Dusk Lumiris

forum rpg pokemon - non stratégique - pas de ligne minimum - event regulier
keyboard_arrow_up
keyboard_arrow_down



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment :
Sélection d’ebooks gratuits en ...
Voir le deal

Répondre au sujet
Le dernier gite avant la fin du monde.
Jolie Jolyne
Dresseur Éclipse
Messages : 25
Stardust : 70
Dresseur Éclipse
Jolie Jolyne
Identité du dresseur
Messages : 25
Stardust : 70
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 25
Stardust : 70
Ven 16 Aoû 2019 - 14:42


We have a greed ▬ With which we have agreed …


En retrait de la route victoire se situe le dernier gite avant la fin du monde.

De gite, il n’en a que le nom. Composé d’un agglomérat de bambous vieillis par le temps, le rez de chaussé ne comporte qu’une seule pièce. Le premier étage jonche depuis longtemps le sol de la cour et recouvre les anciennes statues vénérées. Cela fait bien longtemps qu’aucun voyageur ne s’est plus arrêté en son sein. Et pourtant, de jour comme de nuit, un homme y prie. Seul mais non point malheureux. A l’image du lieu, les ravages du temps ont marqués sont corps, incrustant au plus profond de sa chair une sagesse à jamais inaccessible aux plus jeunes. Un jour, une nuit. Le temps ne compte plus lorsqu’on ne fait plus partie de la société. Ne reste que la grandeur de la nature et le respect des traditions oubliées.

A la vue de ce lieu, le regard de ma belle s’était figé. Elle qui devait étudier les temples en amont quitta son chemin pour se diriger vers ce lieu oublié.
Loin des chemins touristiques, éloignés des méandres des cités, cela faisait plus de 4 jours que nous marchions sans relâche vers notre objectif : les marches de la route Victoire. L’archéologue souhaitait observer ce lieu de pèlerinage empli de mystère. De tous temps, des moines venaient se recueillir en ce lieu, attirés comme le papillon par la lumière. Certains venaient et repartaient, d’autres restaient à jamais, éphémères habitants des temples et éternels énergies de la route. Oui, je crois bien que c’est un cycle. Que ceux restés emplissent le lieu d’une force traversant le temps, toujours plus brillante, toujours plus attractives pour les pauvres papillons que nous sommes.

4 jours de marche donc. Mon corps, lourd sac de chair, peinait à suivre le pas léger de ma compagne. Entendez moi bien, sans équivoque, j’écris ici compagne en temps que compagnon. Malheureusement, elle ne semblait pas avoir remarqué ma présence – tout du moins – adoratrice. Par deux fois, j’ai tenté de lui faire part de mes craintes sur la route Victoire. Ce lieu m’emplissait de peur devant tant de légendes. Elle balayait cependant mes craintes d’un revers de la main, seuls les temples l’intéressaient, point au-delà – pour l’instant. Quel gentilhomme étais-je pour m’opposer à elle ? Personne. Etais-je capable de la protéger en ces lieux ? Mon journal, permet moi de garder un semblant de fierté, ne me pose plus de question.

Oui, le gite. Malgré son objectif à portée de main, la voilà qui se détournait de la route pour se diriger vers cette masure. Chacun de ses pas semblait la faire grandir, la faire rayonner de l’intérieur. Elle était resplendissante et j’étais moins que son ombre. Pour la première fois de la journée, le velours de ses lèvres s’entrouvrit :

« En te regardant, le vent sur ma peau fait se lever des montagnes,
Voit l’énergie, la passion, mes frissons. »

L’homme finit sa prière et dit :
« Maharian. »



 

▬  “I know I was born and I know that I'll die...
The in between is mine.
I Am Mine.” Eddie Vedder
Revenir en haut Aller en bas
Jolie Jolyne
Dresseur Éclipse
Messages : 25
Stardust : 70
Dresseur Éclipse
Jolie Jolyne
Identité du dresseur
Messages : 25
Stardust : 70
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 25
Stardust : 70
Mar 20 Aoû 2019 - 13:43


We have a greed ▬ With which we have agreed …

“Maharian, appelez-moi Maharian.
Bien le bonjour à vous, voyageurs. Il est bien rare de voir des gens s’aventurer sur cette partie de la route victoire, et encore plus venir jusqu’à notre auberge. Bienvenue ! Bienvenue ! Que puis-je pour vous ? »

L’homme devais approcher les soixante-dix ans et se tenait assis dos à une statue de Roigada. La calvitie avait emportée le sommet de sa tête, colline imberbe au milieu des lianes de cheveux tombant sur ses épaules. Son visage anguleux et pâle contrastait avec le noir de jais de ses yeux.  Son corps, recroquevillé en position du lotus, semblait bien frêle au milieu de cette nature sauvage.
Voici succinctement ce dont je me souviens de la conversation qui eut lieu :

« Bonjour Monsieur Maharian, votre auberge est intrigante. Je veux dire : son lieu et son atmosphère. Mais vous êtes bien éloigné de la route. C’est à peine si nous avons pu distinguer le chemin qui l’y mène. »

« Juste Maharian, c’est mon prénom, ne vous formaliser pas avec les « monsieur ». Oui, je pense d’ailleurs notre éloignement de la route est l’une des raison du peu de transit ici-bas. Fait intéressant, c’est en réalité la route qui c’est éloigné de nous et non l’inverse. L’histoire de ce lieu est tout bonnement passionnante et remonte bien plus loin que mes vieux os se souviennent.
Souhaitez-vous une tasse de thé aux herbes ? »

Et thé nous prîmes. La forêt de bambou jouxtant l’auberge fournissait un ombrage rafraichissant en ce jour d’été. Le soleil descendait dans le ciel, commençant à donner une teinte rosée aux objets. Les ombres des débris jonchant le sol s’étiraient assombrissant un peu plus les alentours de l’habitat. Jolie respectait le silence des lieux pendant que notre hôte fermait les yeux en face de la statue de pierre  Roigada. L’odeur des plantes infusées emplissait mes sens. Je me sentais comme revenu 30 ans dans le passé, ma mère m’apportant les médicaments salvateurs que tout enfant considère comme magiques. Le lieu était parfaitement apaisant.

« Excusez moi pour le temps de prière. Cela fait plus de 40 ans que je n’en ai pas manqué une et... »

« Ne vous excusez pas, je vous en prie. Également. Dans ma tribu aussi nous respectons et perpétuons les traditions via la prière. Quoi que différentes des vôtres, je pense que la signification et l’importance est la même. »

« Merci. Merci infiniment. Mais la nuit tombe déjà et nous sommes bien éloignés du prochain point de vie. Me permettriez-vous de vous offrir le gite pour ce soir ? »

« A l’unique condition que vous me permettiez de vous aider dans vos tâches demain. »

Une connexion spirituelle semblait s’opérer entre ces deux êtres. Pour la première fois, je ne jalousais pas un homme. Je crois, qu’en ce lieu, j’étais moi aussi apaisé.  


 

▬  “I know I was born and I know that I'll die...
The in between is mine.
I Am Mine.” Eddie Vedder
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» mes amies les bêtes [Yaoï ~ Hentaï]
» Village Hentaï
» [UPTOBOX] Le Jeu de la mort [DVDRiP]
» Une bonne douche bien méritée [PV Lelouch][Hentaï]
» [Solo Valentine Crowblack] La femme avant la bête /!\Hentaï/!\

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération