Dusk Lumiris

forum rpg pokemon ● region et intrigue originale ● strat basique (+ fair play)
keyboard_arrow_up
keyboard_arrow_down



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-26%
Le deal à ne pas rater :
Samsung Disque SSD Interne 2 To
154.59 € 209.99 €
Voir le deal

Répondre au sujet
On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien)
Astelle Dumas
https://dusk-lumiris.forumactif.com/t7749-journal-de-bord-astelle-dumas#106249 https://dusk-lumiris.forumactif.com/t7748-t-card-astelle-dumas https://dusk-lumiris.forumactif.com/t7726-livraison-expresse-de-bonheur-avec-accuse-de-reception-astelle
Dresseur Pulsar
Messages : 779
Née le : 29/11/2002
Age : 18
Région : Lumiris (Kishika)
Pokédollars : 2863
Stardust : 2867
Stardust utilisés : 1885
Equipe pokemon : On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Qdfavl8
On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_006_LGPEOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_845_EBOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_267
On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_813_EBOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_852_EBOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_854_EB
Icone : Astelle Dumas, petite stagiaire à la Dracoposte
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Argent
Trophée Ancienneté - Argent
Trophée Pokémon - Bronze
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Chromatique - Argent
Trophée Événement - Argent
Trophée Capacités - Bronze
Dresseur Pulsar
Astelle Dumas
Identité du dresseur
Messages : 779
Née le : 29/11/2002
Age : 18
Région : Lumiris (Kishika)
Pokédollars : 2863
Stardust : 2867
Stardust utilisés : 1885
Equipe pokemon : On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Qdfavl8
On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_006_LGPEOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_845_EBOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_267
On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_813_EBOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_852_EBOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_854_EB
Icone : Astelle Dumas, petite stagiaire à la Dracoposte
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Argent
Trophée Ancienneté - Argent
Trophée Pokémon - Bronze
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Chromatique - Argent
Trophée Événement - Argent
Trophée Capacités - Bronze
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 779
Née le : 29/11/2002
Age : 18
Région : Lumiris (Kishika)
Pokédollars : 2863
Stardust : 2867
Stardust utilisés : 1885
Equipe pokemon : On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Qdfavl8
On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_006_LGPEOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_845_EBOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_267
On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_813_EBOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_852_EBOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_854_EB
Icone : Astelle Dumas, petite stagiaire à la Dracoposte
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Argent
Trophée Ancienneté - Argent
Trophée Pokémon - Bronze
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Chromatique - Argent
Trophée Événement - Argent
Trophée Capacités - Bronze

On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) OjIwEDA

Cataclysme céleste. Virevoltant l’un et l’autre sous l’azur, les dragons déchaînaient les éléments.
Le feu répondait à la glace. L’ouragan au séisme.
Salves d’énergie et rugissements émulaient le tonnerre.  

On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Sprite_330_dos_XY On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Sprite_148_chromatique_NB

Tel un petit météore de douleur, un Draco rose dévala le ciel.
Ses ailes blanches et duveteuses tétanisées par l’effort, il heurta rudement le sol.
Incapable de voler plus longtemps.
Vacillant et vaincu, le petit dragon releva deux grands yeux humides sur son adversaire. Un Libégon en vol stationnaire, aux ailes d’écailles battant si vite qu’elles en étaient presque invisibles… celui-ci l’observait presque avec pitié.

Astelle s’efforçait au calme.
J’ai fait comme tu m’as dit… j’me suis pas retenu.
Achevant cette chorégraphie martiale qui guidait le Libégon au combat, Bunji d’Izabe adopta sa posture de repos. Et comme si son dresseur n’était qu’un vulgaire perchoir, le dragon vert revint se poser lourdement sur son épaule. Le voyageur tiqua. 80 kilos, la bestiole, quand même.

Astelle s’efforçait au calme. A partir du moment où l’on visait le statut de dresseuse, il était normal d’essuyer des défaites. Mais l’idée qu’il était normal de voir ses pokémons souffrir, souffrir à cause de ses propres insuffisances, n’était cependant pas facile à accepter.

Merci… grommela la jeune fille d’une petite voix ronchon, en s’agenouillant auprès de son cher compagnon.
Enroulant le Draco autour de son cou, elle remarqua la similitude avec Bunji, qui portait également son pokémon sur l’épaule… et s’en agaça.

On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) TxSCZtH

C’était utile ? demanda le voyageur d’un ton bourru.
Oui… Senpai n’a pas la force de Libégon, mais ta façon de gigoter était intéressante, je crois. Je dois pouvoir m’en inspirer.
Bunji eut un petit sourire caustique. Le Kumite d’Izabe et ses cinq siècles de tradition martiale, résumés par « tu gigotes bien, je crois ».
Brûle pas les étapes, p’tite nouille. T’es encore en train de construire ton style, et tu t’en sors franchement pas trop mal.
Astelle ne paraissait pas convaincue. Caressant du bout du doigt le museau de son Draco, elle avait cette lueur farouche dans le regard. Cette jeune fille nourrissait l’envie féroce d’en découdre, de se mettre à l’épreuve et de triompher… d’où le défi sérieux qu’elle lui avait adressé ce matin.
Le voyageur comprenait bien ces sentiments. Depuis qu’elle était revenue de la Centrale, la petite postière avait changé. Elle avait constaté ses limites, et travaillait dur chaque jour pour les dépasser.

Mais de l’avis de Bunji, la jeune fille avait sérieusement besoin de changer d’air. Quitter le nid, découvrir de quoi elle était capable par ses propres moyens, sans personne pour lui tenir la main… il n’y avait que de cette façon-là qu’elle prendrait enfin confiance en elle.  
L’impatience qu’elle ressentait ne lui était d’aucune aide. Au contraire, pour libérer pleinement son potentiel, c’était la sérénité qui faisait défaut à Astelle. Elle était beaucoup trop tendue. Mais comment expliquer ça à une morveuse irascible qui vous a pris en grippe ? Pas facile. Elle était peu encline à recevoir des leçons de vie de la part du gus qui squattait la grange à Ombline.
…malgré tout, il pouvait peut-être lui donner l’occasion d’accumuler un peu d’expérience…

Mais s’tu veux un peu de pratique, pourquoi t’irais pas là-bas… ?
Là-bas ?
Un sourire matois aux lèvres, le voyageur extirpa un petit grelot d’argent de son large paquetage.
C’est l’meilleur coin pour la baston qu’j’ai dégotté à Lumiris. Si tu vas là-bas… progresser, t’auras pas l’choix.  
Alors, j’y vais, décida la jeune fille d’un air résolu, tendant la main pour que Bunji lui donne tout de suite la petite clochette.


***


On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) FzUxC1k

Et juste comme ça.
Astelle partait à l’aventure.

Son sac sur l’épaule et son Draco autour du cou, elle était fin prête !
Un sandwich aux baies marinées préparé par sa maman à la main, elle traversait cette campagne Kishikienne qu’elle connaissait comme sa poche. Avec ses champs de blés radieux, qui ondulaient sous le vent comme la chevelure bouclée de Tata Ombline. Ses ruisseaux bouillonnants d’écume, qu’on traversait en sautillant sur de petits ponts de pierre moussue. Ses étendues d’herbes hautes, qui – à perte de vue – fourmillaient de pokémons joueurs et sauvages.
…comme ce Rattata bondissant soudain hors de sa tanière pour lui siffler son sandwich !
On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_019_LGPE
Hé là, sale canaillou ! s’exclama Astelle qui agitait un poing faussement colérique, tout en suivant d’un regard pétillant les efforts déployés par la petite bête pour ramener l’imposant sandwich dans son trou. …bon appétit !

La route serait longue, et prendrait bien plusieurs jours.
Déjà, elle emprunterait cette petite station de tram à pas moins de 45 minutes du village, afin de rejoindre Nemerya, où elle changerait pour un vrai train en direction du nord. Par-delà les montagnes de la Mâchoire de Fer et Feranium, vers la destination inconnue qui avait la faveur de ce gros lourdaud de Bunji.

Le trajet en train durerait longtemps, ils rouleraient toute la nuit durant pour traverser les territoires plus inhospitaliers du nord, et n’arriveraient que le lendemain matin. La jeune fille respira à pleins poumons ; l’air avait le parfum délicieux de l’aventure et des baies marinées.
C’est donc ainsi qu’Astelle Dumas, 17 ans, dont la tête était manifestement trop farcie de films de kung fu : entama son voyage initiatique en quête de force ! Et le dénommé Bunji d’Izabe se ferait bientôt sévèrement disputer par toute sa famille pour lui avoir suggéré cette idée saugrenue !


On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) 62280_s
Revenir en haut Aller en bas
Damien Delaunay
https://dusk-lumiris.forumactif.com/t9170-le-marche-aux-puces-damien-co#130276 https://dusk-lumiris.forumactif.com/t7717-lonely-like-a-satellite-damien https://dusk-lumiris.forumactif.com/t7716-t-card-damien https://dusk-lumiris.forumactif.com/t7690-it-s-what-keeps-me-going-damien
Dresseur Nova
Messages : 981
Née le : 29/12/2002
Age : 18
Région : Hoenn
Pokédollars : 1443
Stardust : 3211
Stardust utilisés : 2800
Equipe pokemon : On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) R9OQIWu On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_429 On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Hh7OPv4 On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_131_LGPE
Icone : On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) DamienD_Icon1
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Argent
Trophée Ancienneté - Or
Trophée Pokémon - Argent
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Oeuf - Bronze
Trophée Arènes - Bronze
Trophée Événement - Bronze
Trophée Capacités - Bronze
Trophée Boutique - Or
Dresseur Nova
Damien Delaunay
Identité du dresseur
Messages : 981
Née le : 29/12/2002
Age : 18
Région : Hoenn
Pokédollars : 1443
Stardust : 3211
Stardust utilisés : 2800
Equipe pokemon : On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) R9OQIWu On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_429 On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Hh7OPv4 On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_131_LGPE
Icone : On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) DamienD_Icon1
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Argent
Trophée Ancienneté - Or
Trophée Pokémon - Argent
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Oeuf - Bronze
Trophée Arènes - Bronze
Trophée Événement - Bronze
Trophée Capacités - Bronze
Trophée Boutique - Or
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 981
Née le : 29/12/2002
Age : 18
Région : Hoenn
Pokédollars : 1443
Stardust : 3211
Stardust utilisés : 2800
Equipe pokemon : On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) R9OQIWu On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_429 On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Hh7OPv4 On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_131_LGPE
Icone : On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) DamienD_Icon1
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Argent
Trophée Ancienneté - Or
Trophée Pokémon - Argent
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Oeuf - Bronze
Trophée Arènes - Bronze
Trophée Événement - Bronze
Trophée Capacités - Bronze
Trophée Boutique - Or
on ne va jamais aussi loin que
lorsqu'on ne sait pas où on va. ❞
avec astelle
La journée était encore jeune quand j'avais jeté mon sac sur mon épaule, accroché mes Pokéball à ma hanche et balayé l'air de la main pour inviter mes compagnons à (plus ou moins) quatre pattes à me suivre. Je m'étais assuré, sans un bruit, de disposer sur la table tous les ustensiles utiles à un petit déjeuner solide pour ma colocataire, et j'avais laissé, au centre de la table, un petit carré de papier blanc sur lequel je demandais à Lauriane de ne pas s'inquiéter – et de changer les piles de la télécommande à l'attention de son lutin malin. Je lui promettais des nouvelles régulières – qu'elle ne s'inquiète ni de l'absence ni du silence – puis, dans le matin frais de l'automne installé, j'étais sorti. Porte fermée, escaliers dévalés, j'ai offert mon visage au soleil timide qui faisait danser des ombres légères sur le sol des rues de Nemerya.

Noctali sur les talons, Fantyrm sur l'épaule, j'ai descendu les rues connues par cœur – celles qui ont doucement repris vie après les désastres, le chaos, les ombres et la nuit. Aujourd'hui les oiseaux chantent et le ciel est bleu – encore tiède des restes d'un été balayé par les teintes chaudes de novembre. Je lève les yeux vers les cimes des immeubles – et elles paraissent loin, ce matin, ces heures qu'on croyait s'étendre à l'infini ; ces instants perdus dans le temps dont on pensait ne plus s'échapper.
Je frissonne – contact du petit corps froid de Prisme qui s'en est venue chercher affection au creux de mon cou. Risette aux lèvres, je glisse mes doigts sur sa petite tête de missile avant de me glisser dans une ruelle annexe – moins pleine de monde, moins pleine de bruit.

C'est à l'aveugle que je m'enfuis – l'instinct prisonnier et mes idées auraient cédé à la folie si je n'avais pas choisi de m'échapper. Rien pour me retenir ici – rien pour me ramener à la raison quand je dérive. Pas d'accroches, pas de centre de gravité pour l'appeler foyer – et l'affection, la confiance, la loyauté ne signifient rien quand je me déteste et me trahis. C'est à l'aveugle que je m'en vais – pour un jour, deux ou dix ; je ne sais pas. Septembre a filé et l'université je n'ai jamais trouvé la force d'y aller, octobre a passé comme en sourdine et novembre…
J'enfonce mes écouteurs dans mes oreilles, lance une playlist au hasard.
Novembre c'était comme plonger dans une eau glacée – se réveiller brusquement, ouvrir les yeux sur toutes les choses laissées en l'état depuis que Lumiris a tremblé ; c'était réaliser comme j'avais vécu en apnée tout ce temps et…
Et la réalité, je l'ai pas supporté.
Les nuits de détresse alignées – j'ai cru renoncer ; j'ai cru céder et me soustraire aux idées assassines. J'ai cru… J'ai cru mais quelque chose, quelque part – la rage au creux de moi – m'en a empêché.
J'ai trouvé refuge chez lui et, quand j'ai de nouveau été capable d'inspirer…  
Je n'ai plus été capable de rester.

J'aperçois mon reflet dans la vitrine d'une épicerie – ne croise mon regard qu'un instant avant de me glisser à l'intérieur par la porte coulissante. Je sais trop bien les yeux fatigués, les cernes prononcées, le teint pâle et les traits tirés – je sais comme je suis moins vivant qu'âme errante, moins vif que passant. J'adresse un sourire au caissier qui me salue et me perds dans les rayons. J'y pioche un sandwich, une canette, une bouteille d'eau, un paquet de biscuits secs et un autre de barres de céréales, que je fourre à la va-vite dans mon sac en récupérant la monnaie que l'on me tend. Sur le trottoir d'en face mon point de chute, et je m'immobilise. Les mémoires ravivées que je tente de balayer, je traverse et jette un œil au panneau des horaires.
J'attendais le tram, aussi, quand la détonation a retenti.
Je ferme les yeux, et le reste est en automate – le tram arrive, je monte, valide ma carte et m'appuie contre les strapontins repliés non loin de la porte, Rhapsodie derrière mes mollets, puis, une vingtaine de minutes plus tard, je sors dans la foule que l'engin vomit sur le trottoir de la gare. Je l'observe qui s'éloigne sur les rails avant de m'avancer à l'intérieur de la bâtisse – fourmilière agitée qui n'a de cesse de vrombir des allées et venues des voyageurs.

En laissant couler mon regard sur eux, je me demande combien sont perdus – combien d'entre eux, comme moi, n'ont que l'objectif de partir ; combien, comme moi, on réservé un billet presque au hasard, en se disant qu'au pire, ils ont un ami ou deux là-bas, au cas où, on sait jamais.
Je ne peux pas être la seule âme paumée ici ;
je ne peux pas être le seul qui ignore où il va.

Billets compostés, je jette un coup d'œil au panneau d'affichage puis, sandwich en main, m'en vais en quête d'un banc sur le quai.
Déjà investis, je ne repère qu'une seule place libre, à la droite d'une brunette accompagnée d'un drôle de dragon rose vif – un peu par défaut je m'avance. « Hey, excuse, est-ce que je p… » Sourcils froncés, mes idées tressautent dans une autre direction. « …On se connaît ? » Puis je cligne des yeux, surpris d'avoir entendu ma voix, avant de soupirer en m'installant à ses côtés – aussi près du bord que possible pour ne pas la déranger. « Désolé, on dirait une catch phrase de drague débile… T'attends un train, toi aussi ? »
…Ouais, bon.

Je mords dans mon sandwich en détournant le regard – paré à retourner à ma condition d'anonyme.
Peut mieux faire sur vingt.
hrp | c'est long, mon premier post a toujours tendance à l'être. Ne t'y habitue pas, ça devrait vite se raccourcir un peu. ~
Damien vivant à Nemerya, j'ai directement catch up à la gare de là-bas. J'espère que ça t'ira. ~




Dernière édition par Damien Delaunay le Jeu 1 Avr 2021 - 10:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Astelle Dumas
https://dusk-lumiris.forumactif.com/t7749-journal-de-bord-astelle-dumas#106249 https://dusk-lumiris.forumactif.com/t7748-t-card-astelle-dumas https://dusk-lumiris.forumactif.com/t7726-livraison-expresse-de-bonheur-avec-accuse-de-reception-astelle
Dresseur Pulsar
Messages : 779
Née le : 29/11/2002
Age : 18
Région : Lumiris (Kishika)
Pokédollars : 2863
Stardust : 2867
Stardust utilisés : 1885
Equipe pokemon : On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Qdfavl8
On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_006_LGPEOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_845_EBOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_267
On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_813_EBOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_852_EBOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_854_EB
Icone : Astelle Dumas, petite stagiaire à la Dracoposte
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Argent
Trophée Ancienneté - Argent
Trophée Pokémon - Bronze
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Chromatique - Argent
Trophée Événement - Argent
Trophée Capacités - Bronze
Dresseur Pulsar
Astelle Dumas
Identité du dresseur
Messages : 779
Née le : 29/11/2002
Age : 18
Région : Lumiris (Kishika)
Pokédollars : 2863
Stardust : 2867
Stardust utilisés : 1885
Equipe pokemon : On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Qdfavl8
On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_006_LGPEOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_845_EBOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_267
On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_813_EBOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_852_EBOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_854_EB
Icone : Astelle Dumas, petite stagiaire à la Dracoposte
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Argent
Trophée Ancienneté - Argent
Trophée Pokémon - Bronze
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Chromatique - Argent
Trophée Événement - Argent
Trophée Capacités - Bronze
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 779
Née le : 29/11/2002
Age : 18
Région : Lumiris (Kishika)
Pokédollars : 2863
Stardust : 2867
Stardust utilisés : 1885
Equipe pokemon : On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Qdfavl8
On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_006_LGPEOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_845_EBOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_267
On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_813_EBOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_852_EBOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_854_EB
Icone : Astelle Dumas, petite stagiaire à la Dracoposte
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Argent
Trophée Ancienneté - Argent
Trophée Pokémon - Bronze
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Chromatique - Argent
Trophée Événement - Argent
Trophée Capacités - Bronze


Assise sur le banc, la concentration d’Astelle était sans failles.
Hey, excuse, est-ce que je p…  
Pas de réponse.
…On se connaît ?
Un petit sursaut. Une réaction, finalement.
Désolé, on dirait une catch phrase de drague débile… T'attends un train, toi aussi ?
Tête inclinée sur le côté, la jeune fille parut prendre la mesure de son interlocuteur. Elle semblait distraite ; les petits rouages bien huilés de son cerveau tournaient à plein régime. Même alors qu’elle répondait sur un ton affable, on pouvait sentir que son esprit travaillait sur autre chose en parallèle.
C’était l’idée… mais on dirait que le Réseau Dusk m’a joué un bien vilain tour. Plus jamais je ne ferais confiance à l’indice de connexion du fin fond de la campagne Kishikienne. J’étais persuadée d’avoir complété l’achat de mon billet en ligne, et je découvre à présent que la requête n’a jamais atteint bon port.
La jeune fille lui montra l’écran de son pokématos, qui au terme d’une page de chargement interminable, affichait désormais un message type « notre service a rencontré une erreur d’origine inconnue, veuillez réessayez plus tard ».
La situation est critique, poursuivit-elle dans un souffle. Le prochain train pour Feranium n’est pas avant demain, et un Rattata m’a alpagué mon dernier sandwich.

On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_019_LGPE

Le train arriva.
Astelle se leva d’un bond. Avec détermination.
Plus de ticket électronique, plus de sandwich : la jeune fille avait le regard de ces héroïnes tragiques qui n’ont plus rien à perdre.

On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Qdfavl8

Il n'y a pas d'autre alternative : début de l’Opération Dracoleurre, marmonna-t-elle dans sa barbe, avant de lancer son petit Draco rose sur le jeune homme.
Garde moi ça !
Le pokémon, manifestement habitué à ce qu’on le traite avec si peu d’égards, se réceptionna autour des épaules de Damien en pendouillant comme une vieille chaussette. La manière dont il plissait ses petits yeux noirs lui donnait un air profondément blasé.

Inutile de protester, Astelle était déjà parti.
Fendant la foule, son pas avait ce ressort, cette énergie propre aux gens qui savent parfaitement ce qu’ils font. Qui ont de la suite dans les idées. Plusieurs files d’attente se formaient devant les portes des différents wagons du train. Devant chacune, un contrôleur vérifiait la validité des billets électroniques.
Faisant mine de rejoindre la queue, la jeune fille plissa les yeux.

C’était le moment.
Accroupie au milieu de la cohue, Astelle siffla deux fois. Donnant le signal à son complice.


Aussitôt, le Draco juché sur les épaules de Damien se redressa de toute sa hauteur.
Ses ailes enveloppèrent la foule sous un dôme de blancheur.
On l’entendit chanter.

On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Sprite_148_chromatique_NB

A peine quelques notes, aussi majestueuses qu’éphémères.
L’orbe doré à son cou s’embrasa d’une lueur captivante, à la fois douce et solaire.
Entraîné pour les Concours Pokémon, Draco-Senpai et Astelle avaient leur propre revisite de la Capacité Zénith.


Tous les regards se tournèrent vers ce spectacle insolite.
Vers le jeune homme.

…et profitant de l’occasion, Astelle s’élança d’un mouvement vif.
Plutôt que de chercher à tromper la vigilance des vigiles, postés devant chaque porte, c’est en véritable petit Férosinge que la jeune fille se jeta contre une fenêtre ! Ses doigts et la pointe de ses chaussures trouvèrent de toutes petites prises sur les rebords, et comme dotée d’un pouvoir de succion incroyable, la jeune fille escalada la façade du train !
…ah, non, attendez : une espèce de tête de poulpe dépassait de l’intérieur de ses vêtements.
Il semble qu’un Poulpaf doué d’un talent certain pour l’Escalade se chargeait d’amener sa dresseuse sur le dessus du véhicule. A croupetons sur le toit, Astelle et son pokémon se tournèrent vers Damien avec un sourire triomphant. Et lui firent signe du pouce.

On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) 2XIcnLQOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) FcsDmU5

Tandis qu’elle réfléchissait à comment régler son problème, solitaire sur le banc, Astelle avait eu tout le loisir de faire des recherches sur le véhicule qui les amènerait à bon port. Et lorsqu’elle disposait de la 4g, la petite postière n’était rien moins qu’inarrêtable ! Le modèle du train, son historique, ses plans de construction : elle avait scrupuleusement analysé jusqu’au moindre détail.
...et s’était enthousiasmée de découvrir pas moins de trois trappes d’accès d’urgence, donnant accès au toit, qui servaient pour des travaux d’aiguillages.

Actionnant le petit levier d’urgence qui commandait à la trappe, Astelle s’engouffra à l’intérieur du train.

...

...

...

Silence abasourdi.
Quelques personnes applaudirent polimment le Draco pour sa performance.
Puis les gens reprirent leur train-train quotidien, sans se douter une seule seconde de tout ce qui venait de se passer.

Pyon... fit gentiment le petit Draco enroulé autour des épaules de Damien, comme pour chercher à le réconforter. Le pokémon avait une mimique qui lui donnait un petit peu l’air de dire :  
« …y faut pas trop chercher à comprendre, mon petit pote. »

Le sifflet du Pérégrin, ancien train de luxe réaffecté pour le voyage, résonna dignement dans la gare de Némerya. Invitant les passagers à embarquer.

On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) 91px-P%C3%A9r%C3%A9grain-XY

Le logo de la compagnie de voyage affiche un fier Pérégrain.
Sa cape voletant au gré du vent.

***

« Bon courage*, bonne chance* et bon voyage* à toi, Damien Delaunay.
Tu viens de faire la rencontre de la plus géniale des petites passagères clandestines. »
*Et crois-moi, de la chance, du courage et de la sérénité… tu en auras bien besoin.


On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) 62280_s
Revenir en haut Aller en bas
Damien Delaunay
https://dusk-lumiris.forumactif.com/t9170-le-marche-aux-puces-damien-co#130276 https://dusk-lumiris.forumactif.com/t7717-lonely-like-a-satellite-damien https://dusk-lumiris.forumactif.com/t7716-t-card-damien https://dusk-lumiris.forumactif.com/t7690-it-s-what-keeps-me-going-damien
Dresseur Nova
Messages : 981
Née le : 29/12/2002
Age : 18
Région : Hoenn
Pokédollars : 1443
Stardust : 3211
Stardust utilisés : 2800
Equipe pokemon : On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) R9OQIWu On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_429 On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Hh7OPv4 On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_131_LGPE
Icone : On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) DamienD_Icon1
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Argent
Trophée Ancienneté - Or
Trophée Pokémon - Argent
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Oeuf - Bronze
Trophée Arènes - Bronze
Trophée Événement - Bronze
Trophée Capacités - Bronze
Trophée Boutique - Or
Dresseur Nova
Damien Delaunay
Identité du dresseur
Messages : 981
Née le : 29/12/2002
Age : 18
Région : Hoenn
Pokédollars : 1443
Stardust : 3211
Stardust utilisés : 2800
Equipe pokemon : On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) R9OQIWu On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_429 On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Hh7OPv4 On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_131_LGPE
Icone : On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) DamienD_Icon1
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Argent
Trophée Ancienneté - Or
Trophée Pokémon - Argent
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Oeuf - Bronze
Trophée Arènes - Bronze
Trophée Événement - Bronze
Trophée Capacités - Bronze
Trophée Boutique - Or
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 981
Née le : 29/12/2002
Age : 18
Région : Hoenn
Pokédollars : 1443
Stardust : 3211
Stardust utilisés : 2800
Equipe pokemon : On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) R9OQIWu On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_429 On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Hh7OPv4 On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_131_LGPE
Icone : On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) DamienD_Icon1
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Argent
Trophée Ancienneté - Or
Trophée Pokémon - Argent
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Oeuf - Bronze
Trophée Arènes - Bronze
Trophée Événement - Bronze
Trophée Capacités - Bronze
Trophée Boutique - Or
on ne va jamais aussi loin que
lorsqu'on ne sait pas où on va. ❞
avec astelle
Surpris par la voix qui s'élève à côté de moi, je manque m'étouffer – petit morceau de tomate qui avait si peu envie d'être englouti qu'il jugea bon, profitant de ma surprise, de revoir son trajet. Entre deux quintes de toux dignement étouffées (malgré ma vue qui s'est, par réflexe, troublée de larmes contenues par mon seul ego), je jette un coup d'œil en biais à la voyageuse visiblement désemparée. « Ah… » Constat très élaboré ; c'est d'un seul regard en direction du cadran de l'horloge au dessus des quais que je réalise à quel point l'heure est proche. Impossible qu'elle ait le temps de sillonner jusqu'aux machines ou aux guichets…
Voilà même qu'on annonce l'entrée en gare du train – qui freine en soulevant vent tiède et poussière dans notre direction.

Je me redresse, après avoir replié l'emballage de mon sandwich, et… « Garde-moi ça ! » J'accuse le coup, sans tout de suite comprendre ce qui vient de m'arriver.
À la façon d'une écharpe enfilée à la va-vite, le Draco rose vif qui accompagne la voyageuse pendouille à mon cou – visiblement pas plus concerné que ça par ce qui lui arrive.
Lorsque je relève la tête pour protester, il est déjà trop tard – elle a disparu.
Laissant là son Pokémon, et un Nova décontenancé.
« Au moins, t'es plus léger que j'aurais cru… »

Pressé par le temps, je cherche sa silhouette dans la foule – mon sac au bout du bras et la démarche aléatoire, je ne sais pas bien ce que je suis censé faire de ce Pokémon alors que le train est sur le départ et…
Le poids qui pèse sur mes épaules s'agite, se redresse – je lève la tête et son ombre s'étire autour de moi. Il est là, grand, beau et majestueux, envoûtant le monde entier.
Attendez…
Quand je baisse les yeux, ce sont des centaines d'orbes qui nous fixent – et moi, paralysé, impuissant, je ne sais pas quoi faire d'autre qu'attendre. Mes joues et ma nuque me brûlent, et je cherche dans leurs regards subjugués rien qu'un peu de soutien que je n'obtiens pas.

Mais, enfin, dans l'arrêt sur image provoqué par la scène, je la trouve enfin. J'écarquille les yeux, aussi stupéfait qu'agacé tandis que, grand sourire aux lèvres, elle ne paraît pas le moins du monde dérangée par la situation dans laquelle elle m'a entraîné.
C'est quoi c'te meuf, sérieux ?
Presque aussi brusquement que ç'a commencé, tout s'arrête. Le dragon retombe mollement sur mon épaule, et les voyageurs retournent à leur vie après quelques applaudissements épars – le fil de leur journée pas plus altéré que par un concert improvisé dans les métros de Nemerya.
« Bon... » Je soupire – la voix rendue un rien tremblante par l'anxiété qui m'a frappé sous le regard des passants (et je sens encore mon cœur battre trop fort entre mes côtes de la panique engendrée). « Allons retrouver ta dresseuse impertinente, tu veux ? » Pas le temps de traîner – le sifflet retentit et je presse le pas jusqu'à la file la plus proche, en tirant de ma poche mon téléphone portable, déjà ouvert sur l'application, pour présenter le billet au contrôleur qui scanne l'écran sans s'attarder sur moi plus que nécessaire.

Je grimpe, et je défile dans les voitures jusqu'à celle où je l'ai vue disparaître – moi qui suis plutôt du genre à m'installer à la première place pour ne déranger personne, me voilà forcé de traverser les couloirs, de souffler des « Pardon », des « Merci » et des « Excusez-moi » en esquissant des sourires gênés à chacune de mes maladresses.
Et puis, voilà : enfin, je croise son regard. Il ne s'est pas défait de sa malice, de cet éclat pétillant qui y brillait tandis qu'elle se félicitait d'avoir atteint le plafond du train.
Peu désireux de créer du nouveau remue-ménage dans l'allée, je m'installe en face d'elle, dans le petit recoin à quatre sièges séparés par une table en plastique rayée par le temps.
« Sérieux ? Tu fais ça tous les jours ou quoi ? Pourquoi t'as fait ça ? T'es sérieuse à juste… Tu… T'es… » Les mots me fuient, et ceux qui restent s'emmêlent, alors j'abandonne. Je bazarde mon sac sur le siège à mes côtés, et je croise les bras pour dissimuler mes mains qui tremblent encore. Tandis que je m'apprête à m'enfoncer dans mon siège, je me souviens de la présence du Draco sur ma nuque, et lui adresse un regard en biais. « T'es tout aussi responsable qu'elle, toi. Espèce de complice du crime. »

Franchement…
« C'était pas plus simple d'aller dire la vérité à un contrôleur ? »
L'agacement audible.
hrp | au. secours. cette héroine de shonen est fabuleuse.


Revenir en haut Aller en bas
Astelle Dumas
https://dusk-lumiris.forumactif.com/t7749-journal-de-bord-astelle-dumas#106249 https://dusk-lumiris.forumactif.com/t7748-t-card-astelle-dumas https://dusk-lumiris.forumactif.com/t7726-livraison-expresse-de-bonheur-avec-accuse-de-reception-astelle
Dresseur Pulsar
Messages : 779
Née le : 29/11/2002
Age : 18
Région : Lumiris (Kishika)
Pokédollars : 2863
Stardust : 2867
Stardust utilisés : 1885
Equipe pokemon : On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Qdfavl8
On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_006_LGPEOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_845_EBOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_267
On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_813_EBOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_852_EBOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_854_EB
Icone : Astelle Dumas, petite stagiaire à la Dracoposte
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Argent
Trophée Ancienneté - Argent
Trophée Pokémon - Bronze
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Chromatique - Argent
Trophée Événement - Argent
Trophée Capacités - Bronze
Dresseur Pulsar
Astelle Dumas
Identité du dresseur
Messages : 779
Née le : 29/11/2002
Age : 18
Région : Lumiris (Kishika)
Pokédollars : 2863
Stardust : 2867
Stardust utilisés : 1885
Equipe pokemon : On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Qdfavl8
On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_006_LGPEOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_845_EBOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_267
On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_813_EBOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_852_EBOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_854_EB
Icone : Astelle Dumas, petite stagiaire à la Dracoposte
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Argent
Trophée Ancienneté - Argent
Trophée Pokémon - Bronze
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Chromatique - Argent
Trophée Événement - Argent
Trophée Capacités - Bronze
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 779
Née le : 29/11/2002
Age : 18
Région : Lumiris (Kishika)
Pokédollars : 2863
Stardust : 2867
Stardust utilisés : 1885
Equipe pokemon : On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Qdfavl8
On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_006_LGPEOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_845_EBOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_267
On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_813_EBOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_852_EBOn ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_854_EB
Icone : Astelle Dumas, petite stagiaire à la Dracoposte
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Argent
Trophée Ancienneté - Argent
Trophée Pokémon - Bronze
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Chromatique - Argent
Trophée Événement - Argent
Trophée Capacités - Bronze

Dans le ventre de la bête !
La trappe se referma au-dessus de sa tête, et pouf ! En véritable petite ninja, Astelle tomba sur les fesses.
Elle était à l’intérieur du wagon de soute. Autrefois, les voyageurs au long cours y déposaient leurs bagages, mais désormais, les trains roulaient bien plus vite, et les destinations n’étaient plus si lointaines. On avait donc besoin de moins d’espace de stockage, et les voyageurs, eux, ne voyaient pas l’intérêt d’abandonner leurs effets dans un wagon à part, juste pour quelques heures.

Ceci dit, Astelle empruntait le Pérégrin pratiquement jusqu’en bout de ligne, à destination d’un petit arrêt perdu dans les Mâchoires de Fer. Elle passerait donc la nuit à l’intérieur du train.

Ouille, ouille, ouille…
Astelle ayant eu le temps de se masser longuement le derrière pendant que je vous dispensais ces informations, reprenons le cours de notre récit.


La jeune fille se releva en maugréant.
Tout va bien, Shyo d’amour ? demanda-t’elle en déboutonnant son gilet.
On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) O4kd
La poképoulpe dissimulée à l’intérieur émit un petit trille de bonheur. Elle escalada joyeusement sa partenaire, avant de se nicher tout au creux de son cou. Tout en roucoulant d’amour, Astelle frotta sa frimousse à celle - toute momolle - de son pokémon.

Shyo à ses côtés, la petite postière fit quelques pas dans le wagon enténébré.
Son cœur battait encore la chamade. Ce n’était pas tous les jours qu’on menait une véritable opération d’infiltration !
L’intérieur du véhicule ronronnait doucement. Les roues cliquetaient sur les rails, mais ces secousses avaient quelque chose de monotone et d’apaisant. C'était une ambiance digne du téléfilm du samedi midi, avec le détective à moustache !  

Par curiosité, Astelle ne put s’empêcher de jeter un œil aux objets volumineux qu’on avait entreposés dans l’obscurité. Son Pokématos s’illumina, révélant de larges caisses enveloppées dans de la toile cirée, des équipements de sécurité dont elle n’avait qu’une vague idée de l’usage, mais aussi des cartons mités et poussiéreux. Grimpant à demi à l’intérieur de l’un de ces derniers, la petite postière découvrit une large pile de magazines décolorés. Les gros titres illustrés, aux teintes et aux styles désuets, semblaient remonter à l’époque lointaine de l’installation des premières bornes de ce qui deviendrait plus tard le Réseau Dusk, par les pionniers.
Les yeux d’Astelle s’emplirent de milliers d’étoiles.
Dis ma poulpette, tu pourrais me prendre ça ?
Trop heureuse de lui rendre ce service, Shyo se jeta dans le carton. Elle y récupéra une grosse pile de magazines, qu’elle transporta ensuite sur le dessus de sa tête. Sa bonne action récompensée d’un « merci, n’amour ! », le pokémon suivit Astelle à petits pas précipités dans le wagon.

Sachez que l’idée de passer tout le voyage dans ce compartiment secret n’était pas pour déplaire à la jeune dresseuse-ninja, mais l’endroit était si poussiéreux qu’il lui travaillait déjà les bronches, en plus d’être potentiellement insalubre et plongé dans l’obscurité... bref, ce n'était pas un endroit convenable pour une dame. La petite postière préféra donc se joindre et se mélanger aux voyageurs.

De plus… elle avait l’impression d’oublier quelque chose…






On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Sprite_148_chromatique_NB

Aaaaaaah !? Mini-Senpai !

On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) SPSZBaf

En effet : son premier pokémon et partenaire inséparable ! Ce complice sagace et courageux, qui semblait toujours savoir quoi faire, et qu’elle avait balancé comme une vieille chaussette à la figure du premier-venu !

Elle devait aller le chercher !

Comprenez qu'Astelle avait basé son plan d’action sur le fait que son voisin de banc (ce dragueur d’opérette avec son sandwich et ses phrases d’accroches clichées) attendait bel et bien le même train qu’elle ! En toute logique, vu la disposition de la gare, c’était le plus vraisemblable. Néanmoins, si l’inconnu s’était réellement assis à côté d’elle pour seulement « taper la discute » (parce qu’Astelle se savait sacrément mignonne, il faut bien l’admettre !), elle venait alors de commettre une erreur terrible !
Et avait abandonné son Draco en compagnie d’un pervers présumé.
Heureusement, son Senpai était sacrément futé. Après avoir tordu le cou du jeune homme, il aurait sûrement trouvé le moyen d’accéder au train !

N’en demeurait pas moins qu’Astelle devait partir à la recherche de son bien-aimé compagnon ! (Et peut-être, envisager des plans d’action qui ne consistaient pas à le jeter à la figure des inconnus. Mais ça, c’était pas gagné.)

La jeune fille se précipita vers l’accès menant au wagon suivant, qu’elle trouva verrouillé.
Heureusement, c’était un cas de figure auquel elle s’était préparée.

A toi de jouer, Dorobo-chan !

On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) 120px-Trousselin-XY

Luisant d’un faible éclat féérique, cette vilaine voleuse de Trousselin fit cliqueter le jeu de clefs qu’elle avait collectées lors de ses pérégrinations dans la gare. Cette serrure ne saurait lui résister !


***


Sortie du wagon de soute, Astelle remisa son Trousselin à sa ceinture, puis s’engagea dans l’allée. La petite Poulpaf était toujours sur ses traces, portant tout un tas de vieilles revues. La traversée s’annonçait hasardeuse et ardue, mais heureusement…

…le jeune séducteur du dimanche de tout à l’heure avait décidé de lui faire gagner du temps !
Elle commença par lui faire un signe de la main, avant de s’installer dans un coin. Astelle élut domicile sur le fauteuil le plus proche de la vitre, tandis que sa besace rejoignit le siège voisin, et que ses magazines encombrèrent d’ores et déjà la petite table commune.

Et cette fois-ci, lorsque le garçon s’adressa à elle, la petite postière avait du jus de cerveau à lui consacrer.
Il semblait drôlement ébranlé, dis donc.

On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Jj6XWKH

Sérieux ? Tu fais ça tous les jours ou quoi ? Pourquoi t'as fait ça ? T'es sérieuse à juste… Tu… T'es…
Tellement géniale ? Vraiment incroyable ? Et si pleine de ressources ?
Roooh le sale dragueur ! Astelle parut un peu gênée.

On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) ZN6nVDu

Si le jeune homme n’avait pas la sagesse de finir correctement ses phrases, le petit cerveau fantasque d’Astelle ne se gênerait pas pour y accoler tous les adjectifs fabuleux qu’il pourrait imaginer !


On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Sprite_148_chromatique_dos_DP
Pyon, commenta posément Mini-senpai.
T'es tout aussi responsable qu'elle, toi. Espèce de complice du crime.

Pendouillant avec un flegme manifeste, le pokémon jugea qu’il était plus sage de continuer à faire semblant d’être une écharpe. Les yeux clos, l’illusion était presque parfaite. Les Draco d’une si petite dimension ne couraient pas les rues, et ses écailles ventrales étaient d’une étonnante douceur...
Mini-senpai resserra délicatement son étreinte autour des épaules de Damien.
Peut-être pour le réconforter, mais plus vraisemblablement pour se replacer dans une position stable, qui lui permettrait de roupiller.
Zzzz…
C'était pas plus simple d'aller dire la vérité à un contrôleur ?
On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_852_EB
Tout en écoutant le garçon, Astelle récupéra la petite Poulpaf dans son giron, qu’elle enlaça distraitement.
D’abord trop occupée à réclamer des mamours à son amoureuse pour lui prêter attention, Shyo-chan n’était pas bien sûre d’apprécier le ton avec lequel le jeune homme s’adressait à l’élue de son cœur. Revêche, elle agitait mollement ses gants de boxe dans sa direction. Ce qui était probablement aussi terrifiant que de se voir menacer par un plant de citrouille.  

La petite postière, néanmoins, considéra sérieusement la question de son interlocuteur balbutiant.
Ben… il aurait sûrement répondu :
Elle gonfla les joues, prit un air désabusé, et une voix grave.
T’as pas d’billet, t’entres pas fillette. Pousse-toi d’là, tu bloques la file.

Ayant une autre idée, elle enchaîna.
L’autre possibilité, c’était :
Nouvelle transformation. Nouvelle imitation. Astelle se mit à parler très très vite, d’une voix mielleuse et dégoulinante.
Ooooh, ma pauvre petite poupette… tu es perdue ? Elle est où ta maman ? Attends, je vais t’enchaîner à un banc pendant deux heures, et puis on va la contacter, et on va vérifier que tu as bien le droit d’être là, et si tes parents te donnent la permission, on trouvera une idée pour que tu puisses faire ce que tu aurais dû avoir le droit de faire avant que je ne me mêle de tes affaires et décide de te materner.

Le ton était jovial, mais l’ironie mordante. Astelle poursuivit, avec un sourire en coin.
Et c’est seulement avec un gros coup de veine qu’il aurait dit :
Troisième et dernière transformation. Ce ton abrupt rappelait un certain dresseur-vagabond-qui-ne-mâchait-pas-ses-mots.
Okay, je'te crois ! Tu peux entrer, on trouv'ra bien un arrangement tout à l’heure pendant le trajet.

Ses imitations terminées, Astelle se renfonça contre son siège, puis dressa un index impérieux.
Ce qu’elle faisait vachement bien, car après tout, elle était une petite dresseuse d’élite !

On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) 3WGmriM

Je n’ai pas l’intention de laisser les adultes décider à ma place de ce qui est bon pour moi.
Celle qui sait le mieux ce qui est bon pour moi : c’est moi.
Celle qui est prête à mouiller sa chemise pour s’assurer que tout se passe bien pour moi : c’est moi.
Celle qui a la responsabilité d’agir en considérant ce qui est le mieux pour moi : c’est toujours moi.


Dans sa voix, d’apparence enjouée et légère, il y avait comme une gravité sous-jacente. Signe qu'Astelle avait soigneusement réfléchi à ses propos. Qu’il ne s’agissait pas simplement d’un caprice. Que c’était sa façon à elle d’exprimer toute l’ampleur de sa détermination.
…même s’il était sûrement très difficile de prendre au sérieux une fille, si jeune, décidée à revendiquer si sérieusement sa liberté.

Remettre son sort entre les mains des adultes : j’ai déjà donné.
Tout ce qui les intéresse, c’est qu’on ne fasse pas de vagues, et de ne pas engager leur responsabilité.


Des propos un peu injustes venaient ternir sa conclusion, ainsi qu'un regard légèrement fuyant. Bien sûr que tous les adultes n’étaient pas comme ça… mais ils avaient tous bien trop de pouvoir sur les enfants pour qu’Astelle se risque à leur laisser le bénéfice du doute.
Non, désormais, elle ferait d’abord les choses par elle-même.

Son ventre gargouilla.
Sinon, tu comptes finir ton sandwich ?


On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) 62280_s
Revenir en haut Aller en bas
Damien Delaunay
https://dusk-lumiris.forumactif.com/t9170-le-marche-aux-puces-damien-co#130276 https://dusk-lumiris.forumactif.com/t7717-lonely-like-a-satellite-damien https://dusk-lumiris.forumactif.com/t7716-t-card-damien https://dusk-lumiris.forumactif.com/t7690-it-s-what-keeps-me-going-damien
Dresseur Nova
Messages : 981
Née le : 29/12/2002
Age : 18
Région : Hoenn
Pokédollars : 1443
Stardust : 3211
Stardust utilisés : 2800
Equipe pokemon : On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) R9OQIWu On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_429 On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Hh7OPv4 On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_131_LGPE
Icone : On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) DamienD_Icon1
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Argent
Trophée Ancienneté - Or
Trophée Pokémon - Argent
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Oeuf - Bronze
Trophée Arènes - Bronze
Trophée Événement - Bronze
Trophée Capacités - Bronze
Trophée Boutique - Or
Dresseur Nova
Damien Delaunay
Identité du dresseur
Messages : 981
Née le : 29/12/2002
Age : 18
Région : Hoenn
Pokédollars : 1443
Stardust : 3211
Stardust utilisés : 2800
Equipe pokemon : On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) R9OQIWu On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_429 On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Hh7OPv4 On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_131_LGPE
Icone : On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) DamienD_Icon1
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Argent
Trophée Ancienneté - Or
Trophée Pokémon - Argent
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Oeuf - Bronze
Trophée Arènes - Bronze
Trophée Événement - Bronze
Trophée Capacités - Bronze
Trophée Boutique - Or
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 981
Née le : 29/12/2002
Age : 18
Région : Hoenn
Pokédollars : 1443
Stardust : 3211
Stardust utilisés : 2800
Equipe pokemon : On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) R9OQIWu On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_429 On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Hh7OPv4 On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) Miniature_131_LGPE
Icone : On ne va jamais aussi loin que lorsqu'on ne sait pas où on va (Ft. Damien) DamienD_Icon1
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Argent
Trophée Ancienneté - Or
Trophée Pokémon - Argent
Trophée Aventures - Bronze
Trophée Oeuf - Bronze
Trophée Arènes - Bronze
Trophée Événement - Bronze
Trophée Capacités - Bronze
Trophée Boutique - Or
on ne va jamais aussi loin que
lorsqu'on ne sait pas où on va. ❞
avec astelle
Mon regard fut inéluctablement attiré par la petite bestiole qui s’agitait dans les bras de sa dresseuse – minuscule poulpe paré de gants de boxe dont j’ignorais tout de l’espèce. Il me semblait bien n’en avoir jamais rencontré telle créature, auparavant… Mais celle-ci, si petite qu’elle était, semblait toutefois peu commode. Ses petits gants s’agitaient dans ma direction, et son regard courroucé semblait m’être destiné… Haussant un sourcil décontenancé, je m’étais demandé ce qui avait bien pu attiser l’ire du boxeur.
Fort heureusement, je n’eus pas le loisir de m’interroger plus longtemps. Ma camarade d’infortune, pour toute réponse, s’était lancée dans un jeu d’acteur ma foi pas si mauvais, pour illustrer la nécessité de ses frasques. La deuxième m’avait eue, et j’avais laissé filer d’entre mes lèvres un rire ténu, tandis que je bazardais mon regard de l’autre côté de la vitre, où le paysage défilait paisiblement.

Je me serais laissé aller à la contemplation sans plus d’interruption si, de nouveau, la jeune dresseuse n’avait pas attiré mon attention sur elle.
« Je n’ai pas l’intention de laisser les adultes décider à ma place de ce qui est bon pour moi.
Celle qui sait le mieux ce qui est bon pour moi : c’est moi.
Celle qui est prête à mouiller sa chemise pour s’assurer que tout se passe bien pour moi : c’est moi.
Celle qui a la responsabilité d’agir en considérant ce qui est le mieux pour moi : c’est toujours moi.
»
Surpris du ton qu’elle employait, je m’étais laissé prendre au jeu de l’écouter. Accoudé sur la tablette qui nous séparait, le menton dans la paume de ma main, j’écoutais sans un mot sa tirade déblatérée qui aurait eu raison de la patience de n’importe quel adulte impatient. Moi… Si j’étais impatient, je n’étais pas adulte.
Et, tout ce qu’elle disait là, moi, je le comprenais.

Il y avait, dans ce monde, une injustice évidente mais que tout le monde s’acharnait à nier avec férocité. On n’avait jamais le bon âge. On passait de trop jeune à trop vieux, sans transition et sans droit inné de racheter ces années qu’on s’acharnait à nous voler.
Trop jeune pour sortir, trop jeune pour voyager, trop jeune pour aimer vraiment, trop jeune pour savoir ce qu’on voulait vraiment… Alors, le monde décidait à notre place. Et puis, on devenait trop vieux pour sortir ou pour voyager (la faute au travail, à l’argent, au temps…), trop vieux pour s’amouracher en déraison, trop vieux pour tergiverser… Il fallait tout savoir, tout de suite et parfaitement, mais sans qu’on ait jamais eu le droit de se tromper avant.
Ils emprisonnaient leurs adolescents dans des prisons dorées, et les changeaient en adultes maladroits qui n’avaient jamais eu droit à l’erreur.
C’était d’un ridicule…

« Ok… T’es encore plus ché-per que j’pensais, mais j’aime bien ton mood. Ça m’parle, en vrai… J’crois que c’est un peu pour ça que j’suis là, au fond… » J’ai fui une expectative à filer droit ; un amour inquiet mais étouffant, des parents terrifiés de perdre leur enfant…
Mais moi, enfermé par leurs terreurs, je ne saurai pas avancer.
Ce chemin-là, j’ai besoin de le traverser par mes propres moyens. Quitte à me planter.

La question de mon interlocutrice m’avait pris de court. Une telle spontanéité… avait quelque chose de troublant, quand on n’était habitué qu’à la retenue polie qu’exigeait la bienséance. « Euh… Oui. » Son regard, toutefois, parvint à allumer une étincelle de sympathie, quelque part en moi… Aussi, je m’étais saisi de mon sac, pour en tirer l’un de ces petits paquets de chips nature prévus pour être faciles à transporter en pique-nique, et l’avais tendu dans sa direction. « Tiens. Histoire que t’aies pas à vendre un rein pour acheter un truc à grignoter dans une gare. » Les correspondances étaient moindres, et le trajet long… Elle n’aurait de toute façon sans doute pas survécu au trajet entier, sans ce noble geste.

Arrachant à mon sandwich une bouffée vorace – ces drôles d’aventure m’avaient creusé l’estomac –, je jetai un coup d’oeil à mon écharpe improvisée, m’interrogeant sur la suite. Étais-je supposé relancer la conversation ? J’ignorais les codes sociaux qui s’appliquaient à une rencontre pareille.
« Tu vas jusqu’où ? » Ce n’était sans doute pas par là qu’il fallait commencer… Mais avions-nous jusqu’ici fait quoique ce soit dans l’ordre ? « Et tu t’appelles comment ? Aussi. Accessoirement. »
Un peu mieux, dirait-on.
hrp | au. secours. cette héroine de shonen est fabuleuse.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Revenir en haut Aller en bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération