Dusk Lumiris

forum rpg pokemon ● region et intrigue originale ● strat basique (+ fair play)
keyboard_arrow_up
keyboard_arrow_down



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-12%
Le deal à ne pas rater :
Nintendo Manette Switch Pro
52.99 € 59.95 €
Voir le deal

Répondre au sujet
come dine with me - ft. mirabella
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones






Be a bitch and give me an opinion, that's how I like my woman.




J'avais la tête qui commençait à tourner, je n'avais pas vraiment compté les verres et je sentais qu'il fallait que je m'arrête. Mais l'alcool m'aidait à retrouver mon calme lorsque je repensais à Mirabella. Encore une fois en retard, cette femme était décidément le cliché de la scientifique trop occupée avec son job et pas assez impliquée dans sa vie privée. Et dire que le dîner à Sunyra était son idée ...

Il était dix-neuf heures et quarante sept minutes. Nous nous étions donnés rendez-vous dans ce restaurant relativement chic pour mes moyens, le Hitmontra. J'avais voulu faire un effort, me dire que si on devait se voir, alors que cela faisait plusieurs jours que nous ne nous étions même pas appelés, autant voir les choses en grand ? Bon après, en grand, c'était relatif. Je n'étais pas Crésus, mais disons que demander de l'argent à une femme n'était pas dans mes habitudes. J'étais certes un crevard et je n'avais pas le moindre scrupule à arnaquer les gens pour quelques malheureux Pokédollars mais bon ... C'est dur de faire autant d'efforts pour quatre énormes arguments, mais j'espérais que ça en vaudrait la peine. Et vite !

Pour autant, il fallait bien admettre que le choix de Mira de se rabattre sur cet établissement était quelque part justifié. Il avait ce charme particulier qu'on ne retrouvait pas ailleurs, paraissant être un restaurant spécialisé dans des plats bien précis. En entrant avec Terhal, nous vîmes un spectacle assez particulier qui me laissa pantois : Des Alakazam, portant des tenues de maharaja, faisaient voltiger les couverts et les plats avec leurs attaques de type Psy. Des Mackogneur portant des kimonos et tenues plus traditionnelles servaient plusieurs tables à la fois. Et le clou de la présentation étaient ces Kapoera qui, tournoyant sur la pointe de leur crâne, utilisaient leurs jambes extensibles pour distribuer les commandes. C'était de là qu'est venu le nom de la bâtisse, je pense.

Je me dirigeais vers notre table, lorgnant du coin de l’œil l'heure à laquelle j'étais arrivé. Dix-huit heures et demi. Bien, selon les termes du rendez-vous avec ma petite-amie - ce terme m'est encore étrange, mais bon - nous devions nous croiser ici à dix-neuf heures pétante. Okay, autant jeter un coup d’œil au menu pour voir ce que nous pouvions manger ici. Que des plats à seize lettres avec plein d'accents et plein de voyelles. C'était cliché mais on adorait. Je levais les yeux au ciel, essayant de ne pas être hypnotisé par l'ambiance, la musique, les jeux de couleurs et le mouvement perpétuel des Pokéserveurs du resto.

Et le temps passa, d'abord lentement, puis encore plus à mesure que j'enchaînais les verres. Une choppe, et une autre, et une autre ... Je fus stoppé par deux fois par un des hommes travaillant avec les Pokémons, celui-ci semblait concerné par mon état :

« Monsieur, vous ne devriez peut-être pas abuser de l'alcool. Et vous attendez quelqu'un ? Car je tiens à vous rappeler que cette table- »
« Et moi j't'en pose des questions ? » lançai-je avant d'enchaîner un hoquet « Déjà j'attends une suuuuuuuuuuuuublime meuf que j'espère bien pécho ce soir dans votre établissement qui m'a coûté la peau du cul. Alors resserre-moi et ferme ta gueu- »

Avant que je n'aie pu finir ma phrase, je me sentis gagner de la hauteur. Un Machopeur cette fois, agissant sûrement comme agent de sécurité me prit par la nuque, du haut de mon vêtement, me portant vers la sortie. Terhal avait beau protester, c'était vain. Je me mis à maudire intérieurement Mira d'avoir autant tardé, voilà ma soirée complètement ruinée parce que les femmes sont toutes pareil. Et je suis sûr que rien que de penser ça, je vais me choper une migraine du feu de Victini demain.

Mais comment tout cela a bien pu se passer ? Eh bien ...

flashback

« Non mais déjà que venir à Sunyra me fait chier, tu peux au moins venir tôt non ? Qu'est ce que tu veux que j'aille glander là-bas à t'attendre ? Non Mira, on dit dix-neuf heures » je retirai un instant le téléphone de mon oreille, la voix cinglante de ma compagne me sciant les nerfs comme une Lame Feuille de Jungko « Mais je te dis que c'est emmerdant d'attendre. Allô ? Allô ? MIRA ! » hurlai-je dans le vide, le combiné ayant déjà été raccroché.

Terhal semblait bien se moquer de moi en me regardant, les veines du cou ayant triplé de volume du fait de ma patience mise à l'épreuve de bon matin par Mira. On avait tous les deux des avis bien tranchés sur beaucoup de sujets et c'était rare pour nous de nous entendre sur tout. À vrai dire, excepté sur le fait qu'on se fréquente, je n'avais pas souvenir d'avoir été d'accord avec elle sur quoi que ce soit d'autre. M'enfin bon.

L'heure du rendez-vous étant scellée, madame me laissa bien entendu faire les réservations. Dix-neuf heures, cela me permettait de démarrer plus ou moins tôt de Mirawen et d'arriver à Sunyra sans devoir rester là à m'ennuyer ferme dans une ville qui n'est pas aussi dynamique que ce que j'ai connu à Artiesta, par exemple. Enfin, je dis ça mais je vis à Mirawen, c'est peut-être pas mieux.

Je décidais donc d'enfiler une tenue plus classique que d'habitude, tentant de faire honneur à l’événement. C'était probablement notre première vraie sortie en couple, dans un restaurant, avec un programme plus ou moins ciselé avec Mira. Je devais avouer qu'au fond de moi, j'étais particulièrement excité à l'idée que la soirée commence bien et finisse de manière plus ... divertissante, disons-le comme ça. Terhal m'aida à choisir des combinaisons de chemises et pantalons, mais ses goûts étaient aussi terribles que les miens. Je dus me rabattre sur des modèles trouvés sur le Pokénet pour me faire une plus ample idée de ce que j'allais porter. Le voyage vers Sunyra ne durerait qu'une heure en taxi, c'était donc parfait pour moi. Et après la sieste, le départ !

present

L'horloge du restaurant sonnait le glas de vingt heures alors que je me faisais embarquer comme une vieille carcasse vers la sortie. Encore un peu sous l'effet de l'alcool, je ne pouvais néanmoins rien faire et Terhal me suivait, dépité aussi.

Ah ! Les femmes.

© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones


Are we gonna eat or fight?
@"Liam Weiss"
« Non mais déjà que venir à Sunyra me fait chier, tu peux au moins venir tôt non ? Qu'est ce que tu veux que j'aille glander là-bas à t'attendre ? Non Mira, on dit dix-neuf heures »

« Je n’ai pas l’impression que tu m’écoutes, Liam! Je t’ai déjà expliqué que c’est impossible pour moi d’y être plus tôt! Écoute, réserve pour vingt heures, c’est le mieux que je puisse faire. D’accord? » pas de réponse. Mirabella mit fin à la conversation téléphonique, se laissant tomber sur le dossier de son fauteuil en soupirant. Les yeux tournés vers le plafond, elle repensait à la conversation qui venait de se produire entre elle et son petit-ami, exaspérée. Ils n’avaient pas discuté depuis plusieurs jours, et voilà qu’ils se disputaient pour un rendez-vous.

La semaine avait en soi été plutôt chargée pour la jeune femme. Après des semaines de travail avec une équipe restreinte au laboratoire, c’est aujourd’hui qu’ils devaient présenter leurs résultats. Cette étape est à tous les niveaux celle que Mirabella apprécie le moins, et qui lui cause un certain niveau de stress. C’est pour cette raison qu’elle avait proposé cette sortie  : d’abord parce qu’elle avait négligé sa relation amoureuse, ses pensées étaient sans cesse tournées vers son travail ces derniers temps, mais également parce qu’après cette longue journée elle avait envie de la terminer en passant un bon moment, totalement dédiée à Liam.

La réunion a eu lieu en fin d’après-midi et s’est terminée peu avant dix-neuf heures. Mira se doutait bien que cela durerait plusieurs heures, et elle était soulagée d’avoir demandé à son copain de réserver un peu plus tard dans la soirée. À dix-neuf heure, elle était en route vers Sunyra, le soleil se couchant à l’horizon. Maintenant que ses pensées étaient complètement dégagées de son travail, la querelle de la veille revenait la tourmenter. Peut-être serait-il encore fâché de ne pas avoir eu gain de cause? Elle haussa les épaules et chassa cette idée : si c’était le cas, ce sera tant pis pour lui.

Avant d’aller le rejoindre au Hitmontra, Mirabella passe à son domicile pour prendre une douche revigorante et se faire une beauté pour la soirée. L’élégance toujours de mise, son maquillage est discret et laisse sa robe noire à motifs fleuri faire la part du travail. Sachant que l’attention de son compagnon pouvait facilement se porter sur ses atouts, la jeune femme a choisi ce vêtement car il ne laisse entrevoir la peau de ses jambes et le haut de son buste qu’au travers du tissu vaporeux, sans être tape à l’oeil.

Le temps lui file entre les doigts et il est un peu plus de vingt heures lorsqu’elle arrive à l’endroit convenu. À peine arrivée devant la porte, elle aperçoit d’abord le theral flottant et tournoyant autour de son dresseur, assis là sur le trottoir, devant l’entrée du restaurant. Pourquoi ne pas l’avoir attendu à l’intérieur? Elle s’approche de l’homme aux cheveux argentés, les talons claquant sur le béton du trottoir. D’un coup d’oeil rapide, elle aperçoit un Machopeur posant un regard austère dans leur direction, mais n’y porte pas particulièrement attention. Sans prendre la peine de s’accroupir, Mira baisse simplement la tête pour regarder Liam qui ne semble pas encore avoir remarqué sa présence, à moins de l’ignorer volontairement. Pouvait-il vraiment être fâché pour sept malheureuses minutes de retard à leur rendez-vous?

« Que fais-tu là? Tu aurais pu m’attendre à l’intérieur, tu sais. »

Theral semble particulièrement agité, enfin, c’est l’impression qu’elle a. Il est plutôt difficile de cerner l’humeur de ce pokémon.

« Bon, alors on y va? Je meurs de faim! »

Elle tourne les talons, prête à entrer dans l’établissement, n’attendant qu’un signe de son petit-ami avant de se mettre en mouvement. Bien que ce soit un jour de semaine, un certain nombre de passants marchent autour d’eux, certains semblent pressés de retourner chez eux, tandis que d’autres s’arrêtent devant les diverses façades des restaurants qui jonchent la rue, et plusieurs entrent dans le Hitmontra après avoir jeté un œil au menu affiché à l’extérieur. Combien de temps attendent-ils avant que la table réservée soit libérée à d’autres clients?


Revenir en haut Aller en bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération