Dusk Lumiris

forum rpg pokemon ● region et intrigue originale ● strat basique (+ fair play)
keyboard_arrow_up
keyboard_arrow_down



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-41%
Le deal à ne pas rater :
T-shirt Pokemon 25eme anniversaire Pikachu à 9.99€ – Livraison ...
9.99 € 16.99 €
Voir le deal

Répondre au sujet
❝ Love is being stupid together. ft. Valencia
Izaiah L. Silvērsteiń
https://dusk-lumiris.forumactif.com/t9347-let-your-soul-glow-izaiah https://dusk-lumiris.forumactif.com/t9322-il-parait-qu-il-y-a-la-lumiere-au-bout-du-chemin-izaiah#132777
Dresseur Pléiade
Messages : 212
Née le : 01/08/1997
Age : 23
Région : Johto
Pokédollars : 1521
Stardust : 538
Stardust utilisés : 285
Equipe pokemon : ❝ Love is being stupid together. ft. Valencia 104
Icone : ❝ Love is being stupid together. ft. Valencia Izaiah13
Dresseur Pléiade
Izaiah L. Silvērsteiń
Identité du dresseur
Messages : 212
Née le : 01/08/1997
Age : 23
Région : Johto
Pokédollars : 1521
Stardust : 538
Stardust utilisés : 285
Equipe pokemon : ❝ Love is being stupid together. ft. Valencia 104
Icone : ❝ Love is being stupid together. ft. Valencia Izaiah13
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 212
Née le : 01/08/1997
Age : 23
Région : Johto
Pokédollars : 1521
Stardust : 538
Stardust utilisés : 285
Equipe pokemon : ❝ Love is being stupid together. ft. Valencia 104
Icone : ❝ Love is being stupid together. ft. Valencia Izaiah13
Love is being stupid together.
Izaiah
Valencia
Parfois, tu te demandais si ce n’était pas une forme de trahison… Puis tu t’éforçais de rationaliser afin d’étouffer la culpabilité : c’était terminé entre toi et Hazel.
Vos chemins s’étaient séparés sur le quai de Nénucrique et il n’y avait plus eu la moindre communication depuis… Tu lui avais bien envoyé une pensée peu après noël, histoire qu’elle sache que tu pensais encore à elle, mais vos contacts s’étaient limités à quelques formules de politesse bien envoyées.
C’était mort Iza, tu devais te faire à l’idée.
Même si c’était difficile, même si tout ton cœur te hurlait de rentrer auprès de ta bien-aimée… Après tout, chez toi, n’était-ce pas entre ses bras?

À cette idée, un sourire désillusionné s’étire à la commissure de tes lèvres. Dans le tramway, tu soupires doucement afin d’effacer cette ombre qui traverse ton regard et qui paralyse ta tranquillité naturelle.
De toute façon, c’était sans importance. Le passé était une case refermée de ta mémoire, tu ne devais plus y remettre les pieds. Sinon, comment espérais-tu avancer? Et puis, il y avait de nouvelles variables désormais… Lumiris t’avait ouvert ses bras, mais pas dans les conditions exactes dans laquelle tu l’avais abandonnée.
Il y avait des gens que tu n’avais jamais rencontré, des rictus sur lesquels tes yeux ne s’étaient jamais posés… Dont le sien. Cette douceur étrangère à Hazel, cette générosité que tu n’avais jamais retrouvé en quiconque avant elle.

Valencia te faisait du bien.

Entre Noël et la St-Valentin, elle s’était nichée dans ton cœur comme une amie de longue haleine. Vos échanges de SMS ne s’étouffaient jamais de silence et, depuis que tu l’avais invité chez Ashura, tu n’entendais qu’à la revoir.
Janvier avait été le mauvais mois, la mauvaise opportunité… Mais tu ne souhaitais pas laisser s’éteindre les braises de l’amitié. Ou quoi que ce soit. Les braises de ça.
Aussi, quand tu l’avais invité à venir te rejoindre aux Contrées de l’Amour, c’était à raison de « ne t’imagine pas que je veux... » maladroits alors que tu t’imaginais toi-même n’importe quoi. Mais qu’importe.
Tu n’étais pas prêt à t’entendre, pas prêt à reconnaître que Valencia était mignonne. Ta relation de quelques mois avec la geekette t’avait beaucoup fait grandir et, désormais, tu étais largement plus à l’écoute de tes sentiments… Plus près d’eux également.
Simplement toujours pas prêt à ouvrir des portes, à écouter ce cœur qui te disait que ça valait peut-être la peine d’essayer.

En arrivant à la Plage Mystique, tu laisses ton corps se fondre à ceux de la foule qui s’avancent comme un seul homme vers le cœur des festivités.
À peine arrivé sur place, tes yeux s’arrêtent déjà une seconde de trop sur ces regards amoureux que se partagent la majorité des invités et, prise de conscience, tu te demandes si c’était vraiment une bonne idée d’inviter Valencia.
Même si tu avais précisé que c’était en toute amitié – sans doute pour te rassurer toi-même –, tu te disais que le geste manquait peut-être de raffinement et de crédibilité. Quel genre d’ami en invitait une autre sans arrière-pensée? Allait-elle te poser un lapin, faire demi-tour d’elle qu’elle allait sortir des transports en commun? D’un geste instinctif, tout ton corps se tend à cette simple idée bénigne.

Relaxe Izaiah.
Tu supposais trop et tu n’avais aucune raison de le faire.
Tu devais arrêter de voir le mal avant qu’il n’arrive… Autrement, tu finirais forcément par te faire du mal. T’étais déjà assez doué pour ça.

Remarquant que tu es – c’est exceptionnel, crois-moi. Lys peut témoigner. – un peu en avance, tu te soustrais alors doucement à cette foule amoureuse pour te tenir en retrait de cette ambiance mièvre.
Surtout ne pas penser à Hazel, ni à qui que ce soit d’autre que Valencia.
Glissant une main dans la poche de ton jean noir, tu attrapes alors la pokéball de Eros. Lui et l’un de ses frères étaient – malheureusement hein – nés quelques jours auparavant – confirmant par le fait même ta malédiction – et tu t’étais dis que ça  lui ferait du bien de voir un peu de pays.
Sa vue te rappelait tristement celle de Agape dont les années vous avaient séparées, mais tu tentais de ne pas culpabiliser, de ne pas chercher à savoir quel faussé s’était creusé.
C’était une nouvelle ère, tu ne pouvais pas sans cesse remuer tes erreurs et te demander ce que tu aurais pu faire pou y remédier… Ce n’était pas une vie.

À peine sortie de sa pokéball, le Duskull se met alors à décrire des cercles aléatoires un peu partout autour de toi. Prenant une grande inspiration, tu tentes d’ignorer son excitation.
À L’instar de son ancien spectre, le petiot avait de l’énergie à revendre et… Inutile de préciser que ce n’était pas un cadeau particulièrement apprécié.
Le jour de sa naissance, lui et Idyllic avaient foutus un sacré bordel qui n’avait pas manqué de t’irriter… Toi qui était, de base, assez imperturbable, tu n’avais même pas su comment réagir à ta propre frustration.
Excepté t’isoler dans ta chambre et laisser Lys en tête-à-tête avec tes nouveaux protégés. Autant qu’ils l’enquiquinent elle plutôt que toi pendant que tu pleurais à chaudes larmes sous tes draps. Parce que c’était grosso modo ce qui était arrivé.
Cette peur lacérante dans le bas de ton ventre lorsqu’un spectre traversait ton champ de vision, elle n’était pas volée. Elle existait, ce n’était pas pour rien.
L’instinct de survie te recommandait la plus grande prudence… Et tu y faisais difficilement  face.
Tu commençais tout juste à t’accoutumer au retour d’Ifrit, de Paradox et à l’évolution de Pandore. Pourquoi fallait-il que ce genre de condamnation tombe sur toi?

Calme-toi, Eros. Elle ne devrait pas tarder à arriver… Je crois., murmures-tu pour te rassurer toi-même.

Intrigué, le Duskull cesse alors ses acrobaties aériennes pour se retourner vers toi, te fixant de son œil unique heureusement violet plutôt que bleu.
Lui n’avait jamais rencontré Valencia… Mais c’était sans grande importance.

Tu la reconnaîtras. Elle est comme ça.

Comme ça. Tout simplement.
Elle est de ces gens qu’il n’est pas nécessaire d’avoir déjà admiré de ses propres yeux pour savoir que c’est eux.
(c) TakeItEzy (Ezekiel Fitzgerald)


Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» 123456789... Déclaration !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération