Dusk Lumiris

forum rpg pokemon ● region et intrigue originale ● strat basique (+ fair play)
keyboard_arrow_up
keyboard_arrow_down



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-26%
Le deal à ne pas rater :
[CDAV] – 200€ sur la TV OLED UHD 4K – 65″ LG 65BX3
1399 € 1899 €
Voir le deal

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Fin d'un chapitre, il est temps de se relever. [Pv. Mikhail]
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Si je pensais que cette croisière allait me faire tant de mal ... et tant de bien à la fois je n'y aurais pas cru. C'est accompagnée de Mikhail, sur le dos de Geroy son Arcanin que nous filons en direction de la plage mystique. Il est très tôt, le soleil se lève à peine, la rosée du matin est encore présente sur les quelques fleurs que nous croisons. Mon regard reste vide mais à chaque brin de vent qui passe sur ma joue comme une gifle, un nouveau souvenir fait son apparition. Mes bras entourent mon argenté, mes mains sont posées sur son torse, et ma joue est collée à son dos. Je me sens en sécurité, invincible avec lui, et pourtant actuellement si faible.

Je repense à tout pleins de choses qui se sont passés cette année et la fin d'année dernière. L'attaque de Nathan chez moi, où il m'a capturé et s'est attaqué à Kisara qui a réussi à me libérer de son emprise. Ma décision de léguer mon arène Fée à ma meilleure amie, Kisara amasis. Cette femme a et aura toujours une place importante dans ma vie. Cependant ... je sens que j'ai besoin d'avancer ... de changement. Je les aime mes amis, nous avons vécu tellement de choses ensemble. Mais je ne me sens plus moi-même. Discuter avec Kei lors de la croisière m'a permit de me rendre compte de certaines choses. Déjà, suis-je vraiment à ma place à Lumiris ? Tout le monde me déteste. Mais je m'y sens bien ... j'y ai établit ma vie.

Mes mains se serrent un peu plus sur le torse de Mikhail tandis que, silencieusement, des larmes se fraient un chemin sur mes joues. Kei .... Auguste ... même si nous passons peu de temps ensemble, ils restent mes meilleurs amis. Je devrais peut-être songer d'arrêter de vivre pour me faire des liens avec tout le monde, et simplement grandir, être une femme forte, un modèle de ce que représente la justesse ! Pas quelqu'un de hautaine, qui juge à la moindre occasion. Je n'ai plus dix-huit ans, j'ai une certaine image dans la région. À ne pas vouloir changer pour ne pas satisfaire les autres, je dois au moins le faire pour moi.

Les rayons du soleil viennent soudain m'éblouir tandis que nous arrivons à la plage mystique. Gardevoir nous rejoint, elle sourit et passe sa main sur ma joue. Je souris en détachant mes cheveux, je suis moche et j'ai bien besoin de sommeil. Quelle image ai-je donné aujourd'hui ? Celle d'une femme incapable, trop sûre d'elle. Je n'ai servi à rien ... je n'aurais pas été sur la croisière le résultat aurait été pareil. Lyanora n'a eu besoin de monde à aucun moment, et le groupe qui m'accompagnait me considérait comme un fardeau sur la fin. Même Even. Je devrais penser véritablement à vivre pour moi et pour les personnes qui m'aime vraiment et qui veulent m'accorder du temps. J'ai besoin de réfléchir sur certaines personnes, et me poser. Je me blottit dans les bras de Mikhail.

« Gardevoir va nous téléporter ... j'ai besoin de toi Mikhail ... vraiment. Tu veux bien rester avec moi ? »

Dis-je, d'une voix cassée, n'essayant même plus de dissimuler le moindre de mes sanglots. Ma fierté est au plus bas et je me livre à coeur ouvert à Mikhail ... je ne sais pas comment faire autrement pour lui exprimer les choses clairement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Fin d'un Chapitre,
Il est temps de se relever.
S'il avait sut, que ce voyage remuerait autant de chose... Sans doute en aurait-il rit. L'invitation ? Il l'avait accepté en connaissance de cause, en se disant que ça puait forcément. Il y avait été en ce disant qu'il serait utile là bas. Qu'il y avait forcément à faire. Mais au final... Il regrettait ce choix. Il regrettait d'avoir embarqué Lise là dedans aussi, alors qu'elle n'avait pas vraiment été des plus motivée pour. Il regrettait de ne pas avoir été sur Lumiris, alors que les Mistrals avaient attaqué directement la central... Il regrettait de faire parti de ceux qui n'ont rien subit. De ceux qui avaient été les plus épargné. Dans le fond, il en avait honte. Honte d'être encore en un morceau, autant physiquement que mentalement... D'avoir cet impression de n'avoir quasiment rien fait, en fin de compte. D'avoir été un lâche, planqué loin de tout ces ennuies....
Silencieux, le regard rivé droit devant lui, il guidait l'arcanin. Il comptait sur les foulés de l'animal pour les éloigner le plus possible de ce navire. De tout ce qui s'y était passé. Et son esprit ne cessait de se débattre au milieu de tout ce qu'il pouvait ressentir. Cette colère, cette peine et... Cette flamme qu'il n'avait pas vue venir, et qu'il ne connaissait pas. Cette flamme qui c'était dissimulé au milieu de cet incendie qui brûlait en permanence dans son esprit. Et ça le perturbait, grandement. Il n'arrivait pas vraiment à comprendre, à se positionner... A démêler.

L'arcanin se déplaçait rapidement, à travers les rues de la ville portuaire, laissant simplement le cliquetis de ses griffes raisonner dans le silence de cette nuit qui se terminait. Ce fut lorsqu'ils sortirent enfin de cette zone civilisé, qu'il se permit à lever les yeux vers le ciel. Ce ciel aux teintes étranges alors que la nuit et le jour se mélangeait.... Ce moment où le soleil reprenait doucement ses droits, faisaient disparaitre cette multitude d'étoiles, et commençait à réchauffer le monde de ses rayons... C'était agréable. C'était serein. Et ça contrastait fortement, avec l'ambiance qu'il y avait eut sur le navire. Avec la mort du Doyen.
Une page se tournait. Clairement. Tant pour la région que pour de nombreuses personnes. Et qu'il le veuille ou non, il en faisait parti. Les pas de l'arcanin finirent par fouler le sable, alors qu'il ralentissait l'allure. Passant du galop au trot, puis du trot au pas, dans un calme qui ne lui ressemblait pas. Sans doute comprenait-il ? En tout cas il finit par s'arrêter, alors que la gardevoir de Lise refaisait son apparition, s'approchant de sa dresseuse, pour venir glisser une main sur sa joue.

Sans un mot, l'argenté était descendu de sa monture. Arcanin qui c'était d'ailleurs allongé pour faciliter les choses. Puis une fois au sol, il avait posé les yeux sur Lise. Elle avait l'air éreinté. Au plus bas. Avait-il été comme ça, lui aussi, le jour où elle l'avait ramassée à Ferranium ? Il la laissa venir dans ses bras en tout cas, sans la juger là dessus, refermant ses bras sur elle, bien qu'il gardait un étrange silence. Il la laissa donc parler, et fit trainer quelques secondes avant que ça voix ne finisse par se faire entendre...

- Je... Je crrrois qu'on a besoin de rrrepos et... de discuter aussi.

Ah ce fichu accent. Il lui collait bien à la peau depuis l'apparition de Hyouga. Et ce n'était pas avec tout ce qui pouvait se passer dans sa tête, que ça allait s'arranger... C'est d'ailleurs précisément à ce moment là que son motismart ce mit à sonner. Et pour l'une des rares fois, le petit spectre ne décrocha pas automatiquement, montrant simplement l'écran à son dresseur. Sa mère. Evidement qu'elle allait appeler. Pourquoi en serait-il autrement... En tout cas il fit non de la tête, refusant l'appel.

- Envoie lui un message, Eklerrr. Dis lui... Que tout va bien. Que je l'appèlerrrais plus tarrrd. - Le petit spectre s'exécute sans attendre, avant de retourner dans la poche de l'argenté. Sans doute qu'il se ferait hurler dessus, mais pour ainsi dire, ça lui était totalement égal. Gardant le silence un instant donc, il finit par reposer les yeux sur la championne, sans avoir sut lire entre les lignes de la demande - Je serrrais bien un connarrrd, si je te laissais seule aujourrrd'hui en tout cas.

Alors pour confirmer le fait qu'il la suivrait, il attrapa la pokeball de son chien, et le rappela après l'avoir remercié pour son aide. Ce sera plus simple pour Lissa ainsi. Sans doute avait-elle eut du grain à moudre, sur le navire. Non ?

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Je baisse les yeux en m'écartant de Mikhail ... il ne semble pas encore saisir l'impact de ses mots. Le fait qu'il ne comprenne que la surface de ce que je lui dis sans chercher à lire entre les lignes me fait mal. Mais c'est sûrement dû à ce qui vient de se passer à la croisière. Il doit être troublé également, et j'en veux sûrement beaucoup trop. J'en demande trop. Je demande trop d'attention. Que suis-je censée faire, et que suis-je censée dire dans ce genre de situation ? Je relève la tête une fois proche de ma Gardevoir qui remarque un rictus de mon menton. Je me retiens de pleurer. Elle pose rapidement sa main sur mon épaule.

« Viens Mikhail .... rentrons. »

Rien que cette phrase me fait un pincement au coeur. J'ai peur, que, comme tous les autres il ne veuille plus de moi, que je sois un poids, que je l'ennuie, que je sois une femme qui en demande beaucoup. J'ai peur de décevoir, mais pire que ça, je ne veux pas perdre le lien que je maintiens avec lui. À cet instant précis je ne pense plus du tout à la croisière. Il y a encore, certes, certaines blessures qui restent et qui resteront toujours mais disons. Qu'à cet instant je n'ai que lui en tête. Lissa nous fait nous rapprocher de force, ce n'est pas l'envie qui me manque mais ... est-ce que c'est pareil de son côté ? Je n'en sais rien ... je suis perdue.

« On peut y aller. »

Je me laisse emporter en plongeant de nouveau ma tête dans les bras de mon argenté. Et un quelques secondes seulement, nous voilà sur le pont Ellis. Face à mon gigantesque manoir. Je lève alors les yeux en sentant cette douce brise, frôler mes bras dénudés. Je m'avance sur ce pont en passant mon index le long de la main, puis des doigts de l'argenté. C'est le regard vide, c'est le pas lent et peu déterminé que j'avance en direction du téléporteur un peu plus loin, situé sous une arche, qui sera chargé de nous emmener là où nous le désirons dans mon manoir.

« Mikhail ... j'ai eu peur pour toi lors de tout ce qui s'est passé entre hier et aujourd'hui. Je me suis également sentie inutile. Et pourtant tu m'as cherché, tu m'as défendu face aux médias. J'ai besoin de toi. Je le sens. J'ai besoin de ta présence auprès de moi, de tes mots pour me réconforter. De toute ta personne. Je ne veux que toi. »

Je n'hésite plus, après avoir mit quelques mètres de distance entre nous, je me retourne et fixe l'argenté droit dans les yeux. Mes larmes coulent de nouveau sur mes joues. Mes cheveux virevoltent au vent.

« Je t'aime Mikhail ... »

C'est dit. Il peut me répondre, je me sens déjà totalement sans défense face à lui. Quoi qu'il me dise, je vais obligatoirement fondre en larme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Fin d'un Chapitre,
Il est temps de se relever.
Qu'avait-il dit de mal ? Quand il la vit s'éloigner, il ne sut pas trop comment le prendre, comment réagir. Oh il était bel et bien perdu, au milieu de toute ses choses. Pas seulement sur ce qu'il c'était passé à la croisière. La seule chose dont il était sûr, c'est qu'il devait démêler pas mal de chose là haut. Alors il se contenta simple d'acquiescer lorsqu'elle lui fit savoir qu'ils devaient rentrer. Son regard c'était d'ailleurs un instant perdu sur l'immensité de l'océan qui s'étendait devant eux. Avant d'être surpris par le geste de Lissa qui les avait de nouveau réuni, afin de le téléporter jusque sur le pont Ellis. Plongé dans un étrange silence, il se laissa simplement guidé, les yeux observant cette zone qu'il connaissait pourtant déjà.
Ce fut la voix de la championne, qui le fit revenir d'une certaine façon, à la réalité. Il tourna la tête vers elle, alors qu'elle laissait sortir les mots, tout ce qu'elle avait put ressentir jusque là. Ainsi que ces choses qui l'avait touché, comme le fait qu'il avait cherché à la retrouvé, qu'il avait fait fuir se rapace aussi. Pour finalement arrivé sur le vif du sujet. Il savait qu'il fallait le mettre sur le tapis, qu'il fallait qu'ils en parlent, et pourtant. C'était bien un sujet qui l'effrayait d'une certaine façon. Un sujet sur lequel il ne c'était jamais senti concerné en vérité. Tout simplement parce que ça l'effrayait. Tout simplement parce qu'il n'arrivait pas à faire autrement qu'à lier tout ça à la fin d'un voyage. Comme ces parents l'avaient fait par le passé.  

Puis les mots finirent par sortir, alors que la jeune femme c'était éloigné de quelques pas. Ces mots si particulier, qui venait tomber alors qu'elle avait planté son regard dans le sien. Ces mots qu'il n'avait jamais prononcé en dehors de son cercle familial. Et encore, lorsqu'il n'était qu'un enfant. Ces mots qu'il ne pensait pas entendre un jour, qu'il ne pensait pas recevoir un jour. Et pourtant... Pourtant il n'était pas surprit. Il était juste... Perdue ? Sans savoir quoi faire, que dire. Il n'était même pas sûr de pouvoir le lui dire, du moins, pas pour l'instant. Il n'était pas sûr non plus, d'être homme à convenir à qui que ce soit. Il était bien trop volatile dans sa vie. A changer d'endroit régulièrement, à s'envoler pour un autre lieu sans même prévenir qui que ce soit. A suivre le rythme du vent, à suivre ces chemins qui s'offrait à lui...

- Je sais...

Sa voix fut-elle un murmure. Et ces mots furent la seule réponse qu'il put donner, directement. Mais s'il ne semblait pas réagir réellement, s'il ne semblait pas accueillir ça de la meilleur des façons, il n'avait pourtant pas bougé. Ni mouvement de recule, ni tentative de fuite, ou de mal-être quelconque. Son regard n'avait pas bougé lui non plus. Restant rivé sur Lise, sans grande difficulté, même si la lueur chaleureuse habituel qui animait ses iris d'acier, avait laissé place à cette étincelle déboussolée.
Et il laissa ainsi passer quelques nouvelles secondes. Sans doute trop longue... Avant de finir par véritablement bouger.

- Je le sais, oui. - Il avait reprit la parole, laissant le ton de sa voix quitter le qualificatif de murmure, avant de détourné les yeux, la bougeotte le reprenant, alors qu'il n'arrivait toujours pas à bien se placer. Depuis combien de temps le savait-il ? Lui-même ne saurait réellement répondre à cette question en vérité. Mais une chose était sûre... Elle n'avait pas eut besoin de le lui dire pour que l'information lui arrive... - Depuis combien de temps, ça je sais pas. Mais je le sais. - Oh qu'il se sentait stupide. Bizarre. Un peu bête aussi non ?... - Mais je... Enfin... Je sais pas. Je... Hmph. Il y'a une chose, sur laquelle je suis sûr Lise... C'est que tu es une personne qui compte beaucoup pour moi. Sans doute celle qui compte le plus pour moi en vérité. Et que je ne veux pas perdre cette confiance qu'on à l'un envers l'autre, Je... - Il laissa échapper un soupire léger, triturant sans vraiment s'en rendre compte les pans de sa chemise. Quelques secondes s'échappèrent ainsi, avant qu'il ne finisse par reprendre la parole, d'une voix plus légère, retournant au niveau du murmure, comme s'il réalisait une chose en même temps qu'il laissait échapper ses mots - Je ne veux pas te perdre... Lise...

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Je reste un moment pensive en voyant que Mikhail ne sait pas quoi dire, les secondes passent, elles devraient passer vite et pourtant elles sont si longues. Je reste stoïque, une larme coulant le long de ma joue avant de ressentir comme un éclat de lumière qui se développe dans mon coeur. Tout ce qu'il me dit ... me fait du bien. Je baisse les yeux en ne sachant pas quoi faire. Je serre simplement mes mains devant ma poitrine en bougeant ma jambe nerveusement.

Chacune de ses paroles me fait un bien fou. Je ne me sens plus seule, je me sens épaulée, aimée même s'il ne le dit pas, il me le fait parvenir avec ses mots. Il est tout de même si hésitant et maladroit avec ses mots, mais je ne peux pas m'empêcher de sourire en voyant sa maladresse. Il est adorable, ce mot le caractérise bien, enfin du moins je le perçois comme ça. Sa dernière phrase est comme un coup en plein coeur, je ressent une chaleur au niveau de ma poitrine qui me fait m'élancer dans ses bras.

« Oh Mikh' ... je ne veux pas te perdre non plus. »

Je met ma tête dans son cou en y déposant un baiser avant de l'entourer de mes bras. Je pose mes mains dans son dos en relâchant totalement la pression. Je pousse un long souffle avant de reprendre ma respiration. En faisant glisser ma main jusqu'en bas de son dos pour la retirer et lui attraper la main, en glissant mes doigts entre les siens. Je relâche ensuite l'étreinte en reculant, le tenant toujours par la main. Je passe mon autre main sur sa joue en le regardant, avec un grand sourire. Dois-je l'embrasser de nouveau ? Dois-je le laissez tenter quelque chose ? Je n'ai pas envie d'en demander trop.

« On devrait rentrer ... j'ai besoin d'une douche et de retrouver mon lit. »

Dis-je en prenant une longue inspiration, avec toujours mon regard plongé dans le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Fin d'un Chapitre,
Il est temps de se relever.
A peine avait-il eut terminé de parler, que la jeune femme finit par se jeter dans ses bras. Aussitôt il l'avait rattrapé, pour la serrer contre lui avec force. Comme s'il craignait qu'elle se volatilise, malgré les mots qu'elle venait de lui lâcher en même temps. En tout cas, il profita de l'étreinte le temps qu'il dura, avant de la relâcher lorsqu'il la senti se redresser. Et sa main se referma sur la sienne, alors qu'il posait de nouveau le regard sur elle. Il la laissa faire du coup, laissant glisser un sourire léger sur ses lèvres. Il ne savait pas vraiment dans quel genre de situation il venait de s'engouffrer mais... Avec tout ce qu'il avait en tête depuis qu'ils avaient vue mourir le doyen, il n'avait pas envie de se prendre plus la tête. Il souhaitait juste... Profiter de l'instant. Profiter de sa présence, profiter... De ce repos tant mérité, aux côtés d'un être aimé...

Alors lorsqu'elle lui fit savoir qu'il fallait y aller. Qu'elle souhaitait juste une douche et son lit, l'argenté leva la tête pour observer la bâtisse, un instant... Avant de finir par revenir vers elle, tout en lâchant sa main. Il glissa ensuite les siennes de chaque côté du visage de la championne pour venir lui prendre un long baiser, comme pour venir sceller cet instant à jamais dans sa mémoire. Non. Dans leur mémoire. Puis, lorsqu'il quitta ses lèvres, ce fut pour plonger son regard dans le sien...

- Attends... Lise, je... J'ai besoin d'une chose... Que tu me promettes, une seule chose... - Son sourire s'était effacé, alors qu'il avait finit par se lancer sur ce sujet qui l'inquiété tant... Peut-être même qu'elle devait se douter, de ce qu'il allait lui demander ? - Promet moi de ne jamais essayer de m'empêcher de vagabonder à travers Lumiris. A travers le monde même... Promet moi de ne jamais tenter de m'entraver...

Oh, quiconque connaissait le gris, savait à quel point il tenait à cette liberté. A quel point il appréciait de se laisser guider simplement par le vent. A quel point il avait besoin de voir le monde, de voir différent paysage, de rencontrer divers personnes... A quel point il pouvait se montrer volatile, que parfois même il décidé de quitter un lieu pour un autre, sur un simple coup de tête, une simple envie... C'était son essence même, tout comme un feu avait besoin du vent pour être attisé.

Ce ne serait qu'après ça. Qu'après avoir reçu cette assurance, qu'il la suivrait. Qu'il penserait enfin à se poser, à prendre un peu de repos. Il avait beau avoir une bonne réserve d'énergie en général, cette nuit chaotique et le mal qui c'était emparé de lui sur la traversé retour, l'avait tout de même bien épuisé. Sans compter ces derniers minutes, qui avait demandé bien plus qu'il ne l'aurait imaginé...

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Je me laisse emporter par l'émotion, Mikhail vient même m'arracher un baiser que je cherche à faire prolonger en mettant mes mains sur ses joues avant de finir par me blottir de nouveau dans ses bras en riant à ce qu'il me dit.

« Mikh' voyons. Tant que tu ne cherches pas à allez voir ailleurs je serais la femme la plus heureuse. Je sais que je peux compter sur toi et je n'ai absolument pas envie de changer quoi que se soit te concernant. Tu me plaît comme tu es, alors si tu veux voyager, bouger, fais donc. Nous sommes des adultes et nos vies ne sont parfois pas simples. Je comprend tout à fait. Donc non, je ne compte pas t'empêcher de faire ce que tu aimes ... parce que je t'aime et je veux que ... nous soyons un duo ? Tolérant. »

Je marque une légère intonation sur le mot duo, puis-je parler de couple ? Je n'ai pas envie qu'il se sente emprisonner, je sens que c'est tout nouveau pour lui. Je vais donc tâcher d'être la plus compréhensive possible. Enfin à présent ... je n'ai plus qu'un grand sourire aux lèvres. Je suis tellement heureuse. Je me serre de nouveau contre lui en perdant légèrement ce sourire, alors que je décide de partir en direction du téléporteur, avec toujours ma main dans la sienne.

« Mikhail ... ne m'abandonne pas ... nous avons passés des moments difficiles mais depuis qu'on se connaît, je sens que nous sommes bénéfique l'un pour l'autre ... je n'ai pas envie que tu me laisses tomber ... »

Je m'approche un peu plus du téléporteur où je m'arrête pour le regarder, avec un sourire sincère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Fin d'un Chapitre,
Il est temps de se relever.
Le gris n'avait pas lâché du regard Lise lorsqu'elle avait commencé à répondre. Pas de promesse, mais pourtant ses mots l'apaisaient. Ils étaient un duo hein ?... Cette idée lui plaisait bien. Alors il avait laissé glissé un sourire léger sur ses lèvres alors qu'il acquiesçait simplement. Que pouvait-il dire de plus ? Il se laissa donc guider par la jeune femme, allant vers se téléporteur, alors qu'elle avait reprit sa main. Et alors qu'ils arrivaient près de cet étrange transport, elle avait reprit la parole, cherchant à son tour à se rassurer sur un point bien précis. L'abandonner ?... Il lui semblait qu'elle avait déjà été en couple par le passé, mais n'avait jamais lancé le sujet.

- Je n'ai pas de raison de faire une telle chose, Lise. - Il lui attrapa les deux mains, rejoignit le téléporteur en marche arrière, tout en l'emmenant contre lui pour enfin quitter le pont et rejoindre l'intérieur de l'immense bâtisse.... Il avait d'ailleurs fermé les yeux pour ne pas subir le mal du transport que la machine pouvait lui faire subir, puis il quitta la plateforme une fois arrivé à destination - Je ne sais pas de quoi demain sera fait, mais comme tu le dis toi même, nous avons traversé des moments difficiles, sans que cela nous sépare, bien au contraire...

Et puis, lui aussi il avait cet impression que chacun apportait à l'autre. Lui avait sut relever la tête grâce à l'intervention de la championne, sur un moment où il avait bien perdu de cette flamme qui brulait habituellement en lui. Oh il n'avait pas oublié. Il n'avait pas oublié qu'elle avait essayé de lui remonter le moral, de lui rendre le sourire malgré tout ce qu'il c'était passé pour lui. Il se souvient aussi qu'elle avait tenté de lui faire aimer un autre endroit, alors qu'il lui avait dit qu'il c'était senti blessé lorsque le Volcan avait été congelé. Chose qui au final n'avait pas réellement fonctionné, puisqu'il était resté focalisé sur la montagne de feu, persuadé qu'un jour ou l'autre, il viendrait faire fondre ce manteau de glace qui le recouvrait.

- Alors je ne me fais pas de soucis. - Il eut un sourire plus grand, se voulant rassurant, avant que l'un de ses yeux ne se mettent à piquer. Rapidement il posa la paume de sa main dessus, pour tenter de calmer le coup, avant de se mettre à rire - Mes lentilles commencent à me malmener. Vas falloir que je repasse aux lunettes...

Il n'avait pas eut l'idée du siècle, de "dormir" pour faire passer le mal de mer sans les retirer. Il en payait le prix maintenant. Même s'il ne fallait pas se leurrer. Maintenant que tout était dit, maintenant que la pression finissait par retomber, il la sentait bien la fatigue de ce voyage, qui lui retombait dessus. Une sensation dont il avait bien peu l'habitude d'ailleurs...

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Je me laisse accompagner par Mikhail dans le téléporteur, en fermant les yeux pour éviter un mal de crâne supplémentaire. Je suis heureuse d'entendre tout ce qu'il me dit, je suis heureuse et rassurée. Nous allons enfin pouvoir nous reposer. Une fois dans le manoir, Germignon court jusqu'à moi, avec mes deux oeufs entre ses lianes. Je m'accroupis pour la prendre dans mes bras et présenter tout ce petit beau monde à Mikhail.

« Tiens, je crois que tu ne l'as jamais vu. C'est Iris, ma petite Germignon. Et là c'est notre futur Evoli dans et oeuf, et notre futur Rozbouton. Mes équipes grandissent encore. »

Je repose ensuite Iris au sol en donnant une longue caresse à mes deux oeufs que je compte bien chouchouter. Avant de poser ma main sur la joue de l'argenté pour regarder ses yeux, c'est vrai qu'ils sont rouges. J'allais m'étirer en prenant la direction de l'étage pour allez à la plus grande chambre, mais une douleur vive me fit me plier en deux. Je pose ma main sur mon flanc avant de regarder ma main ... et de commencer à paniquer en me tournant vers Mikhail.

« Hmmm ... je vais avoir besoin de désinfecter ça et de prendre une bonne douche ... »

Ma légère plaie au niveau du flanc, dû au coup de couteau que l'un des sbires de la salle de navigation m'a asséné, semble s'être rouverte. Je n'arrive plus à bouger correctement. Je suis même obligée de m'appuyer sur l'escalier pour reprendre ma respiration convenablement. J'essaie tant bien que mal de sourire, ce n'est pas une grosse blessure mais ... ça fait un mal fou à cause de la fatigue et de la baisse d'adrénaline.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Fin d'un Chapitre,
Il est temps de se relever.
A peine avaient-ils passé le téléporteur, qu'un petit pokemon plante c'était précipité vers eux, tenant dans ses lianes deux œufs. Lise c'était ainsi rapidement accroupi pour l'accueillir et la présenter au gris. Iris donc ? Avec un œuf d'evoli et un autre de rozbouton. Décidément... Il eut un sourire joyeux en tout cas, en première réponse.

- Elle a l'air adorable. - Il avait sourit à la petite pokemon, découvrant pour la première fois un pokemon de cet espèce d'ailleurs. Enfin. Le rencontrant en vrai. Il avait déjà eut l'occasion de voir des images ou des vidéos de ces pokemons faisant parti des starters que l'on retrouvait souvent sur Johto. Avec héricendre... - Je vois ça en tout cas, tu te fais plaisir !

Et elle avait bien raison, n'est-ce pas ? Lui, il ne se priverait pas en tout cas, lorsqu'il aurait enfin son propre bâtiment. Pour le moment il préférait se restreindre, même s'il avait un peu dépassé ses limites, avec Svecha, Zhech' et Voda. Après, il comptait bien avoir un pokemon de chaque espèces faisant parti de la famille des types feux.

C'est après ça qu'il eut l'oeil qui c'était mit à piqué. Syndrome qu'il connaissait que trop bien. Après avoir signifié tout ça, la jeune femme avait prit le temps d'observer ses yeux, sans doute pour constater ça. C'était pas bien "dangereux" pour le gris. Juste emmerdant. Alors il lui offrit un nouveau sourire pour tenter de dire que ce n'était rien... Sourire qu'il perdit rapidement lorsque Lise c'était soudainement pliée en deux. De douleur ? Oh ça, il pouvait s'en rendre compte bien rapidement...

- Lise !

Il était revenu rapidement vers elle, plutôt inquiet. Comment ça désinfecter ? Une blessure ? Mais ?!... Lui qui pensait qu'ils allaient pouvoir se poser... En tout cas il n'avait pas attendu pour venir l'aider.

- Mais pourquoi tu... Hmph... - Non. Ce n'était pas le moment. Alors le gris ne continua pas sa phrase. Mais ce n'était que parti remise, bien sûr qu'il lui demanderait plus tard. Même s'il pensait déjà connaitre la raison. Ne pas l'inquiéter, n'est-ce pas ?... Pourtant... Ça eut bien l'effet inverse... - Je vais t'aider à nettoyer ça...

Et l'aider à passer à l'étage aussi, et à rejoindre la salle de bain. Il fit donc en sorte de la soutenir comme il pouvait, pour aller se rendre jusqu'à la pièce en question. De là, il avait rapidement fouillé pour trouver de quoi nettoyer tout ça. Ça, il savait très bien le faire. Il avait déjà eut l'occasion de le faire sur lui, mais aussi sur une femme qu'il avait croisé blessé dans les ruines d'Akeos. Ashura. Néanmoins, il espérait juste que la plaie n'avait pas besoin de point de suture... Une plaie aussi douloureuse et qui pouvait se rouvrir comme ça, n'était généralement que bien peu coopérative...

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Ma douleur me fait vraiment mal, heureusement que Mikhail a pensé à m'accompagner. Nous montons en direction d'une de mes salles de bain. Je pense que je trouverais de quoi désinfecter ça et me soigner, pour au moins me permettre de me reposer ce soir. Germignon reste sur nos talons avec mes deux oeufs, même une fois dans la salle de bain, elle s'assoit dans un coin tandis que je m'appuie sur l'évier.

« Je commence à avoir les paupières lourdes. La fatigue n'aide pas vraiment à aller mieux. Tu penses qu'après ça, on pourra allez se coucher ? »

Dis-je en souriant à moitié. Je tente de me redresser pour essayer d'attraper quelque chose qui pourrait désinfecter ma plaie et me permettre de reposer un peu mes plaies. Je pose quelques petites choses qui pourraient servir sur le rebord des doubles vasques des éviers. Il y a de quoi désinfecter, il y a des rubans aussi pour protéger la plaie et de quoi l'accrocher, la scotcher. Je m'assois sur ma lunette de toilettes en souriant.

« J'ai confiance en toi Mikh'. Là je t'avoue que je vais juste tomber de sommeil. »

Je me penche légèrement en avant pour finalement m'écrouler de fatigue contre Mikhail, autant dire que cette journée fut plutôt compliquée. Entre la croisière ... Lyanora, la discussion avec Mikhail. Je commence à en avoir marre de ce genre de rebondissements.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Fin d'un Chapitre,
Il est temps de se relever.
Le gris aida Lise à rejoindre la salle de bain donc, et avait cherché de quoi s'occuper de cette plaie. Il profita d'ailleurs rapidement du fait qu'elle allait elle-même cherché de quoi nettoyer ça, pour venir à retirer ses lentilles, qu'il rangea soigneusement dans leur étuis, puis attrapa sa paire de lunettes qu'il mit sur son nez. Voila qui faisait du bien, un peu. Il sentait bien que ça venait lui piquer encore, mais ça irait bien mieux d'ici quelques minutes. Juste le temps que ses yeux se repose un peu. Enfin.

- On pourra oui. Je pense qu'on en a bien besoin. Du repos. Du sommeil... Du calme. Surtout du calme.

Oh, ces derniers mots, il les avait surtout lâché pour lui-même. Pour s'occuper l'esprit, pendant qu'il aidait à nettoyer cette plaie. Bon sang qu'elle était moche cette blessure. Enfin... Quelle genre de blessure pouvait-être qualifié de jolie ?...

Une fois que ce fut fait, il laissa Lise s'asseoir sur la lunette des toilettes. Oh il s'attendait à pouvoir penser cette vilaine plaie facilement ensuite. Mais c'était sans compter la fatigue qu'il avait sous-estimer chez elle. Tout retombaient. Tout ce qu'elle avait vécu, passé sur ce navire, et ça avait finit par retomber lourdement en une fatigue suffisante pour la faire sombrer. Maintenant qu'elle avait tout lâché... Heureusement il avait été là pour la soutenir lorsqu'elle avait finit par s'effondrer. Et il resta un instant immobile, réfléchissant rapidement. Si l'idée de la réveiller un instant pour finir les soins lui passa à l'esprit, il l'oublia bien rapidement. Non. Il avait une autre idée. Une autre idée qui permettrait à la belle de profiter de ce sommeil bien mérité. D'une main il attrapa une de ses pokeballs et en libéra l'habitante. Iskra. Voyant la situation, la goupelin n'avait pas attendu pour s'avancer et aider son dresseur à redresser la jeune femme, histoire qu'il puisse terminer les soins.
Lorsque tout fut fait, il finit par se redresser, faisant "craquer" un instant son dos, alors que la fatigue se faisait plus pressente sur lui aussi. C'est donc avec l'aide de la renarde et de sa télékinésie, qu'il transporter Lise jusqu'à sa chambre, où ils pourraient tout deux, prendre un repos bien mérité...

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Revenir en haut Aller en bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Outils de modération