Dusk Lumiris

forum rpg pokemon ● region et intrigue originale ● strat basique (+ fair play)
keyboard_arrow_up
keyboard_arrow_down



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-60%
Le deal à ne pas rater :
Red Dead Redemption 2 – PS4 ou Xbox One
15.99 € 39.99 €
Voir le deal

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
en panique - feat léandre
Aller à la page : Précédent  1, 2
Léandre H. Prescott
https://dusk-lumiris.forumactif.com/t7760-just-go-away-leandre-h-prescott#106490 https://dusk-lumiris.forumactif.com/t7762-t-card-leandre-h-prescott#106493 https://dusk-lumiris.forumactif.com/t7465-i-found-myself-a-rival-my-very-own-self-leandre-h-prescott-termine
Dresseur.euse Pulsar & Administrateur.rice
Messages : 304
Née le : 27/02/1998
Age : 23
Région : Hoenn
Pokédollars : 250
Stardust : 690
Stardust utilisés : 655
Equipe pokemon : en panique - feat léandre  - Page 2 232 en panique - feat léandre  - Page 2 168 en panique - feat léandre  - Page 2 551 en panique - feat léandre  - Page 2 739
Icone : en panique - feat léandre  - Page 2 LeandreP_Icone1
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Argent
blanc
blanc
Dresseur.euse Pulsar & Administrateur.rice
Léandre H. Prescott
Identité du dresseur
Messages : 304
Née le : 27/02/1998
Age : 23
Région : Hoenn
Pokédollars : 250
Stardust : 690
Stardust utilisés : 655
Equipe pokemon : en panique - feat léandre  - Page 2 232 en panique - feat léandre  - Page 2 168 en panique - feat léandre  - Page 2 551 en panique - feat léandre  - Page 2 739
Icone : en panique - feat léandre  - Page 2 LeandreP_Icone1
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Argent
blanc
blanc
Trophéespassez la souris sur les icones
Messages : 304
Née le : 27/02/1998
Age : 23
Région : Hoenn
Pokédollars : 250
Stardust : 690
Stardust utilisés : 655
Equipe pokemon : en panique - feat léandre  - Page 2 232 en panique - feat léandre  - Page 2 168 en panique - feat léandre  - Page 2 551 en panique - feat léandre  - Page 2 739
Icone : en panique - feat léandre  - Page 2 LeandreP_Icone1
Trophée Activité - Bronze
Trophée Groupe - Bronze
Trophée Ancienneté - Argent
blanc
blanc
En panique

feat. Sera Densetsu
« Theft is barely a mischief I care about. »
Atlas niv.20
??? niv.0
??? niv.0
??? niv.0
??? niv.0
??? niv.0

Tant pis. Elle avait dit non. Là où j’aurais normalement insisté, je m’avouai vaincu cette fois. Était-ce la fatigue ou l’absurdité de l’invitation après les montagnes russes qu’avait été notre rencontre et, plus encore, cette discussion ? Pour un commentaire, elle s’était fâchée et je m’étais soumis. Le geste se voulait miséricordieux, certes avec cette intention rusée d’améliorer mon rapport ensuite, mais toujours est-il que je souhaitais sincèrement, ou presque, qu’elle pardonne la maladresse que me fatigue avait provoqué. « Boarf, t’inquiète, j’vais m’en sortir, j’marche jusque chez moi tous les jours. » À mon tour d’être ingrat. À mon tour de refuser son invitation comme si elle avait eu une dette négative nouvellement parue. Un refus pour un refus, dans toute la léthargie de ma tête, ça me semblait logique. C’était le choix à faire. Ça allait de soi. Curieusement, un large sourire avait paru sur mes lèvres, comme un bourgeon apparaissait au printemps sur un arbre à lilas. D’un rictus habile et avec une satisfaction sonore, je lui envoyai ce sourire comme un texto qui se voulait charmeur, un appât qui, je l’espérais la subjuguerais. Si elle savait lire les signes, alors elle savait dès cet instant précis que je tentais de la draguer. Hypocritement. Très hypocritement. On dit que la meilleure façon de conquérir un tiers est de passer par son estomac.

Je posai les mains à plat sur la table comme si j’en avais eu besoin pour propulser mon élévation. Je me levais. Je m’apprêtais à la quitter. Un espoir mince qu’elle change d’idée. Je n’en avais pas assez fait. On n’en faisait jamais assez pour conquérir l’appréciation d’une personne. Jamais. Du moins, pas lorsqu’elle détenait notre avenir professionnel dans ses si petites mains. « Du coup, ce fut un plaisir, si jamais il y a un truc, j’te laisse mon numéro. » De mon portefeuille, je sortis une carte d’affaire mentionnant mon nom, mon grade, mon matricule, mon numéro de bureau et mon numéro personnel. Tout pour me rejoindre ou me retracer avec aisance. Je lui souris et déposai la carte près de son gobelet.

Un clin d’œil c’est tout ce que je fis avant de lui tourner le dos et de saluer les serveuses pour quitter l’établissement. « N’oublie pas ta déposition. » dis-je avant d’ouvrir la porte. Cette fameuse déposition. Ce fameux document anxiogène qui avait valu toute cette mascarade. En bout de ligne, c’était bien ce que ce café était. Il n’y avait aucun réel intérêt dans notre tête-à-tête autre que celui que me dictait mes valeurs et mon engagement professionnels. Si j’avais bien agi dès le début, jamais je ne l’aurais ainsi invitée. Trop tard. Le mal avait été fait.  J’avais dû le réparer. Et la question à savoir si ça avait fonctionné demeurait. Malgré l’expressivité de la femme, je n’étais parvenu à quérir la réponse que je cherchais derrière tout ça. Je ne l’aurais pas non plus. Elle avait dit non à une suite et la question ne se posait pas, je resterais donc à me bercer dans le mystère jusqu’à que l’on me convoque dans le bureau du commandant… ou non.

La sonnette retentit dans le café et l’air frais m’engouffra, caressant mes cheveux. Je jetai un œil à mon téléphone, pris une gorgée de mon thé et me dirigeai vers mon domicile. Vers le Sud. Vers le bois hurlant, périphérique de ce loft que j’avais loué. Une partie de moi avait l’espoir infime que cette femme me suive. Parce que je n’en avais pas fait assez, parce qu’une partie de moi continuait de croire qu’elle salirait mon nom, qu’elle me traînerait dans la boue avec aisance comme un cadavre inerte et pour ça, je me maudissais un peu. Je me maudissais d’Avoir eu la stupidité de tenter de l’enfirouaper dans une conjoncture que je savais fausse, par expérience. Et pourtant. Pourtant j’avais eu la stupidité de m’y commettre, de m’y compromettre. Ça aurait pu coûter cher. Ça me coûterait sûrement cher… s’il était fûté, elle pourrait même faire chanter. Trop aveuglé par mes objectifs, je tomberais dans le piège. Rattrapé par mon ambition. Rattrapé par cette partie de moi qui voulait toujours être meilleur que les autres.
(c) TakeItEzy
Revenir en haut Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
Outils de modération