Dusk Lumiris

forum rpg pokemon - non stratégique - pas de ligne minimum - event regulier
keyboard_arrow_up
keyboard_arrow_down



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-51%
Le deal à ne pas rater :
Remise exceptionnelle sur les chaussures Nike Shox TL pour Homme
83 € 170 €
Voir le deal

Répondre au sujet
CHOC ! JE DÉCOUVRE MON DOUBLE MALÉFIQUE !
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Mer 14 Juin 2017 - 19:07
le destin a fait l'école du rire
j'crois que les histoires d'amour c'est comme les voyages en train, et quand je vois tous ces voyageurs parfois j'aimerais en être un. pourquoi tu crois que tant de gens attendent sur le quai de la gare ? pourquoi tu crois qu'on flippe autant d'arriver en retard ?
"VIOUUUUU TCHOUTCHOUUU"

regarder les trains, se demander où ils vont, imaginer une histoire, rêver d'être quelqu'un d'autre, faire des bruits stupides... c'était devenu la nouvelle passion, le nouveau hobby de marie depuis qu'elle réside à nemerya, la belle capitale de lumiris.

"DITES À MES NANMÉOUIES QUE JE M'EN VAIIIS ! JE PARS À JOTHO LES AMIIIS "

oui, après les épuisants cours à l'académie, marie venait ici pour décompresser. parce que chanter des chansons de ses dessins animés favoris sur le quai comme une cinglée, ça l'aidait.
ça l'aidait à tenir le coup, à supporter la pression. marie, elle n'a jamais été à l'aise à l'école à cause des évènements de son passé. alors dans une immense académie avec des gens affreux pour lui sauter dessus dès qu'elle écrit des boulettes au tableau, c'est pas ça.

pourtant elle est habituée aux critiques; elles lui font plus rien. c'est comme du vent, c'est comme de la terre, c'est comme de l'eau. ça lui fait naturellement aucun effet.

mais, face à un travail coté ou à un professeur, c'est pas le même monde. c'est pas le même délire. marie, elle a juste envie de s'enfuir en courant pour pleurer. elle a juste envie d'abandonner.

mais elle ne pleure pas marie. non, elle ne pleure pas car il faut être fort. il ne faut pas pleurer. car comme les gens de la commu de JVC disent: "pleurer, c'est sooo gay."

alors marie, elle squatte ici même si elle préfère largement les avions (mais l'aéoroport est trop loin so...).

au début, la blonde était venue car elle avait été tenté de prendre un train pour son village natal, de s'excuser auprès de son père et de reprendre la pension, suivant le plan d'une vie ennuyeuse bien comme il faut. puis elle s'est rendu compte que c'était con. c'était bête. c'était pas net.

renoncer, c'est pas un mot pour marie. elle ne sait même pas l'épeler.

"aaaah ~"

sinon, marie, dans cette grande et nouvelle ville, elle se sentait bien. bien mais seule. même si elle sait qu'au fond, elle n'est jamais vraiment seule. y'a toujours ses pokémons, y'a toujours sa communauté mais...
c'est pas pareil.

puis y'a ce gars et son bébé qui hantent secrètement ses pensées, aussi.
enfin elle pense plus au garçon qu'à l'enfant même si, marie elle adore le petit loro.

"zyx..."

trois lettres dans un ordre faussement alphabétique qui faisait chavirer et  tambouriner le coeur de la blonde comme ça. sans acune raison.
oui AUCUNE raison. ça pouvait pas être de l'attirance ou même de l'amour vu les circonstances de leur rencontre et son manque indécent de classe. ça pouvait pas être ça. nan, marie, elle serait pas du genre à succomber à un regard perçant et à un splendide visage créer par arceus lui même.
beurk hell no...

la blonde s'auto-giffla -histoire de se mettre les idées en place vous voyez - quand tout à coup, un portefeuille sauvage  apparut aux pieds de la belle.

"HEY VOUS ! VOUS AVEZ OUBLIÉ VOTRE ARGENT ET LES NUDES DE VOTRE PETITE SOEUR!"
cria marie en essayant d'interpeller la personne qui avait perdu son porte feuille.

elle le dit d'une de manière simplement efficace. osée, peut-être, mais efficace.

©Pando
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Jeu 15 Juin 2017 - 13:34

DAWSON
Ambre

ANAUR
Marie Janna

Choc ! Je découvre mon double maléfique !
Ce que tu n'avoueras jamais, par simple orgueil, c'est qu'il t'arrive d'être très tête en l'air, ma petite Ambre. Tu es tellement concentrée sur quelque chose que tu en oublies tout le reste, l'aventure du jour étant un très bon exemple de cela. Tu avais fait un long trajet en train et était plutôt épuisée, n'attendant qu'une seule chose : rentrer dans ton petit appartement de Nemerya. Bien que tu n'y habitais pas depuis longtemps, tu parvenais déjà à considérer l'endroit comme ton chez toi. C'était ton refuge, l'endroit où tu pouvais lancer tes souliers en arrivant et faire la course jusqu'au lit avec Fore. Vous y faisiez ensuite l'étoile un bon cinq minutes avant que la vie adulte ne te rattrape et que tu te relèves pour vérifier tes messages, te faire un thé et allumer la télévision. Parfois c'était ennuyeux, de vivre de façon responsable. Mais qu'importe, nous n'en sommes pas encore là.

Tu venais de quitter le train, les bras chargés de paquets en tout genre, ton Absol sur tes talons. Tu avais profité de ton petit voyage pour te procurer divers items, pour ta tanière. Un nouvel ordinateur, quelques cadres pour accrocher des photos de ta famille et de tes amis, quelques essentiels pour la cuisine et, bien sûr, un peu de thé. Pas étonnant, après tout ça, que tu sois concentrée sur une seule chose : rentrer au bercail et te vider les bras. Tu n'as pas non plus remarqué que tu avais perdu ton porte-feuille -presque vide de toute façon à ce stade- et, lorsque ton camarade a tenté de te bloquer le chemin pour te dire d'aller le récupérer, tu l'as simplement contourné en maugréant, te demandant ce qui n'allait pas. Tu aurais gagné à être plus à l'écoute des indications du Pokémon désastre, lui qui se faisait un devoir de te prévenir de tous les dangers, mais la chaleur, ton impatience et ta fatigue n'influençaient pas ton jugement dans le bon sens. Heureusement, si ton compagnon ne pouvait pas parler pour te dire ce qu'il en était, ce n'était pas le cas de tous les gens présents sur les lieux.

La voix forte avait crié... des mots qui avaient suffit à te donner envie de marcher plus vite et de partir. C'était l'effet que ça te faisait, les inconnus extravertis qui criaient fort des insanités. Tu avais peur qu'on t'associe à eux, pour une raison ou pour une autre. Fore décida pourtant que tu n'aurais pas le choix, pour cette fois-ci, et se planta une nouvelle fois devant toi, son regard perçant te dévisageant. C'est seulement là que ta petite tête fit le calcul, additionna un et un pour faire deux. Gênée, tu te retournas finalement vers la demoiselle ayant récupéré ton porte-feuille, avançant vers elle à petit pas las, tes paquets glissant un peu dans tes bras, sans pourtant aller choir au sol. Ta mine, elle aussi, s'était comme affaissée. Tu avais hâte que cette journée se termine.

« Merci beaucoup. Je ne sais pas ce que j'aurais fait, si tu ne l'avais pas retrouvé. Je... »

Tu avais les mains pleines, oui, et tu ne savais pas du tout comment récupérer l'objet sans créer une catastrophe dans cet équilibre précaire te creusant les épaules. Après une journée comme celle-là, je pense que tu auras appris la leçon. Il ne sert à rien d'aller aussi loin pour acheter des trucs, tu aurais du t'en tenir à ta simple journée de détente dans une ville voisine pour profiter de ton congé, comme il était prévu. Enfin, c'était trop tard pour les regrets et, maintenant, il fallait passer aux actes concrets.

« Donne-le à Fore. Enfin, je veux dire : donne-le à mon Absol. Il ne le perdra pas. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Sam 17 Juin 2017 - 11:20
le destin a fait l'école du rire
j'crois que les histoires d'amour c'est comme les voyages en train, et quand je vois tous ces voyageurs parfois j'aimerais en être un. pourquoi tu crois que tant de gens attendent sur le quai de la gare ? pourquoi tu crois qu'on flippe autant d'arriver en retard ?
c'était drôle.
l'une était bronzée comme si elle venait des îles et l'autre était aussi pale que la pure neige de ferranium. l'une avait les cheveux platine et l'autre avait les cheveux couleur noir de jais. puisque l'une a les yeux bleus, l'autre à forcément les yeux tirant vers les tonts rosés. elles arrivaient même à être opposées dans leurs choix vestimentaires. et pourtant elles étaient là, ensemble, l'une en face de l'autre.

c'était drôle.
elles sont tellement parfaitement différentes. comme le soleil et la lune. comme cresselia et darkrai, ho-oh et lugia, solgaleo et lunala, arceus et giratina...
était-ce une blague ? une caméra cachée ?

"merci beaucoup. je ne sais pas ce que j'aurais fait, si tu ne l'avais pas retrouvé. je... "

"aaaah tu serais peut-être en train de te dire que ta vie est nulle et que tu voudrais parfois tout lacher pour devenir un magicarpe."


marie sourit et posa son regard sur le absol. c'était un beau pokémon et il avait un beau poil ! cornélia serait peut-être interessée pour ses petites affaires...
à voir.

"donne-le à fore. enfin, je veux dire : donne-le à mon absol. il ne le perdra pas."

marie haussa les sourcils et eut pitié de la jeune femme. aussi bizarre que cela puisse être, la brune ressemblait à la blonde. c'est vrai, marie à exactement le même air épuisé sur le visage quand elle sort de la bibliothèque avec des tas de livres -qu'elle ne lit même pas au final le pire-.

"nan mais si je le donne a fore, il risque de le perFOREr avec ses dents. laisse moi t'aider avec ces cartons d'accord ? t'habites loin ? au fait moi c'est marie jannaa, ou la fameuse @marienotpoppins et toi ?  ~ "


©Pando
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Double zero [DVDRiP]Comédie[2004]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération