Dusk Lumiris

forum rpg pokemon ● region et intrigue originale ● strat basique (+ fair play)
keyboard_arrow_up
keyboard_arrow_down



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Répondre au sujet
❝in another life, in another world...ft. Ilijah
Maelle L. Dassylva
https://dusk-lumiris.forumactif.com/t9957-maelle-trainer-card https://dusk-lumiris.forumactif.com/t9599-qu-est-ce-que-je-peux-faire-si-tout-autour-de-moi-est-lacunaire-maelle
Dresseur Éclipse
Messages : 89
Née le : 15/01/2003
Age : 18
Région : Lumiris
Pokédollars : 464
Stardust : 207
Stardust utilisés : 25
Equipe pokemon : ❝in another life, in another world...ft. Ilijah Miniapplin3232 ❝in another life, in another world...ft. Ilijah 1fun_m10
Icone : ❝in another life, in another world...ft. Ilijah Maelle19
Dresseur Éclipse
Maelle L. Dassylva
Identité du dresseur
Messages : 89
Née le : 15/01/2003
Age : 18
Région : Lumiris
Pokédollars : 464
Stardust : 207
Stardust utilisés : 25
Equipe pokemon : ❝in another life, in another world...ft. Ilijah Miniapplin3232 ❝in another life, in another world...ft. Ilijah 1fun_m10
Icone : ❝in another life, in another world...ft. Ilijah Maelle19
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 89
Née le : 15/01/2003
Age : 18
Région : Lumiris
Pokédollars : 464
Stardust : 207
Stardust utilisés : 25
Equipe pokemon : ❝in another life, in another world...ft. Ilijah Miniapplin3232 ❝in another life, in another world...ft. Ilijah 1fun_m10
Icone : ❝in another life, in another world...ft. Ilijah Maelle19
Ilijah Seohl
in another life, in another world...
Nous sommes présentement en plein Jour et la température est Clémente.
« Je ne rentrerai pas tard, promis! »
Sans grande conviction, monsieur et madame Dassylva hochent la tête. À leurs lèvres, un sourire énigmatique qui échappe complètement à Maelle lorsqu’elle referme la porte de la maison, mais dont elle connaît bien la signification : Ils ne l’attendront pas pour le repas du soir.
Elle avait toujours été comme ça; à la bibliothèque, la jeune adulte ne voyait plus le temps passer.
Parfois, ils s’inquiétaient de la savoir si intensément investie dans du volontariat plutôt que dans un véritable travail rémunéré… Mais tout le bien qu’elle en tirait suffisait à évincer ces inquiétudes de parents.
Maelle aimait l’odeur des livres, la texture du papier et la forme de la calligraphie.
C’était plus fort qu’elle, largement supérieur à toute raison qui soit. Quand elle aimait, la Dassylva était de ceux qui donnaient sans compter.
De son temps et de son énergie autant que de sa santé.

Sur le chemin, la belle prend une grande inspiration en refermant son manteau avec délicatesse. Zuko sur les talons, elle s’avance dans le dédales de rues et de ruelles avec l’aisance de ceux qui y ont grandi.
Elle ne s’inquiète pas de la route un peu longue ni des chemins un peu douteux : Mae sait exactement où ses pas la mènent. Ce chemin, elle l’a déjà emprunté des centaines de fois.
Après tout, ça fait bientôt quatre ans que Maelle est bénévole à la bibliothèque municipale de Kishika.

Pour être tout à fait honnête, elle-même ne se se souvenait plus avec précision comment elle en était arrivé là.
Comment cette grande aventure avait commencé…
Retenir avec exactitude tous les grandes dates et époque de l’histoire de Lumiris, elle le faisait les doigts dans le nez… Mais, à contrario, il manquait parfois des pages à son propre récit. Ironique n’est-ce pas?
À cette idée, la belle ne peut s’empêcher d’esquisser un rictus amusé avant que les contours de son royaume ne se dessinent à l’horizon. Le cœur gorgé d’excitation, elle presse alors tout juste assez le pas pour franchir avec hâte les portes de la bibliothèque puis s’avance vers la réception sous le regard chaleureux de sa collègue. « Tu n’étais pas inscrite à l’horaire aujourd’hui... », murmure-t-elle d’un ton faussement rempli de reproches.
Coupable, Maelle esquisse un sourire innocent puis hausse doucement les épaules. « Ah bon? J’étais pourtant convaincue que oui... » Le sourcil arqué de la bibliothécaire trahit ce mensonge qu’elle ne saurait gober aussi facilement.
Malheureusement pour elle, l’étudiante reculait rarement lorsque sa décision était prise. « Mais bon, puisque je suis là... Ce serait bête que j’ai fait tout ce chemin pour rien, n’est-ce pas? » Soupirant, l’aînée roule alors des yeux puis pointe du bout de son crayon un chariot chargé de livres à remettre dans les sections.

Soulagée, Maelle l’est.
Elle craignait rarement la réaction des employés lorsqu’elle se pointait à tout heure du jour et de la nuit sans même s’annoncer, mais une part d’elle se disait qu’un jour viendrait forcément où son aide inopportune ne serait pas la bienvenue….
Et elle savait que, ce jour-là, la déception serait encore plus forte que son indolence.
Elle ne pouvait pas toujours en faire qu’à sa tête, n’obéir qu’à ses propres règles. La terre ne tournait pas autour de ses désirs.

L’adolescente n’avait pourtant jamais eu l’âme d’une rebelle. Plus jeune, ses instructeurs tendaient à oublier son existence et seules les brutes parvenaient à la remarquer… Parce que la parole des victimes est toujours plus criarde aux oreilles des charlatans qu’à celles des autres.
Alors comment avait-elle pu en arriver là? Mealle l’ignorait. Parfois, elle se sentait confiante; forte.
Elle avait l’impression que le monde attendait qu’elle le modèle à son image… Et, dans ces moments-là, elle ne manquait pas de toupet… Que ce soit pour le meilleur ou pour le pire.
Mais ça ne la dérangeait pas. C’était comme ça qu’elle parvenait à prendre la parole pour Chrysalis et qu’elle leur donnait la représentation que l’organisation méritait.

Arrivant dans une rangée, la belle attrape le premier bouquin de son chariot. Habituée, elle le retourne pour lire l’étiquette collée sur la reliure puis passe en revue la numérotation des tablettes jusqu’à trouver l’emplacement exacte du bouquin… Juste devant un jeune homme qu’elle n’avait pas remarqué en arrivant, mais qui, désormais, était bel et bien là.
Surprise, elle écarquille légèrement les yeux en le dévisageant.
Pendant une fraction de seconde, elle se questionne sur sa cécité… Était-il là depuis longtemps?
Si oui, comment avait-elle pu l’ignorer? Surtout avec un pareil accoutrement… N’y comprenant rien, l’adolescente déglutit maladroitement puis esquisse un sourire maladroit. « Pardon… Je peux? », murmure-t-elle avec douceur en désignant du menton le livre entre ses doigts puis son emplacement sur l’étagère.
Elle ne voulait pas le déranger… Maelle détestait déranger les gens.
Mais elle devait faire son boulot et, son boulot, commençait tout juste sous les yeux de cet étranger à la présence imperceptible malgré un look criard… Alors soit.
(c) TakeItEzy (Ezekiel Fitzgerald)
Revenir en haut Aller en bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération