Tu peux m'appeler Cirrus, tout simplement. Tu ne connais pas encore très bien Lumiris ? Ne t'en fais pas, tu n'es pas le seul. Ce n'est pas une région connue mondialement, mais cela va bientôt changer. Celle-ci est prête à accueillir des dresseurs, des gens passionnés qui feront vivre cette magnifique région. Il y a plusieurs avantages à vivre parmi nous : le climat et les températures variées permettant aux Pokémon de tous types d'y habiter, la technologie avancée, les habitants accueillants, et un professeur très sympathique, le professeur Baobab. Ce gentilhomme fait des recherches depuis des années, c'est lui qui attribue le premier Pokémon aux nouveaux dresseurs, et les guident dans leur aventure par le biais du réseau Dusk. Un réseau pokéweb avancé, servant à la fois de réseau social, de pokédex, de plateforme de communication...
03/09/17 La version 2 de Dusk Lumiris est enfin prête ! Venez lire les nouveautés !
09/03/17 Ouverture du forum !

TOPS SITES




 

Le
staff
+


Répondre au sujet
Cache-cache avec le Professeur Baobab... mes nerfs sont à bout !! [#Ardashir Delaram]
avatar
Invité
Invité
Invité
Mar 9 Mai - 20:16
J'en ai marre. J'en ai ma claque de courir après ce professeur, ma démarche et mon attitude le prouvent. Les mots de Nathanaël m'avaient mené à me déplacer en direction d'une nouvelle ville, Port-Corail. J'avais appris qu'il me fallait dans un premier temps me rendre sur un village nommé Kishika, puis prendre un bateau en direction du nord de Port-Corail, atteindre par la suite la ville pour pouvoir me déplacer en direction de ces fichues chutes d'eau, pour pouvoir AVOIR UNE CHANCE de croiser ce Professeur de mes deux. J'ai intérêt à le croiser là-bas, sinon, je risque de me mettre dans une colère noire qu'il n'oubliera pas de sitôt. Je marche depuis maintenant plusieurs jours en vain, en provenance de Voltapolis jusqu'à Nemerya, désormais en direction d'une nouvelle ville que je ne connais pas et n'affectionne pas.

J'étais dans le bateau. Le doux bruit des vagues pourrait calmer les esprits, mais pas le mien. Je portais un regard sombre en direction de la vitre de ma cabine, attendant avec une impatience démesurée de voir un morceau de terre sur lequel poser le pied. Je comptais les heures et me rendait compte du retard de la mise à terre du navire. Cependant, le capitaine du navire me fit un petit signe en prenant une direction qui n'était, à la base, pas prévue pour me diriger aux chutes de Tallulah, sans escales.

"Mon p'tit, il n'y a pas grand monde sur le bateau aujourd'hui et tu tires une tronche de six pieds de long. Ça ne te fera pas de mal d'éviter un détour, pas vrai ? Allez, hissez ! On arrive aux chutes !"

Un sourire s'affichait sur mon visage, tranchant en deux le rictus morbide que j'affichais jusqu'alors : posant le pied à quelques mètres à peine des chutes de Tallulah, je ne distinguais qu'un seul homme qui se déplaçait d'un côté à l'autre des chutes. Il n'avait pas l'allure d'un homme de science, plutôt d'un vagabond. Son regard doré se voyait de loin et ses longs cheveux violacés me confirmaient qu'il ne s'agissait pas de la personne que je recherchais. L'arrêtant d'un ton agressif, je le questionnai de loin, à quelques mètres de distance.

"Hep. Le Professeur Baobab ? Tu l'as croisé ?" lui envoyai-je d'une phrase courte. Il me fallait le trouver au plus vite. Je commence à perdre patience.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Mar 9 Mai - 21:13


Cache-cache avec le Professeur Baobab... Gardes ton calme !

Feat Cast Haut-Brion
Aujourd'hui, je me retrouve aux chutes Tallulah. C'est une zone proche de mon travail et je sais qu'on peut y trouver des Pokémons de type Eau... Étant donné qu'il faut que je rebâtisse en vitesse une équipe, je pense que je suis au meilleur endroit pour trouver des compagnons !

Alors que je me balade à la recherche d'un monstre de poche qui me serait utile, j'entends quelqu'un crier et s'adresser en moi. Enfin, j'imagine que c'est le cas, puisqu'il n'y a personne d'autre dans les parages, surtout à cette heure de la journée. Malgré le ton désagréable que le garçon a employé, je m'approche de lui en le saluant de la main, le sourire aux lèvres.

« Tu cherches le Professeur Baobab ? Je l'ai pas vu dans les environs. Au cas où tu le saurais pas, son labo est à Nemerya, mais si on t'a dit qu'il était dans les environs, je peux t'aider à le chercher. J'imagine qu'il a dû se déplacer pour examiner les chutes de plus près, je connais bien le coin, on aura pas de mal à le trouver ! »

Je tends alors ma main vers le jeune homme pour la lui serrer et je l'examine du regard. Il ne m'inspire pas tellement confiance, son regard me rappelle ceux que j'ai pu voir quand j'étais derrière les barreaux... Enfin, je ne vais pas le juger hâtivement, il se peut que ce ne soit pas le genre de gars que j'imagine.

« Moi c'est Ardashir, ravi de faire ta connaissance mon gars. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Mar 9 Mai - 21:30
Une poignée de main. Un sourire, des mots réconfortants. Je ne sais pas qui est ce grand gaillard, mais je dois avouer que sa présence tombe à pic : je ne pouvais pas mieux espérer qu'un partenaire de route pour pouvoir dénicher la "cachette" du Professeur Baobab. Alors, je décide d'accepter sa poignée de main en lui offrant un petit mouvement de lèvre, comme un début de sourire. En réalité, ce n'était qu'un rictus quelque peu orchestré, mais l'idée était là. Après tout, je n'étais pas de bonne humeur, j'étais éreinté, affamé, j'avais soif... il ne fallait pas s'attendre à un câlin de ma part.

"J'apprécie ton franc parler, lui envoyai-je comme une pique, même si c'était un sincère compliment, c'est très différent du ton qu'emploient les hautes sphères que je côtoie sur Voltapolis. En toute discrétion, ça me fait du bien. Désolé d'avoir été si sec au premier abord" exprimai-je désormais, afin de lui faire comprendre que sa proposition de me venir en aide m'avait touché.

"Je ne peux pas refuser ton aide. Je suis complètement perdu et c'est la première fois que je m'éloigne autant de ma ville natale. D'ailleurs, je ne connais pas les environs : c'est simplement une petite fille qui m'a dit avoir entendu parler d'un déplacement du professeur dans le coin. C'est pour ça que je suis venu. Aaaah, après tout, peut-être qu'elle m'a menti ou qu'il est rentré... c'est frustrant ! Je n'arrête pas de le chercher. J'ai l'impression que c'est une quête sans but..." affirmai-je cette fois avec un petit pincement au cœur. Au final, ma petite bourgade de Voltapolis commençait à me manquer.

"Je fais confiance à ton orientation. Si tu connais si bien le coin, alors je te suis. Quant à moi, tu peux m'appeler Cast. Ravi de faire ta connaissance, "mon gars", le nommai-je d'une pointe d'ironie, peu habitué à ce genre de formalités.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Mar 9 Mai - 22:33


Cache-cache avec le Professeur Baobab... Gardes ton calme !

Feat Cast Haut-Brion
Le jeune homme accepte ma poignée de main et m'offre même un... C'est un sourire, je crois. Il me dit qu'il apprécie mon franc-parler, que c'est différent du ton qu'emploient les hautes sphères qu'il côtoie à Voltapolis... Je ne sais pas trop à quoi il fait allusion, mais c'est sûr que pour certains, je dois avoir l'air d'un "bouseux". C'est peut-être ce qu'il essaie de me dire.

« En toute discrétion, ça me fait du bien. Désolé d'avoir été si sec au premier abord. »

Je fais un geste de la tête et de la main pour lui faire comprendre que ce n'est pas un souci. On peut pas toujours être dans un bon jour, je ne prends pas mal son approche un peu ... Rustre, dirons-nous.

Après avoir accepté mon aide, le garçon m'explique qu'il est perdu et que c'est la première fois qu'il se retrouve aussi loin de sa ville natale. En plus, tout ça pour voir le professeur qu'il a visiblement du mal à trouver... Le pauvre, je le plains. Je me demande s'il a juste essayé de prendre un rendez-vous avec lui, à son labo... Je pense que oui, c'est la première chose à laquelle il a dû penser.

« Je fais confiance à ton orientation. Si tu connais si bien le coin, alors je te suis. Quant à moi, tu peux m'appeler Cast. Ravi de faire ta connaissance, "mon gars". »

Je souris en entendant le ton employé. Peut-être qu'il vient de "la haute", mais il n'a pas l'air gêné par ma familiarité. Tant mieux !

« Bon, suis-moi. On va se trouver un endroit en hauteur pour repérer toutes les personnes du coin, si on reconnaît le professeur on ira directement le voir, sinon on se fera un itinéraire pour s'approcher de tout le monde jusqu'à ce qu'on le trouve. Enfin, si il est là, quoi. »

Je commence alors à la guider vers un chemin qui monte vers les plus hautes chutes. Il y a souvent des gens là-bas, avec un peu de chance nous tomberons directement sur Baobab. Sinon, et bien nous ferons comme je lui ai expliqué. À moins qu'il ait un autre plan, bien entendu, ça ne me dérange pas de lui servir de guide uniquement.

Pour rendre notre ascension un peu moins pénible, je tourne la tête vers lui tout en marchant.

« Si c'est pas indiscret, pourquoi tu cherches le professeur ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Mar 9 Mai - 23:10
Je regardais dans les yeux Ardashir. Si dans un premier temps il semblait être un vagabond perdu, il était en réalité un véritable aventurier dont les déplacements trahissaient son apparente habitude à se retrouver seul dans les chutes de Tallulah, ou ailleurs peut-être. En tout cas, ça ne faisait nulle doute : il savait précisément où chercher, comment s'y rendre et comment s'orienter, ce n'était pas mon cas. Cependant, l'une de ses questions me fit hausser un sourcil. La raison pour laquelle je souhaitais rencontrer le Professeur. Peut-être serait-il intéressé, après tout.

"Je suis l'un des concepteurs de la SYLPHE. Mon métier est de créer des projets de Pokéball qui puissent aboutir pour aider les dresseurs. Je n'y trouve pas d'intérêt personnel, cependant je dois avouer que ça me permet de vivre avec aisance financièrement. Je n'ai pas à me plaindre des salaires qu'offre la SYLPHE. La raison pour laquelle je dois rencontrer le Professeur, c'est qu'il est peut-être au courant d'informations qui nous manquent pour créer ce que l'on nomme la Thunderball. Une ball particulière dont la signature serait d'être surchargée en électricité. Notre but final serait de pouvoir renforcer grandement une attaque de type foudre d'un Pokémon qui en sortirait. Comme une Pokéball "chargeur", entre guillemets. Nous avons tenté de les surcharger en foudre par le biais de Voltorbes, dont celui que j'ai dans la poche, en vain. Nous avons tenté d'électriser la ball avec des Elektek, en vain. Il y a sûrement une propriété, une formule précise qui me manque et à côté de laquelle je passe que le Professeur pourra éclairer."

Je terminai ma tirade en une grande inspiration avant de reprendre.

"Tout ça pour dire que je peux devenir riche et rendre les dresseurs plus forts et plus pauvres", rétorquai-je d'un rictus intentionné.

Cependant, malgré le temps que me prit cette déclaration, toujours aucun professeur en vue. Nous avions pourtant traversé en long et en large les chutes de Tallulah. Je ne pouvais contenir ma déception.

"C'est peine perdue, pas vrai ?" questionnai-je Ardashir, interrogatif plus que démoralisé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Jeu 11 Mai - 2:53


Cache-cache avec le Professeur Baobab... Gardes ton calme !

Feat Cast Haut-Brion
Très rapidement, je regrette que ma question ne soit pas indiscrète. Cast m'explique dans un très long monologue qu'il fabrique des Poké Balls électriques, en gros. Je ne sais pas vraiment si ce genre de balles seraient autorisées dans des combats officiels, puisqu'elles semblent imaginées pour booster certains monstres du Type Electrique... J'imagine que ce serait un peu considéré comme de la triche, non ? Enfin, pour l'instant ce genre d'objet n'existe pas, donc je n'ai pas à m'en faire.

« Tout ça pour dire que je peux devenir riche et rendre les dresseurs plus forts et plus pauvres. »

Au moins il ne perd pas le nord... Ah, une opportunité de devenir riche, j'aimerais tellement être à sa place. Même si je ne pense pas qu'il fasse ce qu'il fait dans l'intérêt des autres, il a le mérite de leur donner un substitut de bonheur en échange de leur argent. Ce n'est pas moi qui vais lui dire que ce n'est pas honnête, ce serait l'hôpital qui se fout de la charité.

« Sympa comme projet, j'espère pour toi que ça aboutira. Si jamais vous faites une Poké Ball qui booste les Pokémons Eau un jour tu penseras à moi, c'est plus mon genre. » Lui dis-je avec le sourire.

Nous arrivons alors près des chutes, assez près pour nous faire un peu éclabousser. Je soupire doucement, pas de Professeur à l'horizon malheureusement. Le garçon qui m'accompagne me demande si c'est peine perdue, mais je me retourne vers lui avec un air positif. On ne va pas baisser les bras aussi rapidement !

« Mais non, les Professeurs Pokémon sont réputés pour être tarés, on pourrait aussi bien le retrouver perché dans un arbre ou en train d'essayer de marcher sur l'eau. Il n'y a pas grand-monde aujourd'hui, alors on le repérera facilement si on le croise... Visiblement, il est pas près de la cascade, on devrait s'éloigner un peu pour chercher. Si tu as des Pokémons, ils pourraient nous aider aussi. Je vais envoyer le mien fouiller dans l'eau. »

Je sors alors mon unique Poké Ball et la fais un peu tourner dans ma main. Je ne fais pas apparaître Magicarpe tout de suite, pour le suspens... Je me demande s'il s'attend à voir un Pokémon en particulier. J'imagine qu'il sera déçu, les poissons rouges qui remontent les chutes d'eau pour évoluer sont, en général, peu appréciés. Enfin, beaucoup en capturent, mais ils les prennent pour des crétins inutiles. Remarque, j'aurais du mal à contredire ça étant donné que Teach ne sait même pas utiliser Charge...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Jeu 11 Mai - 7:47
Dans un premier temps, je ne pouvais que noter l'intérêt que le jeune homme portait aux Pokémon de type eau. D'ailleurs, il avait tous les traits que je pouvais assigner à des amateurs de créatures aquatiques : prestance et élégance. D'ailleurs, j'avais eu l'occasion de rencontrer des coordinateurs (coordinatrices, pour être honnête) et certaines de ses ponctuations me faisaient croire qu'il en était un, de même. Alors, je répondais à sa demande en toute sincérité.

"Je ne pense pas créer de Pokéball pouvant améliorer les compétences de type eau, lui infligeai-je d'une simple phrase, malheureusement vraie. Je n'offre d'intérêt qu'à la foudre. Je ne parle pas de Pokémon de type foudre, mais à la foudre en elle-même. Les Pokémon ne sont qu'un sujet d'expérience sur lequel je me permet de faire des essais; ils rendent mes tests rentables financièrement et, le cas échéant, intéressants pour les collectionneurs. Cependant je me souviendrai de ta demande, peut-être aura-t-on un jour l'occasion de créer ce genre de produits pour tous les types de Pokémon. Le plus dur étant actuellement de comprendre les paramètres pour établir un tel objet."

Alors, plutôt que d'enchérir en affirmant sa proposition, qui est de chercher le Professeur, je me contente de glisser ma main dans les poches de cette longue veste qui abrite un Voltorbe jaune, le saisir entre mes doigts et le montrer, plutôt que de l'utiliser.

"Je ne suis pas un dresseur. Cette chose est mon seul Pokémon et n'est même pas capable de faire s'ouvrir une porte en rentrant dedans. Son inutilité est telle que je préfère le conserver dans ma poche. Après tout, ce n'est qu'une expérience ratée sur une Thunderball."

J'observais cette fois la Pokéball de mon interlocuteur. Il allait sûrement sortir un énorme Pokémon, mais je n'étais pas jaloux : juste curieux. Je n'étais pas, contrairement à beaucoup de dresseurs présents sur le continent, dans un esprit de quête à l'invincibilité. Je pensais différemment : plus les gens étaient forts et prétentieux, plus ils seraient perfectionnistes pour ne pas être dépassés; alors, ils achèteraient des produits comme la Thunderball pour souligner des détails qui les rendraient surpuissants. Ainsi, me rendraient riche. Restait à découvrir quel Pokémon Ardashir allait dévoiler.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Jeu 11 Mai - 9:44


Cache-cache avec le Professeur Baobab... Gardes ton calme !

Feat Cast Haut-Brion
« Je ne pense pas créer de Poké Ball pouvant améliorer les compétences de type Eau. » Me répond le garçon.

Je hausse les épaules, à vrai dire je n'étais pas sérieux quand je demandais ça, donc ça ne me dérange pas qu'il ne l'ait pas envisagé. Cependant, sa tirade suivante me fait un peu tiquer. Qu'il soit obsédé par la foudre ne me dérange pas, mais j'apprécie assez peu qu'il considère les Pokémons comme de simples sujets d'expérience. Je ne peux m'empêcher de froncer un peu les sourcils alors que mon sourire disparaît...

J'ai un peu de mal à lui dire quelque chose, il maltraite les Pokémons pour se faire de l'argent, moi je fais pareil avec des humains. Rah, si je n'étais pas un tel connard, j'aurais pu lui refaire sa face à ce blondinet de mes deux ! Enfin, passons, j'arrive à reprendre mon calme et éviter le pire. Il sort alors une Poké Ball jaune avec des yeux de sa poche... Est-ce que c'est un Voltorbe ? Il est si petit...

« Je ne suis pas un dresseur. Cette chose est mon seul Pokémon n'est même pas capable de faire s'ouvrir une porte en rentrant dedans. Son inutilité est telle que je préfère le conserver dans ma poche. Après tout, ce n'est qu'une expérience ratée sur une Thunder Ball. »

Je reste bloqué un moment sur le fait que son Pokémon ne puisse pas ouvrir de porte en rentrant dedans... Je ne comprends pas vraiment ce qu'il entend par là, mais je ne préfère pas demander. En réalisant ce qu'il dit par la suite, je m'énerve de nouveau. Heureusement que ma Poké Ball est résistante, parce que j'ai rarement serré des objets aussi fort dans ma main. Pourtant, je fais semblant de sourire, ne voulant pas débattre avec ce genre d'énergumène.

« Je suis assez content que tu ne sois pas dresseur. »

"... Vu comment tu traites les Pokémons." Je me retiens de lui dire cela, mais ce n'est pas l'envie qui me manque. Je dévoile alors ma créature en la faisant apparaître directement dans l'eau. Teach se retourne vers moi avec ses yeux globuleux, attendant que je lui dise ce qu'il fait ici.

« Ce n'est qu'un Magicarpe, mais il ne faut pas le sous-estimer. Teach, il faut que tu nous aides, nous sommes à la recherche du Professeur Baobab. Fouille les environs depuis les eaux, on reviendra te voir ici dans... Quinze minutes. »

Sans plus attendre, mon Pokémon plonge et disparaît sous la surface. Je me retourne donc de nouveau vers Cast.

« Quinze minutes, ça devrait être amplement suffisant pour fouiller le coin. Si on ne le trouve pas d'ici là et que mon Magicarpe ne le trouve pas non plus... Il faudra peut-être renoncer. » Lui dis-je avec un air sérieux. Il m'a un peu refroidi avec tout ce qu'il a dit précédemment.

Encore quinze minutes à passer avec lui, minimum. J'espère au moins qu'elles passeront vite, pas comme les minutes de Namek.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Jeu 11 Mai - 19:09
"Je suis assez content que tu ne sois pas dresseur."

Qui que ce soit, je ne lui permet pas de me juger de la sorte. Nous ne nous connaissons pas, il ne connait pas mon prénom; ni le reste d'ailleurs. C'est aussi pour cette raison que je n'ajoutais rien à ses mots, me contentant de froncer le regard au même titre que le sien. Ainsi, il utilise sa Pokéball depuis laquelle s'extirpe un poisson rouge. Un gros poisson, assez laid, qui gigote plus qu'il ne nage. C'était décevant, je m'attendais à bien plus impressionnant; mais soit : au moins il serait utile... je l'espérais. Après tout, il ne fallait pas le sous-estimer.

"Dans ce cas, si nous n'avons que quinze minutes, autant les rentabiliser", annonçai-je en pressant le pas tout en me dirigeant vers le nord de l'Île. Je n'étais certes pas habitué à fouler les terres de Port-Corail et de ses environs, mais si je savais bien une chose, c'est que le bateau accostait au nord et que si le Professeur n'était parti que quelques instants avant moi, c'était probablement par là qu'il allait arriver. Ainsi, nous lui couperions l'herbe sous le pied. J'en avais d'ailleurs oublié qu'Ardashir était censé guider le chemin, tandis que mon regard se posait sur cette Pokéball qu'il ne cessait de triturer.

"Ton Pokémon est déjà sorti de cette ball. Je ne suis peut-être pas dresseur, mais je sais qu'une deuxième créature n'apparaîtra pas. Tu n'avais pas l'air si anxieux tout à l'heure, ou peut-être est-ce de la colère ? Si tu as quelque chose à me dire, c'est maintenant. À moins que tu n'aies pas l'intention de parler à quelqu'un qui ne tient pas à créer une Waterball ?"

Je m'étais rendu compte que son attitude avait changé ─ mais me mettais le doigt dans l'œil sur un point, estimant que c'était ma réponse à sa proposition de lui créer une ball capable de renforcer les compétences aquatiques de Pokémon de type eau qui l'avait irrité ─. Décidé à crever l'abcès à sa formation, je lui envoyais cette question rhétorique dans le visage en le perçant du regard pour obtenir une réponse sincère. Si je ne serai que peu affecté par une critique, je n'apprécierai pas un mensonge dans ce genre de situations; après tout nous sommes quasiment seuls sur une île entière, autant ne pas transformer une potentielle rivalité en médisance.

Quelle que soit sa réponse, le ton était donné. Soit il acceptait de se confesser, ce qui me ferait sourire d'un rictus joueur et me mènerait à le considérer comme un alter, soit il décidait d'étouffer sa réponse ou de me mentir; dans quel cas, si je m'en rendais compte, je me contenterais de l'oublier.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Ven 12 Mai - 19:48


Cache-cache avec le Professeur Baobab... Gardes ton calme !

Feat Cast Haut-Brion
Décidément, ce gars-là ne perd pas ses objectifs de vue. Comme je viens de lui "imposer" de ne pas dépasser le quart d'heure de recherche, Cast se met déjà en marche, l'air pressé. Après avoir soupiré, je commence à le suivre, tout en restant attentif au cas où nous croiserions le professeur.

Pendant que nous marchons, je ne peux m'empêcher de jouer avec la Poké Ball vide de mon Magicarpe, que j'ai toujours dans ma main. C'est dingue, mais désormais, la seule présence de ce blond est un supplice. Je comprends ce que doivent ressentir certaines personnes quand je suis dans les parages, maintenant !

« Ton Pokémon est déjà sorti de cette ball. Je ne suis peut-être pas dresseur, mais je sais qu'une deuxième créature n'apparaîtra pas. Tu n'avais pas l'air si anxieux tout à l'heure, ou peut-être est-ce de la colère ? Si tu as quelque chose à me dire, c'est maintenant. À moins que tu n'aies pas l'intention de parler à quelqu'un qui ne tient pas à créer une Waterball ? »

Je m'arrête alors et regarde Cast, restant silencieux un instant, avant de soupirer. Alors comme ça, il a remarqué, hein ? Je crois que je ne vais pas avoir le choix de lui dire ce que je pense de lui, au final. J'espère que ça ne tournera pas mal... Il me regarde avec un regard perçant, mais je ne suis pas impressionné pour autant.

« Je me fiche pas mal de l'existence d'une Water Ball. Pour être honnête, je n'apprécie pas la façon dont tu parles des Pokémons. Tu les traites comme de simples "sujets d'expérience", tu n'as pas de considération pour eux, même pas pour ce pauvre Voltorbe que tu gardes dans la poche. Ce type de comportement, j'ai tendance à ne pas le cautionner. »

Je croise ensuite les bras, attendant de voir ce qu'il me répondra. Je m'attends franchement à ce qu'il n'en ait rien à faire, mais je n'arrive pas à m'imaginer la façon dont il va me dire qu'il se fout de ce que je pense...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Ven 12 Mai - 21:50
Alors comme ça, Ardashir avait du mal à accepter mon comportement ? Soit. Il avait décidé de lui-même de me suivre dans cette aventure et je me rendais compte, simplement en prenant du recul sur la chose, que je n'avais pas tant besoin de lui. Tout comme je n'avais pas eu besoin de Nathanaël, ou de Soburin précédemment, qui avaient pourtant fait l'audacieux choix de m'accompagner dans mon périple.

Alors que je pouvais me murmurer ces mots à voix basse et les penser, je préférais faire preuve de franchise et approcher mon visage de celui d'Ardashir, si près que je pouvais sentir l'odeur de son dernier repas sans même qu'il n'ait à entrouvrir les lèvres, puis expirai un discours dont le calme et la froideur étaient presque effrayantes.

"Je t'ai dit être perdu et ne pas refuser ton aide. Ne considère pas pour autant que j'ai besoin de toi ou que tu m'es indispensable, tant bien même utile. Je n'ai pas confiance en ton Pokémon car je l'estime bien trop faible pour accomplir une quelconque mission. Je n'ai pas confiance en toi car tu n'arrives pas à conserver un comportement stable lorsque quelque chose te tracasse. Cependant si je peux te rassurer, je ne me contente pas simplement de comparer et manipuler des Pokémon pour les ramener à l'état d'objets expérimentaux. Je fais exactement pareil avec les humains; probablement la raison pour laquelle tu me suis actuellement. expliquai-je en une série de chuchotements inquiétants, avant de reprendre. Réfléchis. Imagine-toi face à quelqu'un que tu n'apprécies pas, qui te demande de le suivre; le ferais-tu ? Bien évidemment, non. Pourtant, n'es-tu pas à moins d'une dizaine de centimètres de moi en ce moment ? Ce n'est pas de la magie ou de la science. C'est de la manipulation."

Cette fois, mon regard perforait le sien alors qu'un rictus se figeait sur mon visage, d'un air hautain et satisfait, comme si j'avais souligné ma supériorité. Bien évidemment, je m'attendais à recevoir un coup de poing en pleine tronche ─ et à en juger par la carrure du garçon, ça risquait de laisser des marques ─ mais je devais avouer que voir naître un sentiment de rivalité animée par notre opposition totale était plutôt agréable. Dis-moi ce que tu penses et je saurai qui tu es, Ardashir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Sam 13 Mai - 22:46


Cache-cache avec le Professeur Baobab... Gardes ton calme !

Feat Cast Haut-Brion
Avec un regard toujours aussi affuté, le garçon s'approche de moi, à tel point qu'un voyeur aurait pu prendre ça comme une tentative pour m'embrasser. Sachant très bien que ça n'allait pas être le cas, je reste stoïque et le regarde faire, gardant mon calme tout en l'écoutant me parler sur un ton glacial.

Il me dit que je ne dois pas me sentir indispensable, qu'il pense que mon Pokémon est trop faible pour accomplir quoi que ce soit et qu'il ne me fait pas confiance à cause de mon "comportement instable" quand quelque chose me tracasse. Je garde mon air sérieux pendant que j'écoute son discours, dont les mots sont sûrement choisis pour que je me sente rabaissé ou quelque chose du genre.

« Cependant si je peux te rassurer, je ne me contente pas simplement de comparer et manipuler des Pokémons pour les ramener à l'état d'objets expérimentaux. Je fais exactement pareil avec les humains; probablement la raison pour laquelle tu me suis actuellement. »

Non-content d'être une pourriture avec les Pokémons, il a le même comportement envers les gens de son espèce... Ce gars-là ne doit pas beaucoup être apprécié, il obtient peut-être tout ce qu'il veut en manipulant les autres, mais j'ai quand même de la peine pour lui.

« Réfléchis. Imagine-toi face à quelqu'un que tu n'apprécies pas, qui te demande de le suivre; le ferais-tu ? Bien évidemment, non. Pourtant, n'es-tu pas à moins d'une dizaine de centimètres de moi en ce moment ? Ce n'est pas de la magie ou de la science. C'est de la manipulation. »
« Non, c'est de la pitié. »

Je soupire et lui donne une tape sur l'épaule, en espérant que celle-ci face disparaitre son sourire de crétin condescendant. Je me retourne ensuite vers là où nous allions avant de nous arrêter pour cet aparté.

« Bon, ne perdons pas plus de temps et cherchons Baobab avant de rejoindre Magicarpe. »

Je n'attends pas la réponse du jeune homme et repars immédiatement, scrutant tous les endroits, même les plus improbables, pour espérer trouver le professeur.

Quinze minutes après que nous soyons partis, comme convenu, nous revenons près de l'eau, où Teach nous attend. Je souris en le voyant accompagné par le professeur après lequel nous courrons depuis tout à l'heure. Je m'approche de l'eau et offre une caresse au poisson, le félicitant tout en le faisant rentrer dans sa Poké Ball. Je me retiens de lancer une remarque à Cast, qui le pensait trop faible pour accomplir une quelconque mission... Je ne veux pas jeter d'huile sur le feu, mais j'espère quand même qu'il aura remarqué le succès de mon Magicarpe ! Je me relève ensuite.

« Professeur, quel plaisir de vous voir ! Pas que pour moi, ce gars-là vous cherche depuis un bon moment. » Dis-je en montrant le blond avec mon pouce.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Invité
Lun 15 Mai - 16:45
"Non, c'est de la pitié."

Cette phrase fit grandir davantage mon sourire. Ce n'était plus de la moquerie ni de l'arrogance, mais de l'amusement. Il venait en une seule phrase de m'offrir ce que j'attendais d'un réel homme : de la répartie et du courage. J'en acceptais presque sa tape sur l'épaule avec plaisir.

Quinze minutes s'écoulèrent avant que nous ne rejoignions notre position initiale. À ma grande surprise, Ardashir partait récupérer son Pokémon à côté duquel se présentait une personne qui correspondait à ce dont on m'avait parlé du Professeur Baobab. Eh bien, que de rebondissements. Je me devais d'admettre mon erreur sur ce point : il n'était pas aussi inutile que supposé. Je me retins pour autant de le dire au garçon qui était occupé à féliciter sa créature.

"Professeur Baobab ? demandai-je, le voyant acquiescer avec un grand sourire. Je me présente, Cast Haut-Brion. J'ai fait un long voyage pour venir vous voir, en partant de Voltapolis et passant par votre laboratoire à Nemerya. Je suis à bout de souffle et j'espère que vous aurez un instant à m'accorder.
- Oui ?"
questionnait-il.

Je sortais de ma veste une multitude de petits papiers qui me provenaient de la SYLPHE de Voltapolis, des plans et des formules chimiques et mathématiques majoritairement, qui résumaient les deux ans de recherche sur la Thunderball.

"Nous avons mené une longue étude pour créer une Pokéball capable d'emmagasiner suffisamment d'énergie électrique pour renforcer tout Pokémon de type électrique captif à l'intérieur. expliquai-je, remarquant un haussement de sourcil d'intérêt sur le visage du Professeur. Aujourd'hui, après de nombreux tests, nous sommes toujours face à une impasse quant à la jauge d'électricité. Nous sommes près du résultat mais devons être plusieurs  à confirmer les mêmes théories pour enfin pouvoir passer à l'étape du chargement de la ball. Nous ne souhaitons rien faire les yeux fermés."

Je parlais fort, bien qu'essoufflé par un tel chemin avant de rencontrer le Professeur. Suffisamment fort pour être entendu par Ardashir s'il avait une oreille attentive. Cependant, la réponse de Baobab ne me plaisait pas, du tout.

"Eh bien, je ne sais pas du tout. Je ne me suis jamais posé la question. Ses mots me firent serrer le poing, bien prêt à lui en coller une directement dans la tronche. Il m'interrompait presque dans mes pensées par une nouvelle phrase. Vous avez un numéro ? Donnez-le moi, ça m'intéresse ! Je ne vous donnerai pas une réponse tout de suite mais lorsque j'en saurai plus, je vous enverrai un message, d'accord ?

Dédaigneux, je saisis son appareil pour y rentrer mes coordonnées, mes yeux le maudissant. Je détournais d'ailleurs mon regard pour le plonger dans celui d'Ardashir, qui avait probablement tout écouté, afin de l'avertir qu'il n'avait pas intérêt à se moquer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Mortel cache-cache
» Cache Cache ^^
» Cache cache. [=> Défi]
» Un arbre, deux arbres... un millier d'arbres... On joue à cache-cache?[PV]
» Deux jeunes femmes, deux tasses, un thé... [Feat. Hyûga Hinata]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération