Dusk Lumiris

forum rpg pokemon - non stratégique - pas de ligne minimum - event regulier
keyboard_arrow_up
keyboard_arrow_down



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -34%
Perforateur burineur SDS+ MAKITA DHR202RM1J avec ...
Voir le deal
295.99 €

Répondre au sujet
De l'autre côté du miroir | Silver Starr - Tanya Amber
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Sam 18 Nov 2017 - 5:08
De l'autre côté du miroir
Silver Starr | Tanya Amber

Tu marches lentement sous les rayons du soleil qui te réchauffe. Les nouveaux paysages ne te disent rien. Tu es arrivée la journée même à Lumiris. Sunyra est la première ville de la région que tu explores. Tu t'imprimes des images que tu vois et même si tu ne te l'avoueras pas, fuir de région en région comme tu le fais depuis si longtemps ne te réjouis pas. Tu cherches à prouver que tu es normale, que tu n'es pas folle. Et peu importe où tu veux, personne ne semble vouloir te croire. Tu termines toujours par perdre le contrôle sur ces autres personnes -ou personnalités, comme aiment dire les médecins- avec qui tu partages ton corps. De là naît souvent une terreur chez les gens. Comme s'ils avaient peur que tu puisses leur faire du mal à cause de cela.

Le pont te semble plus calme que les rues. Instinctivement, tu suis le chemin qui te mènera jusqu'en haut. De là, tu surplomberas la ville et tu verras d'un rapide coup d'oeil ce qui t'attend. La piste cyclable laisse passer quelques vélos, mais tu les ignores, déterminée à poursuivre ton chemin. Tu ne regardes pas où tu vas, tu ne te préoccupes pas de risquer ta vie ou celle des autres en te plaçant au milieu de la section réservée aux cyclistes. On ne voit sur ton visage aucune crainte, aucune hésitation. Au final, ce sont les autres qui se tassent pour te laisser passer. S'ils veulent te juger, qu'ils le fassent. Cela ne changera rien, de toutes façons. Ils en viendraient à cela, peu importe ce que tu fais. Alors autant agir comme bon te semble. Tant pis pour les autres. Au moins, tu es en paix avec toi-mêmes.

Tu arrives finalement à destination, au milieu du passage menant d'un bout à l'autre de la ville. La vue est magnifique. Tu t'approches du bord pour t'appuyer sur la rambarde, plongée dans tes pensées. Dans ton sac, Larveyette s'agite. Il pointe le bout de sa tête, puis t'escalades pour se poser sur ton épaule, où il pourra lui-même admirer le paysage. Placée ainsi, avec ton nouveau compagnon, les rayons du soleil sur ton visage, personne ne pourrait deviner ton espace. Tu ne sembles pas folle. Tu ne sembles pas souffrir de maux incompréhensibles pour quiconque ne les vivant pas. Une certaine douceur t'habite, positionnée ainsi, spectacle qu'il est rare de voir chez toi. Tu sembles rêveuse. Innocente. Heureuse. Dieu seul sait comment tu aimerais pouvoir l'être...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Sam 18 Nov 2017 - 18:56
Haaaaa, une vraie journée de merde! La rousse se traîna les pieds sur le pavé du pont, un regard fatigué et quelque peu déprimé tordait son visage fin. Elle qui avait fait tout ce trajet pour venir capturer la beauté et le charme des demeures de Sunrya, simplement pour se faire refuser l’accès au secteur à cause de réparations routières! Elle en était presque insultée. Oh, que si cela n’avait été que d’elle! Tanya se serait aisément faufilée à travers les nids de poules et les trottoirs barrés, afin d’enfin arriver aux charmantes maisons du Sud. Seulement, avec toute la poussière qui s’élevait dans l’air et le vacarme impossible à supporter, elle n’aurait jamais pu trouver les couleurs et la concentration nécessaire à ses chefs d’œuvres artistiques. Le regard vide et l’esprit engourdit, Tanya refit son chemin vers Artiesta.

À la cime du pont Caeli, l’artiste s’arrêta un instant, brûlant dans ses iris une vue simplement magnifique. Un vent léger fit danser les feuilles des arbres et mouvoir les vagues sous les quais. Les nuages semblaient voler dans le ciel, le soleil était d’une chaleur parfaite. Un cycliste un peu gauche dérivait de la piste en s’écriant, le pouce bien pressé sur la sonnette du vélo. Elle n’y porta même pas attention. Les yeux collés sur le paysage, la rousse fouilla à tâtons dans son sac à main, un sourire immense sur les lèvres. Son appareil polaroid au bout de ses doigts, elle admira la vue à travers l’objectif, à la recherche de la meilleure photo. Après quelques clics à gauche et à droite, l’artiste s’agenouilla sur le trottoir, ses mains nerveuses à la recherche de son album photo. Son regard posé sur le contenu de son sac, elle farfouilla à travers ses effets personnels, considérant laisser Prada sortir et admirer cette vue avec elle. Pokéball en main, Tanya regarda les alentours en espérant qu’elle ne bloquait pas le chemin aux passants.

Pendant que Tanya laissa son ponyta prendre l’air, une silhouette particulière apparut dans le coin de son œil. Une adolescente s’accouda sur la rambarde du pont, un air pensif sur le visage, un Larveyette sur l’épaule. Le rayon du soleil cadrait parfaitement son visage. Son pokémon brillait à ses côtés. Un vent léger vint lui brosser les cheveux, elle semblait divine. Bouche bée, la photographe se releva sans aucun égard pour son pokémon ou ses effets. Elle prit en photo le profil de l’inconnue et de sa chenille, imprimant sur papier une des meilleures photos qu’elle avait prises de la semaine. Son moral fut instantanément relevé.

Prada s’ébroua un court instant, attrapant d’un sabot une photographie avant que le vent ne l’emporte. Extirpée de sa fascination, Tanya serra entre ses lèvres sa dernière image et fit vite de ranger ses photographies dans son cartable. Elle remercia son pokémon d’une petite caresse sur le flanc, puis continua son rangement. Avant de tout refermer pour de bon, l’artiste son miroir portatif, de quoi s’assurer que sa beauté soit toujours sans défauts. Satisfaite de son apparence, l’adolescente prit ses affaires et jogga vers l’inconnue dont le portrait était simplement sublime. Elle la salua de la main, espérant attirer son attention avant de l’aborder de nulle part et l’effrayer.

« Bonjour, toi! Je artiste suis photographe, et… Bref, plus artiste que photographe…Mais bon, passons! J’ai pris ton portrait tout à l’heure et je dois dire que tu es absolument sublime dans cette lumière! Radieuse, j’oserais dire! Tiens, regarde pour toi-même… Oh, attends une petite minute! »

Un peu gênée, la rouquine tâcha de trouver son marquer noir à travers son bordel de sac à main. Une fois en sa possession, elle griffonna sa signature sur la partie blanche toute en bas de la photographie, puis redonna l’image à la jeune fille devant elle.

« Voilà!  »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Sam 18 Nov 2017 - 21:50
De l'autre côté du miroir
Silver Starr | Tanya Amber

Tu tournes le regard lorsque tu apperçoies du coin de l'oeil un mouvement. Près de toi se tient une jeune femme, sans doute un peu plus vieille que toi. Tu peines à écouter ses mots, à en comprendre le sens, mais tout s'explique lorsqu'elle tend vers toi une image que tu reconnais rapidement comme la tienne. Elle a raison, tu es sublimes. Une telle expression sur ton visage, c'est si rare. Ne sois pas si jalouse de cette jeune fille que tu vois sur la photo. Tu sais, quelque part au fond de toi, elle existe. Il te faut juste du temps pour la trouver.

« Hmph ! »

Veux-tu bien garder cette attitude pour toi ? Tu as beau tenté de le cacher, je suis une part de toi, Silver. J'ai bien conscience de ce que tu ressens, de ce que tu penses. Maintenant, cesse d'agir avec autant de froideur. Si tu te laisses aller encore une fois, tu risques d'attirer l'attention sur toi. La région n'est pas si grande et tu viens à peine d'arriver à Lumiris. Si tu commences déjà à laisser voir que tu n'es pas seule, que tu parles avec des gens que personne d'autre ne peut voir ou entendre, tu devras fuir. Encore. Fais un effort et souris, veux-tu ? Voilà, c'est mieux. On dirait presque l'heureuse jeune fille de la photographie.

« Woah, tu as vraiment du talent. Tu fais ça depuis longtemps ? »

Tu as presque l'air de vraiment t'en soucier. Tu ne lui mens pas, elle a vraiment du talent, mais tu t'arrêtes rarement pour prendre le temps d'apprécier l'art. Peut-être devrais-tu t'y mettre. C'est quelque chose de sublimes et on retrouve une part d'histoire dans les oeuvres. Qui sait, peut-être cela te mènera à de nouvelles pistes pour prouver que tu n'es pas folle. Que tu n'es pas seule. Que ce qu'ils appellent multiples personnalités n'est pas seulement dans ta tête, mais que tu es liée à d'autre. Tu cherches depuis si longtemps, maintenant.

Larveyette est toujours sur ton épaule, mais cette fois-ci, il regarde la photographie. Il n'a aucune expression sur le visage, si ce n'est le même ennui qu'il affiche toujours. Pourtant, il se tourne vers la photographe, dont la signature te laisse entrevoir le nom Tanya, pour lui offrir un hochement d'un tête. Un geste qui signifie à la façon du pokémon insecte qu'il respecte son travail et qu'il apprécie le résultat. Un peu plus et il s'y connait presque plus que toi sur ce qu'elle fait. Fais un effort, intégères-toi un peu plus. Je ne te demande pas de le faire pour les autres, mais au moins, fais le pour toi. Pour que tu puisses rester assez longtemps dans cette ville sans qu'une chasse aux sorcières ne commence.

« Oh, excuses-moi. Je ne me suis pas présentée. Je m'appelle Silver. Tanya, c'est ça ? »

Tu lis son nom à voix haute, prétendant une fois de plus que le tiens est Silver Starr. L'un des pseudonymes que tu empruntes le plus depuis quelque temps. Te souviens-tu au moins de ton vrai nom ? Tu mens sur qui tu es depuis si longtemps, mais bon, nous savons toutes les deux qu'au fond de toi, tu n'as jamais été celle que l'on voulait que tu sois. Alors tu choisis ta propre identité. Selon ton humeur, tes besoins. Du moins, jusqu'à ce que tu perdes le contrôle et que tu cèdes ta place à l'une des autres personnes qui partagent ton corps et brouillent ton esprit. Aucune inquiétude sur ça, pour l'instant. Tes médicaments font encore effet et ils le feront assez longtemps pour que tu puisses prétendre un peu plus avec cette jeune femme que tout est normal. Que tu vas bien.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Dim 19 Nov 2017 - 12:06
Tanya ne put que sourire à la jeune fille qui regardait son portrait sur papier glacé. Elle était fière et de cette image et de comment elle était cadrée, son modèle devrait être aussi fière de comment elle en est ressortie. De plus, l’inconnue avait remarqué son talent. Alors, là, encore plus une raison de sourire!

« Ah, t’es trop gentille! En fait, la photo ça fait que quelques ans que j’en fais, mais j’ai toujours eu un œil pour l’art et les couleurs. Ce n’est pas  quelque chose que pas n’importes qui peut voir ou comprendre, tu sais? L’harmonie des couleurs, c’est comme un drôle de langage secret que la nature parle, il faut juste trouver le bon filtre et le bon angle afin de comprendre le message! Mais bon, c’est ma vision personnelle, après tout… »


Elle remit son marqueur dans le pêle-mêle de son sac, regardant du coin de l’œil son ponyta qui dévisageait le larveyette avec une tête de biais et la queue haute. Une vraie snob, celle-là… Tanya lui tapa légèrement son flanc crémeux du dos de sa main, murmurant entre ses dents que c’était impoli de dévisager.

« Aha, cette chère Parda! Je crois qu’elle n’a pas pris assez d’air, aujourd’hui… Oh, mais ce n’est pas grave! Ravie de faire ta connaissance, Silver! Oui, c’est ça! C‘est Tanya. Tanya Amber, pour te servir! J’avais peur que ma signature soit un peu trop illisible… Je suis photographe, enfin, la semaine je le suis! Le soir je suis ballerine, la fin de semaine je suis peintre et designer et éventuellement! Je serais coordonnatrice de pokémons. Un beau jour… »

Elle reprit sa caméra polaroid et développa une autre photo de la ville entourée de ciel bleu. Jalouse et en manque d’attention, Prada lui cogna le mollet de son sabot, lui faisant une belle pose chic pour se faire pardonner. L’artiste grommela un peu.

« Oh, toi, des fois! T’es chanceuse d’être aussi pleine de talent et de charme, quand tu le veux! »


Elle soupira tandis que la photo se développa sous la chaleur du soleil, laissant apparaître une superbe ponyta au crin orange plaqué sur un superbe fond bleu. Le contraste complémentaire parfait. Ravie et comblée par son portrait presque ostentatoire, Prada dansa candidement sur place, levant ses pattes hautes comme lorsqu’elle s’entraîne pour des concours de beauté. Sa dresseuse lui passa une main son la tête puis retourna discuter avec Silver.

« Pardon, Prada est un peu diva, quand elle le veut… Je te fais un petit portrait pour ton Larveyette, tant qu’à y être? Mais ça va nous prendre un petit sourire, au moins!»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Sam 25 Nov 2017 - 8:08
De l'autre côté du miroir
Silver Starr | Tanya Amber

Tu écoutes d'une oreille distraite ce qu'elle te dit, regardant toujours l'image dans ta main. Ses paroles se succèdent avec beaucoup de rapidité, du moins à tes yeux et tu manques sans doute quelques mots de la conversation, mais tu comprends l'essentiel. C'est une artiste dans l'âme, cette jeune femme. Ses passions sont multiples et quelque part, ses mots t'atteignent. Cette harmonie de la nature, ce language secret dont elle parle, c'est le genre d'idées qui pourraient te venir. Tu ne comprends pas vraiment la photographie, mais pour toi, percevoir le monde tel qu'il est vraiment n'est pas quelque chose à la portée de tous. Et un instant, tu te dis que peut-être, Tanya aurait su capturer un instant qui t'aiderait dans ta recherche.

« Tu sais, je ne suis vraiment pas une experte dans le domaine, mais tout ça me rend bien curieuse. Tu pourrais peut-être me montrer deux-trois petits trucs et quelques unes de tes autres photo, pourquoi pas ? Ça me ferait bien plaisir ! »

Tu lui souris avec une innocence qui ne t'appartient pas, un vil masque pour la bonne cause. Ton larvayette garde son air neutre, malgré la proposition d'une photo en échange d'un sourire. La pauvre, elle ne sait pas à qui elle a affaire. Ce pokémon est encore plus têtu que toi, c'est dire à quel point il serait difficile de lui tirer un sourire. Il acquiesce une fois de plus en guise de réponse, donnant ainsi son autorisation à la future coordinatrice. Il garde la même expression malgré tout et c'est assez comique à voir.

« Ah ! Tu peux oublier l'idée de le faire sourire, il a toujours cette expression. Mais ça lui donne une certaine classe, tu ne crois pas ? Je ne fais pas comment il fait pour toujours garder son sérieux comme ça ! »

Bien sûr que tu sais, mais ce n'est pas quelque chose que tu vas montrer aujourd'hui. Ton pokémon se prépare pour être pris en photo, une image qui sera immortalisée. C'est fou ce qu'une créature si blasé peut réussir à avoir l'air d'un véritable mannequin. On dirait presque qu'il sait ce qu'il fait, choisissant une position qui le mettra à son aventage.

« Eh bien, il a quand même l'air décidé à ce que tu le prennes en photo. »

Peut-être qu'au fond, tu aimerais bien une image de ton Larvayette. Jusqu'à présent, il a été ton seul compagnon. En l'espace de si peu de temps, il est parvenu à tisser un lien avec toi comme personne avant lui. C'est une sensation étrange, que tu as encore du mal à comprendre. Pourtant, tu ne voudrais pas la perdre. La solitude te semble bien moins plaisante, à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Sam 25 Nov 2017 - 15:17
Elle lui afficha ses dents blanches par un autre énorme sourire, hochant fièrement la tête comme une enfant. Décidément, cette fille savait lui parler! Dévoiler aux inconnus le monde fantastique des couleurs et de la composition d’image la rend toujours des plus heureuse, comme si elle rendait service à la population qui ne comprenait rien à la beauté qui se trouvait sous leurs yeux. Lorsque le larvayette de Silverr se remit droit sur ses pattes et clairement décidé à se faire prendre son portrait, Tanya se dit que cette image serait une bonne introduction à l’art et le concept des couleurs complémentaires. Actionnant la détente de la caméra, elle ne fut pas surprise de remarquer une mine totalement neutre s’imprimer sur le papier photo. Après tout, il y a des choses qui ne se changent pas dans la vie! Tanya invita Silver à s’assoir sur le bord du trottoir avec elle, posant son cartable photo sur leurs genoux comme une sorte de table, afin que les deux puissent bien admirer ses photos ensemble. Une fois l’image du larvayette bien sèche et développée, la photographe la déposa sur la couverture de l’album. Son crayon noir de nouveau dans sa main, la rousse commença à pointer et expliquer les points importants de l’image devant eux.

« Ah! Il est quand même bien ressorti, non? J’avoue que son air neutre a un petit charme…Hum, bon, commençons! Je ne peux pas  t’expliquer TOUT ce que je connais en ce qui concerne les couleurs, parce que prendrait un cours d’arts plastiques complet pour bien cerner le principe, mais la base risque de te suffire.  En gros, il y a les trois couleurs primaires : cyan, magenta et jaune. Ils sont sur une grande roue chromatique avec plein d’autres couleurs créées en mélangeant ces trois couleurs primaires ensembles…Attends, je crois que j’ai la fiche avec moi. »

Farfouillant dans son sac par la énième fois, Tanya réussit à en ressortir à papier plastifié bien barbouillé de notes et de couvert taches de peintures. Elle traînait toujours sa roue colorée avec elle, au cas où elle ne serait pas trop certaines de ses couleurs adjacentes et ses harmonies de couleurs.

« Tu vois? Ça, c’est la roue chromatique et toutes les couleurs de base qui peuvent être créées avec du jaune, du bleu et du rouge. Bon, si on regarde la photo de ton pokémon, on voit qu’il est jaune et vert. Jaune et vert sont très près sur la roue chromatique, ce qu’il veut dire qu’ils vont généralement bien ensemble. De plus ce sont des couleurs chaudes, comme le rouge, l’orange et le violet rougeâtre. L’arrière-plan qui se trouve derrière ton pokémon, c’est le ciel. Le bleu est une couleur froide, tu peux le voir, car c’est sur le côté opposé de la roue. Quand les couleurs d’une toile parviennent des deux côtés du cercle chromatique, on appelle ça un contraste chaud-froid. Tout comme la photo de ton larvayette. Le ciel est très bleu et profond à Sunyra, ce qui contraste bien avec le vert et jaune plutôt pâle de ton pokémon. Donc, un contraste chaud froid! »

Elle ressort l’image de Prada qu’elle avait prise quelques instants plus tôt.

« Voici un autre contraste chaud froid. Mais en comparant les deux images, tu vois bien qu’une est beaucoup plus poignante que l’autre, et je ne dis pas ça simplement parce que c’est ma Prada! Si on regarde la roue chromatique une fois de plus, on remarque que le bleu et l’orange sont des opposés directs, ce qui rend la différence entre ses deux couleurs encore plus mordante. Donc, le feu de Prada contre le ciel du Sunyra sera toujours un peu plus intéressant que ton Larvayette contre le même ciel. Ce ne qu’est qu’une question de couleur et de contrastes. Je ne t’ai pas trop ennuyée?»

Tanya pencha sa tête vers la jeune dont elle espérait tant éduquer sur l’art. Elle avait pensé devenir professeure à un certain point dans sa vie, mais le manque d’amusement et la route constante lui fit perdre l’intérêt. Elle tendit les deux images à Silver pour qu’elle puisse bien les examiner et comprendre ce qu’elle voulait dire  d’elle-même. La vie est toute pleine de couleurs et les contrastes chaud froids sont loin d’être les seuls qui existent. Tanya ouvrit enfin son cartable de merveilles en laissant tomber la page couverte sur les cuisses de l’adolescente près d’elle.

« Bon, mes petites fiertés! Que je les aime! Faut prendre note que les couleurs et les contrastes ce ne sont pas tout! Il y a aussi la composition, l’angle, la répétition, la texture, la profondeur atmosphérique et bien d’autres bonnes choses de par ce merveilleux monde de couleurs! Mais bon, je crois t’avoir assez remplit la tête pour aujourd’hui. Je te laisse feuilleter? Si tu tombes sur une belle image sur laquelle tu voudrais avoir plus de détails, t’as qu’à demander. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération