un professeur donc. Fallait croire que tout ce temps où il avait fuit l’école venait le rattraper.
Ioio a été abandonnée par son premier dresseur, et ça l’a profondément marquée. Ca fait quelques années qu’elle est avec moi maintenant, mais je n’ai toujours pas trouvé un moyen de l’aider à se sentir à l’aise avec un autre humain que moi. Et les évènements récents n’ont fait qu’empirer les choses… Oh, par contre elle est totalement à l’aise avec d’autres pokemons !
Probablement le seul point positif de son discours.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Enfin propre ! Oupas.


NULLE PIERRE NE PEUT ÊTRE POLIE SANS FRICTION, NUL HOMME NE PEUT PARFAIRE SON EXPÉRIENCE SANS ÉPREUVE.


Ma sonistrelle n'avait attiré aucun problème et j'avais même découvert l'un des traits de caractère du jeune homme qui se trouvait en face de moi : il se prétendait curieux. Une qualité plus qu'un défaut selon moi. Surtout que je pus remarquer discrètement qu'il regardait ma sonistrelle rire aux vibrations causé par l'appareil. Il était curieux d'apprendre des choses sur cette espèce, peut-être.

J'appris également son nom ainsi que sa profession. Je pus comprendre la dose de vêtement qui possédait et qui devait laver s'il ne possédait pas de domicile fixe et qu'il ne pouvait pas forcément laver ses vêtements chaque jour. Mais explorait-il le monde pour découvrir son histoire, découvrir les pokémons régionales ou simplement pour les paysages de ce monde si vaste. Je devais retenir cette idée dans un coin de ma tête car Ele'i avait repris la parole afin de parler de l'un de ses pokémons portant le nom d'Ioio. Il m'expliqua que sa protégé avait été abandonné par son premier dresseur et que cette événement l'avait profondément marqué au point qu'une peur des hommes s'était instauré dans son esprit... Au moins, elle n'existait pas pour les autres pokémons.

De mon point de vue, je trouvais ça horrible qu'on abandonne un pokémon qu'il soit né en captivité ou capturer à l'état sauvage. Surtout qu'ils peuvent créer des conséquences terribles, Ele'i était un brave jeune homme qui semblait vouloir aider son pokémon (inconnu pour moi) de vaincre sa peur et de le faire grandir. J'en souriais car j'adorais les gamins, ainsi que les autres qui partageaient cette envie d'aider son prochain.

Je repris la parole afin de lui répondre en gardant un sourire gravé à mon visage :

" - C'est bien les personnes comme vous, qui essaye d'aider les pokémons à avoir de bonne relation avec les humains. Elle y arrivera à battre à sa peur. Personnellement, j'ai rencontré Raisa, bien avant mon arrivé sur cette île ou encore mon ancienne région d'enseignement. Elle se trouvait dans un élevage entouré de personnes adorables qui l'aimaient bien. Mais cette fripouille est une orpheline qui avait toujours vécu là-bas.

J'y suis allé de nombreuses fois avec une classe scolaire et elle se montrait curieuse envers moi et les gamins pour au final un jour me prendre une de mes pokéballs dans mon sac et me la présenter. Elle avait décidé de me suivre dans ma vie à travers Johto ou même les îles d'Alola."


Je me tus quelques instants tout en regardant Raisa danser au rythme du battement des tambours. Il lui en fallait peu pour s'amuser et c'est alors qu'une idée germa dans ma tête.

" - Même à l'école elle se montre aussi joyeuse car je permets aux élèves d'avoir leur pokémon préféré avec eux en cours pour qu'ils puissent nouer des liens entre d'autres.

J'ai une idée. Peut-être qu'un jour, vous devriez essayer de l'emmener à l'établissement où j'enseignerai, peut-être que Raisa pourrai la mettre en confiance dans un petit comité d'humain mais beaucoup de pokémon... Au faite, il s'agit de quel Pokémon ?"


Ma curiosité avait encore frappé, j'étais vraiment comme ma Sonistrelle par moment et la question sur les types d'explorations, qu'il entreprenait, resurgit de mon esprit.

" - Vous êtes explorateur, mais vous explorez ce monde pour votre plaisir ou enrichir les écrits ? Je sais c'est une question bête"
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Enfin propre ! Oupas.
Heureusement, il semblait que la petite histoire racontée par Ele’i n’avait pas totalement brisé l’ambiance.
C’était plutôt une bonne chose parce que, passer une grosse heure ensemble avec un malaise flottant dans la pièce, ça aurait été long.
Aider Ioio à se sentir à nouveau à l’aise avec des humains, il aimerait bien le faire. Mais il était lui-même si peu proche des humains en général. Pas mal à l’aise ou effrayé, comme pouvait l’être la mucuscule, mais juste… Distant.
Ca n’avait pas dû l’aider beaucoup jusque là, d’avoir un dresseur vivant loin des humains, et la mettant à l’abri dans sa pokeball dès qu’une ville approchait. Il doutait mériter le compliment.
Vous viviez où avant de venir ici ?
La curiosité d’Ele’i revenait.
Jusqu’à ce qu’il arrive à Lumiris quelques mois auparavant, il n’avait toujours connu que les îles d’Alola. Il les connaissait même presque trop bien. C’était ce qui l’avait décidé à accepter d’aller travailler ailleurs.
Il pencha légèrement la tête sur le côté, réfléchissant à la proposition.
A vrai dire, avant l’incident à Kishika, ça aurait pu marcher. Sans doute. Les sentiments négatifs de Ioio à l’encontre des humains auraient été assez lointain pour qu’elle ne soit pas totalement fermé à l’expérience.
Mais maintenant ?
[très peu probable]
Je devrais essayer un jour, mais pour l’instant je doute que ce soit possible. Il y a quelques semaines elle a vécu une nouvelle mauvaise expérience et je crois bien que ça l’a faite régresser. Pour l’instant, j’envisage de l’emmener l’un de mes frères ou sœurs. Je pense qu’elle se sentirait plus à l’aise avec quelqu’un qui me ressemble et que je connais bien.
Connaissait bien. C’était une façon de voir les choses.
Ele’i aimait sans aucun doute ses parents et ses frères et sœurs. Mais il ne pouvait pas se targuer d’être proche d’eux.
Les connaitre ? Oui, plus ou moins, selon le membre de la famille.
Oh, et c’est une mucuscule.
Oui, c’était bien de l’en informer, quand même.
Les deux, je suppose. J’aime explorer. J’aime être en pleine nature, et loin de toute civilisation. J’aime découvrir de nouveaux lieux. Et je suis rattaché à un laboratoire, donc je leur fait des rapports réguliers. C’est à eux de compiler les nouvelles informations après coup.
Ele’i haussa les épaules. Il ne se sentait pas beaucoup concerné par ce que devenaient les informations qu’il transmettait, à moins que quelqu’un ne s’en serve ensuite pour détruire les endroits découverts.
Et qui n’étaient pas déjà destiné à la destruction, s’entend.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Enfin propre ! Oupas.


NULLE PIERRE NE PEUT ÊTRE POLIE SANS FRICTION, NUL HOMME NE PEUT PARFAIRE SON EXPÉRIENCE SANS ÉPREUVE.


Mes paroles avaient permis d'éviter un malaise et la joie semblait quand même au rendez vous. Il écoutait avec attention l'histoire de ma rencontre avec Raisa tout en éveillant sa curiosité sur mes origines. Au moins l'heure allait passer nettement plus vite en discutant :

" - Je suis originaire de la région de Johto où j'y ai passé mon enfance ainsi que mes études pour devenir professeur en compagnie de ma famille. Cependant pour obtenir mon diplôme, j'ai du me rendre dans deux autres régions afin d'apprendre et réussir à enseigner parfaitement avec de nouvelles espèces de pokémons pour finir à Alola où je suis resté durant trois longues années dont deux en tant que titulaire... Je m'y plaisais bien sur ses terres, mais j'avais envie de changement. J'ai entendu parler de cet île et j'ai demandé ma mutation. Ma première rentrée commence dans quelques jours."

J'étais fier de commencer sur cette nouvelle île d'enseigner à des gamins (ou même des petits vieux) de bien s'occuper de ses pokémons ainsi que les principes de base des combats entre pokémons. Seulement, la suite de la conversation sur ma proposition d'aide pour décomplexer son pokémon vira un peu à l'échec en apprenant que sa chère amie avait vécu un second traumatisme. Ele'i voulait emmener sa petite protégée dans sa famille. Je lui confiai mon avis :

" - Je pense plutôt que vous devriez la garder avec vous, malgré la ressemblance physique dans votre famille certains se repèrent à l'odeur ou à l’ouïe. Raisa se repère énormément au son et lorsque je lui avais présenté ma sœur jumelle. Elle ne put nous différencier que grâce à ses ultrasons. Je pense que vous êtes le seul qui pouvait l'aider car vous êtes son ami.

La suite de la conversation dévia sur l'espèce de son pokémon : un mucuscule. J'avais rencontré qu'une seule fois ce style de dragon en temps de pluie durant mes visites à travers l'île... Ce jeune homme avait eu de la chance d'en avoir une tout en me décrivant son travail pour le laboratoire. Ça me rappelait l'un de ses lieux en Alola qui regroupait des espèces en danger : la fondation Aether.

" - Au moins, vous n'êtes pas enfermé dans ces laboratoire et vous pouvez profiter de votre vie en explorant le monde. Et vous, vous venez d'où ?

J'en rigolais calmement tout en voyant Raisa faire vibrer ses oreilles géantes de nouveau au rythme des tambours. Musicale aujourd'hui, ma petite sonistrelle... Je devrais faire mes lessives plus longtemps.

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Enfin propre ! Oupas.
Il ne connaissait Johto que de nom, mais la région avait une certaine réputation. Plus qu’Alola en tout cas, ou du moins il lui semblait.
Et, oh, le gars était déjà venu dans sa région. Comme quoi le monde était petit parfois.
Bonne chance pour votre rentrée dans ce cas. Je dois avouer être assez peu allé à l’école, passé mes quinze ans, et encore moins l’école de dresseur…
A la place, il avait été prit en charge par des scientifiques. On ne pouvait pas dire qu’il avait perdu au change.
Mais le fait d’avoir grandit dans une ferme pokemon et d’avoir passé tout son temps libre en pleine nature lui avait permis d’apprendre à connaitre et respect ce qui l’entourait, et notamment les pokemons.
Au final, il avait surtout fallut lui apprendre à être plus scientifique, pour son travail, et à se réadapter à la vie en société humaine.
Ele’i cligna rapidement les yeux sous la surprise.
Mmmh, wait. Il y avait une erreur de communication quelque part là. Jamais il n’allait laisser Ioio à quelqu’un d’autre !
Ce n’était pas ce qu’il avait dit. N’est-ce pas ? Il ne lui semblait pas…
Je n’ai pas l’intention de la laisser. Elle a déjà été abandonnée une fois, et la laisser partir, même avec une personne de confiance, avec quelqu’un de ma famille, serait un autre abandon.
Où est-ce que l’information s’était perdu ? Zut, il ne se souvenait pas avoir dit quelque chose de travers.
Il était certain d’avoir été compréhensible.
Je veux juste qu’elle les rencontre et apprenne à les connaitre. Le but est qu’elle puisse se sentir à l’aise avec d’autres personnes que moi, et la ressemblance pourrait aider.
Il caressa distraitement la pokeball qui renfermait la mucuscule.
Je sais à quel point l’ouïe et l’odorat peuvent être important. Surtout pour un mucuscule. Vous saviez qu’en évoluant, ils deviennent aveugle ?
Ce qui donnait assez peu envie à Ele’i de faire évoluer Ioio.
Mais il le faudrait bien à un moment donné. Cela faisait partit d’elle. C’était une étape qu’elle avait le droit de vivre, qu’elle devait vivre, un en sens.
[heureusement, ça ne durera pas]
Ele’i souffla par le nez, amusé.
Quel enfer. Je démissionnerai tout de suite si on essayait de me mettre dans un bureau.
Et il irait vivre une vie sauvage en pleine nature avec sa tente et ses pokemons.
Ca ne le changerait pas beaucoup. Il n’aurait simplement plus de rapport à faire, et plus de revenus.
Je viens d’Alola. C’est plutôt amusant non ? On aurait put se croiser, je ne suis arrivé à Lumiris qu’il y a quelques mois.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Enfin propre ! Oupas.


NULLE PIERRE NE PEUT ÊTRE POLIE SANS FRICTION, NUL HOMME NE PEUT PARFAIRE SON EXPÉRIENCE SANS ÉPREUVE.


Ele'i me souhaita d'avoir de la chance pour la rentrée et je lui en remercie tout en voyant que j'avais du louper quelques informations car il se rattrapa sur son erreur sur la possible pension de sa protégée... J'aurai du faire plus attention mais le son pouvait être parfois atténuer par le son de la machine à laver. Je m'en excusais d'avance tout en écoutant le possible programme des visites de sa famille ainsi que sur l'évolution de mucuscule... Je n'avais jamais pu observer ce dragon auparavant et j'en étais curieux d'en découvrir plus sur ce pokémon qui, selon les dires, vivait quasiment exclusivement sous la pluie. Je souris et nota cette information dans un coin de ma tête avant de lui répondre :

" - Excusez moi, j'avais mal compris et merci pour cette information que je connaissais point sur ce pokémon car je n'ai jamais pu en observer... J'aurai bien proposer de vous aider en emmenant votre protégée une fois à l'école de dresseurs pour qu'elle discute avec d'autres pokémons ayant vécu quasiment tout le temps avec les hommes dont Raisa, les résidents de l'école. Mais elle pourrait prendre peur juste avec moi dans l'assemblée si je comprend bien et vous n'aimez pas l'école d'après vos dires."

J'en ris légèrement tout en l'écoutant sur son envie féroce de fuir les bureaux que je pouvais comprendre. Même moi, j'essayais d'organiser les maximums de sorties afin de permettre à mes élèves de découvrir le monde. C'est alors que je pus apprendre ses terres d'origines : les îles d'Alolas. Je l'avais peut-être croisé ou une personne de sa famille. Ce que je m'empressai de répondre avec calme :

" - C'est vrai ? Je vous ai peut-être déjà croiser o l'un des membres de votre famille surtout s'il suivait mes cours. J'adorais cette région mais j'ai rapidement entendu parler de cette région : Lumiris. Et j'ai eu l'envie de partir dans une région connue de peu afin de partager mes connaissances. J'ai du attendre deux ans pour obtenir ma mutation ici et lorsqu'on a du partir de mon ex-petit chez moi, la plus triste de toute c'était Raisa.

- Elle s'était fait des amis à l'école et avait même appris à danser grâce aux plumelines... Mais je ne regrette pas ce choix pour le moment malgré le fait que je dois encore me trouver une maisonnette plutôt qu'un appartement afin de permettre d'avoir un petit coin jardin pour y faire pousser des baies..."


Je me mis à regarder ma sonistrelle qui tourna la tête sur le côté afin de me questionner avec sa petite bouille et je repris mon monologue :

" - Car j'ai peur de la quantité de baie qu'elle devra consommer lorsqu'elle évoluera en Bruyverne ou même si j’agrandis un jour ma famille avec d'autre pokémons."

C'était peut être dans mes plans futurs de trouver de nouveaux pokémons afin de faire plus de présentation au enfants et aussi éviter que Raisa puisse se sentir seule en dehors de l'école. Il fallait que je lui trouve des compagnons de vols mais aussi d'autres.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Enfin propre ! Oupas.
Ele’i haussa les épaules avec une certaine indifférence.
Bien, ce n’est pas tant que je ne l’aime pas. C’est plutôt que je trouvais plus intéressant d’apprendre les choses en y étant confronté directement.
Jolie façon de dire qu’il préférait largement passer son temps avec les pokemons de la ferme familiale ou de la forêt plutôt qu’en étant assit sur un banc ou une chaise à écouter un adulte parler, aussi sympathique et attentif soit-il.
Et peut-être aussi parce qu’il était trop sauvage par rapport à ses camarades de classe.
Ah, c’est bien possible. J’ai cinq frères et soeurs plus jeunes que moi, et ils ont théoriquement tous été à l’école. Certains y sont encore.
Quand à ses cinq frères et soeurs ainés, ils étaient trop âgés pour l’avoir connu professeur.
Ele’i était même pratiquement certain qu’un, voire deux, d’entre eux pouvaient être plus âgés que Vaelin. A confirmer cependant  [un jour peut-être]
Il s’intéressa ensuite de nouveau à la sonistrelle, qui était toujours en train de s’amuser sur la machine à laver.
[encore une grosse demi-heure de lavage]
Tous les sonistrelles ne se nourrissent que de baies ? Ou c’est spécifique à la vôtre ? Intuitivement, j’aurais pensé qu’ils étaient plutôt des pokemons carnivores, ou au moins insectivores. Si elle vous coûtent cher en baies, vous devriez peut-être l’emmener en forêt et la laisser se balader toute seule pour chercher sa nourriture. Ca la stimulera.
Chose que faisaient régulièrement Ioio et Marere.
Ioio quand ils étaient certains qu’il n’y avait pas d’autres humains que lui aux alentours.
Et Marere parce qu’Ele’i n’avait pas encore trop le choix. Il n’avait toujours pas de masque à gaz, et il ne pouvait pas nourrir lui-même le smogo sans risquer un empoisonnement grave.
Or, il aimait vivre.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Enfin propre ! Oupas.


NULLE PIERRE NE PEUT ÊTRE POLIE SANS FRICTION, NUL HOMME NE PEUT PARFAIRE SON EXPÉRIENCE SANS ÉPREUVE.


Ele'i avait une vision différente des scientifiques qui devaient vouloir obtenir les résultats de ses recherches sur les pokémons de ce monde et découvrit les difficultés de lui-même. J'étais un peu près dans la même vision d'esprit par moment. Puis une pensée me traversa l'esprit... Ce jeune homme m'avait dit ses origines : Alola et qu'il possédait des frères et sœurs et peut-être que certains avaient été mes élèves... Cela dépendait de l'âge de sa famille bien sur... Je devais retenir l'information afin de lui demander.

Mais la discussion dériva sur le régime alimentaire de ma sonistrelle qui était gourmande de baies fruités. Ele'i me demanda quelle était le régime alimentaire de son espèce et surtout il avait émis l'hypothèse que ses créatures étaient carnivores. C'était mal les connaître et je me dus de corriger cette erreur en prenant la parole tout en déposant une caresse sur le crâne de ma protégée.  

" - Non les sonistrelles ainsi que les bruyvernes sont des pokémons frugivores contrairement à son appartenance à la race des draconiques ou même leurs ressemblances aux Scorplanes qui sont des carnivores. Et sais-tu comment il choisisse leur nourriture ? "

Je lui laissais quelques instants de réflexion tout en me mettant à gratter les grandes oreilles de la créature qui fesait exprès de se tourner afin que ma main évite de toucher l'intérieur de ses membres sensorielle. Cette caresse avait pour but de donner un indice au jeune homme avant de me remettre à parler :

" - Grâce aux vibrations émises par leurs oreilles, ils dialoguent entre eux et surtout ses braves créatures peuvent même savoir le degré de maturité des fruits. Voilà la raison de ses mouvements de tête afin d'éviter que ma main finisse trop proche des organes sensibles, les sonistrelles et bruyvernes ne possédant point ses attributs sont quasiment condamné à mort à l'état sauvage. sinon concernant Raisa, je n'oublie point de l’entraîner lorsque nous nous rendons en forêt.

Cependant, je chercherai une maison afin de planter des arbres fruitiers, des arbres à baies pour ma protégée. Ainsi que des autres dans le future."
 

J’arrêtai finalement d’embêter ma protégée afin de lui poser des questions sur ses frères et soeurs ainsi que sa muscucule :

" - Vous pourriez me dire le prénom de certains de vos frères et soeurs. J'aurai aimé savoir si certains avaient été dans mes cours...

Sinon votre petite protégée, quelle est son régime alimentaire ? Je ne connais point leur nourriture et je ne les connais pas trop.... Chaque information est bonne à prendre."


J'attendis de potentielles réponses du jeune homme.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Enfin propre ! Oupas.
Ele'i pencha un peu la tête sur le côté en réfléchissant à la question qui lui était posée.
Généralement, pour trouver leur nourriture les pokemons utilsaient leurs sens ; la vue pour les pokemons oiseaux étaient l'élement essentiel, et pour les prédateurs terrestre c'était surtout l'odorat.
Il n'était pas très callé à propos des sonistrelles, mais il les classait davantage dans la catégorie pokemons oiseaux/volant que prédateurs terrestres.
D'autant plus qu'ils n'étaient apparemment pas des prédateurs.
En fait, Ele'i penchait pour le grand classique odorat + vue. Les baies ne se déplaçant pas, elles ne devaient pas être très facile à trouver à l'aide de la seule vue.
Je dirais qu'ils utilisent leur vue et leur odorat pour trouver leurs baies et déterminer leur maturité.
Il s'avéra cependant qu'il s'était trompé, et que les sonistrelles et leur évolution se reposaient essentiellement sur leur capacité à capter les vibrations.
Et s'il concevait que l'absence de cette capacité était handicapante pour la communication avec d'autres membres de cette espèce, il avait plus de mal avec la capacité à se nourrir.
A moins que la captation de vibrations se soit révelé un tel atout majeur que certains autres sens, comme l'odorat, ont perdu en précision et en utilité.
C'était un sujet de recherche intéressant.
Ele'i se dit qu'il devrait sonder ses collègues, voir si un scientifique avait fait des recherches sur ce type de sujet. Il serait curieux d'en connaitre les résultats, si oui.
Suite à la demande de Vaelin, Ele'i lui indiqua les prénoms de ses cadets.
Ioio est majoritairement carnivore, bien qu'il lui arrive de manger des baies. Bien qu'ils n'en n'aient pas l'air à première vue, les mucuscules sont des pokemons dragons, et se nourrissent de viande. Enfin, dans le cas de leur première évolution, ils mangent surtout des insectes.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Enfin propre ! Oupas.


NULLE PIERRE NE PEUT ÊTRE POLIE SANS FRICTION, NUL HOMME NE PEUT PARFAIRE SON EXPÉRIENCE SANS ÉPREUVE.


La réponse sur ma question concernant le moyen de repérage fut faux et il fut attentif à la réponse que je donnais pour décrire le système unique que possédaient les sonistrelles ainsi que les bruyvernes pour communiquer, trouver leur nourriture et d'autres utilisations. Je pense qu'Ele'i était comme la plupart des gamins de mes cours plus attentif en pratique qu'en théorie. C'était aussi une forme d'apprentissage l'aventure. J'en souriais intérieurement tout en voyant ma sonsitrelle "communiquer" avec le lave-linge. Pourquoi parlait t'elle tout seule ? Je ne trouverai certainement pas la réponse sans avoir son système de communication avancée.

Puis le jeune homme face à moi me cita le nom de certains de ses frères et soeurs. La plupart ne me dire rien sauf peut-être l'un d'eux, mais mes souvenirs n'étaient pas précis car si c'était lui, il s'était bien montré discret durant mes cours en parlant peu sans se faire extrêmement remarquer. Je n'allais certainement pas lui dire que j'avais connu l'un de ses frères sans avoir une preuve ou une photo de lui. J'allais devoir la trouver dans mes carnets souvenirs. Oui l'un de mes défauts, je note tout dans mes carnets afin de me rappeler.

Enfin, Ele'i se mit à parler du régime alimentaire de sa petite protégée qui était carnivore ou plutôt insectivore à son stade d'évolution. Cependant j'allais devoir encore l'informer sur un point concernant ma petite Raisa qui était encore de faire vibrer ses oreilles géantes... Devais-lui dire qu'il ne s'agissait que d'une machine ? Je n'oserais pas lui briser son petit cœur encore innocent.

" - Sachez que les sonistrelles et leur évolution sont considérés également comme des dragons malgré leur ressemblance avec les scorplanes, nosférapti etc. Elle dort généralement la tête en bas si elle peut... Ahhh, il faudra vraiment que je me trouve rapidement une maison afin qu'elle puisse vivre normalement sans se prendre aux tringles des rideaux."

Je me mis à rigoler en repensant à notre premier nuit dans mon nouveau appartement, je m'étais réveillé en voyant Raisa suspendu et entouré dans le rideau. Je me calmais enfin tout en repensant au malaise de sa petite protégé envers les humains et ma voix perça de nouveau le silence :

" - Ma sonistrelle n'a jamais rencontré d'autres dragons hormis des membres de son espèces et encore c'est rare. Je me demande comment elle pourrait réagir face à une autre créature de son genre... Après j'ai peur qu'elle n'apprécie pas trop car je crois qu'ils ne s'entendent pas forcément entre eux, les dragons de différentes espèces... C'est à voir, un jour si votre timide amie bats sa peur du monde."

Je souris calmement tout en regardant le temps restant pour le lavage... Il me restait encore un peu de temps à discuter, et surtout avant de forcer Raisa à dire "au revoir" à sa nouvelle amie : la machine à laver.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Enfin propre ! Oupas.
Ele’i n’aurait sincèrement pas classé la sonistrelle dans la case “dragon”, au premier regard.
Après, lui aussi possédait un pokemon qui ne ressemblait pas à un dragon. Plutôt à une boule avec deux petites antennes.
[absolument adorable]
Cependant il se retrouvait étonné d’être confronté à un dragon végétalien. Faut croire qu’il fallait vraiment de tout pour faire un monde.
Le sujet d’une rencontre entre Ioio et la sonistrelle fut remis sur le tapis, et Ele’i retint à peine une grimace face à la réflexion de Vaelin.
Je dois avouer que je ne sais pas ce que ça pourrait donner. Les dragons ont tendances à être territoriaux, et parfois agressifs même avec des membres de leur propre espèce, selon.
Son regard s’égara à nouveau sur la sonistrelle perchée sur la machine à laver.
Après je ne sais pas pour votre pokemon, mais Ioio a un tempérament assez doux. Sans compter qu’au premier stade d’évolution la très grande majorité des mucuscules sont craintifs, en raison de leur faiblesse.
Être l’espèce de pokemon dragon la plus faible pouvait avoir cet effet. Surtout quand on mesurait rarement plus de trente centimètres de hauteur et qu’on pesait trois kilos tout mouillé.
Ele’i se pencha un peu en arrière, en pleine réflexion.
D’un autre côté, ce sont toutes les deux des femelles, donc à moins d’avoir des petits, elles devraient être sensiblement moins agressives que des mâles…
Et Ioio n’aurait pas de petits avant trèèèèès longtemps.
De son avis.
En fait, je me dis qu’une rencontre entre elles serait tout à fait possible, mais je pense que je préfèrerais attendre qu’Ioio ait au moins évolué en colimucus.
Ne serait-ce que pour qu’elle ne soit pas immédiatement désavantagé par sa taille.
[parce que oui, la taille, ça compte]

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Enfin propre ! Oupas.


NULLE PIERRE NE PEUT ÊTRE POLIE SANS FRICTION, NUL HOMME NE PEUT PARFAIRE SON EXPÉRIENCE SANS ÉPREUVE.


L'homme était de mon avis concernant la possible rencontre de nos deux dragons, elle pouvait se montrer dangereuse car les deux étaient assez territoriaux. Malgré la bonne conscience de ma sonistrelle qui avait l'habitude de rester en compagnie de nombreux pokémons, certaine rencontre avec d'autres dragons avaient été explosives durant mes premières années et j'allais lui en parler tout en justifiant le caractère de ma protégée.

" - Ma sonistrelle est très calme malgré son caractère très curieuse avec tout le monde, elle sait qu'elle doit rester sage et calme. Car durant mes cours, les pokémons sont en liberté s'ils sont sages dans le fond de la salle pour qu'ils socialisent entre eux, cependant elle dispose de l'autorité sur les autres afin d'empêcher de gêner les cours... Généralement, les autres l'écoutent sinon c'est moi qu'elle prévient pour qu'on remette les fautifs dans sa pokéball afin de reprendre calmement le cours.

Il n'a attaqué qu'une fois car elle est protectrice malgré sa petite taille envers ses "élèves" mais un de mes élèves avait un carmache en manque de nourriture. Le pokémon devait manquer de nourriture car celui-ci voulait faire un quatre heure en s'attaquant à un autre... C'est rare qu'elle use de ses ultrasons mais elle a fait son possible pour protéger les autres. Donc je pense qu'il n'y aura pas de problème malgré le fait qu'elle ne soit pas spécialement à l'aise avec des dragons.


Puis le jeune homme m'expliqua qu'il préféra voir l'évolution de sa protégée pour envisager une rencontre possible. Je pouvais comprendre souvent les pokémons prennent plus confiance en eux en grandissant. J'espère moi-même voir ma sonistrelle grandir pour devenir une magnifique bruyverne. Mais je me demandais s'elle ne voulait pas rester exprès petite après plus de quatre ans avec moi. Peu importe, si elle était heureuse comme ça, je l'étais aussi. Puis je changeai strictement de sujet, toujours parler de la même chose pouvait devenir lassant :

" - Sinon, je voulais commencer à m'informer sur la région, est ce que vous avez des contacts avec de potentielles élévages ou champions d'arènes ? J'ai besoin de former mes élèves et faire des rencontres avec des célébrités de la région pourraient les aider à se fixer des objectifs. Certaines viennent dans mes cours sans voir un but à leur vie... C'est bien dommage. Et c'est mon but premier.

Raisa restait encore à dialoguer calmement avec la machine à laver.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Enfin propre ! Oupas.
La sonistrelle de Vaelin semblait posséder une certaine tolérance à l’égard des autres pokemons de type dragon. Une bonne chose s’ils voulaient effectivement faire se rencontrer leurs pokemon.
Ca rassurait assez Ele’i sur la question.
Enfin, à moins qu’entre-temps la sonistrelle n’évolue et que cette tolérance se fasse moindre, mais il faudrait vraiment manquer de chance pour le coup. Il allait éviter d’y penser.
Puis la conversation se dérouta sur un autre sujet, qu’il maîtrisait bien moins.
Voire même très peu.
Voire même pas du tout.
Ele’i se passa une main dans les cheveux et les ébouriffa légèrement en signe de gêne.
Ah, désolé. Je fréquente très peu les élevages et encore moins avec les arènes, alors je ne peux pas vraiment vous aider à ce sujet.
Ele’i n’avait aucun intérêt pour les combats d’arènes. A part peut-être pour observer et étudier, mais même là il préférait encore observer un combat en pleine nature.
Même si la différence entre combat de pokemons sauvages et combat de pokemons éduqués pouvait trouver un certain intérêt à ses yeux. Mais ce n’était pas son domaine d’expertise.
Quand aux élevages…
Ele’i releva brusquement la tête, une idée venant de germer dans son cerveau.
Oh ! Je peux peut-être vous mettre en relation avec mon labo. Certains éleveurs coopèrent avec nous dans certains projets d’études. Ils pourront probablement vous rediriger.
Sa machine à laver choisit ce moment pour sonner, annoncer la fin du lavage et essorage de ses affaires.
Enfin, une partie de ses affaires.
Ele’i s’excusant un instant, le temps de sortir tout ça de la machine et de la remplir à nouveau avec ce qu’il restait. Pas grand chose, et ça ne durerait pas trop longtemps, mais au moins tout serait propre.
Et il n’avait plus qu’à ranger le propre dans son sac.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Enfin propre ! Oupas.


NULLE PIERRE NE PEUT ÊTRE POLIE SANS FRICTION, NUL HOMME NE PEUT PARFAIRE SON EXPÉRIENCE SANS ÉPREUVE.


La discussion avait tourné en direction des potentielles contacts que je pouvais me faire afin de pouvoir développé diverses activités au sein de ma future classe. Seulement mon interlocuteur ne semblait pas trop se baigner dans ses connaissances car sa réponse fut négative... J'allais devoir m'informer de moi-même pour pouvoir tenter de faire venir un champion ou encore un éleveur compter son parcours à mes futurs têtes brunes. Ce n'était pas grave, j'avais encore le temps pour trouver ses personnes volontaires.

Cependant, une idée avait germé dans son esprit et il me l'exposa en parlant du laboratoire pour lequel il travaillait. Certains des scientifiques pouvaient travailler avec des éleveurs et qu'il allait pouvoir me mettre en relation avec ses potentielles personnes. C'était une très bonne idée.

" - C'est une bonne idée et je pourrais aussi les inviter à venir parler de leur but à mes élèves, ça pourrait en inspirer certains pour leur avenir... Car certains pensent qu'un dresseur a qu'un avenir : obtenir les badges et devenir célèbre. Il faut changer leur idéologie et leur ouvrir des portes pour des chercheurs, éleveurs ou encore de simple aventurier comme vous. Peut-être que vous pourriez venir décrire votre aventure et peut-être avec des membres de vos familles.

Je dus attendre pour la réponse car sa lessive était terminé et il allait en commencer une autre pour le restant. Et ce fut la mienne qui se termina à mon tour, je dus également vider le tambour sauf que mes vêtements n'étaient pas sec et j'allais devoir attendre un peu en le mettant dans le séchoir durant une bonne demi-heure avant de replier le linge. Mais ce n'était pas le plus grave, car Raisa avait changé d'attitude depuis la fin de ma machine, ses yeux étaient remplis de tristesse...

J'avais oublié qu'elle aimait les ondes et qu'elle s'en amusait avec depuis le début... Alors je foulais dans l'une des poches de ma veste pour y trouver un jouet unique pour calmer les torts lorsqu'elle était triste : une petite boite à musique en moulin que je fis tourner devant ses yeux. Et les notes métalliques résonnèrent dans la salle. Je souris en la voyant se calmer et se mettre au rythme de la musique.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Enfin propre ! Oupas.
Ele’i n’était pas quelqu’un de spécialement soigneux. Pas avec des objets de base tels que les vêtements en tout cas.
Et s’il n’en n’était pas au point de jeter en boule ses vêtements dans son sac, son pliage était si sommaire et peu soigneux qu’il en aurait fait rougir de honte toute bonne ménagère un peu maniaque.
Et puisque Vaelin ne fit aucun commentaire, ni n’eut aucune réaction particulière, on pouvait en conclure qu’il n’avait pas le tempérament d’une bonne ménagère un peu maniaque.
C’était plutôt appréciable.
Pourquoi pas. C’est vrai que je pourrais leur parler d’exploration. Tant qu’ils ne suivent pas mon exemple quand j’étais enfant, ça devrait aller.
Ele’i avait conscience que ce qu’il avait vécu étant enfant n’était pas un bon exemple à suivre. Lui ne regrettait rien, mais en devenant adulte il avait pu assimiler que des parents ne voulaient pas que leur enfance passe la journée ou la nuit en pleine forêt et tout seul.
Donc, ne pas faire comme lui à moins d’être majeur et d’avoir un pokemon avec soi.
Il y a une de mes soeurs à Lumiris actuellement. Si je la contacte elle pourra peut-être parler de son expérience du tour des îles d’Alola, c’est assez similaire au système des arènes.
Pour peu qu’il se rappelle de contacter Vai’ata. Ce qui n’était pas gagné puisqu’il était là depuis plusieurs semaines et qu’il ne l’avait toujours pas fait.
Il se demanda si elle pourrait aussi parler de son vécu à la ferme familiale, vu que c’était ce que le professeur recherchait à la base.
Les parents d’Ele’i étaient éleveurs, mais il n’avait jamais prit part à la vie de la ferme, à part pour se cacher parmi les pokemons et trouver du réconfort. Vai’ l’avait sans doute fait davantage. Peut-être.
Lui avait passé plus de temps dans la nature ou dans un laboratoire qu’à la ferme proprement dite.
Ele’i observa l’échange entre Vaelin et son pokemon avec curiosité.
Est-ce qu’elle est sensible au point de sentir les vibrations de la boite à musique, ou elle aime juste aussi la musique ?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Revenir en haut Aller en bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération