Tu peux m'appeler Cirrus, tout simplement. Tu ne connais pas encore très bien Lumiris ? Ne t'en fais pas, tu n'es pas le seul. Ce n'est pas une région connue mondialement, mais cela va bientôt changer. Celle-ci est prête à accueillir des dresseurs, des gens passionnés qui feront vivre cette magnifique région. Il y a plusieurs avantages à vivre parmi nous : le climat et les températures variées permettant aux Pokémon de tous types d'y habiter, la technologie avancée, les habitants accueillants, et un professeur très sympathique, le professeur Baobab. Ce gentilhomme fait des recherches depuis des années, c'est lui qui attribue le premier Pokémon aux nouveaux dresseurs, et les guident dans leur aventure par le biais du réseau Dusk. Un réseau pokéweb avancé, servant à la fois de réseau social, de pokédex, de plateforme de communication...
03/09/17 La version 2 de Dusk Lumiris est enfin prête ! Venez lire les nouveautés !
09/03/17 Ouverture du forum !

TOPS SITES




 

Le
staff
+


Répondre au sujet
Akeos : génocide, histoire et religions. [Ariane]
avatar
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : card
Origine : Sinnoh
Groupe : Éclipse
Messages : 208
Stardust : 881
Sam 3 Juin - 15:09

Revenir d'un endroit chargé en patrimoine historique, mythique et religieux, c'était comme avoir terminé une quête initiatique. Le cœur léger, le cerveau rempli de nouvelles connaissances, un sentiment d'avoir atteint un but précis. D'avoir, ne serait-ce que pendant quelques heures, pouvoir foulé les pas de légendes historiques, c'était un sentiment des plus plaisants. Notamment si cette légende historique était une créature mi-dragon, mi-spectre, auquel il avait jeté son dévolu il y avait de ça, déjà, plusieurs longues années.

Akeos. Vestige d'une civilisation ancienne. Patrimoine historique placé dans un désert. Accessible uniquement aux humains les plus téméraires qu'il soit. Car le chemin qui y menait, était parsemé d'embûches.

Aujourd'hui, il était attendu dans la "salle de conférence". Un amphithéâtre, tout ce qu'il y a de plus classique. Et aujourd'hui, il allait devoir parler de ses trouvailles, de ses enquêtes sur quelques mythes religieux. Accompagné bien évidemment par le professeur Golberg. Ce crétin des alpes qu'il n'arrivait pas à saquer. Par ailleurs, celui-ci allait très certainement encore tenter de s'approprier les travaux, comme s'il avait mené Tim à la baguette lors de son excursion, ce qui était - encore une fois - totalement faux. Lui travaillait en solitaire et ne recevait d'ordres de personne.

▬ Bonjour à tous, bonjours à toutes, aujourd'hui j'ai l'honneur de vous présenter l'éminent chercheur Tim Grayson, qui aura pour but de vous expliquer ses recherches ainsi que vous présenter sa thèse sur un lieu chargé de mythes et de légendes : Les Ruines d'Akeos.

Fort heureusement pour lui, il n'avait pas bossé son texte avec le vieillard. Parce qu'au fond, il savait très bien qu'aujourd'hui, allait être un grand jour pour lui. Et qu'il allait forcément faire fureur avec ce qu'il avait découvert. Le public n'était pas prêt, quant à lui.

Première diaporama, un dessin de culte sur un mur.
Plusieurs hommes autour d'un feu, et au-dessus de ce feu semblait flotter une entité démoniaque, une forme noirâtre avec de grands yeux, ayant une forme d'hexapode.

Le conférencier, Tim Grayson, prit enfin la parole.

▬ Il s'agit d'une peinture rupestre qu'on trouve à l'entrée d'une grotte aux ruines d'Akeos. On y voit un peuple nomade tentant d'invoquer la divinité Giratina. Le peuple d'Akeos à toujours voué un culte à cette divinité, pour la simple et bonne raison qu'elle était la plus crainte de toutes.

Il marquait un temps de pause, fixant la salle. Le professeur restait silencieux, pour le moment.

▬ Il y a plus de mille ans, cette cité à subi une attaque. Des hommes d'église pour la plupart. Pour les religieux, prier une divinité du chaos était perçu comme étant un acte hérétique. Et à cette époque, les hérétiques se faisaient bombarder. D'où les vestiges de cette civilisation à présent. A cette époque, un cardinal d'Akeos aurait prononcé la phrase suivante "Tuez les tous. Giratina reconnaîtra les siens." avant de lancer la bataille, qui fut perdue par le peuple d'Akeos. Aujourd'hui, il n'en reste que des tribus vivant à Hérisis.

Puis ce fut le déclin.

▬ Ma thèse à pour but, de vous montrer qu'un peuple peut se faire évincer pour ses convictions et ses croyances. Que les prêtres de nos églises, s'assoient sur l'un des plus grands massacres humains qu'il y ait eu lieu, et préfèrent vous vendre des petites figurines à l'image de leurs "dieu", vous bourrez le crâne avec des racontars, plutôt que raconter la triste vérité à leur sujet. Des questions ?

Et oui. Il était au courant. Beaucoup d'étudiants en religions étaient présents dans la salle. Mais pas que. Des représentants de l'église également, qui finançaient les recherches en quelques sortes, en espérant pouvoir mettre la main sur quelque chose d'historique qui pourrait finir dans une paroisse, sous scellé. Et ouais. Tim avait balancé ça comme ça, et avait provoqué la gêne de son professeur, qui tentait de reprendre la parole, en vain.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : KALOS
Groupe : PLEIADE
Messages : 60
Stardust : 161
Lun 5 Juin - 9:03


Akeos : génocide, histoire et religions


ft. Tim Grayson


   
« LUMIRIS CENTRE - ACADEMIE DE NEMERYA »





Le vent froid de cette matinée de printemps plaqua sa jupe et cingla ses jambes maigres comme des tentacules de tentacruel alors qu'elle se faufilait dans un amphithéâtre du campus. A l'intérieur, la pénombre vibrait, aussi douloureuse qu'une plaie, l'estrade tout en bas plongé sous le feu des projecteurs. Elle s'immobilisa sur le seuil de la porte. Le manteau blanc cassé dans lequel sa mère l'avait expédié à l'académie pesait sur ses épaules, il suffisait de le voir pour savoir que son propriétaire n'était pas n'importe qui.

L'orateur se jeta corps et âme dans le déroulé de ses recherches tandis qu'elle cherchait d'instinct le coin le plus sombre où elle pourrait s'asseoir. Elle savait au combien c'était ringard de s'installer au premier rang dans ce genre de manifestation scientifique. A cette exception près, elle n'avait rien appris de cool durant ses semaines d'intégration. Apprêtée ainsi, elle courrait le risque de passer pour une parvenue, mais Nemerya était à la page des villes universitaires où on savait reconnaître une étudiante en science des pokémons. Elle se tint aussi loin de l'action que possible, mais, restant une Cavendish, elle ne put éviter de bousculer ce garçon qui présentait une histoire plus que farfelue.

▬ Inepties ! Quel genre d'académie accepterait de financer de telles recherches !

Ariane sauta de son banc, les mains fermement tendues sur la table devant elle. Elle sortit du rang pour descendre les escaliers qui menaient à l'estrade où s'exprimaient étudiants et professeurs, laissant derrière elle un long sillage de regards courroucés. Elle sortait peu à peu des ténèbres des gradins pour assumer la portée de ses paroles, elle avait toujours été révulsée par la propension de ces personnes qui ne parlaient qu'à visage couvert et elle avait trop de fierté pour faire une intervention anonyme. Elle s'immobilisa à mi-distance entre sa position initiale et la chaire, laissant une odeur délicates de fleurs se détachait du miasme ambiant pour venir se loger dans les narines de l'assistance. Son intervention avait attisé tous les regards et elle avait désormais le silence pour allié.

▬ Si la religion est la cause de tous les maux et que ce peuple qui a fait l'objet de votre thèse a disparu par la faute de ses croyances, n'est-ce pas plutôt du fait de l'homme ? La religion symbolise l'espoir, l'être humain a besoin de croire en quelque chose pour atteindre le bien-être. Sans espoir, on ne peut pas rêver et on ne peut donc pas avoir d'objectif et d'avenir. Si le peuple d'Akeos a disparu, n'était-ce pas parce qu'il faisait partie des faibles et que dans ce monde règne la loi du plus fort ?

Ses yeux pâles, de ciel hivernal, qui avaient si souvent figé sur place par le passé contemplaient désormais l'assistance avec tant de chaleur qu'ils eurent du mal à soutenir le regard d'Ariane. Elle reprit son avancée et s'immobilisa en face de l'étudiant chercheur, l'affrontant droit dans les yeux. La jeune fille le toisa, soudain méfiante et le provoqua. Elle leva une main et saisit le micro.

▬ Stop. Ce que vous faites, c'est démontrer que l'espoir est auto-destructeur pour l'homme. Or, dire à un enfant que le père noël n'existait pas, cela n'a jamais rendu heureux.

Ariane Cavendish était cinglante, certes, mais elle n'avait rien contre la personne de Tim Grayson. Elle détestait simplement les pragmatiques qui aimaient démonter tout ce qui pouvait faire rêver l'humanité et la priver de ce qu'il lui restait pour être en paix. Ses mains tremblèrent quelques instants, il n'avait jamais été aisé de parler face à une foule aussi conséquente et encore moins de prendre la parole en de telles circonstances, mais elle dissimula ses doutes et se reprit en main, tournant le dos au chercheur pour affronter les regards médusés de la foule. Elle venait de transformer une thèse en débat et il y avait fort à parier que les scientifiques n'appréciaient guère l'improvisation.

   

   

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : card
Origine : Sinnoh
Groupe : Éclipse
Messages : 208
Stardust : 881
Mar 6 Juin - 8:37
Un large sourire carnassier apparaissait sur son doux visage d'ange. Un sorte de contraste, le mal se mêlant au bien et inversement. Droit dans ses bottes, toujours sûr de lui, ne dégainant aucune expression faciale, Tim écoutait paisiblement la voix de cet "enfant" qui semblait, peut être, être la plus enclin à s'opposer à lui aujourd'hui. De toutes les têtes de l'académie, de toutes les personnes et personnages haut placés dans la sphère de Lumiris, c'était une gamine qui prenait la parole. Encore une fois, c'était une preuve de la décadence qui était en marche sur Lumiris.

▬ Nullement.


Fit-il, plongeant son regard azuréen dans ce qui semblait d'ici, être une paire de yeux bleus aussi froids que les siens.

▬ La foi représente l'espoir. La religion, elle, n'est que poudre aux yeux. Elle n'est que de vulgaires racontars afin d'enclaver une population à se tenir droit dans ses bottes. Mange et prie ton Seigneur pour ce que tu as dans l'assiette. Prie avant de te coucher. Va à la messe le dimanche et surtout, envoie-nous un peu d'argent pour restaurer nos vieilles paroisses.

Le professeur tentait de l'interrompre en lui attrapant le bras, histoire de lui faire comprendre que ses propos étaient, certainement, déplacés. Mais il n'en fit rien. Au lieu de ça, Tim appréciait grandement la venue d'une personnalité aussi poignante que cette jeune fille. Elle semblait être la seule à avoir du chien ici, dans cet amphithéâtre. Même les émissaires de la sacro-sainte église semblait rester discrets à ce sujet. Comme mal à l'aise. Mal à l'aise qu'un petit sot puisse cracher la stricte vérité - ou du moins sa vérité - sur un sujet aussi controversé.

▬ Cela ne l'a peut être jamais rendu heureux. Mais, est-ce réellement une bonne chose de faire croire tout un tas de conneries à des petites têtes dociles ? Exposer la vérité au grand jour n'est pas toujours évident, je vous l'accorde. Mais à mon sens, c'est toujours plus noble que de maquiller la vérité avec de vulgaires conneries.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Team :
card : card
Origine : KALOS
Groupe : PLEIADE
Messages : 60
Stardust : 161
Sam 10 Juin - 6:31


Akeos : génocide, histoire et religions


ft. Tim Grayson


   
« LUMIRIS CENTRE - ACADEMIE DE NEMERYA »





Elle venait de planter le dernier clou dans le cercueil de cette thèse absurde. Quoi qu'on ait pu dire d'elle, sa fidélité à ses principes était patente, mais trahir la religion impliquait par ailleurs de trahir... la famille Cavendish, peut être ? En quelques mots, elle comptait l'annihilait. Elle ne pouvait se résoudre à renier tout ce qui l'avait fait rêver et qui continuait de lui procurer une certaine fierté.

▬ Et donc vous nous proposez aujourd'hui-même une nouvelle doctrine idéologique se basant sur le rejet de toutes les autres religions ? N'est-ce pas en soi une forme de religion ? Si vous voulez mon avis, on ne peut pas se passer de religion,
parce que chaque être humain quelqu'il soit a besoin de croire en quelque chose et chaque religion nous permet de communier avec des valeurs qui nous sont chères.

Elle continuait à bavasser. Pressée d'en finir, elle assénait ses coups les plus francs. Elle aimait les légendes, les rêves et l'espoir. Elle n'était pas forcément une fidèle très assidue, mais elle aimait croire qu'il faille rêver pour avoir le pouvoir de réaliser ses souhaits. Un professeur prit le relais de son intervention et un vent de protestation souffla dans les bancs de l'amphithéâtre contre la thèse présentée par monsieur Grayson. Ariane se fraya un chemin vers la sortie et but un peu d'eau. La tournure de sa réponse avait sans doute réveiller les esprits endormis de l'orthodoxie, mais avec son visage juvénile qui évoquait un Lippouti, ce n'était pas la mieux placé pour emporter les débats plus longtemps. La jeune femme s'apprêtait à s'en aller quand une main chaleureuse vint se poser sur son épaule, l'invitant à ne pas s'éclipser tout de suite.

   

   

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Éclipse
Voir le profil de l'utilisateur
Team :
card : card
Origine : Sinnoh
Groupe : Éclipse
Messages : 208
Stardust : 881
Ven 16 Juin - 9:20
▬ Je ne propose qu'éclater la vérité au grand jour. Peu en importe votre opinion ainsi que celle des messieurs de votre sacro-sainte église, qui se trouvent juste ici. Il fit un signe de main envers les cinq hommes qui représentaient la religion, vêtu de leur accoutrement standard de prêtre, assis sur un côté de la salle.

Le plus beau dans tout ça, c'est qu'il avait le don d'énerver tout ce petit monde avec ses thèses, ses trouvailles, ses expéditions. Et ça, Golberg ne pouvait rien y faire. Il avait beau tenter de racler sa gorge de temps en temps pour faire comprendre aux deux partis qu'ils allaient un peu trop loin, Grayson n'avait jamais entreprit le fait de peut être devoir s'arrêter en si bon chemin. Oh non. 7

Le professeur tentait de reprendre parole par la suite, mais pour Tim, il était temps de mettre un second coup de poignard. Après avoir travaillé tout ce beau monde au corps, il fallait à présent exécuter le coup de grâce. L'éminent chercheur raclait à son tour sa gorge, prêt à en découdre. Tim Grayson contre le monde, acte deux.

▬ Sinon, j'avais une seconde thèse à vous proposer. Elle est le fruit de dur labeur. J'ai qu'un titre provisoire pour le moment, mais il ferra très bien l'affaire. "Arceus, une escroquerie à travers les âges".

Ou il avait aussi "Arceus, ou comment faire passer votre saint-père pour du popo." Mais celui-ci n'avait pas été retenu de par les termes enfantins qui donnait une image négative à ses travaux. Un vent de protestation s'était levé, la fille était partie, le professeur avait désactivé le micro du conférencier et lui-même appréciant la situation, arborait son plus grand sourire. On allait parler de lui pendant des siècles avec une intervention de la sorte, et pour sûr qu'il allait avoir les églises à dos pendant un sacré moment. Mais ça lui faisait plaisir, de pouvoir emmerder les cons. Une passion, en quelques sortes.

Le professeur eut un léger entretien avec Grayson, ce dernier lui explique qu'à partir de maintenant il mettait une croix sur l'académie, et qu'il allait bosser en solo. Golberg, yeux écarquillés, n'en revenait pas. La jeune femme allait pour partir avant que Tim ne pose sa main sur son épaule.

▬ Je vous remercie, vous avez joué votre rôle à la perfection !

Un sourire narquois étirait son visage, Grayson avait eu ce qu'il voulait, et c'était en partie grâce à son intervention. Le reste de la salle était restée comme un troupeau de moutons, mais au milieu de ces brebis égarées, se trouvait un berger ou par la présente, une bergère.

▬ Je vous aurais bien offert un rafraîchissement histoire qu'on continue à débattre de la sorte, mais je suis plus affilié à l'académie donc... Ce sera pour une prochaine fois!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 Sujets similaires
-
» L'histoire des religions et Tolkien
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Répondre au sujet
Outils de modération