Dusk Lumiris

forum rpg pokemon ● region et intrigue originale ● strat basique (+ fair play)
keyboard_arrow_up
keyboard_arrow_down



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-10%
Le deal à ne pas rater :
Apple TV HD 4K 32Go (2021)
179 € 199 €
Voir le deal

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Un déjeuner retrouvaille ! [Feat. Jun Abe]
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Quel beau début d'après-midi pour se poser en terrasse et attendre la venue d'une vieille connaissance et d'une grande amie soit dit en passant. Oui c'est aujourd'hui que je dois retrouver Jun dans un restaurant. Elle me l'a promit lorsque nous nous sommes retrouvées dans les toilettes de mon arène toutes les deux à se vider de nos larmes il y a quelques jours maintenant. Hier soir je lui ai envoyé un message sur le Réseau Dusk pour la prévenir que je l'invitais dans un restaurant chic décontracté d'Artiesta. J'ai pris une table éloignée des autres en terrasse qui donne une vue magnifique sur un jardin magnifiquement décoré. Cet établissement n'est pas étoilé pour rien.

Aujourd'hui il y a Nymphali et Gardevoir avec moi, ça fait un moment que je ne me suis pas retrouvée avec ces deux là. Elles se promènent tranquillement dans la cour extérieur du restaurant, il y a une fontaine avec des petits bancs, entre quelques arbres. Tout porte à croire que nous nous trouvons dans le Parc du Saule, là où Jun m'a invité à manger après notre entraînement de coordination il y a un an maintenant. C'est pour rappeler de jolis souvenirs que je l'ai invité dans cet endroit chic et proche de la nature.

Je suis habillée assez classique pour une fois, un jean slim classique avec un pull rose pâle à capuche que j'aime énormément. Mes cheveux sont ondulés et attachés en queue de cheval haute. J'ai mit comme chaussures des petites bottines à lacets noires et mon indémodable sac à dos noir où je range toutes mes affaires pour me refaire une beauté, ou mes pokéballs, même de la nourriture pour mes compagnons. Je jette un rapide coup d'oeil à mon téléphone.

Eh bien pour une fois que je suis en avance ... Je suis tellement pressée de la revoir ... ça ne me ressemble tellement plus d'être comme ça.

Ah et bien sûr, j'ai toujours mon épée avec moi, là je l'ai déposée contre la table à mes côtés. Je prend énormément soin d'elle, je ne voudrais pas l'abîmer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Bipbip. Le message envoyé à l’expéditeur s’affiche sur le téléphone de Jun : Désolé Lise, je serais un peu en retard.

Est-ce que Jun était contente d’aller voir son amie au restaurant ? Absolument. Est-ce que cela se voyait sur le visage de Jun ? Absolument pas. On pourrait même dire que la demoiselle n’était pas dans une forme olympique et qu’elle peinait à le cacher; D’ailleurs, arriver en retard, même de dix minutes, ce n’était absolument pas son genre.  Mais qu’est-ce qui pouvait bien lui arriver ?

Et flûte…flûte...flûte…


Kécléon !


Je sais je sais… J’ai payé mon impatience et la facture est salée. C’est gentil de remuer le couteau dans la plaie. Je sens que ça m’aide à être d’excellente humeur pour mon restaurant avec Lise.


Kécléon ? Ké ?


Bof...Bon, essaye.


Ké… Kécléon léon !


...


Kécléoooon !


...


...


Rappelle moi de ne jamais fouiller ton historique sur un ordinateur.


C’est avec un petit sourire discret qu’elle rentra dans le restaurant, mais de nouvelle pensée lui enlève très vite et la font soupirer. Machinalement elle tire sur la manche droit de son haut et explique qu’elle avait une réservation. On l’emmène directement à la bonne table, à la bonne personne. On sentait que le lieu n’avait pas été choisis par hasard.

C’est agréable ici.


Kécléon !


A peine Lise s’approche que le caméléon devient invisible. Et Jun compris immédiatement ce que ce petit Chenapan essayait de faire.

Non non non non !


Elle essaye d’attraper le pokémon invisible, mais celui-ci était devenu beaucoup plus rapide et souple depuis la dernière fois, et voilà qu’il tire sur la fameuse manche, révélant sans problème ce qui se trouvait en-dessous. On pouvait y voir un magnifique bandage qui couvrait tout l’avant-bras. Et c’était récent.

C’est malin.
File, vilain pokémon.


Espoir saute, regarde Jun avec ses yeux de Caméléon, puis disparaît de nouveau. Pour peu qu’on perde de vue les motifs sur ventre ne serait ce qu’une seconde, le pokémon pouvait réellement disparaître et être introuvable jusqu’à ce qu’il se manifeste.

D’un côté, je suis contente que son entraînement lui serve à gagner en assurance, mais d’un autre, j’ai peur qu’il ai un excès de confiance.


Enfin bon. Heureusement de te revoir Lise, tu m’as l’air en forme.


Dit la blonde, en remettant comme si de rien n’était sa manche sur le bandage qu’elle ne voulait visiblement pas exposé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Jun arrive au restaurant avec un peu de retard mais je suis contente de la revoir. Avec du retard ou pas, tant que je la vois, tant que je sens qu'elle est bien réelle je ne peux que me sentir heureuse. Ma joie se dissipe assez rapidement en voyant le petit manège de son pokémon qui le conduit à me dévoiler un bandage qu'elle s'est faite, à en voir les traces il a l'air récent, qu'est-ce qu'il a bien pu se passer ? Je me lève pour faire la bise à mon amie en m'approchant.

Salut Jun, je peux savoir ce qui est arrivé à ton avant-bras ? Ça n'a pas l'air vieux et puis ça couvre l'intégralité du membre, ne me ment pas, je commence à te connaître assez.

Je lui tire sa chaise pour qu'elle s'assoie, si j'ai bien vu juste il faut qu'elle se repose, si cette blessure ne serait pas grave elle n'aurait pas prit la peine de recouvrir l'intégralité de son avant-bras. Je lui serre donc un verre d'eau après avoir salué le Kécléon qui tantôt prend sa forme invisible tantôt redevient visible, je n'ai jamais apprécié ce pokémon mais je dois avouer que lui je le trouve attachant.

Tu as fais bonne route ? Je me suis inquiétée de ton retard, savoir que tu es en vie, puis ton retard, et ton problème à l'avant-bras ... qu'est-ce qui te préoccupe autant Jun ? Tu sais que si tu as besoin de moi je saurais t'aider, je suis ton amie depuis très longtemps maintenant, tu peux tout me dire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Jun pensait sincèrement échapper à un interrogatoire génant lorsque Lise agit normalement en lui faisant la bise (il y avait qu’elle pour faire ce genre de salut), mais évidemment, c’était trop beau. La blonde hausse les épaules et s'assit volontiers avant d’attraper le verre d’eau et de chercher la carte. Hum… Pas sur la table visiblement.

J’ai failli ne pas venir, mais je savais que si j’avais annulé à la dernière minute, tu aurais fini par me retrouver dans l'hôpital.
Puis la nourriture là-bas n’est pas aussi excellente qu’ici.
D’où mon retard. Ils ont failli ne pas me laisser sortir.


Oui oui. Jun avait fait un passage aux urgences. Oui. Tout va bien dans la vie de la blonde. C’était sans doute pour ça que le Kécleon n’était pas content d’ailleurs. C’était un peu le second Papa de l’ancienne championne. Jun se gratte la nuque. Bon, de toute façon, il fallait qu’elle passe à table. De manière métaphorique pour l’instant.

C’est pas très compliqué. Je me suis mise un coup de pression quand tu m’as dit qu’on allait retourner au restaurant. Je n’avais ni récupérer Volonté, ni formé une équipe pour combattre de nouveau dans les arènes.
J’ai entendu parler d’un pokémon puissant qui traînait sur les routes et j’y suis allée avec Espoir, vu que c’était pas très loin d’ici.
Ben ce pokémon, c’était un Arbok et il n’était pas du genre à combattre à la loyale. Il m’a eu par surprise : il m’a paralysé avec son drôle de marquage puis m’a mordu avant de commencer à m’étouffer.


Pas glorieux cette histoire. Et quand on y pense, elle avait failli servir de déjeuner à un serpent géant. Mais bon, visiblement, la mort ne voulait pas d’elle dans son domaine. C’est la deuxième fois qu’elle lui refuse l’entrée.

Heureusement, Espoir a été courageux et j’ai surtout bien fait de lui faire apprendre la table des types par coeurs, force et faiblesse comprise même en double type. Il a compris tout seul que les Arboks sont des types Poison. En combinant sa capacité Rafale Psy et son talent Protéen, il a eu l’avantage et m’a sortie du pétrin.
C’était des rumeurs, il n’était pas si fort que ça, finalement. Une fois son avantage perdue, il n’avait aucune hésitation à s’enfuir.


Tout ça pour rien en plus. A vouloir se précipiter, on se brûle les ailes.  Néanmoins, elle reconnaissait que l’entraînement d’Espoir commençait à être payant et ça, c’était une excellente nouvelle.

Heureusement pour moi, il y avait des Rangers pas loin. Ils cherchaient le Arbok et je les ai involontairement aidés.  Ils m’ont administré de l’anti-venin et j’ai été emmené à l'hôpital.
Voilà Voilà.


Jun regarde son bras. Elle se souvenait parfaitement de la marque des crocs du Arboks. Encore une cicatrice à ajouter à la longue liste que Jun possède déjà.

De toute façon, c’est pas ce Arbok qu’il me fallait.
Autant, quand j’étais championne, c’était un peu logique que je choisisse des pokémons en fonction des adversaires qui pouvaient se présenter et je les entraînais en conséquence… Mais mes touts premiers pokémon, c’était à l’instinct.  


Elle avait adapté sa stratégie en fonction des pokémons qu’elle attrapait et pas l’inverse. Joie était un parfait exemple. C’était elle qui voulait venir dans l’équipe et Jun n’a pas refusé. Elle avait eu ce lien particulier avec sa Otaquin qui était devenue une Oratoria. Cette Otaquin. Et pas une autre. Elle se souvient d’ailleurs que c’était Volonté qui avait insisté. Elle avait eu tellement raison.

Quand on a goûté à la force colossale de pokémon puissant, on en oublie qu’ils ont tous commencé comme des bébés pokémons. J’ai voulu aller trop vite et j’ai un peu payé chère.
La vérité, c’est que je sais pas quels pokémons me correspondraient dans mon état.
J’ai fait une liste de pokémon idéal pour aller avec mon Kécleon et ma Grahyèna du point de vu stratégique, mais… c’est pas ce dont j’ai besoin. J’en ai croisé un par hasard et j’ai su que c’était pas la bonne décision. J’ai jeté la liste dans la poubelle.


Jun pousse un soupir. Au moins, cette fois-ci, elle avait pas eu le temps d’être en PLS par son traumatisme : l’Arbok avait été beaucoup plus rapide. Un point positif à la journée d’hier.

Mes psy sont forts : je parle beaucoup plus qu’avant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Jun m'explique donc ce qui s'est passé en détail, j'ai plutôt l'impression qu'elle se met la pression pour rien et ça m'énerve un peu de voir que son comportement a autant changé envers moi. Elle ne doit pas se sentir forcée de faire quelque chose pour montrer qu'elle est toujours la Jun capable de capturer des pokémons puissants. D'ailleurs un pokémon ne devient puissant que lorsque son lien qui l'unie à son dresseur est assez fort, comme son lien passé avec Volonté, Halo ou encore Joie.

J'écoute attentivement chaque moment de son histoire, elle a donc fini à l'hôpital ? Encore une fois la mort l'a frôlé de peu. J'ai envie de me lever en lui hurlant dessus pour qu'elle comprenne que je ne veux pas qu'elle me fasse de frayeurs pareils mais je me contente de hocher la tête en serrant les dents. Elle m'énerve, mais je l'aime tellement que vu ce qu'elle a déjà vécu je ne peux pas m'énerver contre elle ... Jun pensait bien faire en s'attaquant à ce Arbok ... non sérieusement j'ai beau tenter de me convaincre qui peut penser bien faire en s'attaquant à un pokémon si puissant avec un Kécléon ?

Bon bon bon Juuuun ! Tu sais que tu m'énerves ? Tu n'es pas "revenu" à la vie, pour tenter de mourir à nouveau. Peut-être que tes psys on raison sur le fait que tu parles de plus en plus mais se sont des incapables car ils ne voient pas que tu ne te met plus de filtre de danger !

Je prend une gorgée d'eau en prenant le menu que le serveur nous tend, il y a pleins de plats sympathiques mais pour l'instant je dois donner des conseils à mon amie et surtout lui dire ce que je pense.

Tu n'étais pas comme ça avant, tu savais mettre sur tes choix un panneau danger ou non. Là je n'en ai plus l'impression, tu oses des choses insensées ! Les pokémons comme ces Arbok sont pour la plupart très sauvages et n'hésitent pas à attaquer des humains, toi qui t'y connais tant je suis sûre que tu devais le savoir mais quelque chose d'inconnu t'a poussé à le faire. Il faut vraiment qu'il t'arrive quelque chose de grave pour que tu réagisses ?

Je souffle en haussant les épaules avec un demi-sourire, ça me fait plaisir de retrouver mon amie mais j'ai comme l'impression que les rôles sont inversés. Avant j'étais la jeune fille innocente qui ne faisait pas la part des choses entre le bon et le mal. Pourquoi est-ce que j'ai l'impression que cette fille est en Jun maintenant ? Je change volontairement de sujet pour éviter de paraître trop mature et pas assez compatissante.

Je suis désolée si ce que je t'ai dit te blesse, mais je tiens énormément à toi et te voir avec une nouvelle blessure à chaque fois je n'ai pas envie que ça devienne mon quotidien. Parle moi plutôt de ton ancien choix de pokémons ? Si jamais tu as besoin d'aide je peux te conseiller, après tout on se connaît depuis longtemps, et tu connais Kei, Andrej et d'autres dresseurs depuis aussi longtemps. Tu ne penses pas que leur demander un conseil serait sympathique ? Je suis sûr que ces deux là te trouverait un super bon pokémon pour t'accompagner dans tes prochaines aventures.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Jun hausse les épaules, un petit sourire au coin. Oui. Elle était énervante. On lui disait souvent quand elle était jeune. Cependant, elle comprenait que Lise soit en colère. Elle aurait été pareil si c’était le cas inverse. Le goût du danger, c’était sans doute ce qui remplaçait l’adrénaline du combat.

Hum… Peut-être que frôler la mort rends l’impression d’être invincible.
Je ne vais pas te le cacher, si je ne peux plus faire de combat pokémon comme avant, cela reste tout de même grisant de sortir de situation où l’on peut perdre la vie. Genre, réellement.
Mais je prends note de tes remarques, je vais peut-être éviter de tester mes limites tout le temps.


Jun commence à feuilleter la carte et sent que quelque chose monte sur son épaule. L’appel du ventre avait fait revenir le Kécléon, qui, au passage, devait se délecter d’une Jun se faisant copieusement engueulée par sa meilleure amie. Non, ce n’était pas du sadisme. Cela s’appellait de la justice.

Ne t’inquiète pas. Ma mère avait la langue beaucoup plus pendue et je m’y suis jamais vraiment habituée.
Je peux comprendre pourquoi tu t’inquiètes autant. Comme tu dis, si je reviens, c’est pas pour partir tout de suite de manière définitive. Je te promets de faire attention et de t’envoyer un message si j’ai ce genre d’idée.


De toute façon, tu finiras par me retrouver, autant gagner un peu de temps.


Tiens, je vais prendre ça.


Kécléon !


Pas raisonnable pour ton régime alimentaire.


...snif.


Oh non, ne te mets pas dans cet état.


Allez, en récompense de ton combat contre l’Arbok d’hier.


Oui. Espoir était vraiment en train de pleurer. Heureusement, il est comme les enfants, ils sourient dès que tout va bien. Il fait même un grand câlin à Jun et file s’installer sur ses genoux. Les deux ne se boudaient jamais trop longtemps.

Tu as raison, je devrais demander conseil. Même du point de vue stratégique, ça peut-être très intéressant.


Kécléon ! Kéclééééé !


Oh oui, c’est une bonne idée. Jouons à un petit jeu, Lise.


La blonde fait mine de réfléchir avant de parler.

Si tu étais un pokémon, pour moi, tu serais un Milobellus. C’est un pokémon magnifique, mais dont la beauté se mérite auprès de son dresseur. Je ne dis pas que tes fans te voient comme un Barpeau, mais ils ne voient même pas un dixième de la vrai beauté que tu as, à l’intérieur.
Milobellus, c’est aussi un pokémon idéal pour la coordination. Sa grâce n’est plus à démontrer. Mais c’est aussi un bon pokémon au combat. J’ai personnellement galéré avec celui de Naia.
Puis, tu m’as battu dans mon arène alors que j’étais clairement avantagé niveau type.
Donc oui, Milobellus, c’est le pokémon qui te corresponds, toujours selon mon point de vue.


Voilà une manière plutôt originale de parler de sa relation d’amitié avec Lise. Mais elle n’avait pas honte. Le temps de la réflexion avait été plutôt intense et chaque mot étaient pesés.

Quand j’étais en rééducation, j’avais un peu de temps à tuer et je me posais cette question pour tous mes amis.
C’est inutile, je sais, mais j’aimais bien. Puis, une personne pouvait être un pokémon différent selon le point de vue de quelqu’un.


Beaucoup de gens qui ne te connaissais que de la télévision te définisse comme une Feunard d’Alola. Gracieuse, puissante mais glaciale si on t’énerve trop.
Mais, c’est pas très drôle de définir quelqu’un alors qu’elle a ce pokémon dans son équipe. Ou même définir un champion par un pokémon du même type.


Kécléooooon !


Qu’est-ce qu’on pouvait passer du temps à faire ça, avec des contraintes de type ou de niveau d’évolution etc. C’était vraiment amusant.


Oui, ben fallait bien occuper son temps quand elle était allongée presque toute la journée au lit. Et puis, ça permettait à Espoir d’apprendre à connaître une multitude de pokémon en s’amusant. Pour un futur combattant, c’était des données très utiles.”

Et toi, si j’étais un pokémon ? Lequel je serais ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Jun prend en note mes remarques et ose même me faire une petite blague à laquelle je souris mais si elle me fait ça réellement je serais capable de débarquer chez elle en quelques minutes seulement. Après s'être excusée nous pouvons prendre nos commandes, je choisis un plat plutôt léger, un poisson d'eau douce avec une bonne sauce et en accompagnement quelques légumes cuits à l'étuver. J'en fais part au serveur, je laisse Jun demander ce qu'elle souhaite manger, le jeune homme nous reprend nos cartes et nous pouvons continuer notre discussion.

Jun se lance ensuite dans un jeu auquel j'accepte de jouer avec elle, elle me décrit sous la forme d'un pokémon qui, d'après elle me représente le plus. Tout ce qu'elle dit à mon sujet me réchauffe le coeur et j'en ai un grand sourire aux lèvres, elle est si adorable et touchante quand elle peut et quand elle le veut sincèrement ma superbe amie ! Je croise ensuite les bras en réfléchissant, quel pokémon peut bien représenter Jun ?

Tout d'abord merci pour tous ces compliments Jun, ça me touche énormément. Ensuite, je dirais que tu serais comme un Scalproie. Je suis désolée c'est un pokémon de type Acier mais je trouve que ce pokémon te représente bien. Tu as l'étoffe d'une meneuse et tu sais te débrouiller seule, tu es également très forte physiquement et tu es prête à aider quiconque dans le besoin. Tu as cœur d'acier et une armure impénétrable sauf pour tes semblables à qui tu te confie sans filtre. Si je devais résumer cela, je dirais que tu es une forte tête, à l'air sérieuse et douée d'une grande intelligence.

Je penche la tête sur le côté en souriant, je la verrais tellement accompagnée d'un Scalproie. Ces pokémons sont pour moi l'égal des Lucario, à peu près. Ils ne peuvent pas ressentir l'aura des personnes qui les entoure mais ils ont une intelligence et une force tellement développée que ça peut facilement palier à cette capacité des auras. Scalproie serait comme un renouveau pour Jun, elle aurait perdue cette capacité à lire les auras mais aurait gagné en intelligence et en force physique, et surtout, elle a gagné en sûreté, preuve en es à cause de sa blessure.

Oui je crois que Scalproie serait le pokémon idéal pour toi. Tu en penses quoi ? Tu n'en voudrais pas un dans ton équipe ? Et puis les Scalpion sont connus pour être combatifs et teigneux, votre duo ferait des étincelles !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
On dirait que la comparaison avec un Milobellus plait beaucoup à Lise. Jun affiche un petit sourire satisfait à la remarque de son amie avant d’attendre sa propre personnification en pokémon. Et elle était un Scalproie. Jun haussa un sourcil d’abord, ne s’attendant guère à ce genre de réponse avant que les explications ne viennent l’éclairer. Une meneuse. Impénétrable d’apparence, d’une volonté sans faille, mais qui se donne pour ses camarades. La jeune blonde sourit. C’était une belle réponse.

Oui, je pense que ce serait un bon pokémon pour moi.
Puis, j’ai l’habitude des types Acier, je sais comment les gérer.


Merci Lise. Sincèrement.


Puis, Wolfe avait un Scalpion dans son équipe, alors au pire, elle pourrait lui demander des conseils.

Kécléon !


Oui, on va se faire un ami. Mais tu sais, je suis pas certaine qu’il soit aussi émotif et expressif que toi. Un type acier est déjà de marbre, alors doublé avec un type Ténèbre…


Le Kécléon se tourne vers Lise, l’observe et lui dit surement “Mais t’es sérieuse toi ?! Tu avais pas plus froid comme copain à proposer ?”.  Jun rit de bon coeur et serre le caméléon contre elle.

Bon, assez parlé de moi. Parle moi un peu de toi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
La comparaison que je fais de Scalproie à Jun semble lui plaire et ça me fait plaisir que ça lui aille, Scalpion sera donc le prochain pokémon qu'elle capturera ! Kécléon de son côté ne semble pas vraiment content d'apprendre que son futur compagnon ne sera pas un pokémon très joueur mais plutôt solitaire. C'est bien connu que les types Acier sont froids mais là il s'agit d'un type Acier et Ténèbres, les types les plus froids en somme. Jun termine donc en me demandant de parler un peu de moi. C'est vrai que depuis son retour nous n'avons pas abordé tous mes changements. Je prend ma respiration en soufflant, gardant un œil sur Nymphali qui joue dans l'herbe devant nous.



Moi ... eh bien il y a presque un an, c'était avant ta disparition. Je suis allée à Sinnoh avec une jeune dresseuse de Lumiris, Tanya Amber. De base pour y retrouver ma famille, j'y ai découvert ma ville détruite. J'ai appris quelques jours plus tard qu'il s'agissait de mon frère qui venait de former un groupe clandestin, voulant ramener un pokémon légendaire à la vie aux prix de sacrifices importants. Il a donc décidé ... *serre les dents* d'exterminer lui même nos parents et nos grands-parents. Je l'ai vu faire et je n'ai pas eu le temps d'agir ... ma mère est morte devant mes yeux, en me complimentant sur le fait que je sois devenue belle et forte.

Je souffle à nouveau en souriant pour dissiper la nostalgie qui vient de s'installer.

Je suis rentrée à Lumiris après cela et après m'avoir teint les cheveux en argentée. C'est à partir de ce jour que j'ai cessé de faire des états d'âme et que je suis devenue hautaine et froide. La petite Lise toute mignonne et sympathique a bien changé à cause de ça. Surtout que Tanya est introuvable, je l'ai très mal vécu.

Nymphali revient vers moi en penchant la tête, elle semble ressentir ma tristesse et frotte sa petite tête à ma jambe pendant que je retiens une larme qui coule le long de ma joue. Je relève la tête vers Jun pour lui expliquer la suite.

Alors que je pensais tout ça fini ... il y a quelques semaines, mon frère a débarqué devant chez moi alors que je rentrais du restaurant avec une amie très chère, Kisara Amasis. Il m'a capturé et fait les pires atrocités, il a diffusé devant tout Lumiris notre dialogue pendant qu'il me faisait du mal. Il m'avait privé de mes pokémons et maltraitait chacun de mes compagnons capable de méga-évoluer pour savoir pourquoi je réussissais là où lui il échouait. Mais grâce à Kisara et Mark, mon chéri, j'ai pu m'en sortir et nous avons éloigné mon frère de Lumiris, il m'a ensuite donné rendez-vous à Sinnoh, sans motif. En temps normal je n'aurais jamais accepté mais je me suis senti comme obligé ... pour mes parents et mes grands-parents.

À cet instant précis je serre le manche de mon épée dans mes mains en caressant Nymphali tout en serrant les dents.

Je me suis donc rendue à Sinnoh avec Kisara, Mark ne pouvant malheureusement pas venir il me harcelait de messages ahah. Là-bas j'ai retrouvé les champions de la Région qui avaient entendus parler de ma renommée et de ma venue ici, je me suis donc rendue au sommet du Mont Couronnée et là, Kisara et moi avons affrontés des ennemis d'une toute autre puissance. Je ne sais d'ailleurs pas comment est-ce qu'il a pu rassembler autant de dresseurs puissants mais il l'a fait. Le combat "final" a opposé mon frère et moi, qui au passage s'appelle Nathan Gray.

Il m'a dévoilé l'existence d'un objet secret, objet servant apparemment à contrôler un Légendaire en particulier. Cet objet aurait été amené d'Unys par mes grands-parents, cet objet c'est bel et bien mon épée. Elle n'a pas de nom, il faudrait que je pense à lui en donner une. Mais après notre affrontement aussi bien pokémon que physique, le lendemain de notre affrontement, j'ai sentis le besoin d'aller dans les vestiges de Vestigion, j'y ai découvert un manoir, portant mon nom de Famille, c'est là que j'y ai trouvé la lame, Nathan a mystérieusement disparue mais je sens qu'il ne devrais pas tarder à revenir pour prendre ce qui m'appartiens. Voilà ... tu sais tout à présent.

Je tousse d'un air gêné en séchant quelques larmes aux coins de mes yeux, tandis que les plats s'approchent de notre table.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Jun écoute son amie et reste silencieuse. Que conclure ? Que la vie ne lui avait pas fait de cadeau, à elle non plus. Etait-ce là le lot des puissants dresseurs ? Fallait-il tomber un jour où l’autre d’avoir atteint le sommet de la puissance ? D’après ce qu’elle sait, Kei avait un peu déguster lui aussi. Mais pourquoi ces gens étaient devenus si fort ? N’était-ce pas à cause de leur rencontre avec Jun ? De son influence ? De sa soif irrémédiable de puissance qu’elle avait eu, tout ça pour prouver à sa mère qu’elle était indépendante.

Espoir se met à pleurer. C’était son caractère, rien de très surprenant. Jun, elle, retenait quelques larmes avec de grande inspiration et se gratta finalement la nuque, gênée.

... Quand je te demandais si ton épée était maudite, tu m’as menti.
Tu sais qu’elle va t’apporter ton lot de malheur, mais tu sais également que tu ne peux pas la confier à quelqu’un.
C’est une épée de Damoclès, en somme.


La blonde pouvait s’estimer heureuse de ne pas avoir un passé aussi houleux. Du moins, pas à sa connaissance. Elle espérait. Non, ce serait une mauvaise blague. Très mauvaise blague.

Les pokémons légendaires sont trop puissants pour être confié à quelqu’un. Ils sont là pour nous rappeler que nous, les humains, sommes insignifiant face à la nature. Un tel pouvoir ne peux causer que la destruction.
Il suffit de voir ce que les pokémons géant ont fait...


Ah. Le pavé de Frison ainsi que l'assortiment de baie pour son pokémon était arrivée. Mais Jun était pensive. L’histoire de Lise donnait matière à réfléchir. Et lui donnait une brusque envie de voir sa soeur. Pas qu’elle serait du genre à tourner du côté obscure de la force, mais il valait mieux s’en assurer. Juste au cas où.

Cela me touche, que tu te confies à moi. Tu n’as pas vécu des épreuves faciles et ça explique mieux pourquoi tu t’es subitement tournée en maman Manternelle. Tu ne veux plus rien perdre.


Elle pousse un soupir et voit le Kécléon dévorer les baies. Espoir. Parce que Jun, elle voulait regagner des choses. Regagner sa confiance perdue. Ce n’était même plus une question de gloire ou autre. Vaincre les champions ne l’intéressait plus. Mais alors, son but n’était donc que de retrouver sa forme d’antan ? Ne pouvait-elle pas aller un peu plus loin, dans sa démarche ? Il faudra qu’elle y réfléchisse.

Enfin, on dirait qu’il n’y a pas que du négatif, dans ton histoire.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Il me reste encore quelques larmes à sécher alors que je regarde Espoir d'un air attendrie, le pauvre Kécléon pleure à chaudes larmes. Je ne pensais pas que mon histoire pourrait autant le toucher. La réflexion de Jun quant à elle me fait sourire d'un air gêné, c'est bien vrai. Mon épée est maudite à sa manière. Comme l'a si bien dit mon amie, on pourrait clairement la comparer à une épée de Damoclès. Elle me donne ensuite son avis sur les pokémons Légendaires, je suis totalement d'accord avec elle.

Et elle finit par comprendre pourquoi et comment je suis devenue aussi protectrice envers les personnes qui comptent énormément pour moi. Le serveur arrive au même moment pour déposer nos commandes devant nous en nous souhaitant un bon appétit. Je commence à manger mon poisson en hochant la tête lorsque Jun me dit qu'il n'y a pas que du négatif dans mon histoire.

J'ai longtemps cherché le positif dans cette histoire mais parfois le négatif amène le positif malgré lui. Et je crois que c'est là une nuance que j'ai eu du mal à comprendre jusqu'à il y a peu de temps. Maintenant je dois me dire que je suis une femme changée grâce à son passée. Je ne sais pas ce que devient mon frère mais quelque chose me dit qu'il ne tardera pas à revenir. Mon épée ne peut être utilisée que par un membre d'une famille choisie, ma famille a été choisie. Mes grands-parents la possédait, mon frère a tenté de l'avoir, mais l'épée se présenta à moi. Sa rancune le poussera à revenir. Allez ! Assez parlé de moi, je n'aime pas forcément parler de ça trop longtemps.

Je continue de manger en souriant cette fois pour apporter un peu de gaieté à ce repas.

Tu as revu Kin depuis ton retour ? Il m'a semblé la croiser il y a pas longtemps je ne suis plus sûre du tout. Et sinon, ton plat est bon ? J'espère qu'il te remonte un peu le moral !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Jun fit un oui de la tête en commençant son plat. Elle comprenait parfaitement qu’elle ne veuille pas qu’elle s’attarde trop longtemps sur cette partie de sa vie. Elle découpe sa viande et commence à la manger tranquillement lorsqu’un frisson glacial lui parcourt l’échine quand elle parle de sa soeur.

Et bien… Mes parents sont partis de Lumiris et ma soeur est un peu difficile à voir.
Il y a même un moment où je me suis demandé si elle était partie en même temps qu’eux.


La vérité, c’est qu’elle serait visiblement dans des régions assez sauvage, mais Espoir n’avait pas encore le niveau pour protéger Jun, cependant, cela ne saurait tarder. Encore un peu d’entraînement et de théorie, et ça devrait le faire. En faite, elle entraînait le Kecleon plus comme un dresseur qu’un véritable pokémon. Et croyez-le ou non, il était très assidue dans ses cours.

Le pavé de Frison est très bon. Et toi Espoir ?


Ké !  


Il a déjà fini.


Le Caméléon saute sur les genoux de Jun, fouille dans son sac et attrape un carnet déjà bien remplis et un crayon, avant de commencer à écrire dedans. La jeune femme sourit en lui caressant la tête.

Il a vu une affiche pour un concours amateur de coordination d’Halloween. On a reçu le thème il y a quelques temps, puis fallait bien qu’il s’occupe pendant que j’étais à l’hosto.



En tout cas, les dessins et les indications étaient étonnamment soignées. Quand on connaissait le côté un peu brouillon de la dresseuse, on pouvait s’étonner que le caméléon s’en sorte si bien.

Tu sais que Lise fait de la prestation. Tu ne veux pas lui montrer ?


...
Ké !


Le Caméléon devint soudainement  invisible et on pouvait voir un carnet et un stylo voler dans la même direction. Puis disparaître hors de portée de vue.

...
Bon, peut-être qu’il n’est pas encore prêt pour les critiques.
C’est qu’un concours amateur de toute façon, c’est surtout un prétexte pour passer un peu de temps ensemble.


Enfin, je pense que je t’apprends bien et si tu y participes, tu nous battrais à plat de couture.


Jun allume son portable et commence à chercher où il y avait des Scalpions.

Il y aurait des Scalpions aux chutes. Tu me diras quand tu auras du temps libre, qu’on se retrouve là-bas.
Revenir en haut Aller en bas
Lionel Jefferson
https://dusk-lumiris.forumactif.com/t1634-journal-de-bord-lionel-jefferson https://dusk-lumiris.forumactif.com/t1633-t-card-lionel-jefferson https://dusk-lumiris.forumactif.com/t1629-lionel-jefferson-fini
Dresseur Nova
Messages : 923
Née le : 09/08/1994
Age : 26
Région : Unys
Pokédollars : 3404
Stardust : 4518
Stardust utilisés : 3847
Equipe pokemon : Un déjeuner retrouvaille ! [Feat. Jun Abe] 334
Icone : Un déjeuner retrouvaille ! [Feat. Jun Abe] 59236_s
Dresseur Nova
Lionel Jefferson
Identité du dresseur
Messages : 923
Née le : 09/08/1994
Age : 26
Région : Unys
Pokédollars : 3404
Stardust : 4518
Stardust utilisés : 3847
Equipe pokemon : Un déjeuner retrouvaille ! [Feat. Jun Abe] 334
Icone : Un déjeuner retrouvaille ! [Feat. Jun Abe] 59236_s
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 923
Née le : 09/08/1994
Age : 26
Région : Unys
Pokédollars : 3404
Stardust : 4518
Stardust utilisés : 3847
Equipe pokemon : Un déjeuner retrouvaille ! [Feat. Jun Abe] 334
Icone : Un déjeuner retrouvaille ! [Feat. Jun Abe] 59236_s
Le bien être provoqué par la vitesse, la liberté rendant tout futile, futile ? Le Porygon-Z n'était pas spécialement sûr de savoir ce que tous ces mots voulaient dire, la seule chose qu'il savait, c'était qu'il existait et que parfois, il faisait des choses sous le coup de sensations étranges. D'après ses recherches, il s'agissait de sentiments. Trop pris dans le flux d'informations, il ne se rendit pas tout de suite compte qu'il flottait entre deux jeunes femmes, sans doute était il sorti d'un des appareils connectés.

De longues secondes passèrent avant que le chromatique couleur rouille se fasse tout petit, rentrant dans le portable de la blonde. Son historique était louche, sa voix le serait sûrement puisqu'il puisait dans les données pour trouver les sons et les mots qu'il souhaitait utiliser.

-Bon..Jour ! Je..m'en vais ! Merci !

Oups, si on se fiait au son s'échappant du dit portable, celui-ci venait de griller ses circuits.

[Gage Halloween, désolée des bisous ! ♥]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Le repas de Jun semble plutôt bon, j'ai bien fait de choisir ce restaurant. Je n'y étais jamais allé mais j'ai entendue des bons avis sur cet endroit alors autant tester. Pour en revenir à notre discussion, elle n'a pas revu sa sœur et elle serait partie de Lumiris avec ses parents. J'espère qu'elles pourront vite se revoir, elles qui se complétaient tant. Jun enchaîne avec le fait qu'elle se soit inscrite à un concours d'Halloween, ah j'en ai entendu parler mais par faute de temps je n'y participerais pas. Je termine ma bouchée avant de lui répondre.

Ah ce concours, j'en ai entendu parler mais je n'ai pas assez de temps pour me permettre de m'inscrire. Vous ? Dans un concours j'ai hâte de voir ça quand même.

Espoir a l'air plutôt timide et refuse de me montrer ses dessins. Pourtant il a l'air doué et je trouve qu'ils s'y prennent tôt et c'est très bien de s'y prendre tôt pour ce genre de concours. Ça se voit que Jun a envie de gagner.

C'est bien de se lancer dans la coordination pour reprendre confiance en soi et surtout faire face à d'autres pokémons. C'est un bon entraînement et je trouve ça super que tu veuilles participer, je t'encouragerais de chez moi, ou de mon arène, c'est à voir où je serais quand tu participeras. Mais compte sur moi pour te donner tout mon soutien.


Je termine mon assiette et soupirant, voilà quelque chose qui m'a rempli l'estomac. Je repousse mon assiette en buvant une grande gorgée d'eau pour me rafraîchir un peu. Une fois cela fait j'écoute attentivement ce que Jun me dit, elle cherche donc l'endroit où Scalpion peut-être trouvé. Et bingo c'est les Chutes Tallulah, j'en étais quasi sûre !

Bien, je pense qu'on peut y aller directement après le repas tu en penses quoi ? Et puis ça nous ferait un bon moment nostalgie, je peux appeler mon Altaria pour qu'il nous y emmène, il doit être dans le coin. Ça me rappellera ma première capture, c'était Otaquin avec toi, la sœur de Joie. Si tu es partante, je fais ça Jun.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Jun lance un sourire à Lise

J’en ai déjà fait des concours amateurs. Un avec Joie et un avec Eclat. Je n’arrivais pas tout le temps première, mais on arrivait à se hisser sur les marches du podium.


Après, elle n’avait jamais eu vocation de faire de la coordination en tant que professionnel. Elle avait toujours dédié sa vie au combat, mais les concours étaient un prétexte pour passer un peu de temps avec ses pokémons dans un autre contexte que le combat. En tout cas, elle était d’accord avec Lise. Même si son traumatisme ne se déclenchait que lorsqu’elle affrontait physiquement un autre dresseur ou pokémon. Mais inutile de brûler les étapes, il fallait y aller petit à petit. Même si l’affrontement avec le Arbok avait été positif dans un sens.

Ah. Il semblerait que la championne coordinatrice soit libre après le repas. Jun sourit. La première capture de Lise, elle s’en souvient comme si c’était hier. Une jeune coordinatrice qui cherchait des types fées et Jun qui lui conseille un des meilleurs pokémons de type fée : Otaquin.

Avec plaisir.


Soudain, le portable de Jun commence à...parler ? La jeune blonde le sort de sa poche et le regarde curieusement. Avant que celui-ci ne grille sur-place.

... Mais ?


Elle tente de le rallumer, rien à faire. Elle le démonte et de la fumée se dégage de l’engin. C’était officiel : il était foutu.

...
O...K…


Jun tente de récupéré la puce, mais celle-ci était morte également.

Je me suis pris un virus, c’est ça ?

Bon peu importe, j’en achèterais un autre plus tard.
Un petit dessert ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Jun m'explique qu'elle a déjà participé à quelques concours aux côtés de Joie sa Oratoria mais également Éclat, Voltali que je trouvais très gracieux et élégant. Je me rappelle bien du concours que j'ai organisé pour le Noël de l'année dernière, Jun s'était bien classée et avait fait de jolies prestations avec son pokémon et avait bien allié les capacités de Voltali à celles de la Gardevoir de Auguste. Je souris en regardant mon amie, elle était tellement douée, elle ne peut pas avoir perdue cette envie de combattre, de donner le meilleur d'elle même.

Soudain, le téléphone de Jun se met à émettre un bruit bizarre. Un pokémon l'a infecté, il a maintenant un virus et impossible de le réutiliser c'est vraiment un manque de chance ça. C'est sûrement un Porygon ou un pokémon de sa lignée qui a dû faire ça. Un réparateur pourrait régler le problème.

Désolée pour ton téléphone, les lieux sont généralement calme c'est assez étonnant. Je payerais les frais de réparation, c'est un peu à cause de moi si tu es ici après tout. Et non merci je ne prendrais pas de dessert.

Je lance un clin d’œil à mon amie en souriant. Nymphali saute ensuite sur mes genoux après s'être essuyé les pattes sur le petit tapis à pokémon fait exprès pour les compagnons des dresseurs allant jouer dehors pendant que les humains font un petit repas entre eux. Je caresse ma fidèle Nylia en lui déposant un baiser sur le front, ce qu'elle me rend sur la joue en entourant mon poignet avec son ruban, c'est une marque très important d'attachement ce geste.

Bon, Jun, pas de dessert ? Tu veux aller aux Chutes Tallulah de suite ? Il me tarde de t'aider à capturer ton Scalpion. Si tu as d'autres choses de prévue nous pouvons reporter à un autre jour.

Je suis assez pressée des fois, et partager ce moment inoubliable avec mon amie est très important pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Jun lance un sourire amusé. Allons donc. Payer les réparations ? Pensait-elle que la blonde était limite niveau budget ? Certes, son compte en banque à Lumiris s’étai évaporée par la magie de l’administration, mais son petit job d’animatrice lui permettait de subsister de manière confortable. Mais bon, on ne refuse un cadeau. C’est pas poli.

Par contre, le refus de dessert serra le coeur du Kecleon (qui était finalement revenue après avoir entendu le téléphone grillé) et de sa dresseuse. Pourquoi faire tout un repas si ce n’est pas pour prendre de dessert ? Ce n’est pas grave, elle n’allait pas faire sa rabat joie en étant la seule à en prendre un et se rattrapera au goûter. Espoir aussi.

La nymphali de Lise rentre puis reçoit un bisou avant d’accrocher un de ses rubans en retour. Instinctivement, le Kecleon se colle contre le ventre de Jun, ce qui fit rire cette dernière.

Et bien, je n’ai rien de prévu donc on peut y aller tout de suite.
Je vais payer pendant que tu appelles ton pokémon.


Pas de mais, Jun se lève et laisse le Kécléon monter le long de son dos pour se mettre sur son épaule. Faîtes chauffer les Altarias et la carte de crédit ! Départ pour les chutes imminents !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Jun se lève rapidement pour aller payer l'addition, je n'ai même pas le temps de l'arrêter que la voilà déjà face au serveur qui a la machine pour le paiement en main. Je souffle en haussant les sourcils, elle ne changera donc jamais et puis c'était à moi de l'inviter. Mais bon, passons, j'ai encore beaucoup de temps pour lui payer le restaurant, maintenant qu'elle est revenue. Je sors donc de l'établissement en remerciant le serveur. Et j'appelle à la maison, c'est Oratoria qui décroche, je lui explique brièvement la situation, elle semble très contente.

Envoie moi Altaria s'il te plaît, nous sommes à la sortie d'un grand restaurant aux abords d'Artiesta. Nous l'attendons.

Oraaaa ~ Biiip

Oratoria raccroche et c'est dix minutes après l'appel que nous pouvons apercevoir mon magnifique Altaria chromatique se poser devant nous, avec tant de grâce, il écarte les ailes et pousse un cri puissant en se posant devant Jun qu'il salue gentiment. Et quelques secondes après, nous voilà sur le dos de mon pokémon.

Accroche toi Jun ! Allez Delta, fonce ! Direction les chutes Tallulah à Port-Corail !

Altaaaaa !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Identité du dresseur
Trophéespassez la souris sur les icones
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» Retrouvaille!!! (PV Ryofu Itô) HENTAï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Outils de modération