Dusk Lumiris

forum rpg pokemon ● region et intrigue originale ● strat basique (+ fair play)
keyboard_arrow_up
keyboard_arrow_down



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -40%
-30% sur les Baskets Nike Court Royale
Voir le deal
33 €

Répondre au sujet
Vers l'infini et au delà ( Pv Ayden, Anastasia et Mélodie)
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Il y avait comme une certaine amertume en son coeur ce matin. Elle n'aurait pas pensé que quitter la maison soit si difficile, elle se revoyait encore il y avait quelques semaines dire à Ayden qu'elle voulait partir maintenant qu'elle avait son pokemon. Elle était si enthousiaste, pas plus que d'habitude si on ne regardait que son sourire, mais elle y avait pensé depuis si longtemps. Elle avait entrainé Zorro pour que sa course soit plus rapide que jamais, qu'il soit au maximum de sa forme. Ses petites économies étaient passées à se préparer pour son premier départ. Tout ce qu'elle avait fait n'allait plus s'évanouir, elle devait aller de l'avant. Son regard se perdait dans cette chambre trop rangée, ces chaussettes toutes rangées dans leur tiroir. Ce rangement sonnait comme une hésitation. Pourtant elle n'avait jamais hésité, elle n'allait pas le faire tout de même pour son rêve. Elle n'avait fait que répéter à sa mère qu'elle verrait un légendaire, qu'elle emmenait son appareil photo et que de toute façon Zorro serait là auprès d'elle.

Si Anastasia avait pu devenir ranger, la maman avait été rassurée que sa dernière reste en ville, mais elle sentait bien que ce jour viendrait. Elle la prit dans ses bras doucement en songeant à toutes ces années qui s'étaient écoulées. Comme le zébibron voyait une étreinte sans lui, il se mit à hennir pour se placer juste entre elles deux en martelant se sabots. Mélodie dit simplement qu'elle allait devoir veiller sur lui aussi, qu'elle serait occupée mais qu'elle enverrait ses aventures, que de toute façon son carnet serait comme un journal de bord. Elle ne remarqua pas l'air de sa maman et se contenta de lui tapoter le dos en la laissant sur le pas de la porte. Mélodie laissa sa mère l'accompagner du regard tandis qu'elle tentait de suivre Zorro jusqu'au bar d'Ayden. Forcément, ce serait lui qui arriverait avant elle. Le poulain électrique poussa la porte en poussant son cri le plus fort pour attirer l'attention. La petite Mélodie vint à la suite de cette mini corne de brume à pattes.

" Den, t'es où ? Tu es prêt ? Tu traînes...? T'es où ? "


Très souvent, elle avait le temps de poser plusieurs questions avant qu'il n'arrive. Mélodie allait souvent droit au but surtout qu'elle ne le voyait pas. Tout à coup, elle vit son ami se faire escorter par Zorro qui était venu le chercher tout bonnement et le pousser de sa tête.

" ... Ah ben te voilà ! " fit-elle soulagée


Elle n'était pas surprise que Zorro aille ainsi le chercher, il le faisait souvent dès qu'il s'apercevait que quelque chose coinçait. Comme ils étaient arrivés en avance, ils avaient pris en traître ce brave Ayden.

" Ana est encore en mission, elle nous rejoindra en cours de route... enfin si on est partis bien sûr, sinon elle attendra pour rien... "


Mélodie allait bien de paire avec le type électrique, elle avait le don de précipiter les choses et de ne pas attendre que celles-ci suivent son cours. Elle avait son sac sur ses épaules, ses pokeballs à sa ceinture ; tout était prêt dans sa tête pour lui assurer la plus belle des aventures. Dès que Ayden lui donnerait le signe du départ, elle pousserait cette porte avec détermination pour prendre enfin la route de l'aventure. Zorro gambadait déjà autour d'Ayden jusqu'à ce qu'il voit le pokemon de son ami. Il se mit à trembler avant de se mettre derrière Mélodie. Depuis qu'il avait voulu jouer avec lui, il avait adopté une certaine méfiance, qui était devenue une crainte.
Revenir en haut Aller en bas
Ayden Lucis
https://dusk-lumiris.forumactif.com/t9882-journal-de-bord-ayden-lucis https://dusk-lumiris.forumactif.com/t9881-t-card-ayden-lucis https://dusk-lumiris.forumactif.com/t9871-ayden-lucis-100
Dresseur Météore
Messages : 26
Née le : 09/02/2000
Age : 21
Région : Sinnoh
Pokédollars : 1126
Stardust : 115
Stardust utilisés : 25
Equipe pokemon : Vers l'infini et au delà ( Pv Ayden, Anastasia et Mélodie) Miniature_610_NBVers l'infini et au delà ( Pv Ayden, Anastasia et Mélodie) Miniature_349_RS
Icone : Vers l'infini et au delà ( Pv Ayden, Anastasia et Mélodie) HnV1F6Z
Dresseur Météore
Ayden Lucis
Identité du dresseur
Messages : 26
Née le : 09/02/2000
Age : 21
Région : Sinnoh
Pokédollars : 1126
Stardust : 115
Stardust utilisés : 25
Equipe pokemon : Vers l'infini et au delà ( Pv Ayden, Anastasia et Mélodie) Miniature_610_NBVers l'infini et au delà ( Pv Ayden, Anastasia et Mélodie) Miniature_349_RS
Icone : Vers l'infini et au delà ( Pv Ayden, Anastasia et Mélodie) HnV1F6Z
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 26
Née le : 09/02/2000
Age : 21
Région : Sinnoh
Pokédollars : 1126
Stardust : 115
Stardust utilisés : 25
Equipe pokemon : Vers l'infini et au delà ( Pv Ayden, Anastasia et Mélodie) Miniature_610_NBVers l'infini et au delà ( Pv Ayden, Anastasia et Mélodie) Miniature_349_RS
Icone : Vers l'infini et au delà ( Pv Ayden, Anastasia et Mélodie) HnV1F6Z
Ce jour serait le grand jour.

Le service de midi touchait à sa fin, les derniers clients quittèrent leur table en laissant un pourboire sur le coin de celle-ci, offrant une salutation discrète rendue par le jeune homme avant de quitter les lieux. Ayden termina d’essuyer le dernier verre à whisky et quitta le comptoir en bois vernis derrière lequel il figurait aux yeux du grand public. Éponge en main, serviette attachée à la ceinture de son tablier, il empila assiettes et tasses de café vides pour les grouper sur le bar et ainsi avoir accès libre aux tables qu’il comptait nettoyer. Dans une série de gestes souples, il ne se penchait jamais plus d’une minute au même endroit, soignant chacune des vingt places qu’il savait servir simultanément. En cuisine, il était possible d’entendre la hotte que l’on oubliait trop souvent de couper, ainsi que le jet d’eau puissant à la plonge. Le roux soupira, se redressa en abandonnant son poste et se dirigea vers la source du bruit.

« Mamie, je vais m’en occuper une fois que j’aurais terminé de nettoyer la salle. Tu devrais te reposer. »

« Voyons, mon petit poussifeu, tu t’inquiètes trop pour moi ... je peux bien m’occuper de la vaisselle une fois de temps en temps, en plus, ton grand-père ne devrait pas tarder, tu sais qu’il est très exigeant lorsque ça concerne la propreté ... »

Oh, ça, il le savait effectivement. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il avait si rapidement prit le coup de main lorsqu’il s’agissait de faire le ménage. Merlan Lucis, propriétaire officiel du café, avait pour conviction première que l’ordre d’un lieu reflétait l’ordre de ses responsables, lui était donc un homme extrêmement ordonné. Ce n’était cependant pas pour déplaire à son petit-fils qui affectionnait pareillement le confort d’un lieu de travail bien organisé, où l’on veillerait au grain que chacun – client comme employé – y trouve un second chez-soi pour ne garder en tête que l’arôme prononcé du café. La petite femme face à l’éphèbe semblait également s’y épanouir et malgré la fatigue après de longues années de service, elle n’avait visiblement pas dit son dernier mot et comptait encore donner de sa personne à cet endroit cher à son cœur. Alors il renonça à la dissuader, se contentant d’un maigre soupire, rompu d’un « merci » à peine audible, puis retourna à ses tâches. Enfin, on l’y conviait avec enthousiasme, car l’arrêtant dans son élan, la clochette à l’entrée tinta, une voix énergique l’arrêta dans son discours d'accueil habituel.

« Den, t'es où ? Tu es prêt ? Tu traînes...? T'es où ? »

Un poulain zébré s’était également invité jusqu’au jeune adulte, encore dans les cuisines, martelant le sol de ses sabots solides en mettant de petits coups de tête dans l’arrière train d’Ayden. Plutôt que de se laisser percuter, il avança finalement de lui-même, l’air à demi contrarié de s’être ainsi fait sortir de sa cachette et Mélodie le salua bien à sa manière.

« Tu devrais tenir ton pokémon, normalement, seuls ceux suffisamment petits et bien élevés ont le droit d’entrer dans le café. »

Bras croisés, il insista sur ce second argument en jetant un regard accusateur à la blondinette. Pour autant, il savait également que ce genre de morale ne prendrait pas sur elle, ce serait déjà un miracle qu’elle relève ce genre de sermon. Le grand rouquin termina alors de débarrasser les couverts sales et Kiba, réveillé par l’agitation, ouvrit un œil depuis son panier pour observer le Zébibron s’agiter autour de son maître. Quelques peu jaloux, il quitta son confort pour venir reprendre sa place aux côtés de celui-ci.

« Notte, notte ! »

« Du calme, Kiba. Tu ne peux pas monter sur les plans de travail. »

Le pokémon plissa les yeux, visiblement contrarié, tout comme si le dresseur avait deviné ses intentions. A vrai dire, il s’agissait plus d’expérience que d’autre chose, jamais Kiba n’avait apprécié se tenir autre part qu’à niveau de son interlocuteur, caprice auquel Ayden n’avait cédé que lorsqu’ils étaient en dehors des heures d’ouverture, pour éviter de salir le lieu de travail pendant le service.

« Comme tu peux le constater, je n’ai pas encore terminé de nettoyer. Tu veux boire quelque chose, en attendant ? »

Sans même lever un regard vers Melody, il préparait déjà un grand verre qu’il remplirait à son choix d’une boisson sucrée, nul besoin de lui dicter la carte car elle la connaissait déjà. Anastasia n’était pas encore arrivée, d’après ce qu’en disait sa cadette, elle tarderait peut-être en fonction de son métier, alors il n’y avait aucun mal à prendre son temps – ou plutôt à lui en faire gagner, car la demoiselle avait déjà bien assez d’une petite sœur fugueuse, elle n’avait pas besoin que lui aussi s’y mette et la force à les chercher.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Seuls les pokemons petits et bien élevés... Ayden récitait une phrase qu'on lui avait dite ? Mélodie caressa la tête de son petit zèbre électrique. Bien élevé, bien sûr qu'il était. Elle secoua la tête en souriant.

" Dans ce cas, Zorro est petit et tu vois, il est juste à côté de moi, donc bien élevé. "

Le pauvre n'était pas rassuré par la présence de Kiba, il faisait profil bas uniquement à cause de ce détail. L'infâme petit pokemon se rapprochait maintenant de lui pour se poster près d'Ayden. Le zèbre le toisait du regard avec la certitude de ne plus bouger de sa position. Mélodie lui ébouriffait sa crinière en sentant une légère tension passer entre ses doigts. Une chose contraria Mélodie, Ayden ne semblait pas se rendre compte de l'importance qu'avait ce jour pour elle. Elle plissa les yeux, crispa ses joues en affichant un air contrarié.

" Mais... mais tu avais dit que tu serais prêt... tu m'avais promis. Ana nous attend là bas, elle va pas descendre ici... Je dois partir sans toi du coup... "

Elle mit ses mains sur ses joues et s'assit sur un des sièges la mine boudeuse. Elle ne pouvait pas se permettre de prendre une minute de plus, c'était ainsi qu'ils en avaient décidé.

" Puis... tu vas en avoir pour longtemps... Ana va encore être fâchée... tu sais comment elle peut être..."

Sa soeur n'avait rien d'effrayant, elle était juste dotée d'une autorité à toute épreuve qui avait souvent perturbée Mélodie étant petite. A présent,ce n'était pas bien sûr le même effet.

" Je veux bien un lait fraise s'il te plaît ... je le boirais en chemin.. comme tu n'es pas prêt... "


Avant de partir, elle avait bien le temps de déguster sa boisson préférée, mais pas une minute de plus. Elle n'allait certainement pas reporter son départ. A la réflexion, si cela avait été un autre jour, elle aurait pu aider avec plaisir ce ménage. Elle se releva en retirant son air boudeur de son visage. Elle frappa son poing gauche dans sa main droite avant de le désigner.

" T'as bien un sac quelque part pour partir tout de suite. Allez me laisse pas pousser cette porte sans toi. Je ne sais même pas comment atteindre son endroit de mission seule... Viens ... allez"
finit elle en lui prenant la main en murmurant tout en fixant son regard. Elle ne se voyait pas le laisser derrière elle pour un jour aussi important à ses yeux..
Revenir en haut Aller en bas
Ayden Lucis
https://dusk-lumiris.forumactif.com/t9882-journal-de-bord-ayden-lucis https://dusk-lumiris.forumactif.com/t9881-t-card-ayden-lucis https://dusk-lumiris.forumactif.com/t9871-ayden-lucis-100
Dresseur Météore
Messages : 26
Née le : 09/02/2000
Age : 21
Région : Sinnoh
Pokédollars : 1126
Stardust : 115
Stardust utilisés : 25
Equipe pokemon : Vers l'infini et au delà ( Pv Ayden, Anastasia et Mélodie) Miniature_610_NBVers l'infini et au delà ( Pv Ayden, Anastasia et Mélodie) Miniature_349_RS
Icone : Vers l'infini et au delà ( Pv Ayden, Anastasia et Mélodie) HnV1F6Z
Dresseur Météore
Ayden Lucis
Identité du dresseur
Messages : 26
Née le : 09/02/2000
Age : 21
Région : Sinnoh
Pokédollars : 1126
Stardust : 115
Stardust utilisés : 25
Equipe pokemon : Vers l'infini et au delà ( Pv Ayden, Anastasia et Mélodie) Miniature_610_NBVers l'infini et au delà ( Pv Ayden, Anastasia et Mélodie) Miniature_349_RS
Icone : Vers l'infini et au delà ( Pv Ayden, Anastasia et Mélodie) HnV1F6Z
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 26
Née le : 09/02/2000
Age : 21
Région : Sinnoh
Pokédollars : 1126
Stardust : 115
Stardust utilisés : 25
Equipe pokemon : Vers l'infini et au delà ( Pv Ayden, Anastasia et Mélodie) Miniature_610_NBVers l'infini et au delà ( Pv Ayden, Anastasia et Mélodie) Miniature_349_RS
Icone : Vers l'infini et au delà ( Pv Ayden, Anastasia et Mélodie) HnV1F6Z
Malgré de nombreuses protestations de la blonde, Ayden resta imperturbable ... du moins en extérieur. Mélodie étant comme une petite sœur, il avait du mal à résister à tout ses caprices et ce, bien qu’il sache se montrer ferme lorsque cela s’avérait nécessaire. Plutôt que de répondre donc, il redoubla d’ardeur pour faire la vaisselle du bar, alignant tasses et verres sur l’égouttoir à côté du modeste évier encore rempli à moitié d’eau savonneuse et de récipients sales. Lorsqu’elle évoqua une colère d’Anastasia cependant, il réprima avec difficulté une grimace. L’ainée de son interlocutrice avait définitivement quelque chose d’effrayant. Sadique, autoritaire, il était évident qu’elle prenait un plaisir tout particulier à commander au roux qui ne savait pas comment l’appréhender, contrairement à sa cadette à qui il savait faire entendre raison en cas de besoin. Pour autant elle était aussi son amie ... une redoutable amie, oui.

« Ana ne sera pas fâchée, car tu es arrivée plus tôt que prévu. Ce que je tiens à saluer malgré tout, car ça change des jours où tu oublies de te lever pour venir travailler. »

Un fin sourire, taquin, vint décorer les lèvres de l’éphèbe. Il accorda alors un clin d’œil à la demoiselle en lui servant sa boisson. Amusé de la situation, il la laissa ronronner avec ses grands yeux et prit un air faussement dramatique lorsqu’elle le supplia de partir tout de suite.

« Que vais-je bien pouvoir faire de toi ... »

S’il lui demandait de patienter plus longtemps, il était sûr de s’opposer à d’autre complaintes et il ne pourrait pas terminer sa tâche, chose qui pour lui était essentiel. Hors de question de laisser ses grands-parents avec plus de travail qu’ils n’avaient à en faire, alors il retira sa main de l’étreinte de Mélodie et retourna au coin du bar.

« Finis ta boisson, je n’en ai pas pour longtemps. »

Il s’éloigna de la pièce principale et se rendit en cuisine pour y trouver ses grands-parents, discutant patiemment en attendant que leur petit-fils ne termine sa discussion de son côté.

« Ayden, n’as-tu pas honte de faire attendre une demoiselle ... ? Je te jure, on dirais ton grand-père ... »

Sa grand-mère, Marlène Lucis, semblait contrariée par le comportement du jeune homme. Visiblement, ils avaient également écouté la conversation. Bien heureusement, il y avait bien moins d’écho dans cette pièce que dans l’autre.

« T’as bien raison, mon petit, montre-leur qui c’est le patron ! »

Le vieil homme leva le bras droit en gonflant le biceps, tout fier de sa boutade et reçut une tape de sa femme également.

« Je ne comptes pas partir sans vous avoir aidé d’abord. Comment allez vous faire, quand je serais pas là ? Qui va tenir le café ? »

« T’en fais pas mon garçon, j’ai encore de l’énergie à revendre, puis ... on était si inquiet avec ta grand-mère, que tu ne veuille jamais découvrir le monde par toi-même, tu n’imagines même pas ! »

« C’est une tradition par chez nous, dès lors que l’étourmi veut quitter son nid, on le laisse prendre son envol ... tu es encore jeune, alors va, profites mon petit ! »

« Papy ... mamie ... »

« Allons, va pas nous verser une larme tout de suite, t’en fais pas pour nous je te dis ! File, profite de la jeunesse, on sera là quand tu rentreras ... tu sais, sans être parti à l’aventure moi-même, je n’aurais pas eu autant d’histoires à te raconter, quand tu n’étais qu’un petit bout de chou. Alors pour tes futurs enfants et petit-enfants, va et explore Lumiris ! »

« ... Oui. Merci pour tout. »

« Tiens, je t’ai préparé un sac avec un petit encas pour toi et tes amis, quelques pokéballs et de quoi cuisiner, il y a aussi un sac de couchage, un- »

« Oui, allez, laisses le partir avant qu’il ne prenne racine dans le sol de la cuisine. »

« Oh, je m’emballe, excuses-moi. Tu devrais y aller, Ayden. »

Sans un mot de plus, le jeune homme approcha ses grands-parents et les enlaça avec amour, retenant quelques larmes qui menaçaient de s’écouler s’il n’y mettait pas toute sa volonté à les contrôler. Merlan aurait dit que ce n’était pas viril, qu’un garçon devait rester fort, ce malgré le cadre rougit de ses yeux noisette, tout comme s’il avait déjà pleuré avant d’arriver. Marlène, elle, avait déjà les pommettes humides et tapotait le dos de son petit-fils avec affection, se faisant violence pour ne pas le retenir plus longtemps. Le grand garçon récupéra ses présents et recula d’un pas, affichant son sourire le plus sincère.

« J’y vais. Prenez soin de vous. »

« Fonce, bonhomme ! » s’exclame Merlan.

« Fais attention à toi, mon petit poussifeu. » demanda Marlène.

Un hochement de tête entendu de l’éphèbe, il prit sa retraite et prit soin de réguler sa respiration avant de retrouver Melody, ne souhaitant ni faire part de ses états d’âme, ni l’inquiéter. Manteau et sac à dos enfilés, il était finalement prêt et se plaça aux côtés de la blondinette aux airs de boudeuse.

« On y va ? C’est pas tout, mais je t’attends, moi. » dit-il, taquin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Vers une future proie [PV Garret Worfken / Selantis Shya] /!\Hentaï/!\ [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération