Dusk Lumiris

forum rpg pokemon - non stratégique - pas de ligne minimum - event regulier
keyboard_arrow_up
keyboard_arrow_down



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-31%
Le deal à ne pas rater :
Scie sauteuse sans fil Ryobi – sans batterie (ODR 20€)
45.55 € 65.55 €
Voir le deal

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
At the sunset, we meet each other. - Ft. Shinzo
Anthéa Oyhenart
Dresseur Éclipse
Messages : 183
Née le : 23/05/1995
Age : 25
Région : Sinnoh
Stardust : 50
Equipe pokemon : At the sunset, we meet each other. - Ft. Shinzo Miniature_559_EB
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Bronze
Dresseur Éclipse
Anthéa Oyhenart
Identité du dresseur
Messages : 183
Née le : 23/05/1995
Age : 25
Région : Sinnoh
Stardust : 50
Equipe pokemon : At the sunset, we meet each other. - Ft. Shinzo Miniature_559_EB
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Bronze
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 183
Née le : 23/05/1995
Age : 25
Région : Sinnoh
Stardust : 50
Equipe pokemon : At the sunset, we meet each other. - Ft. Shinzo Miniature_559_EB
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Bronze
Mar 22 Oct 2019 - 14:45

At the sunset, we meet each other.



"I was here to see the beautiful sight, but, finally, my awkwardness led me to hit you." - Shinzo & Charlie
C'était une belle journée. Ensoleillée, l’air était tout de même frais. Et, pourtant, Charlie avait le cœur drôlement lourd, l’esprit fatigué. Elle n’avait pas passé une très bonne semaine à vrai dire. Chargée, épuisante, elle n’avait pas vraiment arrêté. Tout n’avait pas été rose non plus. Au centre d’accueil des personnes à la rue, elle avait dû s’interposer dans un bon nombre d’embrouilles, prenant quelques coups au passage. A la boutique, elle avait eu droit à des clients qui lui en avaient beaucoup trop demandé. Après tout, elle travaillait seule, bien que ses pokémons, heureusement, l’aider souvent. Mais les gens ne comprenaient pas. Pour eux, il fallait que tout aille vite, qu’ils obtiennent ce qu’ils voulaient dans la minute qui suivait leur commande. Et ça, ça épuisait Charlie. Se battre, pour rien, avec des personnes idiotes, elle en avait plus qu’assez. Elle aimait aider les autres, elle aimait parler, être en contact avec autrui. Pourtant, parfois, elle avait aussi besoin de se retrouver seule. Elle avait du mal à l’accepter, car elle avait choisi d’être au service des autres. Mais il y avait des moments où elle atteignait ses limites.

Elle voulait se changer les idées. Partir, loin de chez elle, voyager, prendre l’air. La jeune femme voulait pouvoir, pour une fois, prendre un peu de temps pour elle, en compagnie de ses pokémons, Héllébore et Cosmos. Elle avait donc décidé de se donner une semaine de vacances et de repos ; après tout, elle était sa propre patronne, elle pouvait se donner des congés quand elle le voulait. Enfin, elle avait quand même dû prévenir le cabaret qu’elle ne pourrait pas aller y travailler pendant une semaine – ce n’était pas vraiment un problème, après tout ils avaient pleins d’employés-. Et puis, elle avait pris du temps pour choisir sa destination. Finalement, la jeune femme décida de se rendre à Mirawen. Elle avait lu beaucoup de bon avis sur le Réseau Dusk. La ville avait particulièrement attiré son attention, et elle était donc curieuse de découvrir l’endroit. En plus, elle serait loin d’Artiesta au moins, loin de toute cette agitation, de tout ce stress quotidien, de tout ce qui se trouvait ici qu’elle avait envie de ne plus voir un temps durant.

Charlie avait également lu beaucoup d’articles concernant la Plage Mystique, notamment concernant la tradition des lanternes mises à la dérive au crépuscule. Elle avait vu des photos aussi – elle trouvait ça vraiment magnifique, et elle avait envie de le voir de ses propres yeux-. C’était donc l’occasion rêvée. Tout concordait. Et puis, quand elle avait montré au farfuret et au kungfouine là où ils allaient se rendre, les deux avaient montré un très fort enthousiasme -ce qui avait ravie la rousse. Voir ses pokémons aller dans son sens et emballés par l’idée l’avait comblé de joie.

Le soir, lorsqu’elle était rentrée de la boutique, elle avait rapidement préparé une petite valise, puis le trio s’en étaient allé d’Artiesta. Héllébore et Cosmos n’avaient pas trop aimé le long voyage en bus, mais, en même temps, Charlie n’avait pas d’autre moyen de locomotion. Enfin, les trois furent bien heureux de descendre du véhicule lorsqu’ils finirent par arriver. Il faisait déjà nuit, mais les rues étaient encore animées. Il y avait du monde -probablement moins qu’en plein été, c’était certain-, mais elle préféra se rendre directement à l’hôtel qu’elle avait réservée. En temps ordinaire, elle aurait sûrement était s’amuser, aller à la rencontre des autres. Mais là, elle n’avait qu’une envie : dormir.

---------------

Durant la journée, Charlie et ses deux pokémons avaient principalement visité Mirawen, mais partiellement seulement. Elle s’était dit que, durant leur première journée, ils visiteraient grossièrement, et puis, les jours d’après, ils iraient sûrement voir des choses en particulier. Mais la jeune femme n’était pas là pour faire du tourisme - du moins ça n’était pas la raison principale de sa venue -. Et puis, quand l’après-midi pointa enfin le bout de son nez – c’était le moment qu’elle attendait le plus -, elle s’empressa de prendre un bus qui les mena à la Plage Mystique. Ce spectacle, pour rien au monde elle ne le louperait, et elle ne pouvait pas attendre plusieurs jours avant de le voir. C’était comme un but dans sa vie, qui était sur le point de s’accomplir.

Lorsqu’ils arrivèrent, le soleil terminait doucement sa course dans le ciel, donnant des teintes orangées à celui-ci. La mer en avait également pris les couleurs, et c’était un spectacle déjà magnifique. En attendant le moment tant attendu, Charlie se dirigea vers le petit mur qui séparait la plage du reste, le farfuret et le kungfouine marchant derrière elle. Mais elle était tellement absorbée par ce paysage merveilleux, qu’elle ne vit pas que quelqu’un se trouvait juste devant elle, sur sa route. Ses Pokémon's avaient bien essayé de la prévenir mais rien n'y fit. Et, bien évidemment, elle lui fonça dessus. Surprise, elle échappa un « Qu’est-ce que… ».  Quand elle comprit la situation – il ne fallut pas longtemps -, elle se recula aussitôt, un sourire gêné s’affichant sur son visage. Elle arrangea une mèche – toujours la même – qui était venue se mettre en travers de celui-ci, avant de se racler la gorge rapidement.  

« - Oh je suis désolée ! Je regardais ailleurs, et je ne vous ais pas vu… Je ne vous ais pas fait mal ? » Avait-elle lancé, avec un air à la fois amusé et gêné, tout en regardant le concerné.
#iwhae pour epicode
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Mer 23 Oct 2019 - 14:15

Shinzo's Back

Feat Charlie
Après plusieurs mois passés à vagabonder dans d'autres régions, me voilà enfin de retour à Lumiris. Je n'irai pas jusqu'à dire que les paysages ou la région m'avaient manqué. Mais je n'ai pas pu m'empêcher de ressentir quelque chose de particulier en débarquant de ferry. Ticlik quant à lui semblait aux anges. Je ne pensais pas qu'il s'était autant attaché à la région.

Lorsque j'étais en « voyage », j'ai appris via le Réseau Dusk que pas mal de choses s'étaient produites. Notamment au regard de la Team Mistral. J'aurais bien aimé prêter main forte à la résistance sur place mais j'avais les mains prises ailleurs pour des affaires tout aussi importantes.

En revenant à Lumiris, je m'étais mis en tête de retourner à Feranium. Là où j'avais élu domicile en déménageant dans la région. C'était sans compter sur la lenteur des travaux de réparations. Le quartier résidentiel n'était toujours pas accessible au public. Il serait peut-être temps de trouver un autre endroit où vivre. Les auberges et les centres Pokémon font l'affaire un moment seulement.

En attendant, nous voilà à Lumiris Sud. Faire la route jusqu'au Nord prenait pas mal de temps et je ne me sentais pas de la faire dans l'immédiat. À l'inverse, je décidai de m'aventurer un peu plus vers le Sud jusqu'à atteindre la Plage Mystique. Je ne me rappelle pas y être allé très souvent, et j'en connais au moins deux à qui cet endroit pourrait vraiment plaire. À ma ceinture, je sentais l'une de mes Pokéball remuer frénétiquement.

Je sais. Je vais te laisser sortir, un peu de patience.

En arrivant sur place, une foule de gens était présente. Difficile de cacher ma déception. J'espérais sincèrement trouver un peu de calme et de quiétude en venant ici. J'aurais mieux fait de me renseigner sur les événements à venir avant de faire le trajet jusqu'ici. Enfin, qu'importe. Ces deux là sont certains de s'amuser au moins. Je les observai de loin, adossé au muret qui séparait le piétonnier de la plage, quand une scène pour le moins originale se déroula sous mes yeux : une jeune femme bouscula Noot. Pensant qu'il s'agissait d'un humain, elle s'excusa aussitôt.

Noot, inquiet d'avoir blessé la demoiselle avec son imposant arrière-train, porta une nageoire à sa bouche et tapota la tête de la rouquine avec l'autre. Ticlik virevoltait autour d'eux, visiblement aussi amusé que moi par cette scène.

J'imagine que je dois y aller, uh.
soupire…

C'est non sans rechigner que je me levai du muret sur lequel j'étais adossé pour me diriger vers mes Pokémon et cette personne visiblement très maladroite… et un peu aveugle. Faut le faire pour confondre un humain avec un Pingoléon de deux mètres.
Ticlik = Trousselin.
Noot = Pingoléon.
Noot est un gros pingouin abruti. D'où ses réactions… spéciales.
Revenir en haut Aller en bas
Anthéa Oyhenart
Dresseur Éclipse
Messages : 183
Née le : 23/05/1995
Age : 25
Région : Sinnoh
Stardust : 50
Equipe pokemon : At the sunset, we meet each other. - Ft. Shinzo Miniature_559_EB
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Bronze
Dresseur Éclipse
Anthéa Oyhenart
Identité du dresseur
Messages : 183
Née le : 23/05/1995
Age : 25
Région : Sinnoh
Stardust : 50
Equipe pokemon : At the sunset, we meet each other. - Ft. Shinzo Miniature_559_EB
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Bronze
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 183
Née le : 23/05/1995
Age : 25
Région : Sinnoh
Stardust : 50
Equipe pokemon : At the sunset, we meet each other. - Ft. Shinzo Miniature_559_EB
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Bronze
Mer 23 Oct 2019 - 16:06

At the sunset, we meet each other.



"I was here to see the beautiful sight, but, finally, my awkwardness led me to hit you." - Shinzo & Charlie
Ce ne fut qu'une fois qu'elle avait prononcé sa phrase qu'elle se rendit compte de l'ironie de la situation. Ce n'était non pas un être humain qu'elle avait bousculé, mais un énorme Pingoléon. Elle se sentit tout d'un coup réellement gênée, et un peu cruche d'avoir confondu un Pokémon - surtout aussi grand - avec un homme. Elle regarda rapidement autour d'elle, et, heureusement, les gens semblaient plus occupés à discuter qu'à se préoccuper de ce qu'il venait de se passer, et ce, pour le plus grand bonheur de Charlie. Enfin, le Pingoléon se retourna alors, et amena une nageoire vers son bec, et, de l'autre, il vint tapoter gentiment la tête de la jeune femme. Sur le coup, elle fut drôlement surprise, et légèrement impressionnée aussi. Il fallait dire que le Pokémon était drôlement plus grand qu'elle - heureusement qu'il avait l'air gentil. En plus, un petit Trousselin apparut bien vite, et commença à tournoyer autour d'eux. Mais elle se détendit bien vite.

"-Si je m'attendais à bousculer un Pokémon et à le confondre avec un humain... Excuse moi encore en tout cas !" Avait-elle lancé avec un petit rire à l'attention du Pingoléon.

Le farfuret et le kungfouine avaient bien vite rappliqué - surtout Héllébore, tellement jaloux - lorsque le Pokémon pingouin avait commencé à tapoter la tête de la jeune femme. Il s'était d'ailleurs dangereusement rapproché de lui. Il paraissait vraiment minuscule, face à l'autre qui devait faire au moins deux mètres. Pourtant, il n'avait pas peur, et était prêt à attaquer si jamais celui-ci venait à faire un mauvais geste. "Doucement Héllé, c'est bon, tu vois bien qu'il n'a pas l'air méchant, le petit Trousselin non plus !" Cosmos, lui, semblait analyser les nageoires du Pingoléon... Probablement afin de savoir si il pouvait lui enseigner quelques mouvements d'arts martiaux, malgré le fait qu'il n'avait pas de pattes comme lui ? En tout cas, elle se dit bien vite que ce ne devait pas être des Pokémon's sauvages, et que leur dresseur ou leur dresseuse devait se trouver non loin. A peine avait-elle pensé ça qu'un jeune homme commença à s'avancer vers eux. Elle refit rapidement son chignon - que le pingouin avait légèrement mis en bataille -, puis un sourire s'afficha sur son visage.

"-Bonjour ! Je suis désolée d'avoir dérangé votre Pokémon, j'avais la tête ailleurs..." Avait-elle commencé à dire avec un petit rire amusé. "En tout cas, votre Pingoléon est vraiment adorable ! Votre Trousselin aussi aha !"

Lui, il devait avoir tout vu. Le fait qu'elle ait bousculé son Pokémon, qu'elle se soit excusée comme si c'était un être humain. Charlie eut soudainement envie de s'enterrer six pieds sous terre. Elle devait vraiment passer pour une cruche sans nom - elle l'était, souvent -. Elle était venue ici pour éviter les ennuis, profiter un peu, et, pourtant, elle réussi encore à se mettre dans des situations improbables. C'était à se demander si elle ne le faisait pas exprès parfois. Ou alors, elle les attirait sans vraiment le vouloir, les problèmes. Enfin, la honte d'être passée pour une empotée lui fit monter le rouge aux joues, elle plaqua alors bien vite ses mains sur celles-ci, et détourna rapidement son regard vers la mer, faisant mine d'avoir vu quelque chose du coin de l'oeil.

"-Je suis vraiment trop maladroite quand je m'y met..." Avait-elle chuchoté, les mots étant sortis tout seuls de sa bouche. Elle espérait que le nouveau venu ne l'avait pas entendu.  
#iwhae pour epicode


DC de Isaac Hayashi ~

Merci Hazel pour le vava Bave
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Sam 26 Oct 2019 - 19:00
En me rapprochant peu à peu de la demoiselle et des mes Pokémon, je voyais sur le visage de cette inconnue qu'elle commençait à réaliser ce qui se passait. D'une gêne infime nous sommes passés à un embarras infini. La couleur écarlate de ses joues parlait pour elle.

Deux autres Pokémon, probablement les siens, sont venus à la hauteur de la dresseuse et firent barrage entre elle et Noot. Ce grand dadet n'a pas sûrement pas compris pourquoi tant de méfiance étant donné qu'il n'avait, à son sens, rien fait de mal. J'avais beau lui répéter qu'on ne tapotait pas la tête des gens et des autres Pokémon comme on le voulait, rien n'y faisait. Il recommençait sans arrêt.

Pour calmer le jeu, il se laissa tomber par terre, fesses les premières. Oui. Littéralement « laissé tomber par terre ». Autant dire que vu sa taille et son poids, on le sentit jusque dans le sol. Puis il commença à jouer avec le Kungfouine qui semblait être intrigué par les nageoires du pingouin géant. Quant à moi, j'étais enfin arrivé à hauteur de la dresseuse.

Tu ne l'as pas dérangé. Il était simplement perdu dans ses pensées, aussi simplettes soient-elles.

Elle avait plus ou moins le même âge que moi et je n'avais aucune envie de m'emmerder dans des formalités inutiles. Autant se tutoyer d'emblée.

Pas de bosse ? Je regardai en direction du front de la rouquine. Noot avait beau être très docile, sa peau n'en demeurait pas moins dure pour autant. En tout cas c'est la première fois que je vois une personne confondre un Pokémon avec un être humain. Un Pingoléon, qui plus est. C'était amusant à voir.

Ça faisait pas mal de temps que je n'avais plus mis les pieds à Lumiris, mais j'avais la conviction que cette dresseuse n'était pas du coin. Cet enthousiasme et cette gêne pour quelque chose d'aussi anodin, c'est comme si elle voulait ne pas trop se faire remarquer. Aurait-elle emménagé récemment dans la région ?

Je jetai un coup d’œil à ses Pokémon. Ils étaient plein de vie mais semblaient très jeunes et inexpérimentés, eux aussi. Ticlik appréciait particulièrement les Pokémon jeunes et les bébés Pokémon. Sa façon de se comporter avec ce Kungfouine et ce Farfuret n'a fait que confirmer ma première impression.

Tu viens d'arriver dans le coin, pas vrai ? Demandai-je en posant à nouveau mon regard sur elle. Faut avoir un certain cran pour venir dans la région avec tout ce qui s'est passé récemment.
...

Revenir en haut Aller en bas
Anthéa Oyhenart
Dresseur Éclipse
Messages : 183
Née le : 23/05/1995
Age : 25
Région : Sinnoh
Stardust : 50
Equipe pokemon : At the sunset, we meet each other. - Ft. Shinzo Miniature_559_EB
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Bronze
Dresseur Éclipse
Anthéa Oyhenart
Identité du dresseur
Messages : 183
Née le : 23/05/1995
Age : 25
Région : Sinnoh
Stardust : 50
Equipe pokemon : At the sunset, we meet each other. - Ft. Shinzo Miniature_559_EB
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Bronze
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 183
Née le : 23/05/1995
Age : 25
Région : Sinnoh
Stardust : 50
Equipe pokemon : At the sunset, we meet each other. - Ft. Shinzo Miniature_559_EB
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Bronze
Dim 27 Oct 2019 - 16:59

At the sunset, we meet each other.



"I was here to see the beautiful sight, but, finally, my awkwardness led me to hit you." - Shinzo & Charlie
Mon dieu qu’elle avait honte, ce n’était pas croyable. Peut-être que, finalement, elle aurait mieux de rester à Artiesta, continuer son inlassable routine. Peut-être que les vacances n’étaient pas faites pour elle ? Non, c’était stupide comme réflexion. Elle secoua doucement la tête afin de chasser toutes ces mauvaises pensées, lorsqu’un énorme bruit se fit entendre, suivit d’un léger tremblement dans le sol -ce qui eut pour effet de la ramener à la réalité-. Charlie tourna de nouveau la tête vers l’inconnu et ses pokémons. Le Pingoléon était assis -il devait sûrement s’être laissé tomber vu les vibrations qu’il y avait eu dans le sol-, et Cosmos l’avait rejoint, tous deux ayant commencé à jouer ensemble. Et puis, le jeune homme était désormais à son niveau. C’est plus moi qui était perdu dans mes pensées, pas lui… Enfin, le fait que celui-ci utilise le tutoiement eu pour effet de détendre la jeune femme. Elle n’aimait pas vraiment les formalités, et elle trouvait que tutoyer permettait de détendre l’atmosphère, ce qui rendait les conversations beaucoup plus sympathiques.

« - Oh, mais ce n’est pas de sa faute, c’est la mienne… » Avait-elle lancé avec un petit rire en regardant le sol, avant que son regard ne se porte de nouveau sur le jeune homme.

Elle secoua d’ailleurs la tête en guise de « non » avec un petit sourire amical lorsque celui-ci lui demanda si elle n’avait pas de bosse. Enfin, elle ne sentait rien pour le moment, et elle espérait que son front ne prendrait pas des couleurs violacées par la suite. Elle aurait l’air bien maligne, encore une fois. Il fallait dire qu’elle n’avait pas vraiment de chance la pauvre. C’était un peu comme le jour où elle avait accueilli Izaiah au centre pour les sans domicile fixe à Nemerya, qu’elle s’était retrouvée avec un énorme bleu sur le visage après avoir stoppé une dispute violente -quelle honte elle avait eu aussi ce jour-là-. Charlie souhaitait donc que ce schéma ne se reproduise pas, elle avait déjà eu l’air bien stupide en confondant un pokémon avec un être humain -d’ailleurs, il releva le fait-.

« - Oui je sais, c’était… carrément stupide. » Lança-t-elle en passant sa main dans sa chevelure rousse.

Héllébore s’était rapproché de Charlie, et fixait les inconnus, tour à tour, d’un regard noir, les yeux plissés, comme en train de réfléchir à ce qu’il pourrait bien leur faire. La jeune femme lui tapota la tête comme pour lui dire « C’est bon, arrête ton cinéma s’il te plait, je me suis déjà fait assez remarquer comme ça. ». Et puis, elle écoute ce que le nouveau venu lui dit. C’était vrai que les derniers évènements avaient sûrement fait fuir toutes les personnes qui avaient envisagées de venir en voyage ou même habiter dans la région. Mais, en réalité, la jeune femme avait emménagé il y avait déjà quelques années. Il fallait dire que ce n’était pas vraiment rassurant de savoir que ce genre de chose pouvaient se produire non loin de chez soi -mais après tout, c’était un peu pareil partout non ?-. Charlie n’avait suivi les évènements que grâce au Réseau Dusk. Elle regardait ce qu’il se passait le soir surtout, avant d’aller dormir, car, la journée, elle n’avait pas vraiment le temps.

« -Effectivement, je viens d’Alola. En vérité, ça fait déjà quelques années que je me trouve à Lumiris. Disons que c’est seulement depuis quelques mois que je m’accorde un peu de temps pour visiter la région ! Mais, c’est vrai que les derniers évènements ont sûrement du refroidir les personnes qui voulaient venir s’installer. » Avait-elle commencé avec un sourire radieux. « Et toi, tu es d’ici ? » Demanda-t-elle en penchant légèrement la tête sur le côté.

Elle avait évoqué sa région d’origine avec un tel naturel, qu’elle s’effraya elle-même. C’était bien la première fois qu’elle arrivait à évoquer l’endroit sans une once de froideur ou de dégoût. Et, afin de ne pas se laisser submerger par des souvenirs qu’elle préférait garder enfouis, elle décida de reprendre aussitôt la parole.

« -Sinon moi c’est Charlie ! Et toi ? » Demanda-t-elle, enthousiaste.

#iwhae pour epicode


DC de Isaac Hayashi ~

Merci Hazel pour le vava Bave
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Lun 28 Oct 2019 - 20:08
Je plissais légèrement les yeux et regardais le front de la rouquine qui gonflait à vue d’œil. J'ignore si elle voulait jouer les dures ou si elle ne se rendait simplement pas compte qu'elle allait avoir un joli souvenir de cette rencontre avec Noot... Je mimais donc de me toucher le front avec mon index pour l'inviter à faire de même sur elle.

Une chose est sûre, c'est qu'il ne se sent pas du tout fautif en ce moment. Dis-je en me tournant vers Noot, toujours assis par terre en train de jouer. On dira que tu avais la tête ailleurs. Je me tournai à nouveau vers mon interlocutrice et posai ensuite mon regard sur le Farfuret qui semblait un tantinet agressif, ce qui m'amusait beaucoup. Il n'a pas l'air très commode.

Elle nous vient donc d'Alola, s'appelle Charlie et est installée ici depuis quelques années. Qui l'eut cru ? Tout dans sa façon d'aborder son environnement laissait à penser qu'elle venait de débarquer ici. Je ne connais pas beaucoup de métiers qui demandent autant de temps et d'énergie pour ne pas être en mesure de voyager à Lumiris. Enfin soit.

Shinzo. Répondis-je en mettant mes mains dans les poches de ma veste. Je n'avais rien d'autre à ajouter sur le moment. Et puis, dans un effort : Je ne suis pas non plus originaire de Lumiris. Je viens d'Unys.

Sans que j'eus vraiment le temps d'ajouter quoi que ce soit, je voyais au loin une ombre s'approcher à grande vitesse de nous. Elle devait enfin être de retour avec ce que je lui avais demandé d'aller me chercher. C'est dans un bond qui créa une bourrasque que sa silhouette apparue enfin à côté de moi : San, ma Lucario, qui avait bien pris soin de marcher sur la tête de Noot au passage. Elle me tendit l'une de ses pattes dans laquelle se trouvait mon insigne de la Team Plasma. Nous avions été forcés de déménager de Feranium et je l'avais oubliée dans les décombres de notre ancien appartement.

Fut un temps, j'aurais tout fait pour ne pas montrer cette insigne ici, à Lumiris. Aujourd'hui, je n'en ai plus rien à faire. Je regardai quand même Charlie dans les yeux histoire de jauger la situation et ses éventuelles réactions.

Tu es venue ici pour observer le coucher de soleil, c'est ça ? Tu aurais mieux fait de te mettre sur la colline derrière moi. Je pointai un lieu au-dessus de mon épaule avec mon pouce. Moins de monde. Plus de calme. Et la vue est imprenable.

Sur ces mots, Ticlik avait entamer une attaque Éclat Magique de faible puissance en direction du ciel. Certainement pour se faire voir toujours un peu plus par les personnes qui nous entouraient. Je soupirai en baissant les yeux vers le sol, arborant tout de même un léger sourire.

Et moi qui déteste me faire remarquer... dis-je tout bas.
...

Revenir en haut Aller en bas
Anthéa Oyhenart
Dresseur Éclipse
Messages : 183
Née le : 23/05/1995
Age : 25
Région : Sinnoh
Stardust : 50
Equipe pokemon : At the sunset, we meet each other. - Ft. Shinzo Miniature_559_EB
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Bronze
Dresseur Éclipse
Anthéa Oyhenart
Identité du dresseur
Messages : 183
Née le : 23/05/1995
Age : 25
Région : Sinnoh
Stardust : 50
Equipe pokemon : At the sunset, we meet each other. - Ft. Shinzo Miniature_559_EB
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Bronze
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 183
Née le : 23/05/1995
Age : 25
Région : Sinnoh
Stardust : 50
Equipe pokemon : At the sunset, we meet each other. - Ft. Shinzo Miniature_559_EB
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Bronze
Mar 29 Oct 2019 - 12:16

At the sunset, we meet each other.



"I was here to see the beautiful sight, but, finally, my awkwardness led me to hit you." - Shinzo & Charlie
L a rousse imita le jeune homme, et posa sa main sur son front. Elle serra alors les dents -faisant au passage une légère grimace- lorsqu’elle sentit qu’une bosse était réellement en train de se former. Je me suis cognée aussi fort que ça ? A toute vitesse, elle arrangea alors sa frange, faisant en sorte de cacher l’objet de sa honte présente et future. La situation était déjà assez embarrassante comme ça, si en plus elle se retrouvait avec une bosse énorme sur la tête, ce ne serait que plus gênant encore. Et puis, une fois le tout dissimulé du mieux qu’elle avait pu, Charlie se sentit un peu plus à l’aise. D’ailleurs, elle avait souri lorsque l’individu en face d’elle nota que son Pingoléon ne semblait pas fautif. Mais vraiment, il n’a pas à l’être. C’est moi qui lui ai foncé dedans, c’est moi qui aurais mieux fait de regarder là où je marchais. J’aurai plutôt dû attendre avant de m’émerveiller devant toutes ces magnifiques couleurs. Et puis, lorsque son regard se posa sur Héllébore, la jeune femme fit de même.

« -Oui, au premier abord ce n’est pas le pokémon le plus charmant qui soit, mais il est gentil en vérité ! » Avait-elle commencé à dire avec un ton amusé. Mais c’est pas souvent qu’il l’est. « Et bien enchanté Shinzo ! » Lança-t-elle avec un large sourire.

Alors comme ça, lui non plus n’était pas de Lumiris… Lorsqu’il avait commencé à prononcer sa phrase, Charlie avait eu peur qu’il lui dise qu’il venait lui aussi de Alola. Il semblait avoir environ le même âge qu’elle, et il aurait donc pu avoir vent de ce qu’avait déjà fait la rousse. Et ça, ça l’aurait drôlement mise dans l’embarras -elle l’était déjà bien assez-. Mais, fort heureusement, il venait d’Unys en réalité. Quel soulagement. Finalement, c’était sa hantise, à chaque fois qu’elle rencontrait une nouvelle personne. Elle avait terriblement peur de tomber sur une personne venant des îles d’Alola. De croiser quelqu’un qui aurait eu vent, ou même qui connaîtrait parfaitement ce qu’elle avait fait -ou du moins la partie qui était passée dans les journaux-. Si elle était venue ici, c’était pour recommencer sa vie, repartir de zéro, pas pour croiser de nouveaux des personnes qui pourraient évoquer son passé catastrophique.

Mais avant qu’elle ait eu le temps de rebondir sur ce qu’il avait dit, un Lucario fit irruption, écrasant au passage la tête du pauvre Pingoléon, qui ne bougea même pas et qui continua de jouer avec Cosmos. Et puis, la nouvelle venue tendit sa patte vers Shinzo, et lui remit un petit objet. Charlie, trop curieuse, jeta un rapide coup d’œil vers celui-ci -en plissant légèrement les yeux comme pour mieux voir ce que c’était-. Une insigne ? Mais sa petite contemplation s’arrêta rapidement lorsque le regard de Shinzo se posa dans le sien, et qu’il reprit la parole.  

« -Effectivement, mais je suis surtout venue ici pour assister à la traditionnelle mise à l’eau de lanternes ! Mais merci, j’y penserai la prochaine fois, et puis c’est vrai que ce doit être sympathique depuis là-haut ! Et toi, qu’est-ce que tu es venu faire ici du coup ? »

Tandis qu’elle terminait sa phrase, le Trousselin se mit à lancer une attaque vers les airs, pour une quelconque raison. Charlie échappa un petit rire amusé en voyant la façon de se comporter de ce pokémon. Adorable. Si seulement Héllébore pouvait être aussi mignon un peu plus souvent… « Apparemment, tes pokémons en ont décidé autrement ! » Avait-elle lancé à Shinzo avec un ton mi- amusé mi- doux. Mais, à peine avait-elle terminé de prononcer ces mots, que son regard se porta de nouveau sur l’insigne que le jeune homme avait dans sa main. Elle avait l’impression de la reconnaitre, de l’avoir déjà vu quelque part. Tandis qu’elle réfléchissait, un silence s’était installé. C’était involontaire -Charlie était du genre à être un moulin à parole-, mais elle était beaucoup trop concentrée à chercher, à se remémorer ce souvenir qui s’était échappé de son esprit. Son regard s’était dirigé vers le ciel, sa main était venue s’accrocher à son menton, signes de son intense réflexion. Lorsqu’elle réussit enfin à retrouver ce qu’elle voulait.

C’est l’insigne de la team Plasma si mes souvenirs sont bons. Elle avait croisé -et aidé- un homme à Alola, un ancien membre de la Team Plasma qui avait fuis, et qui était venu se réfugier -ou plutôt se cacher- à sur l’île. Il s’était alors retrouvé à la rue, et Charlie l’avait souvent croisé, et lui avait régulièrement amené de quoi se sustenter. Ils avaient souvent parlé, tous les deux, et celui-ci lui avait un peu évoqué -tout en restant assez vague- sa vie lorsqu’il était un membre de cette Team, à Unys. Elle mourrait d’envie de demander à Shinzo si cet insigne, c’était celle à laquelle elle pensait. Mais, c’était clairement très impoli. Et puis, ce n’était pas ses affaires. C’était sa vie privée, elle n’avait pas à s’immiscer en posant des questions. Mais qu’est-ce qu’elle en mourrait d’envie. Son regard se planta alors dans celui de Shinzo, et elle s’avança légèrement en avant.

« -Je sais que je vais être indiscrète mais… C’est bien l’insigne de la Team Plasma que t’a rapporté ton Lucario ? » Avait-elle dit à voix basse, sans aucune once de jugement, afin que les gens présents non loin n’entendent rien. Puis elle se recula et baissa la tête. Et puis après un petit silence, elle reprit la parole. « Pardon, c’est impoli de ma part, j’aurai pas dû… » Lança-t-elle tout en regardant le sol.
#iwhae pour epicode


DC de Isaac Hayashi ~

Merci Hazel pour le vava Bave
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Sam 2 Nov 2019 - 16:15
Il lui aura fallu un peu de temps pour se rendre compte que ce choc n’était pas si anodin que ça. Et à en juger par sar réaction quasi immédiate, j’en déduis qu’elle est très gênée. Je ne vois pas trop pourquoi, d’ailleurs. Il faut dire que je n’ai jamais compris comment et pourquoi les êtres humains ressentaient de la gêne. Je n’ai pas le souvenir d’avoir ressenti de l’embarras un jour dans ma vie.

Ça te fera une histoire à raconter à tes amis ou à ta famille. Autant prendre une photo en souvenir. D’ailleurs, Noot adore les selfies. dis-je en me tournant vers le gros dadais. Lorsqu’il entendit le mot « selfie », il se leva aussitôt et se mit à sautiller sur place telle une petite collégienne. soupire… Je m’étais pris le visage dans ma main.

Un Farfuret gentil. Pourquoi pas, après tout. Qui pourrait croire que cet énorme Pingoléon est en réalité une énorme peluche de deux mètres sur pattes ? Il est toujours plus sage de s’en méfier en combat, cela dit. C’est comme si Noot avait deux personnalités : une pour la vie de tous les jours, douce et amicale, et une autre pour les combats, combatives et parfois même sans pitié.

Je finis par remettre ma main dans ma poche et par reposer mon regard sur Charlie. Elle a dit venir d’Alola. J’en viens justement. Il s’agit de la dernière région que j’ai visitée avant de revenir à Lumiris. En y repensant, il me semble avoir déjà vu son visage quelque part là-bas… ou alors l’aurais-je rêvé ? Cette question me trotta dans la tête quelques longues secondes et s’ensuivit donc un blanc dans la conversation.

Ah, oui. La fameuse… répondis-je d’un ton las. Je n’ai jamais été un grand fan de ce genre d’événements folkloriques. Mais mes Pokémon aiment bien, du coup nous voilà. On va dire que je suis ici pour faire plaisir. et j’acquiesçai d’un hochement de tête désespéré les dires de la demoiselle.

Puis, la conversation pris une tournure assez imprévue. Non seulement avait-elle vu l’insigne ramenée par San. Mais en plus elle avait reconnu sa provenance et sa signification. Je ne connais pas beaucoup de personnes en dehors d’Unys capables d’identifier les couleurs de la Team Plasma. Encore moins ici, à Lumiris. Normalement, le simple fait d’évoquer l’existence d’une Team, qu’importe laquelle, donne des frissons aux gens. Or ce n’était pas le cas pour Charlie. Je l’avais bien observée depuis le début de notre échange, elle ne semblait pas le moins du monde dérangée ou même effrayée par l’idée que je puisse faire partie de la Team Plasma. Elle cachait quelque chose…

Effectivement. commençai-je calmement. L’aura de San, debout à côté de moi, avait changé. Elle était sur ses gardes. Je suis assez étonné que tu saches de quoi il s’agit. Disons que cette insigne ne court pas les rues ici, à Lumiris. continuai-je en la regardant dans les yeux. Est-ce que je peux te demander comment en es-tu venue à connaître l’existence de la Team Plasma ?

La tension était montée d’un cran. Le tout était de ne pas attirer l’attention des personnes aux alentours. Créer du grabuge ici ne serait pas la meilleure des choses à faire. Surtout pas en ce moment.
...

Revenir en haut Aller en bas
Anthéa Oyhenart
Dresseur Éclipse
Messages : 183
Née le : 23/05/1995
Age : 25
Région : Sinnoh
Stardust : 50
Equipe pokemon : At the sunset, we meet each other. - Ft. Shinzo Miniature_559_EB
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Bronze
Dresseur Éclipse
Anthéa Oyhenart
Identité du dresseur
Messages : 183
Née le : 23/05/1995
Age : 25
Région : Sinnoh
Stardust : 50
Equipe pokemon : At the sunset, we meet each other. - Ft. Shinzo Miniature_559_EB
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Bronze
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 183
Née le : 23/05/1995
Age : 25
Région : Sinnoh
Stardust : 50
Equipe pokemon : At the sunset, we meet each other. - Ft. Shinzo Miniature_559_EB
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Bronze
Dim 3 Nov 2019 - 16:58

At the sunset, we meet each other.



"I was here to see the beautiful sight, but, finally, my awkwardness led me to hit you." - Shinzo & Charlie
Charlie avait ris, lorsqu’il lui proposa de prendre un selfie avec le Pingoléon, qui avait commencé à se dandiner dès lors qu’il avait entendu ce mot. En effet, ça ferait une histoire à raconter. Mais à qui ? A sa famille ? Elle n’en avait plus depuis sa plus tendre enfance. Son père était parti, sa mère l’avait renié. D’ailleurs, vivait-elle encore ? Allait-elle mieux ? Pensait-elle encore un peu à sa fille, ou l’avait-elle complètement oublié ? Et puis, des amis, en avait-elle réellement ? La jeune femme avait rencontré beaucoup de monde, mais, dans le lot, y avait-il des personnes sur lesquelles elle pourrait compter si un jour elle avait des problèmes ? Charlie secoua doucement la tête tout en regardant rapidement le sol, un petit rictus en coin, avant de reporter son attention sur Shinzo et ses pokémons.

« - Oh, tu as raison, ça peut être une bonne histoire à raconter à mes proches ! » Mensonge. « Et bien, il semble vouloir faire un selfie, alors faisons-le ! » Avait-elle lancé en rigolant, avant de sortir son portable de sa poche, et de s’avancer vers le pokémon pingouin.

Puis elle s’était placée à côté de lui, avait souris et avait pris une photo, avant de revenir à sa position initiale. Elle rangea son téléphone dans sa poche, avant de jeter un rapide coup d’œil vers Héllébore, qui paraissait très agacé -jaloux surtout- de cette situation. Charlie soupira. Il ne fallait pas qu’elle lui porte d’attention lorsqu’il était comme ça, sinon c’était comme rentrer dans son petit jeu. Et il était bien trop content lorsqu’il arrivait enfin à attirer toute l’attention de la rousse. Elle décida donc -pour une fois- de ne pas le laisser gagner. Elle détourna donc le regard, le laissant ronchonner.

« - Je comprends, tes pokémons doivent être contents alors ! » Avait-elle dit avec un large sourire.

Qui s’effaça lentement, lorsqu’il reprit ensuite la parole. Qu’avait-elle espéré au juste ? Que ses paroles se seraient bien vite envolées, auraient été oubliées en une fraction de seconde ? Non, surtout pas après ce qu’elle avait demandé. Intérieurement, elle s’en voulait d’avoir été aussi curieuse. Et d’avoir rendue l’atmosphère aussi tendue. Je suis qu’une idiote. En plus j’ai balancé ça en public comme ça. Mais quelle idiote. Il avait beau avoir eu l’air très calme en répondant, cette situation devait clairement le mettre dans l’embarras. Sa mauvaise manie de toujours vouloir en apprendre plus sur les autres afin de mieux les aider revenait systématiquement, même lorsqu’il n’y avait pas lieu d’être. Et, forcément, elle lui devait bien des réponses désormais. Des réponses qui, elle espérait, n’allait pas la mener à en dire plus que ce qu’elle allait lui dire.

Mais avant de prendre la parole à son tour, la rouquine regarda autour d’eux. Il y avait bien trop de monde, surtout pour tenir ce genre de conversation. Cela faisait beaucoup trop d’oreilles possiblement curieuses au mètre carré. Il ne fallait pas qu’ils restent là. Pas aussi proche d’autant d’individus qui seraient susceptibles de capter, intentionnellement ou non, ne serait-ce que des bribes de conversations. Par chance, les gens s’étaient tous rassemblés sur la plage désormais, attendant -probablement avec impatience- l’évènement, et plus personne ne se trouvait prêt du muret.

« - Viens, on sera sûrement mieux là-bas pour discuter de ça. » Lança-t-elle tandis qu’elle commençait déjà à s’y diriger, tout un faisant un petit signe de main pour lui indiquer de la suivre.

Et puis, une fois l’objectif atteint, elle s’adossa contre le muret, le regard dirigé vers la mer, dans le vague.

« - Ce n’est pas à Lumiris que j’ai déjà vu cet insigne. » Commença-t-elle, l’air effacée durant un instant. « J’ai rencontré un sans-abri à Alola qui faisait partie de la Team Plasma, et qui avait fuit d’Unys. Et, comme j’allais souvent le voir, que je lui rapportais de quoi manger, et que j’allais lui tenir compagnie, il m’en a un peu parlé. Mais bon, il évitait quand même souvent le sujet. » Lança-t-elle, pensante. « J’ai plus vraiment de souvenirs de ce qu’il avait pu m’en dire ou même m’expliquer brièvement, car ça remonte à quelques années désormais. » Puis son regard se planta dans celui de Shinzo. « Soyons clairs sur un point : je ne te juge pas. On est tous sorti du chemin au moins une fois dans notre vie. » Dit-elle avec un sourire sincère.

Comment pouvait-elle juger les autres sur ce qu’ils avaient bien pu faire ou être, alors qu’elle avait fait probablement bien pire ? Elle revoyait encore sa tête dans tous les journaux, et surtout la description noire que les journalistes avaient fait d’elle. Ils n’avaient rien compris ; ils ne comprenaient jamais rien de toute façon. Et puis, au fond, les intentions de cette Team étaient sûrement bonnes, c’était juste la manière de s’y prendre qui était à revoir. Mais, encore une fois, Charlie ne pouvait pas juger -elle n’avait pas fait que des bonnes choses dans sa vie-.  

Et, comme elle l'avait imaginé, elle avait fait une erreur. Les deux s'étaient longuement fixé, sans qu'aucun mot ne sorte d'entre leurs lèvres. Lorsque soudain, sans prévenir, Shinzo était parti. Charlie n'avait pas réellement compris ce qu'il s'était passé sur le coup - seulement elle savait qu'elle avait tout gâché, et que jamais elle n'aurait dû parler de ça -. Comme une abrutie, elle se retrouva donc seule, l'incompréhension pouvant se lire sur son visage. Son regard n'avait pas lâché une seule seconde le jeune homme qui se tenait quelques secondes plus tôt devant elle jusqu'à ce qu'elle ne le voit plus. Impuissante, elle resta un moment là, sans bouger malgré ses pokémons qui faisaient en sorte de la ramener sur Terre.

Elle avait tout gâché de cette potentielle amitié.
Elle n'était qu'une idiote.
Et surtout, elle savait que plus jamais elle ne reverrait Shinzo.
#iwhae pour epicode


DC de Isaac Hayashi ~

Merci Hazel pour le vava Bave
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Revenir en haut Aller en bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Outils de modération