Tu peux m'appeler Cirrus, tout simplement. Tu ne connais pas encore très bien Lumiris ? Ne t'en fais pas, tu n'es pas le seul. Ce n'est pas une région connue mondialement, mais cela va bientôt changer. Celle-ci est prête à accueillir des dresseurs, des gens passionnés qui feront vivre cette magnifique région. Il y a plusieurs avantages à vivre parmi nous : le climat et les températures variées permettant aux Pokémon de tous types d'y habiter, la technologie avancée, les habitants accueillants, et un professeur très sympathique, le professeur Baobab. Ce gentilhomme fait des recherches depuis des années, c'est lui qui attribue le premier Pokémon aux nouveaux dresseurs, et les guident dans leur aventure par le biais du réseau Dusk. Un réseau pokéweb avancé, servant à la fois de réseau social, de pokédex, de plateforme de communication...



 

Le
staff
+


Répondre au sujet
RENCONTRE AVEC GAIA LA GRANDE SEDUCTRICE
avatar
Invité
Invité
Invité
Sam 17 Juin - 23:13
les volcans sont les montagnes qui n'ont pas pu être sauvées
volcanoes melt me down she's still too young
i kissed your mouth you do not need me...
 celui qui a dit qu'il fait toujours le froid dans le nord est un putain de menteur car  le volcan eneka...

"nan mais il pouvait pas choisir un autre endroit pour faire leur affaires secrètes ? non ! ils ont choisi un volcan ! un volcan quoi ! un putain de volcan ! j'en ai marre, j'ai chaud, je veux mouriiiiiir ! "

faisait cet effet là à marie. et croyez le où non, c'est dur de lui donner chaud à marie si vous n'êtes pas tim grayson. très dur.
en effet, marie, elle a toujours presque ignoré les effets de la température sur son petit corps. qu'il neige, qu'il vente, qu'il pleuve, qu'il grêle, qu'il fasse 3000 ou -3000 degrés, la blonde était fidèle à son accoutrement léger sans faire de chichis. et si ça lui chantait de mettre un pull en été, elle le ferrait sans brailler. le climat ne l'affecte juste pas. elle est immunisée.

mais là, sur ce volcan là, je vous assure, marie, elle avait chaud. trop chaud. puis elle était épuisée de marcher. certes, elle savait d'après alexia que quelque chose de fantastique aller se passer avec anja et andrej au sommet, mais tout de même ! il ne faut pas pousser mamie sur les mystherbes tout comme il ne faut pas en demander autant à marie.

"j'ai le pire boulot..."
pesta la blonde

c'est dur le job de reporter. mais bon, marie, elle bronche pas parce qu'elle a le feu de la passion en elle vous voyez ? ouais, elle aime ça. être au courant de la une et dire, clamer, vanter, exprimer ce que le monde, le beau monde, offre de jolis. même si pour cela, il faut explorer le plus puisant et le plus chaud des volcans.
peut-être était elle légerement masochiste. peut-être bien...
mais elle faisait parfaitment avec.
sauf aujourd'hui peut-être.

@marienotpoppins : "C'EST BON J'ARRÊTE TOUT PUTAIN :emojifaché:" 

marie se posa sur le sol et admira la belle vue que proposait cet endroit atrocement chaud mais interessant. la blonde se demandait à quoi pouvait ressembler la texture de la lave. ouais, elle a des questions étranges marie.

tout à coup, un petit furaiglon qui avait l'air triste et appeuré se réfugia dans les bras de marie. était-il perdu ? la blonde rassura d'abord le petit pokemon et tout doucement, elle lança une pokéball sur lui. 
la pokéball avait été détournée. il appartenait à un dresseur.

"ooooh on va trouver ton propriètaire ok petit furaiglon ? puis ça m'évitera de penser aux deux tourterreaux qui se posent sur les volcans !"
 

la blonde se leva et apperçu une silhouette au loin qui semblait se rapprocher d'elle...

©Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : T-Card
Origine : Akala • Alola
Groupe : Nova
Messages : 251
Stardust : 660
Mer 21 Juin - 11:16
« Rencontre avec Gaïa,

la grande séductrice »

La première chose importante que Gaïa voulait faire en arrivant sur Lumiris, c'était d'aller en randonnée sur le Volcan Eneka. Les choses se sont passées autrement, évidemment, mais aujourd'hui c'était le grand jour. Venant d'une île de l'Archipel d'Alola, elle adorait les randonnées. Tellement habituée qu'elle le faisait même en savate (tongs en créole). Mais Eneka n'était pas un volcan qu'elle connaissait. Elle ne voulait donc prendre aucun risques. Elle s'était armée de son sac de randonnée qui contenait beaucoup d'eau pour toute la petite tribu une fois qu'ils seraient arrivé au bout, et évidemment de quoi nourrir tout le petit monde. Comme d'habitude, Gaïa avait de la nourriture a foison! Et évidemment, changeant de son habitude de marcher pieds nus, elle avait ses chaussures de randonnée. Gaïa avait spécialement conçu un harnais pour porter Azurill sur sa poitrine, sans se fatigué les bras pendant la montée. Furaiglon, lui, comme à son habitude, planait au dessus d'eux pour guetter les environs.

Heureusement que Gaïa avait prévu un pull car ça allait grimper fort. Le sommet de l'Eneka se trouvait à 2 632m d'altitude. Autant dire que ça allait dire les jambes ! Mais avant cela, ils devraient traverser toutes les coulées de laves déjà refroidies. Gaïa adorait marcher sur le basalte. Elle prit une pierre basaltique pour l'observer de plus près.

« Waaa.. Regarde comme c'est beau Morehu. Ça c'est du basalte qui veut dire Roche Noire. Une roche magmatique. Tu vois les petits éclats verts ancrés dans la roche? Ça s'appelle des Olivines. Elles s'obtiennent lors de la fusion des roches du manteau terrestre. Et selon la pression à laquelle se fait la fusion, on obtient soit des basanites, soit du basalte alcalin à olivines comme celle-là. C'est fou tu ne trouves pas? »

Alors que Gaïa s'extasiait sur ce minéral créé par la nature, Ka'nui s'était posé sur une petite butte de roche volcanique, parmi des touffes de fougères, non loin d'eux pour surveiller les environs. En effet, contrairement aux idées reçues, les plantes poussent facilement sur le basalte grâce à sa richesse en minéraux qu'elle contient. Tout d'un coup, une légère une odeur de plumes brûlée se faisait sentir. Un petit Ouisticram, très curieux de nous voir, s'était caché derrière Furaiglon. Malheureusement la petite flamme sur le sommet de sa tête touchait les plumes de la queue de Ka'nui, ce qui le surprit et s'envola d'un coup au loin, laissant le vent qui se prenait dans ses plumes éteindre le petit départ de feu.

Le tout s'était passé en quelques seconde, Ka'nui avait disparu du ciel et Ouisticram avait prit peur, mais ne s'était pas trop éloigné. Gaïa lui laissait quelques friandises avant de partir à la recherche du petit aigle. Gaïa avait ordonné calmement à Azurill de rester dans son "porte-bébé", elle savait qu'il voudrait rebondir de tous les côtés pour retrouver son compagnon. Mais les coulées de laves séchées qui avaient formé le basalte étaient noires, elles emprisonnaient la chaleur du soleil, ce qui rendait le sol brûlant. Gaïa se mit donc à courir, en tenant fermement Morehu près de sa poitrine.

Elle s'arrêtait un instant pour reprendre son souffle, lorsqu'en relevant la tête, elle aperçu une personne au cheveux longs couleur platine, et à la peau matte. Elle couru vers elle pour lui demander si elle n'avait pas vu son petit protégé, en faisant des phrases saccadées à cause de la prise de souffle.

« Bonjour... Excusez-moi... De vous déranger... Mon Furaiglon s'est envolé d'un coup... Il était... Effrayé... Vous ne l'auriez pas... Vu par hasard? dit-elle en se tenant un point de côté »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Mar 27 Juin - 19:29
les volcans sont les montagnes qui n'ont pas pu être sauvées
volcanoes melt me down
she's still too young
i kissed your mouth
you do not need me...

bonjour... excusez-moi... de vous déranger... mon furaiglon s'est envolé d'un coup... il était... effrayé... vous ne l'auriez pas... vu par hasard? "

"ah coucouuu gaïa ! tu veux parler de ça ?"
"


la blonde lui montra le petit furaiglon qui squattait ses bras (enfin non elle l'avait plus ou moins forcé à y être mais bon) de la même manière que rafiki montra simba au royaume animal. le pauvre petit pokémon était perdu et tout cela était très malaisant. un peu. un tout petit peu.

bref. marie donna le furaiglon à gaïa et se mit à sourire.

"wow je peux te demander ce que tu fais la gaïa ? je veux dire c'est pas habituel de voir des gens ici et c'est normal ENFIN BON ÇA DEPEND DE SI TOI AUSSI TU VEUX REJOINDRE TON EX EN CACHETTE POUR LUI FAIRE DES BISOUS COMME LE FERRAIT UNE CERTAINE BLONDE." pesta la blonde

s'énerva marie

pourquoi fallait il qu'ils choissisent un volcan sérieux ? un parc aurait été tout aussi bien. mais pas un putin de volcan frère !

"quoique en vrai ça m'étonnerait pas de voir pécho ici gaïa haha ! puis pourquoi t'es sappée comme ça ? on meurt de chaud ici oush !


comment marie connaissait le prénom de la métissée ? vous le découvrirez au prochain épisode...
©Pando
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : T-Card
Origine : Akala • Alola
Groupe : Nova
Messages : 251
Stardust : 660
Dim 10 Sep - 18:15
« Rencontre avec Gaïa,

la grande séductrice »

Une blonde faisait face à Gaïa. Une jolie blonde très extravertie. Et... Elle avait Ka'nui entre les bras, elle le lui tendait d'ailleurs, comme Rafiki dans le Roi lion (très bonne référence haha).

La jolie blonde parlait, parlait de choses incompréhensibles... Et... Elle connaissait le prénom de Gaïa. Elle était plus qu'intriguée. Elle voyait la blonde parler mais n'écouter pas un mot de ce qu'elle disait, avant de l'interrompre brutalement, en récupérant l'oiseau qu'elle tenait entre les mains.

« Pardon de vous interrompre. » dit-elle sèchement, Gaïa n'avait pas l'habitude d'avoir ce genre de comportement, mais cette jeune fille l'intriguait. Énormément. «Mais... Nous nous connaissons? » reprit-elle avec son ton habituel et un immense sourire qu'elle avait l'habitude d'arborer.

Elle essayait de chercher dans sa mémoire, de fouiller ses souvenirs... Mais impossible de trouver quoi que se soit concernant la blonde qui lui faisait face. Ni son visage, ni sa peau, ni ses yeux, ni rien d'autre ne lui revenait.

« Non... Vraiment je suis désolée j'ai beau chercher je ne sais pas où j'aurais pu vous croiser, ni même vous apercevoir, vous avez quand même un physique atypique, je n'avais même jamais vu de fille aussi jolie que vous sur Lumiris, » dit-elle un peu gênée « Comment me connaissez-vous...? » demanda-t-elle d'un air vraiment intrigué.

Furaiglon avait l'air rassuré dans les bras de sa dresseuse, cependant, il regardait d'un air mauvais la blonde qui avait voulu le capturer à son insu.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» T'es mal placé dans la chaine alimentaire pour faire ta grande gueule, pigé ? [ Avec tout l'amour d'Heather, Joaquim ]
» La Grande Marée Qui Surbmergera Le Monde! (Résultat Des Sondages #1) [Avec de jolies images pour Tar... Car sinon il comprend rien...]
» Bonjour, je voudrais un kit avec un coca et une grande frite.
» Le culte de Gaia
» Chroniques de Grand Gaia - du 11/11 au 25/11

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération