Dusk Lumiris

forum rpg pokemon ● region et intrigue originale ● strat basique (+ fair play)
keyboard_arrow_up
keyboard_arrow_down



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-30%
Le deal à ne pas rater :
Nike Air Max Command
90.97 € 129.99 €
Voir le deal

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Agent immobilière temporaire / Pv Shinzo Murata
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Shinzo Murata & Siarra Loyd
Aider du mieux possible


Suite aux récents événements de nature catastrophique, durant lesquels Siarra s’était sentie complètement impuissante, elle avait proposé son aide aux rangers de Lumiris. Traquer les leaders de la Team Mistral était désormais leur mission numéro 1, et la demoiselle comptait bien les épauler du mieux possible. Elle ravala cependant sa fierté lorsqu’ils lui demandèrent de rester à Sunyra afin de s’occuper des rescapés des autres villes. Ce n’était pas un travail anodin, de nombreuses personnes se retrouvaient sans domicile à cause de la destruction de plusieurs quartiers résidentiels important à Nemerya et Fort des Songes, sans oublier l’annihilation totale de Windoria. Sunyra ainsi que d’autres villes épargnés par les attaques des Pokémons géants avaient mis en place des systèmes d’aides, mais les rangers étaient quelque peu débordé et ne refusaient pas l’aide des civiles. Siarra s’était donc retrouvée avec cette tâche sur les bras, ce qui la faisait légèrement grincer des dents. Non pas qu’elle ne voulait pas aider ces gens, mais le côté humain et relationnel, ce n’était pas vraiment sa tasse de thé. Elle était d’un naturel méfiant, et préférait l’action à la réflexion. Cependant, elle avait conscience de ne pas être une dresseuse confirmée, même si elle commençait à avoir une équipe solide. Elle devait faire ses preuves avant de jouer dans la cours des grands.

Elle décida de prendre cette mission avec le plus d’optimisme possible. Elle s’en acquitterait avec rigueur, fidèle à elle-même. Mettant de côté ses regrets, elle s’était donc armée de la liste de tous les logements disponible dans la ville, ainsi que de leur caractéristique, et s’était planté au Centre Pokémon, où de nombreuses personnes attendaient, arborant un badge pour indiquer sa fonction. La dresseuse avait enchaîné les rencontres, parvenant parfois à donner satisfaction aux gens, parfois moins. Elle avait l’impression d’être une agent immobilière, en décrivant les appartements ou les maisons qu’elle pouvait proposer, sans oublier de préciser le budget. Il y avait heureusement des logements gratuits, mais ils étaient fait pour ceux ayant le moins de moyen et ne pouvant pas se payer un autre logement le temps que le leur soit en état. Siarra tâcha de se prendre au jeu, faisant preuve de calme lorsque les concernés perdaient patience. Cette attitude pouvait aisément se comprendre, certains avaient tout perdu durant la catastrophe. Elle tentait donc de faire preuve de compassion, ce qui n’était pas toujours aisé avec son tempérament. Après avoir rencontré une dizaine de personne - des familles parfois - la demoiselle s’effondra sur un siège en soupirant.

Il était presque midi, son estomac grondait nerveusement, et il y avait toujours tellement de monde à aider ! Elle regarda sa liste, constatant que le nombre d’appartement intéressant diminuait à vue d’oeil. Il ne fallait pas se montrer trop difficile, dans ce genre de situation de crise. Constatant que quelqu’un attendait devant elle, elle leva la tête de sa liste et demanda, en essayant de se montrer le plus courtoise possible :

- Bonjour, vous cherchez un logement je suppose ?

Il n’était sans doute pas là pour acheter des tomates au marché, non. Elle se gratta la gorge et ajouta :

- Il vous faut des caractéristiques particulières ? Un nombre de chambres précis ?

Elle ne donnerait pas le même appartement à un homme célibataire qu’à un père de famille avec trois enfants, cela allait de soi.


©️ Nephilith pour EPICODE.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
 

 
 
 

Agent immobilière temporaire / Pv Shinzo Murata M1FWu3sAgent immobilière temporaire / Pv Shinzo Murata Miniat_6_x_123

Ça me faisait tellement chier de devoir quitter Feranium, même si ce n'était que temporairement. Tout ça à cause de la Team Mistral et de leurs agissements. J'avais encore plus de raisons de les haïr, maintenant.

Pour être honnête, je n'étais pas très au courant des affaires internes de Lumiris et de ce que manigançait la Team Mistral. J'ignorais que leurs actes terroristes allaient jusqu'à détruire des villes entières. Ils ont un mode opératoire totalement différent du notre, à la Team Plasma. Nous faisons tout, à l'époque, pour éviter d'impliquer des innocents. Cela me donnait un excellent prétexte pour les haïr et les traquer.

soupire

Mais avant ça, je devais trouver un logement. N'importe quoi fera l'affaire. Cela faisait maintenant deux jours que j'étais à Sunyra depuis que le quartier résidentiel de Feranium a été détruit et je ne trouvais pas grand chose. Je dormais dans ces espèces de refuges provisoires près des Centres Pokémon mis à dispositions des sinistrés. Ça m'emmerdait un peu parce que les Pokémon devaient passer la nuit dans leur Pokéball et je me suis habitué aux tintements de clés de mon Trousselin. Ça me berce, en quelques sortes.

En parlant du Centre Pokémon, je remarque aujourd'hui qu'un nombre conséquent de personnes s'y rend. Ils n'ont pourtant pas tous l'air d'être dresseurs. Je me tourne vers Ticlik, mon Trousselin :

On va voir ?

J'entre à mon tour dans le Centre. Les personnes étaient déjà toutes reparties. En regardant autour de moi, j'aperçois une jeune femme complètement affalée sur l'un des canapés. Sur sa veste, un badge : "Aide aux sinistrés". Intéressant. Je décide de m'approcher d'elle. Ticlik quant à lui passe faire coucou aux Pokémon présents dans le lobby.

Bonjour. Effectivement…

J'en déduis qu'elle est agent immobilière au service de la Mairie. Quel métier chiant, n'empêche. Je ne sais pas comment elle fait pour supporter les va-et-vient incessants de toutes ces personnes. J'aurais déjà pété un câble depuis longtemps. M'enfin, heureusement que des personnes comme elles existent.

À vrai dire, je m'en fiche. N'importe quoi fera l'affaire tant qu'il y a une salle de bain et une cuisine.

Comme je le disais, je cherche un logement provisoire le temps que le mien soit réparé. Je me fiche complètement de à quoi ça peut ressembler ou encore de sa localisation.

Ah si ! Si possible un endroit où les Pokémon sont acceptés. . . . S'il vous plait.

J'ai failli l'oublier, celui-là.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Shinzo Murata & Siarra Loyd
Aider du mieux possible


En attendant la réponse de son interlocuteur, Siarra tâcha de se redresser un peu, consciente qu’elle n’était pas dans une posture très professionnelle. Elle détailla également le nouveau venu, constata qu’il ne débordait pas d’enthousiasme. Il n’avait pas l’air spécialement désespéré ou agressif, comme d’autres personnes qu’elle avait pu rencontrer depuis le début de la journée, mais pas du genre à sauter au plafond non plus. Il était jeune, son âge environ, brun avec quelques mèches rebelles devant les yeux, mince, plutôt grand. Assez beau garçon, il fallait le reconnaître.

- Bonjour. Effectivement… À vrai dire, je m'en fiche. N'importe quoi fera l'affaire tant qu'il y a une salle de bain et une cuisine.

La dresseuse hocha la tête, feuilletant les descriptifs des différents appartement qui lui restait. Heureusement, le garçon n’avait pas l’air de vouloir faire le difficile. Il cherchait quelque chose de simple, avec l’équipement basique de survie qu’il fallait à n’importe qui. Siarra avait plusieurs logements qui convenaient très bien, et à des prix très raisonnables. Les différents propriétaires de la ville s’étaient mis d’accord pour proposer des prix abordables durant cette période compliquée, dans un effort national. C’était un beau geste, la demoiselle pouvait le saluer.

- Ah si ! Si possible un endroit où les Pokémon sont acceptés. . . . S'il vous plait.

Elle eu un petit mouvement de tête, signalant qu’elle avait entendu la requête, sans quitter des yeux ses nombreuses fiches. Elle n’était pas une agent immobilière à la base, il y avait des tas de choses qu’elle ne comprenait pas, mais on lui avait demandé d’aller au plus simple. Les taxes, impositions, cautions, dossier, tout avait été simplifié pour aider les malheureux expulsés à retrouver quelque chose rapidement.

- Oui bien sûr, ce n’est pas un problème.

Elle sélectionna quelques appartements et les retira de son paquets, pour les montrer au jeune homme. Les feuilles étaient accompagnées de photo des différents appartements, de quoi donner une petite idée du lieu qu’il pourrait prochainement habiter.

- Vous êtes seul ? Pas de compagne ou de compagnon ?

Elle ne lui demanda pas s’il avait des enfants, il était un peu jeune pour avoir fondé une famille. Quoique, tous les modèles existaient, après tout. Elle leva la tête, réalisant que sa question pouvait paraître un peu direct, posée comme ça. Elle se gratta une fois de plus la gorge, un peu gênée, et ajouta :

- Excusez moi pour les questions, elles sont un peu personnelles, mais j’en ai besoin pour vous donner quelque chose qui convienne.

Elle lui tendit les feuilles pour qu’il les étudie plus méticuleusement, et pria pour qu’il ne s’offusque pas de ses interrogations ou pire : qu’il s’imagine qu’elle lui faisait du gringue. Ce n’était pas vraiment son genre, avec son air sérieux, elle ne donnait guère le change. Enfin, elle ne pouvait jamais savoir ce qu’il se passait dans la tête des hommes !


©️ Nephilith pour EPICODE.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
 

 
 
 

Agent immobilière temporaire / Pv Shinzo Murata M1FWu3sAgent immobilière temporaire / Pv Shinzo Murata Miniat_6_x_123

Mon Trousselin nous avait rejoint pendant que discutais avec la demoiselle de l'agence immobilière. Il semblait intrigué par cette nouvelle tête qu'il ne connaissait pas. Il lévitait et faisait tinter ses clés derrières moi pour se faire remarquer. Un vrai clown, ce Pokémon.

Pour en revenir à ma demande de logement, j'avais vraiment peur au début de trop en demander.  Je ne connaissais rien de cette ville et encore moins des habitudes immobilières des gens par ici. Si à Feranium les gens avaient l'habitude de côtoyer des Pokémon, ce n'était pas forcément la même chose partout à Lumiris.

À ma grande surprise, l'agent m'affirma que ma requête allait pouvoir être traitée sans trop de souci. J'étais soulagé. Peu importe ce qu'elle allait pouvoir me proposer à partir de maintenant, j'étais sûr d'avoir un logement temporaire. Finies les nuits dans le refuge ! Mon Trousselin était lui aussi soulagé. Je dus le retenir d'aller faire un câlin à la demoiselle. Vraiment, il était intenable.

Je vis seul avec mes Pokémon.

J'imagine que cette question était là pour filtrer les demandes et ne pas donner une superficie supérieure à ce qui est réellement nécessaire. Il était clair que je n'avais pas besoin d'un loft comme celui que j'ai à Feranium. Je peux amplement me contenter de plus petit.

Aucun problème. Vous faites votre travail, après tout.

Je pris en main les fiches descriptives des logements qu'elle avait présélectionnés pour moi. Tandis que je lisais toutes les informations relatives à ces derniers, Ticlik se contentait de regarder les photographies des différentes pièces de chaque logement et me faisait savoir ceux qui lui plaisaient et ceux qui ne lui plaisaient pas par des tintements de clés tantôt aigus, tantôt graves.

Nous étions d'accord pour dire que l'un d'entre eux allait pouvoir nous convenir le temps de récupérer notre chez nous. Il s'agissait du logement proposé sur la troisième fiche : un appartement en périphérie de la ville dans un bâtiment de cinq étages. La superficie était de 85 mètres carrés et la vue donnait sur un lac et des champs.

S'il est toujours disponible, je vais prendre celui-ci.

Je tentai la fiche à la demoiselle afin qu'elle puisse prendre connaissance du bien que je souhaitais acquérir.

Ça fait longtemps que vous faites ce travail ? Vous semblez perdue, par moment.

Je haussai légèrement un sourcil, m'inquiétant pour l'agent immobilière. Je me rendis compte qu'après que cette remarque pouvait être mal prise. Pourtant je ne jugeais absolument pas son travail. Bah. Que puis-je faire contre l'interprétation des gens, après tout ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Shinzo Murata & Siarra Loyd
Aider du mieux possible


Tandis que Siarra lui tendait les papiers, un petit Trousselin vint se joindre à la conversation, se mettant aux côtés du garçon. Sans doute était-ce son partenaire, ou l’un de ses partenaires en tous cas. Le trousseau de clé semblait grandement s’intéresser aux recherches de son dresseur, ce qui était plutôt amusant. Ce n’était pas Brisingr qui allait s’enquérir de l’endroit où ils vivaient ! La demoiselle n’avait pas de logement fixe après tout, ses voyages ne lui permettaient pas vraiment de se poser. L’idée commençait toutefois à l’effleurer, avec tout ce qu’il se passait. Avoir un pied à terre ne serait pas une si mauvaise idée. Le jeune homme ne semblait pas s’être agacé des questions, il semblait même bien plus détendu. Ses traits étaient moins tirés, et Siarra aurait juré avoir vu un sourire apparaître sur son visage, qui lui avait paru plus fermé l’instant d’avant.

- Je vis seul avec mes Pokémon. Aucun problème. Vous faites votre travail, après tout. 

La dresseuse eu un petit mouvement de tête, soulagée par sa réaction. Décidément, elle n’était pas faite pour ce genre de chose ! Vivement que la journée s’achève, qu’elle puisse se consacrer à ce qu’elle aimait vraiment : les combats. Elle n’était bénévole que le matin, dès lors qu’elle aurait fini avec le garçon elle serait donc libre de s’envoler, laissant la place à une autre âme charitable. Lorsqu’elle avait proposé aux rangers de la région u peu d’aide, elle ne s’était pas imaginée qu’elle se retrouverait à faire ça. Elle préférait encore servir la soupe populaire, à ce stade. Elle se garda cependant de tout commentaire, et laissa son interlocuteur regarder méticuleusement les fiches qu’elle lui avait tendu. Il s’arrêta à la troisième, l’observant plus longuement. Il lui tendit finalement le papier, en déclarant :

- S'il est toujours disponible, je vais prendre celui-ci. Ça fait longtemps que vous faites ce travail ? Vous semblez perdue, par moment. 

Siarra fut, durant un bref instant, vexée par la remarque, et serra les lèvres, le regard se durcissant. Puis, elle poussa un soupir franc et naturel, et s’appuya contre le dossier du canapé, laissant ses bras glisser le long de son corps. Non vraiment, elle n’était pas douée comme agent immobilière. Elle ne pouvait même pas donner le change. A quoi bon s’offusquer ? Le garçon avait raison, elle était complètement perdue dans tous ces papiers, ces normes, cette réglementation. Elle avait des appartements à proposer et des gens qui cherchaient un endroit où habiter, cela aurait pourtant du être très simple ! La demoiselle se redressa, lui lançant un regard d’excuse et répondit avec honnêteté :

- Ce n’est pas mon travail. J’ai proposé mon aide pour donner un coup de main aux rangers, avec tout ce qu’il s’est passé dernièrement… Enfin, moi je suis dresseuse de Pokémon, pas agent immobilière. Navrée si je vous semble perdue, c’est bien le cas.

Elle mit sa fierté de côté, pour une fois, et esquissa un sourire pour ponctuer sa phrase. Elle prit ensuite le papier que le jeune homme lui avait donné, bien décidé à aller au bout de ce dossier, et s’arma de sa fameuse liste. Le logement était disponible, ce qui était au moins une bonne nouvelle. Elle sortit un nouveau document de sa pochette, et le tendit au garçon, avec un stylo, essayant d’avoir l’air plus confiante, moins hésitante et égarée. Elle ignorait si elle y parvenait correctement.

- L’appartement est libre. Je vais juste vous demander de remplir ce formulaire, et je pourrai vous donner les clés. Voilà qui nous libérera, vous, comme moi, de cette ingrate tâche !

Et une fois cela fait, elle s’éclipserait dans le restaurant le plus proche d’ici et elle l’engloutirait de quoi oublier cette affreuse matinée de paperasse. Voilà qui était un plan absolument parfait.


©️ Nephilith pour EPICODE.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
 

 
 
 

Agent immobilière temporaire / Pv Shinzo Murata M1FWu3sAgent immobilière temporaire / Pv Shinzo Murata Miniat_6_x_123

Je pense que j'aurais dû m'abstenir de faire cette remarque. J'ai tout de suite vu le visage de la demoiselle se crisper, probablement vexée par ce que j'avais dit. En même temps, c'est bien beau de dire en voix off que mon but n'était pas de la blesser. Mais à quoi ça sert si la principale concernée ne peut l'entendre ?

Elle n'est donc pas agent immobilière, mais bien une dresseuse de Pokémon venant en aide aux sinistrés. Je me demande si je serais venu en aide à des personnes de cette façon en cas de crise. Je pense que j'aurais préféré aller sur le terrain plutôt que de m'occuper de la paperasse. J'imagine qu'elle partage aussi cet avis et que c'est pour cette raison qu'elle ne se sent pas nécessairement à l'aise dans ce travail bénévole.

Navré de vous avoir irritée. Ce n'était pas mon intention.

Je me grattai l'arrière de la tête, un peu embêté par la situation. Ticlik me lança un regard réprobateur. Comme si ma gêne actuelle ne suffisait pas, hein.

La demoiselle reprit la situation en main et poursuivit son discours concernant l'appartement dont j'aimerais faire l'acquisition. Elle semblait autrement plus sûre d'elle et et décontractée. J'ignore si ma remarquer est à l'origine de ce changement d'attitude mais celui-ci était agréable. Il ne manquait plus qu'à signer quelques papiers ainsi qu'à montrer ma carte d'identité à la dresseuse, et le tour était joué !

Après avoir signé le contrat de bail, je plongeai ma main dans la poche intérieure de ma veste afin d'en sortir ma carte d'identité. Sans le vouloir, je sortis autre chose de ma poche. Cette chose tomba aux pieds de la demoiselle lorsque je lui tendis ma carte. Il s'agissait de mon badge de la Team Plasma. Ce badge était le signe de mon appartenance à ce groupe terroriste qui faisait toujours rage à Unys. Du moins, c'était à l'époque où je vivais encore là-bas. J'ai tourné la page désormais et n'ai plus rien à avoir avec eux. Je garde ce badge comme un token de ce que j'ai pu faire afin de ne jamais oublier toute la souffrance que nous avons pu causer.

Je me baissai donc assez rapidement pour ramasser mon badge et le remettre dans ma poche. J'osais espérer que la dresseuse n'y ait pas prêté attention. Avec tout ce qui se passe actuellement à Lumiris, toutes ces histoires avec la Team Mistral... la vue de ce badge pourrait m'attirer de sérieux ennuis…


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Shinzo Murata & Siarra Loyd
Aider du mieux possible


La perspective d’avoir bientôt terminé sa journée de travail mettait Siarra de bien meilleure humeur. Ce dossier était presque terminé, le jeune homme avait trouvé l’appartement qui lui convenait en un temps recors. Tout ce qui lui restait à faire était un peu de paperasse, et elle pourrait lui confier les clés sans tarder. Le garçon semblait quelque peu embarrassé par sa propre remarque, signe qu’il avait remarqué le changement d’attitude de la dresseuse. Cette dernière ne lui en voulait pas, il avait parlé franchement après tout, et elle ne pouvait pas vraiment lui donner tord.

- Navré de vous avoir irritée. Ce n'était pas mon intention.

Elle eu un petit geste de la main et haussa les épaules. Même le Trousselin semblait vouloir mettre son grain de sel, ce qui amusa la demoiselle plus qu’autre chose. Ce Pokémon menait son maître à la baguette, cela se sentait ! Siarra regarda son interlocuteur et répondit de façon plus décontractée :

- Non ce n’est rien, ne vous inquiétez pas.

Elle lui tendit le document qu’il devait remplir et le regarder s’y atteler, sentant le soulagement d’avoir bientôt terminé la gagner. Il ne semblait pas vouloir non plus s’attarder avec cette affaire, et cela convenait très bien à la jeune fille. Elle avait vu des gens bien plus méticuleux un peu plus tôt dans la journée, qui recherchait un logement très particulier, avec différentes chambres, et des caractéristiques très précises. La dresseuse avait du se retenir de leur lancer que lorsqu’on avait perdu sa maison dans une catastrophe, il ne fallait pas faire les difficiles mais elle s’était retenue, par bienséance. Toute sa patience y était passée, elle n’avait plus rien pour le reste de la journée à présent. Elle pourrait se défouler en entraînant ses Pokémons, ils avaient tous besoin d’un peu d’exercice. En particulier Ryoma, Blitz et Kana, les trois petits nouveaux. Ils avaient tous une grande marge de progrès à faire. La jeune fille avait hâte de s’y atteler en profondeur. Rendre service était une bonne chose, mais elle ne devait pas se détourner de ses principaux objectifs : devenir une grande dresseuse. C’était sa priorité numéro un.

Siarra récupéra le formulaire et attendit que le fameux Shinzo Murata - d’après ce qu’il avait indiqué sur le document - lui montre sa carte d’identité. C’était la dernière étape avant de pouvoir lui remettre les clés. Elle était si impatiente qu’elle failli lui dire d’oublier ce petit détail, mais quelque chose s’échappa de la poche du garçon, venant tomber au pied de la demoiselle. Celle-ci baissa les yeux, et eu juste le temps de voir un badge avec un étrange logo dessus. Ce symbole… Un blason noir et blanc avec un P en son centre… Elle avait déjà vu ça quelque part. Siarra se figea, se rappelant ce fameux jour où elle avait fouillé dans le bureau de son père, avec son frère, et où ils avaient trouvé les documents qui indiquaient que leur parents vendaient des armes à des organisations criminelles. Sur un de ces papiers, il y avait ce symbole. Il appartenait à la Team Plasma, des célèbres malfrats d’Unys. Pourquoi le garçon avait-il un badge avec leur symbole dans sa poche ? Était-il membre de cette organisation ? La jeune fille leva les yeux vers lui, alors qu’il s’était empressé de le ramasser pour la remettre dans sa veste.

La dresseuse s’immobilisa, regardant son interlocuteur avec suspicion et inquiétude. Elle ne savait que penser. Un peu confuse, elle secoua la tête et regarda le jeune homme avec une certaine gravité dans le regard. Lorsqu’elle prit la parole, elle tâcha de parler tout bas :

- Il va falloir m’expliquer ce que signifie ce badge Monsieur Murata. La région de Lumiris ne peut se permettre d’héberger plus de criminels.

Elle tenait fermement le formulaire dans sa main, et était prête à réagir s’il le fallait. Ses Pokémons étaient prêts à se battre. Pourtant, quelque chose ne collait pas. Ce type, il n’avait pas l’air d’un bandit. Il était un peu distant, mais il y avait une certaine sincérité dans son regard. Elle devait tirer cette histoire au clair, sans créer d’émeute. L’idée n’était pas de faire une chasse aux sorcières.


©️ Nephilith pour EPICODE.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
 

 
 
 

Agent immobilière temporaire / Pv Shinzo Murata M1FWu3sAgent immobilière temporaire / Pv Shinzo Murata Miniat_6_x_123

soupire

C'est absolument tout ce qui peut sortir de ma bouche dans cette situation actuellement. Un soupire montrant à quel point j'étais déjà las de cette situation et des complications qu'elle pourrait entrainer avec elle. Évidemment, il fallut que mon badge tombe de ma poche et que cette dresseuse bénévole l'aperçoive.

Je sais au fond de moi que je devrais m'en débarrasser. Il ne me sert plus à rien depuis mon retour d'Unys. Mais… pour une raison qui m'échappe encore, je n'y parviens pas. Ce serait jeter un pan entier de qui je suis aujourd'hui. Je ne serais sans doute pas le même si je n'avais pas servi au sein de la Team Plasma. Ce badge me sert aussi de mémento. Une sorte de babiole sur laquelle j'ai juré de ne plus jamais faire souffrir volontairement d'autres êtres vivants, que ce soit pour le compte d'une organisation criminelle ou non.

Je relevai les yeux vers mon interlocutrice. Elle semblait crispée, voire même un peu effrayée, ne sachant sûrement pas trop quoi faire dans cette situation. Il fallait donc calmer le jeu et éviter que cela ne prenne des proportions démesurées inutilement. Car, après tout, je ne suis plus un membre de la Team Plasma.

C'est… une longue histoire. Commençai-je tout en me grattant la tête. J'aimerais éviter de donner des détails ici, si possible. Si vous en voulez, je préfèrerais aller ailleurs, Madame.. uh.. la Bénévole ?

Maintenant que j'y pense, il est vrai que la demoiselle ne s'est à aucun moment présentée. D'un autre côté, je ne l'ai pas fait non plus. Elle connaît mon identité grâce aux différents formulaires que j'ai dû remplir et signer.

Sachez simplement que je n'en fais plus partie et que mon coeur a toujours été ne leur a jamais appartenu.

J'ignore si cette explication conviendra à la demoiselle mais je n'en ai pas d'autres à lui fournir actuellement. Ça me fait déjà bien suer que de plus en plus de personnes soient au courant de cette partie sombre de mon passé à Lumiris, j'aimerais vraiment éviter que cela s'ébruite davantage. Fort heureusement pour moi, les deux personnes actuellement dans la confidence n'ont pas l'intention d'ouvrir leur bouche. Mais quand est-il de cette dresseuse ?

Ticlik nous fixait, ne comprenant pas trop pourquoi notre transaction a soudainement été interrompue. Il agita doucement ses clés devant nous afin de nous faire remarquer, à la dresseuse et à moi-même, qu'il souhaitait pouvoir aller se reposer dans notre "chez nous" temporaire.

On y arrive, mon grand. Juste un dernier détail à régler. Dis-je à mon Trousselin en lui faisant un clin d'oeil.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones

Shinzo Murata & Siarra Loyd
Aider du mieux possible


Le jeune homme évitait délibérément son regard, qui restait fixer sur le sol. Il poussa un soupir, qui révéla une profonde lassitude. Siarra ne voyait aucune agressivité ou colère dans son visage, rien qui aurait pu annoncer qu’il était furieux de s’être fait découvrir. Il semblait un peu embarrassé mais surtout hésitant. La dresseuse ignorait comment interpréter cette attitude. Etait-ce le comportement d’un criminel ? Il ne fallait pas juger un livre à sa couverture, elle le savait. Elle avait vécu toute sa vie auprès de ses parents sans se douter qu’ils étaient des vendeurs d’armes, eux qui paraissaient si bienveillants et généreux. Il était facile de se donner un genre pour couvrir ses mauvais agissements, mais la vérité finissait toujours par éclater.

Shinzo finit par regarder la jeune fille dans les yeux, dans une attitude presque coupable. Siarra s’était attendue à beaucoup de chose, mais pas vraiment à un comportement comme celui là. Elle ne savait qu’en penser.

- C'est… une longue histoire. J'aimerais éviter de donner des détails ici, si possible. Si vous en voulez, je préfèrerais aller ailleurs, Madame.. uh.. la Bénévole ?

Toujours méfiante, la dresseuse le regarda, lèvres serrées. Était-ce un piège ? Voulait-il l’attirer dans un coin tranquille pour lui régler son compte ? C’était une hypothèse à ne pas négliger, elle devait se montrer prudente. Lors de l’attaque de la Team Mistral, de nombreuses personnes avaient été kidnappées pour servir d’otage, et la demoiselle n’avait pas l’intention de subir le même sort. Elle devait rester vigilante et être prête à réagir s’il faisait un geste vers elle. Il n’était pas gigantesque ou taillé comme un armoire à glace, elle pourrait sans doute se défendre. Et son Trousselin ne semblait pas être une grosse menace non plus, elle avait de quoi lui régler son compte. Même sans témoin, elle ferait le poids, à moins qu’il soit armé.

- Sachez simplement que je n'en fais plus partie et que mon coeur ne leur a jamais appartenu.

Siarra le fixa durant plusieurs secondes, ignorant si elle pouvait lui faire confiance. Elle n’était pas naïve, n’importe qui pouvait tenir ce genre de discours pour se protéger. Elle devait découvrir s’il disait la vérité, et pour cela elle allait avoir besoin de plus de détails. Cela signifiait également prendre des risques, car si elle se retrouvait seule avec lui, il pourrait tenter de prendre l’avantage, l’assommer, s’enfuir ou pire. Il n’avait pas intérêt à la laisser vivante, elle connaissait son identité après tout, et pouvait très bien le dénoncer à la police. Ayant prit sa décision, la dresseuse rangea les formulaires dans son sac, tandis que le Trousselin s’agiter un peu, visiblement impatient. Son maître l’apaisa un peu, et la demoiselle se tourna vers eux, un air grave sur le visage.

- Je ne peux pas prendre le risque de vous confier un logement tant que je n’aurai pas l’assurance que ce que vous m’affirmez est vrai.

Elle se leva de sa chaise, replaça son sac sur son dos et se planta devant lui. Son esprit réfléchissait déjà à un endroit calme et discret où ils pourraient discuter de tout cela sans être dérangé. Il y avait trop de monde ici, capable de surprendre leur conversation et de paniquer. Sunyra était un ville assez vaste, mais plutôt calme à côté de Nemerya ou Voltapolis. En se rendant au Centre Pokémon, elle était passée devant un petit bistrot quasiment vide, qui ne semblait pas énormément fréquenté. Voilà qui conviendrait. Siarra attrapa le poignée du garçon, et l’entraîna hors du bâtiment au toit rouge sans perdre de temps.

- Suivez moi.

Il ne fallait pas qu’il fasse de remous à présent. Une fois dans la rue, elle réalisa ce qu’elle était en train de faire, et fut tenter de revenir en arrière. Il était trop tard cependant, elle devait découvrir le fin mot de toute cette affaire, peu importe les risques. Elle retrouva sans difficulté le café, qui n’était qu’à une centaine de mètre du Centre, et poussa la porte. L’intérieur était constitué de petites alcôves, idéales pour discuter sans être entendue. Ils se glissèrent dans l’une d’entre elles, et Siarra le lâcha enfin en s’asseyant en face de lui. Elle parvenait à garder son calme malgré le danger de la situation, car au fond d’elle, la jeune fille voulait croire qu’il lui disait la vérité. Il n’avait vraiment pas l’air d’une mauvaise personne.

- Je vous écoute. Soyez honnête et tout se passera bien. Si vous tentez de me mentir je le découvrirai, d’une manière ou d’une autre. Oh et, je m’appelle Siarra. Siarra Loyd.

Les présentations étaient donc faites. Les cartes étaient à présent entre les mains de Shinzo, c’était à lui de gagner sa confiance, en racontant son histoire.


©️ Nephilith pour EPICODE.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Revenir en haut Aller en bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Outils de modération